background preloader

La communication non verbale

La communication non verbale
Nous utilisons tous les jours la communication non verbale et souvent, nous sous-estimons sa force et son impact. Utilisée de façon consciente ou non, la communication non verbale est caractérisée par l’action d’envoyer et recevoir des messages sans passer par la parole mais au moyen de vos choix vestimentaires, de votre style, des couleurs que vous utilisez, de la coiffure, du maquillage, des postures du corps qui vont directement influencer votre interlocuteur. Lorsque vous rencontrez pour la première fois une personne, la communication non verbale et le langage du corps ont un fort pouvoir d'influence et sont des facteurs déterminants lors d’une rencontre. Bandler et Grinder sont tous deux spécialistes de La PNI, après avoir étudié le comportement des hommes ils se sont aperçu que les hommes ne mettent que 30 secondes pour se forger une première impression. d’un entretien d’embauche d’une vente commerciale d’un rendez-vous amoureux Les salariés en sont bien conscients : Related:  communication

Prise de parole en public : les astuces des comédiens - Journal du Net Management Difficile de se prendre pour un acteur quand on s'adresse à ses collègues, à ses clients ou à ses partenaires. Le décor, le discours et le costume ne ressemblent en rien à une pièce de théâtre. Pourtant, dans une salle de réunion comme sur la scène d'un théâtre, l'orateur se donne en spectacle pour faire passer un message à son public. Trac, voix, gestuelle... Pour affronter ce qui constitue le cœur de leur métier, les comédiens ont recours à des techniques et des astuces dont les cadres peuvent s'inspirer dans le monde de l'entreprise. Voici comment vous inspirer des techniques des acteurs professionnels pour parler en public dans un cadre professionnel.

La proxémie En fait, notre façon d’occuper l’espace en présence d’autrui est un des marqueurs de l’identité.Pour exemple, notre proximité spatiale est différente selon notre culture. Ce sont donc nos habitudes cultuelles qui nous font prendre différentes places spatiales. Hall a montré qu’il y avait autour de nous une surface, « une bulle », une zone émotionnellement forte ou encore un périmètre de sécurité individuel. Celui-ci est plus important en face de nous que sur les côtés ou par derrière. On peut parler de notion de bonne distance. La dimension de cette bulle personnelle varie selon les cultures. La distance intime (entre 15 et 45 cm) : zone qui s’accompagne d’une grande implication physique et d’un échange sensoriel élevé. L’hypothèse qui sous-tend ce système de classification proxémique est la suivante : « La conduite que nous nommons territorialité appartient à la nature des animaux et en particulier à l’homme. La distance va être différente selon l’image que l’on se fait de l’autre.

Communication non verbale: des techniques... Comment être convaincant à l'oral, avoir plus de présence, faire des interventions plus marquantes? Il faut avant tout structurer son intervention d'une manière adaptée. Mais ensuite, ce qui fera la différence passera plus par ce qu'on appelle le "non-verbal". Apprendre à respirer Pour un grand nombre d'entre nous, apprendre à maîtriser sa voix améliore de façon étonnante l'impact à l'oral. Il s'agit par exemple de comprendre comment utiliser la respiration abdominale pour dépasser son trac, pour gagner en intensité, pour amplifier les vibrations qui donnent de la force à la voix. Pour certains, le déclic viendra de la découverte du côté physique de la prise de parole en public : l'ancrage au sol, les différents appuis, la manière d'aller chercher de l'énergie en soi pour la transmettre à son public... Chez d'autres, cela passera par une meilleure utilisation du regard, du sourire, des silences. Avoir confiance en soi Une bonne intervention orale passe toujours par une prise de confiance.

Connaissez-vous la méthode SONCAS ? Comprendre les critères de choix du prospect Pour persuader quelqu’un, encore faut-il le comprendre : savoir ce qui le préoccupe, savoir ce dont il a besoin, ce dont il a envie. Avant de chercher à influencer votre prospect, vous devez comprendre comment l’influencer, apprendre quels sont ses critères de choix. Il existe deux types de critères, les critères objectifs et subjectifs. Commençons par le commencement : Les critères objectifs Nous vous le rappelions dans un précédent article, l’importance de l’argumentaire de vente. Les critères objectifs Les critères objectifs sont purement factuels, et concernent essentiellement votre produit ou l’usage que votre prospect pourra en faire. Ce dernier a un problème, et votre produit peut lui apporte une solution ? Mais cela suffira-t-il vraiment ? Les critères subjectifs Vous l’aurez compris, cet article évoquera davantage les critères subjectifs qui vous permettront d’influencer vos prospects. Le SONCAS S pour Sécurité O pour Orgueil C pour Confort

7 gestes malins à adopter dès maintenant pour booster vos relations J’ai écrit il y a quelques temps un article intitulé les 7 gestes stupides qui flinguent vos relations et je dois reconnaître qu’à la lecture des commentaires, il a eu beaucoup de succès. Mais un grand nombre d’entre vous m’ont fait la suggestion suivante : « C’est sympa Romain de nous dire quels sont les gestes qui nuisent à notre image mais tu ne pourrais pas aussi nous dire quels sont ceux qui nous mettent en valeur ? ». Et bien oui c’est possible, la preuve tout de suite avec cet article. Je vous propose aujourd’hui de découvrir 7 gestes malins à adopter pour booster vos relations. 1) Souriez ! Il s’agit du B.A. Il y a le premier effet : un sourire authentique crée un sentiment de bien-être. Ça, c’est pour le premier effet. 2) et (2bis-bonus) Adoptez une posture énergique AVANT une situation stressante Bien souvent, plus on est stressé, plus on le devient. En effet, des études ont montré que le simple fait de positionner son corps de manière expansive pendant 1 à 2 minutes :

Identifiez le sens des 9 types d’objections Loin d’être un frein, les objections rencontrées au cours du processus de la relation dessinent l’attitude de l’interlocuteur et son orientation. L’objection exprime un type de résistance et nous allons décrypter son intention. Dans la série « Les 9 clés de la Personnalité » article 24/41 Les origines des objections La résistance aux idées de l’autre est un processus naturel de défense. Toute conviction comprend une part de vérité, issue de nos croyances et de notre vécu, et des émotions que nous avons déjà traversées. Il est donc indispensable pour comprendre l’objection de décoder quelle fonction est en jeu. Le cerveau, source de l’objection Il faut chercher dans le fonctionnement des trois cerveaux reptilien, limbique et cortex la création des objections. Le cerveau reptilien assure les moyens de survie et la protection du territoire. Le cerveau limbique est le centre des pulsions, des émotions, de motivation, de plaisir et déplaisir. Les 9 types d’objections. Les objections de principe

♥ Communication non-verbale : importance et impact du Langage Corporel ? ♥ - Le blog de Flodharmonie " Je Parle avec mon Corps, et ceci sans le Savoir ; Je Dis donc Toujours Plus que Je n'en Sais..." Et en effet, la chose la plus Importante en Communication, c'est d'Entendre Ce qui n'est Pas Dit ! L'Importance et l'Impact de notre Communication Non-Verbale ont longtemps été sous-estimés. Pourquoi ? Premièrement parce que les êtres humains ont la possibilité d'Utiliser un Langage Articulé, dont ils tirent beaucoup de Fierté et qui est, contrairement au langage non-verbal, étudié dans toutes les écoles ! Deuxièmement, parce que nous Utilisons notre Corps pour Communiquer de façon Inconsciente, Naturelle, sans nous poser de questions... Et pourtant, tous les psychologues s'accordent à dire que ce Langage du Corps (et c'est assurément un langage à part entière), peut avoir de loin beaucoup plus d'Importance que notre langage articulé. Bien sûr, nous nous doutons Tous que Notre Image à un impact sur les Autres, et que les Gestes que l'on fait ne sont pas anodins... Coeurdialement vôtre, Florence ♥

Les 7 émotions universelles Ces derniers temps, je m’intéresse de près aux microexpressions. Largement médiatisées dans la série Lie To Me, série TV basée sur les travaux de Paul Ekman, il s’agit d’une expression faciale de très courte durée (moins d’une seconde) apparaissant généralement lorsque les enjeux d’une situation sont élevés. A la différence des expressions faciales, les micro-expressions sont totalement involontaires mais cependant, c’est là le hic, difficile à décrypter vu la brièveté du mouvement. En attendant un article plus fouillé sur les micro-expressions (et oui il y a pas mal de choses à raconter sur le sujet), je vous propose de découvrir un test sur le site de Paul Ekman visant à mesurer votre capacité à les décrypter. … Maintenant, à vous de jouer, cliquez sur Ie lien ci-dessous, l’onglet METT DEMO en bas à droite de la page, I Have Read, Continue, Practice… et ensuite appuyez sur le bouton « start » ! Loading ...

Communiquez ce que vous êtes Je suis très attaché au fait que l’on ne définisse pas les gens au travers de ce qu’ils font, mais de qui ils sont. D’une part parce qu’il arrive que la vie vous amène à faire des choses qui sont très loin de ce que vous êtes et d’autre part car ce que vous faites ne reflète pas vos qualités humaines et sociales. Comment vous le faites et pourquoi vous le faites, donne déjà une idée plus précise de la personne que vous êtes véritablement. J’aime, quand une personne rejoint mon équipe, qu’elle ne me parle pas uniquement de ce qu’elle sait faire, mais de pourquoi elle le fait, de ce qui l’a amené au graphisme, la communication ou pourquoi elle aime jouer de la musique ou chanter. Les gens aiment savoir pourquoi vous faites les choses, ce qui vous anime et vous passionne. Il y a quelque temps de cela, nous avions un staff communication à l’Eglise Bordeaux rive droite avec l’équipe pastorale. Simon utilise l’exemple d’Apple pour illustrer son propos : Et cela fonctionne !

Com orale La Méthode Gordon Mise au point par le docteur Thomas Gordon, aux Etats-Unis, dans les années 1950, cette approche se retrouve dans la démarche de la Communication dite non-violente (C.N.V.), et peut faire référence aux besoins de MASLOW. Résumé du concept : La méthode est basée sur un postulat simple : celui de la « satisfaction mutuelle des besoins ». Le principe va donc être : De provoquer la confrontation des besoins. Outils de la méthode : 1/ Le « message-Je » Il s’agit de s’attribuer les choses et de ne plus faire porter à l’autre la seule responsabilité d’un problème. Nous avons une fâcheuse tendance à utiliser le « message-Tu » ou le « message-Vous ». Le message efficace est celui qui dit « Je », et qui décrit à l’autre notre ressenti. 2/ L’écoute active : Le concept est qu’il vaut mieux placer le conflit au niveau des besoins qu’au niveau des personnes. Pratiquer une écoute « active », c’est entendre et reconnaître les sentiments et les besoins de l’autre, et les lui reformuler.

Related: