background preloader

Cas primark - Rapports de Stage - Mcpaf

Cas primark - Rapports de Stage - Mcpaf
Related:  etude primarklemeurm

Primark ou la mode toujours moins chère, prête-à-jeter XEnvoyer cet article par e-mail Primark ou la mode toujours moins chère, prête-à-jeter XEnvoyer cet article par e-mailPrimark ou la mode toujours moins chère, prête-à-jeter "Primania" The Economist - La chaîne irlandaise de vêtements très bon marché au succès fulgurant se prépare à conquérir l’Amérique. La concurrence a de quoi s’inquiéter. Le personnel aligné dans une large allée, qui applaudit. Depuis, elle s’installe à travers le continent avec des magasins aux Pays-Bas, au Portugal, en Allemagne, en Belgique, en Autriche et en France. En ce moment, la chaîne met au point son invasion la plus audacieuse : le 10 septembre, elle ouvrira sa première boutique en Amérique, le plus grand marché de vêtements au monde. Le triomphe n’est pas garanti. “En ce moment, la chaîne met au point son invasion la plus audacieuse : le 10 septembre, elle ouvrira sa première boutique en Amérique, le plus grand marché de vêtements au monde” Gap tente de combler son retard.

PRIMARK, hérault de la mode à tout petits prix « Look good pay less. » Le groupe anglo-irlandais a le sens de la formule. Créée en Irlande en 1969, Primark, du groupe Associated British Foods (Ovomaltine), a su s'imposer comme un poids lourd de la distribution de vêtements : ces dix dernières années, elle a doublé le nombre de ses magasins, quadruplé la surface des points de vente et augmenté ses profits par cinq. Le moins cher «Primark s'est imposé comme le groupe d'habillement le moins cher outre-Manche en s'appuyant sur une forte différenciation mode », explique Neil Saunders, directeur général du cabinet d'études Conlumino. Prix bas, gros volumes Sous-marques Pour aider le client à se retrouver dans ces énormes points de vente, ceux-ci sont organisés autour de la trentaine de sous-marques de l'enseigne, couvrant le vêtement féminin, l'enfant, l'homme, les cosmétiques et les articles pour la maison. La France en 2013 Le succès du groupe ne s'est pas limité aux frontières britanniques.

De mystérieux SOS cachés dans les étiquettes de Primark De mystérieux messages appelant au secours ont été découverts sur les étiquettes de vêtements de la marque irlandaise Primark. Un canular pour certains, une nouvelle alerte sur les conditions de travail dans les entreprises de textile pour d’autres. Une tempête médiatique souffle actuellement sur Primark. Depuis quelques jours, la célèbre marque de textile irlandaise, connue pour ses vêtements à petits prix, est accusée de malmener ses travailleurs à l’étranger. La raison ? Un appel au secours retrouvé cousu sur l’étiquette d’un de ses vêtements. La semaine dernière, Rebecca Gallagher, une fidèle cliente de l’enseigne, affirmait avoir trouvé au Primark de Swansea (une petite ville du sud du Pays de Galles) un étrange message cousu sur l’étiquette d’une robe fraîchement achetée 10 livres : “Forced to work exhausting hours” (“Forcé à travailler durant d’épuisantes heures”). Rebecca Gallagher et sa trouvaille © WALES NEWS SERVICE Un nouveau scandale pour Primark Un canular selon la marque

Primark ne s'encombre pas d'antivols L'enseigne, nouvellement implantée en France, protège peu ses vêtements pour en vendre plus… Primark a ouvert ce vendredi son cinquième magasin français, à Créteil, dans le Val-de-Marne. Comme dans les autres points de vente de l'enseigne irlandaise, partie à la conquête de la France en décembre, aucun antivol ne protège les articles. Le sujet fait les délices de Twitter mais dérange en interne. Éviter les trop longues files d'attente Pratique, parce qu'agrafer des antivols sur les nombreux produits vendus représente une perte de temps, donc un coût. L'absence d'antivols, en apparence risquée, est, en réalité, une tactique clé dans le modèle Primark, dont la réussite s'appuie sur d'énormes volumes, de très faibles prix, mais une forte rentabilité. Un modèle en rupture Les sommes non encaissées suite aux vols en rayon, pilotées, prévues par les gestionnaires de Primark, ne sont, de toute manière, pas assez importantes pour peser sur la rentabilité de l'entreprise.

Mode: Comment Primark a conquis le marché français Une offensive éclair et une victoire écrasante. Depuis l’ouverture du premier de ses cinq magasins français en décembre 2013, Primark a réussi l’exploit de se hisser dans le top 25 des plus grosses enseignes françaises en volume, selon une étude publiée lundi par Kantar WorldPanel. «C’est du jamais vu en France. Tant par la vitesse de croissance que par les volumes de vente: Primark affiche un panier moyen de six articles quand ses concurrents vendent au mieux entre 3 et 4 articles par visite», souligne Julie Dussaussay, responsable du département mode chez Kantar Worldpanel. Le tout sans publicité, sans égérie célèbre, ni même site de vente en ligne. Profits en hausse de 44% Partout la même recette: des collections «mode» à prix bas records: 6 euros le T-shirt, 11 euros le jeans, 17 euros les bottines en France… soit en moyenne deux fois moins cher que chez le champion suédois de la mode à petit prix H&M, selon Kantar Worldpanel. Discount et bouche-à-oreille

Primark, les raisons d'un succès Epuisée mais ravie. Encombrée de trois gros sacs, cette mère de famille quadragénaire, assise devant le magasin Primark du centre commercial Créteil Soleil (Val-de-Marne), en cet après-midi d'automne, contemple ses achats avec satisfaction. Après six heures passées dans le temple du vêtement bon marché, la voici lestée de 49 tee-shirts à 3 euros, de 8 pantalons à 8 euros et de 22 paires de chaussettes à 1,50 euro! Comme elle, des milliers de consommatrices plébiscitent cette drôle d'enseigne venue d'Irlande pour conquérir la France. "Produire à bas prix et vendre en grande quantité" "Du jamais-vu dans l'habillement", estime Evelyne Chaballier, professeur à l'Institut français de la mode. Mieux, les premiers succès de l'ovni d'Outre-Manche signent un véritable tournant dans la distribution française. Depuis que l'enseigne s'est installée à Londres, en 1973, en prenant le nom de Primark -contraction de "price" (prix) et de "mark (marque) - l'aventure a vraiment commencé. La méthode?

Primark – La mode n’a pas de prix… Primark Quel doux mot. Un mot associé à un paradis pour toutes personnes aimant la mode et toutes celles qui ont un budget serré. Primark c’est le petit frère d’H&M, une enseigne irlandaise lancée dans les années 70 sous le nom de Penneys, à Dublin, proposant des vêtements à petits prix et toujours tendance. Mais pour vendre des t-shirts à 3€ et des chaussures à 10€, comment font-ils ? Je vais tout vous dire. Penneys ou Primark Penneys, pour nos amis irlandais, et Primark pour les autres, lancée en 1978, est aujourd’hui présente sur 6 pays et comptabilise plus de 200 magasins en Europe. *Néanmoins, en Septembre 2012, on apprend finalement que Primark s’installe en France et compte ouvrir ses premières boutiques dans les centres commerciaux de la banlieue parisienne à l’horizon 2013 et à Marseille pour 2014… Cette enseigne de vêtement tendance se positionne sur son marché comme une enseigne proposant des vêtements à la mode aux prix compétitifs. La stratégie marketing Rapport qualité prix

Primark : quand mode rime avec low-cost | Cathweb's Blog « Look good, pay less ». Le slogan de cette enseigne de prêt-à-porter en dit long sur ses ambitions. Rhabiller l’Europe à moindres coûts, et pourquoi pas renverser les cartes sur le marché. C’est l’histoire d’une marque irlandaise qui joue la carte du low-cost. Pas étonnant que ces magasins attirent du monde. A Liège, l’unique magasin belge attire des milliers de personnes depuis son ouverture en décembre 2009. Et la concurrence ? L’enseigne irlandaise est née en 1969 à Dublin. Aujourd’hui, C&A demeure le n°1 du prêt-à-porter en Europe. En Belgique aussi Chez nous, Primark a débarqué fin 2009 pour « une phase test », aux dires de ses dirigeants. Actuellement, le distributeur reste assez discret sur ses projets d’expansion en Belgique. Ailleurs en Europe, l’enseigne est présente aux Pays-Bas, en Allemagne, en Autriche et sur la péninsule ibérique. Et l’éthique dans tout ça ? De son côté, Primark explique aussi ses prix bas par un cocktail maison. Catherine Kurzawa J'aime : J'aime chargement…

Nouvelle boutique de prêt à porter Nouvelle boutique de prêt à porter Structure du questionnaire Voir toutes les pages Réduire toutes les pages 1. Page 1 Retour au sommaire Q1.En général, où achetez-vous vos vêtements (neufs) ? Q1. *Etape suivante pour le répondant : Page suivante 2. Q2.Quel(s) style(s) de vêtements portez-vous ou seriez-vous susceptible de porter au quotidien ? Q2. *Pour le répondant, les Modalités de réponses sont présentées dans un ordre aléatoire. 3. Q3.Parmi les produits suivants, lesquels achetez-vous le plus souvent ? Q3.(3 réponses maximum) 4. Q4.Habituellement, lorsque vous achetez un vêtement (neuf) pour vous-même, à quels critères accordez-vous le plus d’importance ? Q4.(3 réponses maximum) 5. Q5.5. 6. Q6.Au cours des 12 derniers mois, quel budget mensuel moyen avez-vous consacré à l’achat de vos vêtements (neufs) ? 7. Le projet : Il s’agit de la création, près de chez vous, d’une nouvelle boutique de prêt à porter pour hommes de grandes marques (ex : Diesel, Kaporal…) à prix cassés. Q8. 8. 9.

Primark le bulldozer de la mode à prix cassés

Related: