background preloader

Au théâtre : Le rôle du rôle sur scène

Au théâtre : Le rôle du rôle sur scène
Timothée Ansieau, comédien, auteur, utilise le théâtre pour favoriser le dialogue par le jeu sur scène et la mise en situation des comportements humains. Avec sa troupe d’impro « Eux » et la société « Effet Théâtre », il joue au sein des écoles et des entreprises, permettant aux jeunes et aux salariés d’aborder et de réfléchir sur des sujets qui les concernent. Bonjour Timothée, Bonjour Laure, PLB : Brièvement, quel est votre parcours ? T.A. : Depuis longtemps j’aime le théâtre et le pratiquais comme activité. J’ai fait une école de commerce pendant laquelle j’ai continué le théâtre, et je me suis rendu compte que c’était vraiment important pour moi. PLB : En somme, vous vous êtes « réorienté » ? T.A. : J’ai suivi ma passion et le fait d’avoir fait une école de commerce m’apporte beaucoup. PLB : Comment « vivez-vous » du théâtre ? La représentation des situations humaines et la force de la catharsis PLB : Comment ça se passe ? T.A. : Tout est possible. T.A. : Oui. T.A. : Ça dépend. Oui.

http://www.parcoursduloupblanc.com/blog/identite-et-role-du-role-sur-scene/

Related:  Le jeu de l'acteurcomedien : statut, jeuressources improtheatre et politique

Acteur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Acteurs en costumes d'époque échangeant une blague tout en attendant les prises de vue filmées Un acteur ou comédien – au féminin, actrice ou comédienne – est un artiste professionnel (sinon l'adjectif « amateur » y est adjoint) qui prête son physique ou simplement sa voix à un personnage dans une pièce de théâtre, dans un film, à la télévision, à la radio ou même dans des spectacles de rue. Les différentes conventions collectives du spectacle vivant et de l'audiovisuel attribuent des noms différents au même emploi : l'interprétation d'un rôle. Étymologiquement, le comédien est un acteur plus particulièrement spécialisé dans la comédie (κωμῳδία), de même que le tragédien est davantage spécialisé dans la tragédie (τραγῳδία). Les deux grands genres dramatiques traditionnels sont la tragédie et la comédie.

Améliorer son jeu Ce texte est extrait du site www.theatrons.com Extraits choisis de "Jeux pour acteurs et non-acteurs" d'Augusto Boal Motivation isolée il est souvent difficile à un acteur de dominer la complexité d'une motivation, comme il peut être difficile à un peintre d'utiliser toutes les couleurs de sa palette en même temps. La motivation isolée consiste à répéter séparément les composantes d'une motivation, au moins en 3 étapes : d'abord la volonté, puis la contre-volonté et enfin la dominante ; Par exemple, Hamlet veut se tuer, mais il veut aussi vivre. On répète d'abord la volonter de se tuer (en éliminant tout désir de continuer à vivre, en isolant complètement cette composante de la motivation), ensuite on répète seulement la composante vie (en éliminant tout désir de mourir).

Politiques du spectateur - Olivier NEVEUX Face au monde, ses crises et son devenir, un théâtre s'invente. Il réagit, dénonce, explique, illustre, propose : ce théâtre est politique. À ce titre, il s'inscrit dans une longue histoire, bien souvent déconsidérée : celle d'un théâtre qui prend acte des batailles de son temps. Ventriloque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le ventriloque allemand Jörg Jará(de) et sa marionnette Olga en décembre 2010. Un ventriloque est un illusionniste qui fait parler son ventre au sens étymologique. Commedia dell'arte Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La commedia dell'arte est un genre de théâtre populaire italien où des acteurs masqués improvisent des comédies marquées par la naïveté, la ruse et l'ingéniosité. Ce genre est apparu avec les premières troupes de comédie avec masques, en 1528. Signifiant littéralement « théâtre interprété par des gens de l’art », c'est-à-dire des comédiens professionnels, le terme est, de nos jours, utilisé dans de nombreuses langues, dont l'anglais. Histoire Représentation

France Info - (ré)écouter TOUT COMPRENDRE 21.08.2014 21/08/14 le trac . TOUT COMPRENDRE 21.08.2014 21/08/14 le trac Jeudi 10 septembre 10h00 Tout comprendre détail › Le sel et ses bienfaits 06h10 Histoires d'Info détail › Quand les socialistes au gouvernement ne voulaient pas toucher au code du travail (1985) 06h25 Tout et son contraire détail › Eric Laurent : "J'ai écrit pour Jean-Jacques Servan-Schreiber" 05h40 Expliquez-nous détail › Expliquez-nous ... le financement des campagnes présidentielles 05h16 C'est mon week-end détail › Nancy se met à la page 06h53 Tout Info, tout éco détail › Le site internet Showroomprive.com entre en bourse pour se développer 07h01 Le vrai du faux détail › "François Hollande a augmenté de 20 milliards les impôts des particuliers" ?

Retour sur l’histoire du théâtre populaire : une « démocratisation culturelle » pensée à l’aune de la nation (XIXe-XXe siècles) par Marion DenizotMaître de conférences en Études théâtralesUniversité de Rennes 2 – Université européenne de BretagneÉquipe d’accueil EA 3208 : « Arts : pratiques et poétiques » Cet article se propose de revenir sur les fondements idéologiques de la notion de « démocratisation culturelle », au cœur de la naissance du service public pour la culture, et, en particulier, du théâtre de service public, en interrogeant son référent historique : le théâtre populaire. Il s’inscrit dans une réflexion plus large sur la généalogie du théâtre public, ce qui oblige, dans un tout premier temps, à en retracer quelques éléments.

Marionnette Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Polichinelle (putxinel·li) créé par un grand marionnettiste catalan, Ezequiel Vigués i Mauri. Une marionnette est une figurine articulée ou non, en bois, carton ou toutes autres sortes de matériaux (comme l'os, le cuir ou la terre cuite), manipulée par une ou plusieurs personnes (les marionnettistes), traditionnellement cachées dans un castelet.

L’Acteur et le chant, Pour une approche systématique de l’utilisation du chant au théâtre, en tant que technique et mode d’expression, Erica Letailleur Le théâtre dramatique – dans son acception la plus classique – met en œuvre, à travers les moyens expressifs dont dispose l’acteur, différents types d’émission vocale. En tant qu’art inextricablement lié à la littérature et même bien souvent assimilé à elle, puisqu’il en représente un genre particulier d’un certain point de vue, le théâtre est considéré comme l’art de la parole et se confond même parfois avec la rhétorique et l’art oratoire[1]. C’est à Aristote que nous devons cette distinction fondamentale d’avec les autres genres littéraires – dans lequels il n’y a pas de mise en action du texte –, qui par la suite, aura des conséquences complexes et importantes dans la manière dont l’acteur appréhende son rapport à la voix. Dès lors que le théâtre est considéré comme un genre de la littérature, en effet, son aspect spectaculaire devient formalisation d’une idée par le moyen de la parole. Le comédien parle, psalmodie, récite, déclame, crie, ou chante, dans cette perspective.

Gestus brechtien Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation[modifier | modifier le code] Cette distance entre l'acteur et ce qu'il énonce, cette attitude politique, morale et critique, censée témoigner de sa maturité politique, doit pouvoir se transmettre au spectateur ; c'est là qu'intervient le gestus brechtien, destiné à achever de détacher l'acteur de son texte pour mieux exprimer la vision critique de l'auteur, voire du spectateur, sur l'acteur lui-même[3]. Références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code]

Related: