background preloader

Le fossé entre riches et pauvres n’a jamais été aussi prononcé

Le fossé entre riches et pauvres n’a jamais été aussi prononcé
LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Claire Guélaud Ce n’est encore qu’un document de travail sobrement intitulé « Tendances de l’inégalité des revenus et son impact sur la croissance ». Officiellement, il n’engage que son auteur, Federico Cingano, économiste à la Banque d’Italie détaché à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Mais, publié avec l’aval de la direction de l’emploi de l’OCDE, ce texte lance le débat à l’intérieur de l’institution sur un sujet économiquement et politiquement sensible : l’impact de l’accroissement des inégalités de revenu, à leur plus haut depuis trente ans, sur l’économie. L’économiste italien commence par dresser un panorama général de la situation. Mais cette augmentation est allée de pair, dans les trois quarts d’entre eux, avec une forte hausse des inégalités de revenu. Les Pays-Bas et la France restent égalitaires Les économistes débattent depuis des années de l’impact des inégalités de revenu sur la croissance. Related:  Montée des inégalités, concentration des richessesEvolution des inégalités / des classes sociales

La concentration des richesses dans le monde en graphiques La moitié des richesses produites dans le monde se trouve entre les mains de 1 % de la population du globe, selon une étude publiée lundi 19 janvier. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Deux jours avant l'ouverture du Forum économique mondial, qui se tient traditionnellement dans la station suisse de Davos, l'ONG Oxfam a publié un rapport accablant sur la concentration des richesses dans le monde. Basé notamment sur des données fournies par un rapport de la banque Crédit suisse, il révèle que 1 % des habitants de la planète possède 48 % du patrimoine, contre « seulement » 44 % en 2009. Le seuil des 50 % devrait être dépassé en 2016. Lire la synthèse : Les 1 % les plus riches posséderont bientôt la moitié de la richesse mondiale Les 52 % du patrimoine restant ne sont pas non plus également répartis : les quatre cinquièmes des habitants les plus pauvres de la planète survivent avec seulement 5,5 % de la richesse produite dans le monde.

El regreso de la lucha de clases De la mano de la última fase de la globalización, de la creciente desigualdad, de la crisis y del final de un modelo de crecimiento económico, la idea de la lucha de clases está de regreso en Occidente. Y esta vez vuelve de la mano no solo de analistas neomarxistas, sino de un financiero como George Soros, o de sociólogos que han alertado sobre lo que está ocurriendo en estas sociedades occidentales. La idea de lucha, conflicto o guerra de clases vuelve a los análisis. Aunque no en la forma clásica. Estados Unidos era un país profundamente optimista en términos sociales. Hace tan solo unos años, algunas encuestas indicaban que un 30% de los ciudadanos se consideraba perteneciente al 10% más rico. Pues la tensión se da entre ricos y pobres o, por precisar, entre muy ricos y muy pobres. “La burguesía en su sentido clásico tiende a desaparecer”, dice un filósofo La población “desclasada”se siente atraída por el autoritarismo Las sociedades posindustriales se han vuelto menos igualitarias.

Meet The 80 People Who Are As Rich As Half The World Wealth 7:01 PM Jan 18, 2015 By Mona Chalabi Eighty people hold the same amount of wealth as the world’s 3.6 billion poorest people, according to an analysis just released from Oxfam. To see how much wealth the richest 1 percent and the poorest 50 percent hold, Oxfam used research from Credit Suisse, a Swiss financial services company, and Forbes’s annual billionaires list. Four years earlier, 388 billionaires together held as much wealth as the poorest 50 percent of the world. Thirty-five of the 80 richest people in the world are U.S. citizens, with combined wealth of $941 billion in 2014. If those 80 individuals were to bump into each on Svenborgia, what might they talk about? There might be some quiet voices in the room, though, because 11 of the wealthiest people on the planet were simply born into their money (19 others inherited their wealth and then made it grow). Oxfam notes that global wealth inequality is increasing while the rich get richer. Source: Forbes, Oxfam

La era de la vulnerabilidad Dos nuevos estudios muestran, una vez más, la magnitud del problema de la desigualdad que azota a Estados Unidos. El primero, el informe anual sobre ingresos y pobreza, emitido por la Oficina del Censo de Estados Unidos, muestra que, a pesar de la supuesta recuperación de la economía desde la Gran Recesión, los ingresos de los estadounidenses comunes continúan estancados. El ingreso promedio de los hogares, ajustado a la inflación, se mantiene por debajo del nivel de hace un cuarto de siglo. Antes se pensaba que la mayor fortaleza de Estados Unidos no era su poder militar, sino un sistema económico que era la envidia del mundo. Un segundo estudio, el Informe sobre Desarrollo Humano 2014 del Programa de las Naciones Unidas para el Desarrollo, corrobora estos hallazgos. EE UU, según el IDH, ocupa el quinto lugar en el mundo y se encuentra por debajo de Noruega, Australia, Suiza y los Países Bajos. El informe del PNUD hace hincapié en otro aspecto del desempeño social: la vulnerabilidad.

INTERACTIF. Inégalités : le rapport alarmant dressé par Oxfam La famille de Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, est tellement riche qu'il lui faudrait 102 ans pour dépenser sa fortune, à raison d'un million de dollars par jour. Un constat sidérant, mais qui n'est qu'un exemple parmi d'autres évoqués dans le rapport coup de poing que publie ce jeudi Oxfam sur les inégalités dans le monde. A ceux qui en doutaient encore, l'ONG spécialisée dans la lutte contre la pauvreté prouve, au fil de ces 156 pages étayées par une multitude d'études économiques, l'effarante poussée des inégalités à travers le monde. 70% de la population de la Terre vit ainsi dans un pays où l'écart entre les riches et les pauvres est plus important qu'il y a trente ans. Pays développés ou en voie de développement, les inégalités se retrouvent partout : une poignée d'individus détient la majorité des ressources. «Condamnés à rester pauvres de génération en génération» Le pire, c'est que le système ne permet pas aux plus mal lotis de s'en sortir, constate Oxfam.

Rapport OCDE sur les inégalités de revenu 2013 Elise Lucet au patron de Sanofi : vous gagnez "508 fois le smic, ce n'est pas trop ?" "Quand les actionnaires s'en prennent à nos emplois" c'était le titre de ce nouveau numéro de Cash investigation sur France 2 ce mardi 3 mars. Le magazine s'interrogeait, cette fois-ci, aux rémunérations de plus en plus généreuses de certains très grands patrons et actionnaires alors que des milliers de personnes n'arrivent plus à boucler leurs fins de mois ou se retrouvent sans emploi... Des rémunérations qui explosent "Les actionnaires ne connaissent pas la crise. Leur rémunération explose. 56 milliards d'euros en 2014 en France, uniquement pour les entreprises du CAC40, ce qui en fait un des pays qui distribuent le plus de dividendes. Plus de mille milliards de dollars dans le monde. + 15 % d'augmentation en 1 an Cette prime de 4 M€ qui passe mal... L'émission a interrogé aussi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron : > L'émission Cash investigation est à voir en "replay" sur FranceTvInfo

Coup d'arrêt à la baisse des inégalités salariales depuis la crise Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le La crise a mis un coup d'arrêt à la réduction des inégalités salariales en France, entraînant un écart grandissant entre les salaires les plus bas et les salaires intermédiaires, selon une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) rendue publique mercredi 19 novembre. « Alors que les inégalités de revenus salariaux baissent globalement entre 2002 et 2007, ce n'est plus le cas entre 2007 et 2012 », détaille ainsi l'Insee dans son dernier rapport sur le « Portrait social » de la France. En cause, selon les auteurs de l'étude : « Un accroissement des inégalités en bas de l'échelle salariale », dont sont victimes les 10 % de personnes qui touchent les revenus les moins élevés. Leur seuil a baissé de 0,2 % par an en euros constants dans les cinq ans qui ont suivi le déclenchement de la crise (2007-2012). La crise a ainsi stoppé la forte progression des très hauts salaires, qui avait cours avant 2007.

How the super rich got richer: 10 shocking facts about inequality | Society 1. The top 1% no longer includes most doctors and head teachers To be in the top 1% of earners in Britain today, a couple with no children would need a minimum income of £160,000. A single person can enter the 1% with a little less, while a couple with children would need more. Hardly any GPs are paid enough to take their place in the top 1% any longer, despite the last decade’s huge hike in their pay; their incomes have been far outstripped by those of the financiers above them. 2. Per head, there are more so-called ultra-high net-worth individuals (UHNWI) in London than anywhere else on the planet. London’s wealthy elite also includes the largest concentration of Russian millionaires found outside of Moscow – at least 2,000, many of whom are also “Ultras”. 3. It is very hard to justify your huge wealth unless you see people beneath you as less deserving. At the extreme, the less fortunate may not be seen as people at all. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Wealth concentration damages economies. 10.

Related: