background preloader

Harcèlement chez France Télécom : après la direction, de nouveaux cadres mis en examen

Harcèlement chez France Télécom : après la direction, de nouveaux cadres mis en examen

Le coworking s’étend partout en France : les raisons de s’y mettre Qu’ont en commun les termes Mutinerie, Beeotop, Ruche, Usine, Bocal, Vaisseau, Kabane, Arrêt Minute? Réponse: ils qualifient des espaces de coworking, lieux de travail partagés qui rassemblent des professionnels de tout horizon. Alors que le premier du genre a vu le jour à Paris en 2008, il en existe maintenant plus de 200 à travers la France. L’occasion de revenir sur les raisons d’une telle diffusion. Partager plus que de l’espace Loin de s’apparenter à de simples espaces de bureaux partagés, les espaces de coworking offrent un type d’organisation du travail qui permet de partager un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture. A Belfort par exemple, l’Usine permet aux coworkers d’expérimenter de nouvelles formes de travail et d’intelligence coopératives au sein d’un éco-système d’entreprises. Développer des atouts pour l’entreprise Les entreprises ont tout à gagner à tester la formule. Aperçu de l’étage chez 50 Partners – Photo: 50 Partners Redynamiser un territoire

La révolution du recrutement sur Internet s'accélère Qu'est-ce qu'Internet, sinon le plus grand gisement d'offres et de demandes d'emploi ? Depuis une quinzaine d'années, la Toile a accouché d'une myriade de sites dédiés à l'emploi. Selon letudiant.fr, avec le Royaume-Uni et l'Allemagne, la France compte même parmi les pays européens qui proposent le plus grand nombre de sites de recrutement, soit « entre 400 et 500 sites actifs ». Les antiques « offres d'emploi » des journaux ont migré massivement sur la Toile. Tandis que les candidats potentiels affichent leur CV sur doyoubuzz.com ou réseautent sur LinkedIn et Viadeo. Parmi les cadors de « la mise en relation entre les personnes », comme il se présente, Monster revendique plus de 200 millions de personnes inscrites sur son réseau et brasse des centaines de milliers d'offres d'emploi. En juin dernier, ces quatre plates-formes totalisaient près de 4 millions de visiteurs uniques par mois dans l'Hexagone, selon un baromètre de Médiamétrie, soit 1,5 million de moins que Pôle Emploi.

100 métiers d'avenir (5/10) : développeur d'applications pour mobiles, m-commerçant « L'avènement des smartphones, puis des tablettes et bientôt des montres intelligentes et des autres objets connectés démultiplie les opportunités commerciales pour les entreprises », explique Damien Jordan, chargé de communication de l'école Hetic, qui forme aux métiers de l'Internet. Alors que l'achat sur Internet est déjà entré dans les moeurs, la vente par l'intermédiaire des terminaux mobiles semble promise à un bel avenir. Ainsi, le chiffre d'affaires du m-commerce a progressé de 106% en France en 2013 par rapport à 2012 et devrait encore doubler en 2014 pour atteindre 4,2 milliards d'euros, soit 14% du chiffre d'affaires de l'e-commerce, selon la société de couponing en ligne RetailMeNot. Sans surprise, le développement d'applications mobiles est en pleine expansion. Laurent Bourgitteau-Guiard est le directeur-général de Snapp, une entreprise spécialisée dans le m-commerce et la m-fidélité. >> PROGRAMME de notre série: "100 métiers d'avenir pour nos enfants"

Le télétravail Indépendant ou salarié, le télétravail est une solution en pleine expansion pour gagner sa vie de chez soi. Les nouvelles technologies rendent ce mode d'organisation accessible à tous : internet haut débit et très haut débitmicro-ordinateur bon marchétéléphones portablestéléphonie illimitée par VOIP Les exemples étrangers montrent que le télétravail va connaître un développement important tant pour les salariés que pour les indépendants. Le télétravail salarié permet de se concentrer efficacement et de bénéficier et de faire bénéficier son employeur des gains de productivité apportés par le télétravail. Le télétravail est la manière la plus sûre et la plus simple de créer une activité économique.

Télétravail chez Renault | Cyberworkers Organiser le télétravail dans l'entreprise A l'ère d'internet et des mini-portables, de plus en plus de TPE-PME recourent au télétravail. Ce mode d'organisation répond à des besoins particuliers : mobilité des employés, horaires décalés, situations de crises (ex : indisponibilité des locaux de l'entreprise). Si le télétravail était autrefois une contrainte, c'est aujourd'hui un atout pour la productivité. Alors, quand et comment organiser le télétravail dans l'entreprise ? Télétravail : les obligations de l'employeur Le télétravail est une forme de travail juridiquement encadrée (accord national interprofessionnel du 19/07/2005). - Le matériel est en principe fourni et installé par l'employeur - Si le télétravailleur utilise son propre matériel, celui-ci doit être adapté et entretenu par l'employeur - Le domicile privé du salarié ne peut être utilisé comme lieu d'accueil des clients - La protection des données traitées par le télétravailleur est de la responsabilité de l'employeur

Télétravail : tout ce que vous devez savoir sur ce mode de travail Télétravail, au n. m.(Rare au plur.) : Mode de travail pratiqué à distance d'un lieu centralisateur, et dont la mise en oeuvre nécessite des outils de télécommunication (fax, ordinateur connecté à un réseau, etc.). Sont ainsi comprises dans cette définition quasiment toutes les catégories de statut : télétravailleur indépendant ou salarié, télépendulaire ou non, utilisant internet ou non. Télétravailleur : personne physique qui effectue un travail :- d'une part à distance de l'endroit où le travail est initié et où le résultat est attendu, sans possibilité physique pour le donneur d'ordre de surveiller l'exécution de la prestation, - d'autre part, au moyen de l'outil informatique et/ou des outils de télécommunications pour la transmission des données utiles à la réalisation du travail demandé et/ou du travail réalisé ou en cours de réalisation. Quel travail ? L’image qui vient à l’esprit en premier lieu est celle d’une secrétaire devant son ordinateur à la maison. Les moyens - Indépendant

La discrimination au travail Le principe de la discrimination Un comportement discriminatoire consiste à faire une distinction entre différentes personnes selon certains critères. Dans la vie professionnelle, nul ne peut être écarté d’une procédure de recrutement ou d’accès à un stage ou à une période de formation en entreprise. De manière générale, le salarié ne peut faire l’objet d’une sanction, d’un licenciement, d’une discrimination directe ou indirecte (article L.1132-1 du code du travail), en raison de : son origine ;son sexe ;ses mœurs ;son orientation sexuelle ;son âge ;sa situation de famille ou de grossesse ;ses caractéristiques génétiques ;son appartenance ou non, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race ;ses opinions politiques ;ses activités syndicales ou mutualistes ;ses convictions religieuses ;son apparence physique ;son nom de famille ;son état de santé ;son handicap ;ses fonctions de juré ou de citoyen assesseur. Attention : cette liste n’est pas exhaustive. Le Défenseur des droits

Burn-out: sait-on vraiment de quoi l'on parle? Après le stress ou le harcèlement, le burn-out est-il en train de devenir le nouveau "mal du siècle" au travail? Depuis plusieurs mois, pétition et appels, par des médecins du travail ou des parlementaires, se succèdent. Ils alertent sur ce syndrome d'épuisement professionnel qui toucherait toujours plus de salariés en France, et appellent à sa reconnaissance comme maladie professionnelle. Les chiffres évoqués sont alarmants. Début 2014, le cabinet de prévention des risques psychosociaux Technologia estimait à plus de 3 millions le nombre d'actifs "en risque élevé de burn-out". Un "risque" de burn-out? La notion de "risque" de burn-out, estime-t-il, "n'a rien de scientifique, car chacun d'entre nous peut être touché". Quant aux cas avérés qui parviennent jusqu'aux médecins ou psychologues, aucune source officielle ne les recense en France. Problème de définition Au-delà de la cécité statistique, un autre problème se pose: l'absence de définition établie par le monde médical.

Related: