background preloader

Comment évaluer la perte d'autonomie ?

Comment évaluer la perte d'autonomie ?
La perte d’autonomie des personnes âgées est évaluée selon des critères précis, à l’aide d’une grille "Autonomie gérontologie groupes iso-ressources" (Aggir). L’évaluation est faite par des professionnels de la prise en charge des plus âgés. C’est à l’issue de cette évaluation qu’est déterminée l’éligibilité d’une personne à bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa). Les grilles utilisées par les professionnels : Aggir et les Gir L’évaluation à l’aide de la grille Aggir permet aux professionnels de déterminer le degré de dépendance d’une personne âgée. La grille Aggir Aggir est un sigle qui signifie « autonomie gérontologie groupes iso-ressources ». Cohérence : la personne âgée est-elle capable de converser et/ou de se comporter de façon logique et sensée ? Pour chacune des variables ci-dessus, l'observateur attribue l'une des trois notes suivantes : Les groupes iso-ressources (Gir) Les Gir vont de 1 à 6, du moins autonome au plus autonome. Alimentation, repas Mémoire

AGGIR : évaluer la perte d'autonomie d'une personne âgée Dans l’acception courante, la notion de dépendance correspond au besoin d'une personne de faire appel à un tiers pour effectuer les actes de la vie courante : se laver, s'habiller, s'alimenter, se déplacer, etc. Aujourd'hui en France, la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie Groupe Iso Ressources) permet d'évaluer le degré de dépendance des personnes âgées. Elle détermine, au travers d'une série de questions, leur appartenance à un des 6 groupes GIR ('Groupes Iso-Ressources') de la nomenclature, de GIR 1 à GIR 6. Cette grille a été élaborée par des médecins de la sécurité sociale, de la Société Française de Gérontologie et par des informaticiens. Elle s'est imposée comme l'outil de référence national, et est notamment utilisée dans le cadre de l'attribution de l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie). Mesurer sa perte d'autonomie permet à une personne âgée - et à son entourage - de prendre conscience de ses difficultés et de se situer de manière objective. Toilette : se laver seul

Prévention : Maîtrise des risques, augmenter espérance de vie Maîtriser les risques pour augmenter son espérance de vie Savez-vous que : Fumer une cigarette fait perdre en moyenne 7 minutes d'espérance de vie, un paquet 2H30. L'évaluation des risques financiers est très répandue, mais comment quantifier les risques vitaux ? Quelle échelle pour les comparer ? Est-il vraiment important aujourd'hui d'écrire sur la prévention des risques ? La politique de santé publique ne garantit-elle pas que les risques encourus par la population sont minimaux ? L'espérance de vie a incroyablement progressé De 1900 à 2000 l'espérance de vie en France est passée de 40 à 78 ans. Les causes individuelles ont également joué un rôle dans l'augmentation de la durée de vie. Pour prendre conscience de l'énormité des progrès accomplis depuis trois siècles, rien ne vaut un dessin. Voici la courbe d'évolution de l'espérance de vie des hommes et des femmes depuis que cette statistique est disponible en France. Les choix individuelles sont de plus en plus importants Les trois !

Qui évalue la perte d'autonomie ? L’évaluation de la perte d’autonomie peut avoir lieu en différents endroits selon la situation de la personne âgée : à son domicile si elle y vit encore, dans la maison de retraite où elle réside, ou encore à l’hôpital si son médecin traitant l’y a envoyée en consultation ou qu’elle a été hospitalisée. En fonction du lieu où s’effectue cette évaluation, un médecin, un infirmier et/ou un travailleur social seront sollicités. L’évaluation à domicile L’évaluation du degré de dépendance a fréquemment lieu à domicile. Lorsqu’une personne demande à bénéficier de l’Apa, l'allocation personnalisée d’autonomie, une équipe pluridisciplinaire est sollicitée et se rend à son domicile pour procéder à l’évaluation. L’évaluation en maison de retraite Si une personne âgée était autonome lorsqu’elle est rentrée en maison de retraite et que son état de santé s’est dégradé depuis, une évaluation de son degré de dépendance sera réalisée afin qu’elle puisse le cas échéant demander à bénéficier de l’Apa.

Allocation personnalisée d'autonomie Ressources prises en compte L’attribution de l’APA n’est pas liée à une condition de ressources. Toutefois, ces dernières sont prises en compte lors de l’établissement du montant de l’APA qui est attribuée. Si les trois conditions sont remplies (âge, résidence et perte d’autonomie) le versement devrait être acquis après instruction du dossier, mais l’allocation réellement versée est affectée d’un « ticket modérateur » selon les ressources déclarées et la fraction du plan d’aide utilisée : les revenus pris en considération sont : Les revenus imposables ou non, perçus par la personne âgée et son conjoint ou concubin, figurant sur le dernier avis d’imposition ou de non imposition. Les revenus soumis au prélèvement libératoire (art. 125A du Code général des impôts). Une partie de la valeur locative du patrimoine immobilier dormant, à l’exception de la résidence principale lorsqu’elle est occupée par la personne âgée, par son conjoint ou concubin, par un enfant ou petit enfant.

Le vieillissement physiologique Le vieillissement physiologique Vieillissement sensorielVieillissement cérébralVieillissement cardiaqueVieillissement respiratoireVieillissement de l'appareil urinaireVieillissement de l'appareil reproducteurVieillissement de l'appareil digestifVieillissement de l'appareil locomoteurVieillissement hématologiqueVieillissement cutané Le vieillissement sensoriel Le vieillissement cérébral Le vieillissement cérébral est un vieillissement qui entraîne peu à peu, l'isolement de la personne âgée. Il est du à : Une perte du poids du cerveau et une grosse perte de neurones.Apparition de plaques séniles.Déficit des systèmes.Diminution de l'oxygénation et du débit sanguin. Le vieillissement cardiaque Le muscle myocardique s'hypertrophie, il devient donc plus rigide. Le vieillissement respiratoire Le vieillissement de l'appareil urinaire Le vieillissement de l'appareil reproducteur La femme connaît la ménopause qui est l'arrêt de la fonction reproductrice due à une chute du taux d'œstrogènes. Voir aussi :

APA Allocation Personnalisée d'Autonomie aide prestation CCAS CIAS definition L'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) est une allocation permettant une prise en charge adaptée aux besoins de toute personne âgée résidant en France qui se trouve dans l'incapacité d'assumer les conséquences du manque ou de la perte d'autonomie liés à son état physique ou mental. Cette allocation, définie dans des conditions identiques sur l'ensemble du territoire national, est destinée aux personnes qui, nonobstant les soins qu'elles sont susceptibles de recevoir, ont besoin d'une aide pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie ou dont l'état nécessite une surveillance régulière. L'allocation personnalisée d'autonomie, qui a le caractère d'une prestation en nature, est accordée, sur sa demande, dans les limites de tarifs fixés par voie réglementaire, à toute personne attestant d'une résidence stable et régulière et remplissant les conditions d'âge et de perte d'autonomie, évaluée à l'aide d'une grille nationale, également définies par voie réglementaire. Voir également

Allocation personnalisée d'autonomie (Apa) : grille Aggir | Service ... Titre de la vidéo : comment l'autonomie est-elle évaluée ? Description de l'image : Dans son salon, Jacqueline fait une partie de cartes avec sa fille, Sophie. Sur son perchoir, Coco, le perroquet de Jacqueline. Voix- off : Sophie a effectué une demande d'APA pour sa mère, Jacqueline. Description de l'image : ‘APA' s'affiche à l'image. Voix- off : Valentin, un professionnel du conseil départemental, vient effectuer une visite d'évaluation des besoins de la situation et de Jacqueline. Description de l'image : Des documents à la main, Valentin pose des questions à Jacqueline, sous le regard attentif du perroquet. Voix- off : Il existe 6 GIR. Description de l'image : Niveau d'autonomie ‘GIR 1, 2, 3, 4‘ s'affiche à l'image, suivi d'une flèche et de ‘l'APA' Voix- off : Si vous êtes en GIR1, en GIR2, 3 ou 4, vous avez un besoin d'aide important dans la vie quotidienne. Description de l'image : Les inscriptions précédentes s'effacent et sont remplacés par : Voix- off : N'est-ce pas Coco ?

Les conséquences psychologiques du vieillissement | Psychologie du vieillissement Psychologie du vieillissement Les chercheurs et médecins étudient les différents mécanismes de la vieillesse normale et pathologique par la gérontologie préventive qui prend en compte toutes les étapes atteints par ses mécanismes : vieillesse biologique et morphologique, vieillesse cognitive, vieillesse mentale, vieillesse affective et sociale… La vieillesse physiologique appelée aussi sénescence est la dernière période de l’évolution de la vie qui débute à la naissance pour suivre le développement et la maturité. Vieillesse : les changements psychologiques L’image de la vieillesse véhiculée par la société et les médias comme la laideur, la dégradation physique, les difficultés motrices, sensorielles et cérébrales n’est pas bien perçue par la personne âgée. Vieillesse : les capacités cognitives Les fonctions cognitives comme l’attention, la concentration, l’observation, les capacités de raisonnement et la mémoire diminuent progressivement avec l’âge. Vieillissement : les facultés mentales

Dépendance et perte d'autonomie Grille AGGIR GIR 1 GIR 2 GIR 3 4 5 ou GIR 6 Elle concerne les personnes à domicile ou en établissement et sert de support pour déterminer le montant de l'APA ( Allocation Personnalisée d'Autonomie) qui sera versé. Cette grille comprend 17 variables se rapportant au comportement, à la communication, à l'orientation dans l'espace, et dans le temps, à la réalisation de la toilette et de l'habillage, à l'alimentation, à l'élimination, aux transferts et aux déplacements à l'intérieur. Chacune de ces variables sera évaluée et codifiée (A, B ou C) en fonction du degré de dépendance : • A : Fait seul, spontanément et totalement et habituellement et correctement • B : Fait seul non spontanément et/ou partiellement et/ou non habituellement et/ou non correctement • C : Ne fait seul ni spontanément, ni totalement, ni habituellement, ni correctement. Qui procède à l'évaluation ? Lors du dépôt du dossier d'admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance vous sera demandée. Les différents groupes Humanis

Évaluer la perte d’autonomie chez une personne - ComprendreChoisir Écrit par les experts ComprendreChoisir | La grille AGGIR évalue la perte d'autonomie d'une personne à domicile ou en milieu médical. Évaluer la perte d'autonomie avec la grille AGGIR Les sociétés d'assurance qui proposent des assurances dépendance, évaluent la perte d'autonomie grâce à la grille nationale AGGIR, Autonomie Gérontologie Groupe Iso-Ressources. Les variables dites discriminantes Les variables dites discriminantes représentent les 10 premiers points d'évaluation de la perte d'autonomie en fonction de la grille AGGIR : alimentation, cohérence, communication, déplacement en milieu extérieur, déplacements quotidiens, élimination, habillage, orientation, toilette, transferts. Les variables dites illustratives Les variables dites illustratives représentent les 7 autres points d'évaluation de la perte d'autonomie, toujours dans la grille AGGIR : achat, activités, cuisine, gestion ménage, suivi du traitement, transport. Le résultat Le classement de la perte d'autonomie PARIS 75Paris

Peau et vieillissement Généralités Les problèmes dermatologiques, qui sont plus fréquents chez les personnes âgées, que chez l’individu jeune, sont liés non seulement au fait que la peau soit restée longtemps exposée à une dose plus ou moins cumulative de rayons ultraviolets, mais également aux modifications des structures de la peau elle-même (tissu conjonctif, collagène, fibres élastiques). Épidémiologie Différentes études ont montré qu’environ la moitié des personnes de plus de 65 ans, présentent une dermatose nécessitant des soins médicaux. Environ 1/3 de ces personnes présentaient plusieurs dermatoses. Anatomie La peau est un ensemble de cellules regroupées sous forme d’un tissu résistant et souple, constitué de plusieurs couches, et recouvrant l’ensemble du corps. La peau est formée de deux parties distinctes : Chez un adulte, la peau pèse entre 3,5 kilos et 4,5 kilos. L’épaisseur de la peau varie entre 1,5 et 4 mm suivant la région du corps considérée. Lui-même est composé de deux couches :

Activité physique Avoir une activité physique est vital tout au long de la vie. Les personnes âgées, pour respecter les capacités de leur corps, ne doivent pas abandonner le sport mais adapter leur pratique. Respecter les limites que le corps impose tout en restant actif permet de garder la santé. Le cœur des personnes âgées Avec l’âge, les déplacements des personnes âgées se font moins fréquents. L’augmentation de sa masseL’épaississement des parois des artèresDes remaniements valvulairesUne apparition plus fréquente de troubles de son rythme Les maladies cardiovasculaires sont de plus en plus fréquentes, notamment l’insuffisance coronarienne (manque d'oxygénation du muscle cardiaque). Le manque d’activité physique chez la personne âgée L’effort chez la personne âgée Baisse des capacités cardiaques des personnes âgées La personne âgée voit ses capacités physiques décroitre parce que les anomalies cardiaques modifient ses capacités maximales, mais également parce que la sédentarité diminue l’entrainement.

Evaluer la perte d'autonomie Retrouvez toutes les informations pratiques sur la perte d’autonomie : l’évaluation à l’aide de la grille Aggir et des groupes iso-ressources (Gir), le rôle du médecin traitant, les lieux où s’informer sur la perte d’autonomie comme le centre communal d’action sociale (CCAS) ou le centre local d’information et de coordination (Clic). Comment évaluer la perte d'autonomie ? La perte d’autonomie des personnes âgées est évaluée selon des critères précis, à l’aide d’une grille "Autonomie gérontologie groupes iso-ressources" (Aggir). L’évaluation est faite par des professionnels de la prise en charge des plus âgés. Qui évalue la perte d'autonomie ? L’évaluation de la perte d’autonomie peut avoir lieu en différents endroits selon la situation de la personne âgée : à son domicile si elle y vit encore, dans la maison de retraite où elle réside, ou encore à l’hôpital si son médecin traitant l’y a envoyée en consultation ou qu’elle a été hospitalisée. Où s'informer ?

Related: