background preloader

Le fossé entre riches et pauvres n’a jamais été aussi prononcé

Le fossé entre riches et pauvres n’a jamais été aussi prononcé
LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Claire Guélaud Ce n’est encore qu’un document de travail sobrement intitulé « Tendances de l’inégalité des revenus et son impact sur la croissance ». Officiellement, il n’engage que son auteur, Federico Cingano, économiste à la Banque d’Italie détaché à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Mais, publié avec l’aval de la direction de l’emploi de l’OCDE, ce texte lance le débat à l’intérieur de l’institution sur un sujet économiquement et politiquement sensible : l’impact de l’accroissement des inégalités de revenu, à leur plus haut depuis trente ans, sur l’économie. L’économiste italien commence par dresser un panorama général de la situation. Mais cette augmentation est allée de pair, dans les trois quarts d’entre eux, avec une forte hausse des inégalités de revenu. Les Pays-Bas et la France restent égalitaires Les économistes débattent depuis des années de l’impact des inégalités de revenu sur la croissance. Related:  Montée des inégalités, concentration des richessesEvolution récente des inégalités et crise économique

Les inégalités réduisent la croissance, affirme l'OCDE C'est la fin d'une vérité bien établie : celle d'un « trade-off » entre inégalités et croissance. Traditionnellement, on estime que les sociétés peuvent faire un choix entre une croissance élevée, mais avec des inégalités importantes -Etats-Unis, par exemple- ou plus d'égalité, mais au prix d'une croissance plus faible (cas de la France). Dans une étude publiée ce mardi, l'OCDE décide de tordre le cou à cette idée tenace. Pour les experts, les inégalités ne peuvent être associées à une croissance supplémentaire, elles sont au contraire un facteur de moindre croissance. 8,5% de PIB en moins Cet arbitrage entre croissance et lutte contres égalités n'en est pas un, estiment désormais les experts. « Une nouvelle analyse de l'OCDE donne à penser que les inégalités de revenu ont une incidence négative, statistiquement significative, sur la croissance à moyen terme » écrivent-ils aujourd'hui. Ainsi, écrivent les économistes, L'argument de la liberté d'entreprendre En somme, insiste l'OCDE,

La concentration des richesses dans le monde en graphiques La moitié des richesses produites dans le monde se trouve entre les mains de 1 % de la population du globe, selon une étude publiée lundi 19 janvier. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Deux jours avant l'ouverture du Forum économique mondial, qui se tient traditionnellement dans la station suisse de Davos, l'ONG Oxfam a publié un rapport accablant sur la concentration des richesses dans le monde. Basé notamment sur des données fournies par un rapport de la banque Crédit suisse, il révèle que 1 % des habitants de la planète possède 48 % du patrimoine, contre « seulement » 44 % en 2009. Le seuil des 50 % devrait être dépassé en 2016. Lire la synthèse : Les 1 % les plus riches posséderont bientôt la moitié de la richesse mondiale Les 52 % du patrimoine restant ne sont pas non plus également répartis : les quatre cinquièmes des habitants les plus pauvres de la planète survivent avec seulement 5,5 % de la richesse produite dans le monde.

El regreso de la lucha de clases De la mano de la última fase de la globalización, de la creciente desigualdad, de la crisis y del final de un modelo de crecimiento económico, la idea de la lucha de clases está de regreso en Occidente. Y esta vez vuelve de la mano no solo de analistas neomarxistas, sino de un financiero como George Soros, o de sociólogos que han alertado sobre lo que está ocurriendo en estas sociedades occidentales. La idea de lucha, conflicto o guerra de clases vuelve a los análisis. Aunque no en la forma clásica. Estados Unidos era un país profundamente optimista en términos sociales. Hace tan solo unos años, algunas encuestas indicaban que un 30% de los ciudadanos se consideraba perteneciente al 10% más rico. Pues la tensión se da entre ricos y pobres o, por precisar, entre muy ricos y muy pobres. “La burguesía en su sentido clásico tiende a desaparecer”, dice un filósofo La población “desclasada”se siente atraída por el autoritarismo Las sociedades posindustriales se han vuelto menos igualitarias.

France: la production industrielle grimpe de 1,5% en décembre Après deux mois consécutifs de baisse, la production industrielle a rebondi en France au mois de décembre, en hausse de 1,5% par rapport au mois précédent (-0,2%), a annoncé mardi 10 février l'Institut national de la statistique et des études économiques. Vingt-six économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une production industrielle en hausse de 0,4% en décembre, leurs prévisions s'échelonnant entre -0,2% et +1,2%. Le rebond de décembre concerne toutes les branches, les hausses les plus marquées provenant des industries extractives, énergie, eau (+2,8%), le textile, habillement, cuir (+3,6%), les matériels de transport (+3,9%) et la cokéfaction-raffinage (+3,4%). Toutefois, en comparant les quatrièmes trimestres 2013 et 2014, la production industrielle française a fléchi de 1,3%, a précisé l'Insee dans un communiqué.

Etats-Unis, triste record : la fortune des 0,1% les plus riches équivaut à celle des 90% « du bas » On n’avait pas connu cela depuis la période des années 1920 et 1930. C’est le résultat principal d’une nouvelle étude des excellents Emmanuel Saez et Gabriel Zucman, relayée par le Guardian (13 novembre 2014. On y trouve un lien vers l’étude complète). Depuis le milieu des années 1970, la part de la richesse (au sens du patrimoine) des ménages détenue par le millième le plus riche (les 0,1%) est passée de 7% à 22% (courbe en bleu clair ci-dessous). Et depuis le milieu des années 1980, celle des 90 % les moins riches a dégringolé de 37% à 22,8% (courbe en bleu foncé). Je pourrais m’en tenir là. Depuis la fin des années 1970, la part de la richesse détenue par ceux qui sont entre les 1% et les 0,5% les plus riches a en fait très peu varié (courbe gris clair du graphique ci-dessous)). Quant à savoir si cette situation annonce une crise majeure, plus grave que celle qui a commencé en 2007/2008, je n’en sais rien.

Meet The 80 People Who Are As Rich As Half The World Wealth 7:01 PM Jan 18, 2015 By Mona Chalabi Eighty people hold the same amount of wealth as the world’s 3.6 billion poorest people, according to an analysis just released from Oxfam. To see how much wealth the richest 1 percent and the poorest 50 percent hold, Oxfam used research from Credit Suisse, a Swiss financial services company, and Forbes’s annual billionaires list. Four years earlier, 388 billionaires together held as much wealth as the poorest 50 percent of the world. Thirty-five of the 80 richest people in the world are U.S. citizens, with combined wealth of $941 billion in 2014. If those 80 individuals were to bump into each on Svenborgia, what might they talk about? There might be some quiet voices in the room, though, because 11 of the wealthiest people on the planet were simply born into their money (19 others inherited their wealth and then made it grow). Oxfam notes that global wealth inequality is increasing while the rich get richer. Source: Forbes, Oxfam

La era de la vulnerabilidad Dos nuevos estudios muestran, una vez más, la magnitud del problema de la desigualdad que azota a Estados Unidos. El primero, el informe anual sobre ingresos y pobreza, emitido por la Oficina del Censo de Estados Unidos, muestra que, a pesar de la supuesta recuperación de la economía desde la Gran Recesión, los ingresos de los estadounidenses comunes continúan estancados. El ingreso promedio de los hogares, ajustado a la inflación, se mantiene por debajo del nivel de hace un cuarto de siglo. Antes se pensaba que la mayor fortaleza de Estados Unidos no era su poder militar, sino un sistema económico que era la envidia del mundo. Un segundo estudio, el Informe sobre Desarrollo Humano 2014 del Programa de las Naciones Unidas para el Desarrollo, corrobora estos hallazgos. EE UU, según el IDH, ocupa el quinto lugar en el mundo y se encuentra por debajo de Noruega, Australia, Suiza y los Países Bajos. El informe del PNUD hace hincapié en otro aspecto del desempeño social: la vulnerabilidad.

Après un nouveau recul de son PIB, le Japon retombe en récession Le Japon est retombé en récession du fait d'un nouveau recul de son produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre (- 0,4 %), après une contraction de 1,9 % au deuxième, a annoncé lundi 17 novembre le gouvernement. Il s'agit d'un revers inattendu pour le premier ministre Shinzo Abe qui devrait annoncer dès mardi la dissolution de la chambre basse du Parlement et convoquer des élections anticipées en décembre. En rythme annualisé, le PIB a plongé de 1,6 % entre juillet et septembre, alors que les économistes tablaient en moyenne sur une croissance d'environ 2 %. Le Japon avait subi une décroissance de 7,3 % entre avril et juin en rythme annualisé. La demande privée a reculé de 0,9 % sur un trimestre, malgré un maigre rebond de la consommation des ménages (+ 0,3 %). La troisième puissance économique mondiale était sortie de récession dans les derniers mois de 2012, juste avant l'arrivée au pouvoir de M.

Quels sont les pays les plus et les moins inégalitaires ? Il ne s’agira ici que des inégalités de revenu. Pour cet exercice, on est totalement dépendant des bases de données mondiales. La moins mauvaise, que j’ai utilisée, est sans doute celle de la Banque mondiale. Il faut juste savoir que le Gini est compris entre 0 et 100, 0 étant l’égalité parfaite et 100 l’inégalité extrême où un seul individu percevrait tous les revenus du pays. Le premier est le rapport, dans chaque pays, entre le revenu total (ou le revenu moyen, c’est le même rapport) des 10% les plus riches et celui des 10% les plus pauvres. MAIS IL Y A ENCORE PLUS SIMPLE, même si c’est nettement moins parlant en termes d’inégalités entre « le haut » et « le bas ». Dans le tableau ci-dessous, j’ai retenu 25 pays, et j’ai dans les deux dernières colonnes « traduit » le Gini dans les termes des deux autres indicateurs. Je vous laisse le soin de commenter ce tableau. Mais j’ajoute quand même une remarque de méthode.

Related: