background preloader

ANSES 05/12/14 Bulletin épidémiologique N°65 Evaluation de la contamination des saucissons secs de porc par Salmonella spp. au stade de la production

ANSES 05/12/14 Bulletin épidémiologique N°65 Evaluation de la contamination des saucissons secs de porc par Salmonella spp. au stade de la production
Related:  VEILLE SANITAIRE SALMONELLA EN FRANCEVeille sanitaire santé animale en Europe

EUROSURVEILLANCE 09/01/14 Au sommaire: The French human Salmonella surveillance system: evaluation of timeliness of laboratory reporting and factors associated with delays, 2007 to 2011 Given the regular occurrence of salmonellosis outbreaks in France, evaluating the timeliness of laboratory reporting is critical for maintaining an effective surveillance system. Laboratory-confirmed human cases of Salmonella infection from whom strains were isolated from 2007 to 2011 in France (n=38,413) were extracted from the surveillance database. Three delay intervals were defined: transport delay (strain isolation, transport from primary laboratory to national reference laboratory), analysis delay (serotyping, reporting) and total reporting delay. We calculated the median delay in days and generated the cumulative delay distribution for each interval. Introduction A primary aim of infectious disease surveillance is to detect changes in disease incidence in order to mount an appropriate public health response [1]. Figure 1. Methods Reporting delays We defined five stages in the reporting chain (Figure 2). Figure 2. Results Figure 3. Figure 4. Figure 5. Table. value a shorter delay.

EFSA Features: Transboundary animal diseases: what are the risks in the EU and what does EFSA do? Dossier13 janvier 2015 Transboundary animal diseases are highly contagious diseases that can spread rapidly across national borders. They can cause high rates of death and disease in animals, thereby having serious socio-economic and sometimes public health consequences in affected countries. The Chair of EFSA’s Animal Health and Welfare Panel, Simon More, explains what the risks for the European Union are and what EFSA does in this field. Simon More Chair of EFSA’s Animal Health and Welfare Panel What are the diseases most likely to enter the European Union? S.M.: Well, African Swine Fever, for example, is a disease that affects pigs and is present in countries on the eastern borders of the European Union. Are there any other examples? S.M.: On the EU’s southeast borders, there are several transboundary diseases affecting cattle and sheep. What has EFSA done? S.M.: EFSA provides scientific information to support policy decision-making within the European Union.

PLATEFORME ESA 09/03/15 Aethina tumida en Italie : premiers cas en Sicile (Mise à jour le 9 mars 2015) Mise à jour le 9 mars 2015 Les cartes mises à jour le 9 mars 2015 ne montrent pas de foyers supplémentaires d'Aethina tumida en Italie du Sud. Un total de 61 foyers a été détecté en Calabre et en Sicile (un seul foyer) depuis la première détection le 5 septembre 2014. La surveillance des ruchers est actuellement ralentie par les températures froides de cette fin d'hiver. Cependant, les visites effectuées ne mettent pas en évidence de nouveaux foyers depuis la fin décembre 2014. La localisation exacte des 61 foyers et la date de leur confirmation sont disponibles sur ce lien. Des informations sont également disponibles sur le site du laboratoire italien de référence pour les maladies des abeilles. Carte 1 : Localisation des foyers d'infestation par A. tumida en Calabre (09/03/2015) (cliquer sur la carte pour la charger au format pdf) Point rouge : Foyer Point vert : investigation sans détection d'A. tumida Points de situation antérieurs Situation au 19 février 2015 Situation au 18 décembre 2014

Première détection d'Aethina tumida en Calabre en 2016 | Centre de ressources épidémiosurveillance Soumis par Vera KANT le 2. mai 2016 - 15:46. Le 21 avril 2016, cinq petits coléoptères adultes ont été détectés dans un nuclei sentinelle situé dans la municipalité de Gioia Tauro en Calabre (croix violette). Il s’agit de la première détection d’Aethina tumida en 2016. Sur les nouvelles cartes diffusées par le LNR italien, à la date du 24 avril, 35 ruchers ont été inspectés en Calabre, et 85 en Sicile (points verts). Aucun petit coléoptère des ruches n’a été détecté dans les colonies visitées. Carte 1 : Localisation des foyers d'infestation par A. tumida en Calabre (22/04/2016) (cliquer pour télécharger au format .pdf) Carte 2 : Localisation des foyers d'infestation par A. tumida en Sicile (22/04/2016) (cliquer pour télécharger au format .pdf) Carte 3 : Zones de surveillance d'A. tumida en Italie (22/04/2016) (cliquer pour télécharger au format .pdf) Tableau 1.Bilan des nuclei sentinelles positifs (cliquer pour télécharger au format .pdf)

PASTEUR - 2014 - Activités de recherche du CNR des Escherichia coli, Shigella, Salmonella Les recherches de l’Unité des Bactéries Pathogènes Entériques concernent, la structure et l’évolution génétique des populations bactériennes entéropathogènes (E. coli, Shigella, Salmonella et vibrions), en particulier les populations émergentes, et/ou épidémiques et/ou résistantes aux antibiotiques et le développement de nouveaux outils diagnostiques. Ainsi certaines méthodes de typage moléculaire ont été validées (MLST, MLVA) d’autres été mises au point (CRISPOL) L’utilisation du séquençage complet de génome bactérien est actuellement en cours de validation dans un cadre d’épidémiologie moléculaire. Rapports d'activité de l'Unité Liste des publications du Centre National de Référence des E. coli, Shigella et Salmonella Bouchrif, B., Le Hello, S., Pardos, M., Karraouan, B., Perrier-Gros-Claude, J.D., Ennaji, M.M., Timinouni, M., and Weill, F.X. (2009). Doublet, B., Praud, K., Weill, F.X., and Cloeckaert, A. (2009). Badri, S., Fassouane, A., Filliol, I., Hassar, M., and Cohen, N. (2009).

COUR DES COMPTES EUROPEENNE 26/04/16 Les programmes concernant les maladies animales: globalement adaptés mais présentant un rapport coût-efficacité difficile à déterminer ​Les programmes de l'UE parviennent à endiguer la progression des maladies animales, mais il est difficile d'apprécier leur bon rapport coût-efficacité, révèle un nouveau rapport de la Cour des comptes européenne. Même si des succès notables ont été enregistrés, par exemple la diminution des cas d'encéphalopathie spongiforme bovine chez les bovins, les auditeurs lancent une mise en garde concernant des contrôles insuffisants et certains coûts exagérément élevés. Les programmes zoosanitaires de surveillance, de lutte et d'éradication concernant des maladies animales spécifiques, mis en place par les États membres, ont mobilisé un financement de l'UE de 1,3 milliard d'euros pour la période 2009-2014 et comportent des mesures telles que la vaccination des animaux, les tests et l'indemnisation pour les animaux abattus. Néanmoins, le rapport coût-efficacité des programmes est difficile à déterminer en raison du manque de modèles disponibles pour réaliser une telle analyse.

PLATEFORME ESA 02/09/15 Situation de l’infestation par Aethina tumida en Italie en 2015 Les cartes mises à jour le 14 avril 2015 ne montrent pas de foyers supplémentaires d'Aethina tumida en Italie du Sud. Les foyers détectés en 2014 ont été enlevés des cartes par les autorités italiennes. En 2014, un total de 61 foyers a été détecté en Calabre (60) et en Sicile (1) depuis la première détection le 5 septembre. La surveillance des ruchers est actuellement ralentie par les températures froides de début de printemps. Le dernier recensement des ruchers visités communiqué par le LNR italien (16 mars 2015) mentionne en Calabre 223 ruchers visités dans la zone de protection (20 km à partir des sites infestés), 509 ruchers dans la zone de surveillance (100 km) et 396 ruchers à l’extérieur de ces deux zones. La localisation exacte des 61 foyers et la date de leur confirmation sont consultables sur ce lien.

ORDRE NATIONAL DES VETERINAIRES 20/06/18 Le petit coléoptère des ruches : une menace pour l'apiculture - Rappel des règles d'importation d'apidés par la direction générale de l'alimentation. Aethina Tumida, le petit coléoptère des ruches, est un ravageur des colonies d’abeilles et de bourdons. En Europe, il est présent uniquement dans le sud de l’Italie, en Calabre, depuis 2014. Son introduction en France aurait des conséquences sanitaires et économiques désastreuses pour l’apiculture. Devant l’enregistrement de non conformités aux règles d’importation de reines d’abeilles ces dernières semaines par le bureau de la santé animale, la DGAI rappelle que toute importation d’abeilles ou de bourdons doit : Etre accompagnée d’un certificat sanitaire officielObéir au respect des modalités de réencagement préalables à leur transfert dans les nouvelles ruches et des contrôles systématiques obligatoires En plus des déclarations spontanées indispensables en cas de suspicion d’infestation, un programme national de surveillance est mis en place à partir du printemps 2018.

Related: