background preloader

Stress au travail, mal-être, risques psychosociaux ... 7 principes pour améliorer le bien-être au travail

Stress au travail, mal-être, risques psychosociaux ... 7 principes pour améliorer le bien-être au travail
"Le bien être en entreprise, c'est possible. Mais il passe par l'application et l'assimilation de principes forts." Tel est le message que le club patronal Entreprise et Progrès (lire l'encadré) veut faire passer. 1. Chaque salarié doit sentir que son rôle au sein de l'entreprise et de la chaîne de travail est important. 2. Chaque salarié doit pouvoir bénéficier à la fois d'autonomie mais aussi d'une aide effective de sa hiérarchie quand il en a besoin pour sa mission. 3. Les salariés ont besoin de repères, d'un cadre établi qui participe du bien-être. 4. Le salarié doit pouvoir se situer comme individu et comme partie prenante d'un collectif de travail. 5. Paradoxalement, l'autonomie peut être un facteur de bien-être et d'épanouissement mais aussi de stress et de mal être. 6. Les membres d'Entreprise et Progrès appellent à délaisser les discours ou les pratique managériales de style "Prédateur" ("On va n'en faire qu'une bouchée"). 7.

Les conditions de travail : le stress dans les organisations Relation avec le programme de Terminale CGRH : 3. Les conditions de travail 3.1. 1°) Définition et notions voisines D’après l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au travail , le stress "survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. Le terme de stress a été introduit pour la première fois par Hans Selye (1907-1982), médecin-endocrinologue autrichien. Face à un stimulus stressant, l’organisme réagit en trois phases : c’est ce que l’on nomme le Syndrome Général d’Adaptation ou S.G.A. Phase 1 : Réaction d’alarmeDès la confrontation à la situation évaluée comme stressante, des hormones sont libérées par l’organisme : les catécholamines (adrénaline à 80% et noradrénaline à 20%). b) Notions voisines La pression au travail est inévitable compte tenu des exigences du contexte professionnel. 2°) Observations chiffrées 1°) La réglementation

Améliorer les conditions de travail pour motiver les salariés L’environnement physique de travail est un des critères fondamentaux de la qualité de vie au travail. Pour motiver les salariés, il est donc important de repenser l’entreprise pour la rendre plus humaine, plus agréable à vivre au quotidien. Vous pouvez agir sur la qualité de vie des salariés de votre organisation en améliorant l’environnement et le cadre de vie au travail. Le programme de la formation 1 Prendre en compte l’influence du cadre de vie et de l’ambiance sur la performance et la motivation Les fondamentaux de la qualité de vie au travail. 2 Agir sur l’environnement et les espaces de vie au travail pour plus de convivialité Repenser les locaux pour plus de confort et de convivialité. 3 Réduire le stress des transports pour améliorer la performance Adopter des horaires de travail plus souples. 4 Mettre en œuvre des animations en interne pour créer une ambiance conviviale Les animations pour fédérer. A qui s'adresse la formation : Pour qui Responsable santé sécurité. Prérequis Niveau

Management : comment développer le sentiment d’appartenance ? Pour développer un sentiment d’appartenance (Sense of Belonging), un collaborateur doit pouvoir s’identifier à l’équipe, à l’entreprise, ou à la marque pour laquelle il travaille. Cette adhésion, mélange de sentiment d’utilité à un groupe et de solidarité à une équipe, est un indicateur puissant du sentiment d’appartenance. Ainsi, le collaborateur aura plus facilement tendance à adopter les valeurs de l’entreprise, ses codes et son éthique. Il trouvera un sens à son action et sera probablement plus performant. La communication ne constitue pas la démarche, elle l’accompagne Le sentiment d’appartenance suppose toutefois une conviction de base et une implication au plus haut niveau de l’entreprise. Enfin, aucun travail ne pourra s’engager sans avoir préalablement identifié les forces et faiblesses de l’organisation pour définir un plan d’action, mettre en place une politique RH adaptée et former les managers qui seront les premiers relais de la culture d’entreprise.

Bien-être des salariés au travail : chiffres clés et statistiques | Les thématiques | Travail et environnement Les sondages sont formels : les conditions de travail se dégradent et le mal-être est grandissant chez les salariés. Le bien-être au travail est pourtant essentiel à la bonne marche de l’entreprise. Le préserver doit donc faire partie des priorités de l’employeur. Bien-être des salariés au travail : chiffres clés et statistiques En France, le bien-être des salariés se dégrade. De plus en plus d'études sur le bien-être des salariés le démontrent : En 2010, 33% des salariés français déclaraient travailler dans un mauvais environnement de travail, la part la plus élevée au sein des pays européens. Le Désengagement des salariés lié au Mal-Être au Travail a coûté 23% de la Valeur Ajoutée des entreprises, selon l’indice de bien-être au travail (IBET) calculé par le cabinet Mozart Consulting L’IBET est un indice socio-économique variant de 0 à 1 pour sa valeur maximum, traduisant la meilleure performance socio-organisationnelle. Le bien-être au travail pris en considération Le Gouvernement :

Éco-gestes pour lutter contre le gaspillage Le gaspillage et la surconsommation sont des causes majeures de la détérioration de notre environnement et de l'épuisement des ressources naturelles. Nous sommes confrontés à toutes les formes de gaspillage dans notre quotidien : gaspillage alimentaire, gaspillages des objets de consommation courante, qui terminent à la poubelle au lieu d'être réparés, gaspillage des vêtements qui sont jetés au lieu d'être donnés... Consommer de manière responsable et lutter contre le gaspillage est un acte éco-citoyen. Eco-gestes à découvrir Je recycle les briques alimentaires Jetez vos briques alimentaires dans la poubelle de déchets recyclables. Je recycle l'aluminium L'aluminium est reconnaissable sur les emballages grâce au label Alu Recyclable. J'amène ma tasse réutilisable au travail Pour limiter les déchets de la pause-café, emmenez votre tasse ou votre mug réutilisable au bureau, ainsi que votre cuillère. Je choisis des produits en vrac J'achète du matériel adapté à mes besoins Je recycle l'acier

Comment réussir l’intégration d’un nouveau salarié ? Préparer le poste de travail en amont. Avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur, assurez-vous qu’il dispose de tout le matériel nécessaire pour réaliser sa mission dans de bonnes conditions : bureau, ordinateur, identifiants informatiques, tenue de travail etc. Tout doit être prêt le jour J. Informer ses équipes. Rien de plus frustrant que d’apprendre à l’improviste l’arrivée d’un nouveau collègue ! Informez vos équipes en amont au cours des points hebdos, des réunions d’équipe, le cas échéant par e-mail. « Vos collaborateurs seront ensuite de précieux relais de proximité pour faciliter son intégration: ils seront plus enclins à lui consacrer du temps et à l’aider en cas de difficulté. » explique Guillaume Daboville, Responsable Pédagogique et Développement Extérieur de Randstad Academy. Faire le tour de l’entreprise. Ne vous précipitez pas pour mettre immédiatement votre nouveau salarié devant son poste de travail. Expliquer la culture de l’entreprise. Désigner un tuteur opérationnel.

Guide d'Intégration L’accueil du nouveau salarié est une étape décisive de sa fidélisation, qu’il soit jeune en formation ou professionnel confirmé. Dans un contexte de métiers en tension, il est d’autant plus important que le nouvel arrivant ait rapidement une bonne image de l’entreprise, de son organisation, de la communication entre collègues, etc. En facilitant son intégration, en lui donnant une information complète sur les modes de fonctionnement de l’entreprise, on lui permet également de devenir rapidement opérationnel sur son poste. 1- Préparer l’arrivée du salarié : Connaître les objectifs et les modalités de l’accueil dans l’entreprise (établir avec sa hiérarchie un cahier des charges)Se procurer le livret d’accueil ou constituer une documentation à destination du salariéVérifier les aspects matériels de l’accueil (vêtements, outils…) 2- Accueillir le salarié : 3- Présenter le salarié Les missions du tuteur : Télécharger la fiche de suivi du contrat de professionnalisation

Assurer la fonction de tuteur | Observatoire national des métiers des jardineries & graineteries Ce guide s’adresse aux personnes chargées d’accompagner les nouveaux salariés dans l’entreprise (hors tutorat des jeunes en contrat de professionnalisation ou d'apprentissage). Pour optimiser cette fonction de tuteur, des fiches pratiques sont disponibles dans le guide méthodologique Fafsea “Intégrer un salarié dans l’entreprise”. Être tuteur Votre entreprise vous a confié la mission d’accueillir, d’intégrer et de former à son poste de travail, un nouveau salarié. Essentielle, cette fonction de tuteur doit permettre à la nouvelle recrue de devenir opérationnelle dans les meilleurs délais. Ce guide est destiné à vous aider dans votre rôle de tuteur. Mission du tuteur Le tuteur est investi de trois missions principales : Mission 1: Faciliter l’intégration du salarié Mission 2: Former le salarié à son poste de travail Mission 3: Suivre et évaluer le travail du salarié Mission 1 : Faciliter l’intégration du salarié Avant son arrivée A son arrivée Se présenter et expliquer son rôle de tuteur.

Le livret d'accueil en entreprise - Fiche pratique Les objectifs du livret d'accueil en entrepriseLe livret d'accueil est donné au nouvel employé lors de son premier jour dans l'entreprise. Ce guide est destiné à faciliter les démarches du salarié au sein de sa nouvelle structure. Si le contenu du livret d'accueil dépend de chaque entreprise, il doit néanmoins présenter l'organisation dans les grandes lignes et proposer des éléments utiles et pratiques pour que le salarié puisse s'orienter dans son nouvel environnement. Le livret d'accueil doit être une boîte à outils dans laquelle le nouveau membre du personnel peut se plonger pour trouver des réponses à ses questions. Le contenu du livret d'accueil en entrepriseSi la réglementation en vigueur n'impose pas un plan détaillé du livret d'accueil, les entreprises cherchent néanmoins à y inscrire des informations indispensables pour une bonne intégration de son personnel arrivant.

Réussir son pot d’arrivée Le pot d’arrivée, qui symbolise un acte fort pour intégrer un collectif de travail, a ses règles et ses codes informels. Gare aux bévues ! Manager, vous prenez de nouvelles fonctions et claironnez partout la bonne nouvelle. Le pot d’arrivée, acte d’intégration Ce premier acte inaugural symbolique est plus important qu’on ne le croit, car il peut faciliter le contact avec votre nouvelle « tribu » ou, au contraire, susciter le rejet. Connaître les pratiques de la maison Avant de trinquer pour votre arrivée, renseignez-vous sur les pratiques en vigueur dans votre entreprise. Montrez-vous naturel… mais pas trop Dans un moment comme celui-ci, tout parle : ce que vous dites, mais aussi - et surtout - votre comportement, votre façon de vous exprimer, votre sensibilité, votre humour. Soignez vos messages forts Un petit message adressé à votre direction s’impose. Un pot d’arrivée est aussi un moment pour livrer ses objectifs… en douceur.

Related: