background preloader

2014-Forum_Avignon-FR_BD2.pdf

http://www.forum-avignon.org/sites/default/files/editeur/2014-Forum_Avignon-FR_BD2.pdf

Related:  MuseologíaCours Numérique culturel

Rencontres numériques Lundi 6 octobre Matinée (10h - 13h) En plénière dans la Grande Salle du Centre Pompidou (avec retransmission vidéo dans la Salle de cinéma 2) : Animation : Florence Castera - A Faire, A suivre... Fiche Florence Castera En France, 70% des inscrits sur les réseaux sociaux les consultent tous les jours - Blog du Modérateur Médiamétrie vient de publier une étude sur les habitudes des Français sur les réseaux sociaux. Ces chiffres valent la peine qu’on s’y attarde car ils concernent les comportements en France, et non outre-Atlantique. Conduite sur un échantillon de 3072 internautes âgés de 13 ans et plus et inscrits à au moins un réseau social, selon la méthode des quotas, elle donne plusieurs grandes tendances sur nos rapports aux réseaux sociaux.

application mobile Sonosphère Confluences, une balade dans le paysage sonore du musée des Confluences Outil de découverte et d’échange, l’application mobile Sonosphère Confluences invite les visiteurs à déambuler dans le paysage sonore du musée à la rencontre des voix et des sons qui peuplent le lieu et habiteront ses espaces au fil du temps. Dans sa version à l’ouverture, à travers la parole des personnes qui ont conçu et réalisé le musée, ouvriers, architectes, socleurs, restaurateurs, conservateurs, scénographes, artistes, scientifiques…, il offre une découverte sensible de la richesse des compétences et de la diversité des métiers pour mener un tel projet. Evolutif, il s’enrichit au fil des saisons de l’actualité de la programmation et des collections, de l’invitation à des artistes et scientifiques. Contributif, le visiteur a la possibilité tout au long de sa promenade sonore de réagir et d’enrichir le dispositif avec ses commentaires et de créer ses propres points d’intérêt. Géolocalisation : Pole Star

Qui sont les #museogeeks ? Au SMV "Phares" au musée de la Marine © DR Suite à mon interview par Gayané Adourian pour le Knowtex Blog, il me trotte dans la tête depuis quelques mois d’écrire sur les #museogeeks, l’histoire et les caractéristiques de la communauté, ses membres et les trois principales initiatives qui en sont issues. Alors que ces projets se structurent de plus en plus, il me semble intéressant de commencer, dès à présent, une sorte d’archéologie de cette communauté dynamique aux contours fluctuants. Les #museogeeks Les caractéristiques de la communauté Les #museogeeks (de muséo, préfixe évoquant le musée et -geeks, suffixe qui fait référence à l’intérêt pour le numérique et les TICE), forment une communauté informelle qui s’est agrégée en France autour de l’été 2011, après de nombreux échanges entre des divers acteurs du numérique au musée.

L’e-lab, une expérimentation de pédagogie collaborative et créative associée au numérique L’objectif est de faire des élèves des chercheurs au sein d’une équipe, des « constructeurs de savoirs » et de médiateurs didactiques. Ils expérimentent, découvrent et font découvrir aux autres élèves des connaissances, à travers le prisme de leur sensibilité. L’e-lab, c’est une salle de classe (e-lab1) avec des ordinateurs sous Windows ou Mac OS, des iPods, des caméras, deux grands écrans, un vidéoprojecteur numérique ainsi qu’un studio d’enregistrement (e-lab2) en construction.

France : plus de 15 ans de numérique pour les musées - @_omr notes Il est courant de lire ou d'entendre que les musées viennent tout juste de s'ouvrir au numérique et qu'il s'agit même d'une révolution ! (Un exemple parmi tant d'autres : "Les musées, à l’aube d’une révolution numérique ?" - inria.fr - 16/07/2012) Si la présence du numérique s'intensifie au musée comme dans le reste de la société, elle est loin d'être nouvelle. Quelques repères :

Médiation numérique et handicap mental Auteur : Jenn Durfey. Licence : By Un médiateur numérique accompagne les publics éloignés aux usages du numérique. Travailler avec ces publics relève davantage de l’accompagnement social. L'usage du numérique comme clé de la création de valeur pour les musées Une étude réalisée récemment par la société Axiell éditrice de solutions numériques à destination des musées auprès d’un panel de 71 hauts dirigeants, consultants en stratégie, conservateurs et employés de musées du monde entier montre que l’usage du web, des réseaux sociaux et des smartphones est la plus forte source de création de valeur pour les musées aujourd’hui. Plus de la moitié (53%) des musées interrogés dans cette étude investissent activement dans la stratégie numérique. Leur priorité est l’engagement du public via les possibilités éducatives offertes par le numérique, citées par 86% des répondants, suivi des informations plus pratiques liées aux programmes du musée disponibles en ligne (65,7%). L’amélioration de l’expérience du visiteur par l’intermédiaire de services numériques mobiles est aussi une priorité pour la moitié des répondants, notamment afin d’atteindre des publics plus divers (61,4%) et rendre les collections du musée plus accessible (64,2%).

Les médias traditionnels sauront-ils parler aux Digital Natives ? L’évolution rapide des technologies et la banalisation de leurs usages ont marqué les populations nées entre 1978 et 1997, qui ont mûri dans un environnement technophile où ordinateurs, jeux vidéo, lecteurs MP3, webcams et téléphones cellulaires sont omniprésents. Nés dans un monde en rupture, marqué par l’arrivée d’Internet et des nouveaux médias, ils ont grandi au milieu de services et applications nomades, rapides et individualistes. Dans un pays comme la France, cette population représente aujourd’hui 15,7 millions de personnes, soit 25% de la population métropolitaine et plus du tiers de la population active. À l’horizon 2020, la moitié des actifs métropolitains appartiendront à cette génération. On les appelle parfois des « digital natives », un terme apparu pour la première fois en 2001 dans un rapport de Marc Prensky sur l’éducation.

L'état des lieux du numérique dans les théâtres en 2016 : infographie et rapport complet Depuis sa création, les observations du TMNlab et ses nombreux échanges avec des professionnels officiant sur l’ensemble du territoire français ont fait émerger la nécessité d’établir un état zéro de la pénétration du numérique dans les théâtres pour ajuster au mieux ses actions et refléter au plus près les besoins du terrain. Dans ce cadre, le TMNlab a missionné le laboratoire Théâtre de l’université de Rennes 2 (Équipe d’accueil Arts : pratiques et poétiques) pour établir un premier diagnostic concernant l’engagement du secteur dans le numérique et son appropriation dans les différents types d’institution. Cet état des lieux s’est intéressé aussi bien aux questions d’équipement, aux pratiques vis-à-vis des publics qu’aux usages d’un point de vue organisationnel. Financé grâce à une subvention fléchée du ministère de la Culture et de la Communication, l’état des lieux a bénéficié de l’expertise de la Direction générale de la création artistique. Téléchargements

Culture et numérique : une génération " e-perdue " ? Tout n’est pas encore en phase entre le numérique trop foisonnant et balbutiant et la "consommation" de la culture. Selon l’étude« Institutions culturelles et grands diffuseurs : comment doivent-ils se réformer à l’ère du numérique ? » menée par Kurt Salmon pour le Forum d'Avignon Paris, les publics naviguent à vue et sont « e-perdus ». Face aux insatisfactions et attentes, l’enquête révèle des recettes pour des nouveaux usages bien maîtrisés. Avec chaque jour plus de 4 heures de musique écoutée dont 1h15 en streaming, 2h29 de TV dont 49 minutes en télé délinéarisée (catch-up, Youtube), pas de doute : " avec le numérique -source d’instantanéité, d’hyper choix et d’innovation- la culture se consomme déjà autrement, surtout chez les 15/25 ans " estiment Philippe Pestanes, associé et Sarah Perez, senior manager chez Kurt Salmon et auteurs de l’étude internationale : Institutions culturelles et grands diffuseurs : comment doivent-ils se réformer à l’ère du numérique ? Florence Berthier

Related: