background preloader

Nike, ce géant du sport qui ne connait pas la... - Sport, Articles sportifs

Nike, ce géant du sport qui ne connait pas la... - Sport, Articles sportifs
42 ans après sa création, Nike reste un ovni dans le monde du sport. En portant son chiffre d’affaires annuel à 6,19 milliards de dollars, soit une hausse de 9% par rapport à l'exercice précédent, la firme américaine originaire de l’Oregon séduit les investisseurs. Pourtant, son PDG Mark Parker rappelle que, cette année, le taux de change lui a été défavorable. Les facteurs clés Ce résultat est la conséquence de plusieurs éléments clés, dont la cession de la marque de vêtements Cole Haan au fonds Apax Partner pour 561 millions de dollars, qui lui a permis d’enregistrer un bénéfice de 231 millions de dollars sur cette cession comparé à la valeur comptable de l'actif qui était enregistrée dans son bilan. Stratégie de "communauté" Mark Parker reste optimiste pour l’exercice à venir en Europe de l’Ouest "à court terme comme à long terme".

Nike voit son chiffre d'affaires progresser de 40% d'ici 2015 "Nous allons continuer à construire et étoffer le portefeuille Nike", a déclaré Mark Parker, directeur général du numéro un mondial des équipements sportifs, lors d'une journée investisseurs. Sur l'exercice fiscal 2008-2009, clos le 31 mai 2009, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 19,2 milliards de dollars. Sur les 27 milliards anticipés pour 2015, quelque 23 milliards seront générés par la marque Nike elle-même et deux milliards par Converse, connu pour ses chaussures montantes. Charlie Denson, président de la marque Nike, a déclaré que cette dernière profiterait d'une augmentation des classes moyennes à travers le monde. "Comment faire croître Nike ? Le titre Nike, qui est en hausse de 41% depuis janvier 2009, perdait 3,34% à 74,77 dollars dans les derniers échanges à Wall Street alors que le S&P 500 cédait 0,88%. Martinne Geller et Alexandria Sage, Benoit Van Overstraeten pour le service français Vidéos à voir sur ce thème Le zoom éco de Magali Boissin : A quoi sert l'impôt?

L'influence de Nike sur les consommateurs DOC 5 : Mais comment est - ce - que la marque Nike en est - elle arrivée là ?! La marque Nike en a fait du chemin pour être considérée aujourd’hui comme LA marque d’accessoires et matériel de sport de référence ! La vidéo ci – dessous revient aux origines de la marque, du fameux logo et slogan « Just Do It » ainsi que sur les différents événements qui ont marqué l’histoire de la marque jusqu’à la façonner et faire s’adapter. Parmi les faits et anecdotes les plus marquants, en voici quelques – uns : – C’est en 1971 que le marque Nike a été créée à l’occasion d’une expansion des activités de Blue Ribbon Sports qui ne veut plus être réduite à un simple vendeur de chaussures de sport mais veut aussi en créer, en concevoir. – Le logo Nike a coûté 35$ ( 205$ actuels) pour être réalisé. – La marque a été entachée de différents scandales auxquels elle a toujours essayé de répondre positivement. – Nike s’est engagée contre l’obésité même si cela a été vivement critiqué. La suite en images et en 3 minutes top chrono ! – Le logo Nike a coûté 35$ ( 205$ actuels) pour être réalisé.

Étude Marketing Analyse de Nike: 2008/11 Le logo de Nike (nommé Swoosh) est très simple et immédiatement reconnaisable. Il tient une grande part dans la notoriété de la marque et a d’ailleurs souvent été détourné. Cette fameuse virgule renversée a été créée en 1971 par une jeune étudiante en graphisme, Carolyn Davidson, pour 35 $... Dans les années 70/80s, le marketing était dominé par ce qu’on appellait le lifestyle. Donc les valeurs de Nike : liberté, spontanéité, dépassement, individualisme, lutte, volonté d’aller plus loin, de atteindre ses limites, volonté de s’extraire des règles et du côté formel du sport qui bride les individus (Nike revendique une alternative à l’aspect institutionnel du sport et à l’emprise des fédérations qui sévisent encore dans de nombreuses disciplines). Nike va donc transformer toute cette culture en vision du sport. Pourtant, c’est grâce à des produits innovants que la marque va réussir à se faire connaître.

Comment Nike fait la nique à ses concurrents C'est vrai que Nike m’a offert trois maillots. Mais ils ne sont pas à ma taille.» Pierre Ménès préfère en plaisanter. Sept minutes de retape en mode badin. Allez, ne lui jetons pas la pierre. Et que dire, chez nous, des brouettes de billets livrées à la Fédération française de football ? Une hérésie, vraiment ? Sur la ligne des profits, en revanche, il n’y a pas photo : quand le leader affiche une marge nette de 10%, son poursuivant plafonne à 4,7%. Mais comment ces sorciers yankees parviennent-ils à transformer leurs baskets en pompes à cash ? Tout part de la planche à dessin. Un autre, voici le concept «shox», un système de miniressorts pour améliorer la foulée. Une fois les modèles dessinés, la multinationale doit ensuite les produire. L’art de mythifier la marque, ça c’est sûr. Vérifions cela sur les pelouses du foot français. En contrepartie, la maison ne tolère aucune entorse à ses règles. Pour les dieux du stade, bien sûr, il y a toujours moyen de s’arranger. Olivier Bouchara

DOC 4 : NIKE : Numéro 1 incontesté Le groupe américain Nike est le leader mondial de la conception, fabrication et commercialisation d’articles, de chaussures et d’équipements de sport. Son chiffre d’affaires pour l’année fiscale 2013 s’est élevé à $25.3 milliards. Répartition des ventes par activité : - Chaussures : 57% - Vêtements : 27% - Autres (filiales de la société telle que Converse, etc.) : 11% - Equipements sportifs : 5% Répartition géographique (excluant les autres activités du groupe telles que ses filiales) : Amérique du Nord : 45% Europe de l’ouest : 18% Pays émergents : 16% Chine : 11% Europe central et de l’est : 6% Japon : 4% Secteur Les principaux concurrents de Nike sont Adidas (chiffre d’affaires de 19 milliards de dollars et numéro 2 mondial) et Puma (4.2 milliards). Le secteur de l’équipement sportif est de plus en plus compétitif et nécessite une innovation constante des produits, afin de fournir aux athlètes des articles qui leurs permettront d’accomplir les meilleures performances possibles. Forces

Nike : Quelle stratégie sur le marché des objets connectés ? Après récentes annonces, sorties, baisses de prix, et rumeurs en tout genre je fait ici le point sur la stratégie de Nike sur le plan du marché du Quantified Self et du sport connecté. Mardi 17 Juin, presque 2 ans et demi après la sortie du Nike+ FuelBand V1 et de son app iOS, Nike a enfin sortie une app Android. Cette application n’était plus d’actualité depuis la fin de l’année 2012 quand Nike annonçait qu’une version Android n’était plus dans les tuyaux. Récemment, on a constaté la baisse de prix du Nike+ FuelBand SE sur Nike.com avec les coloris passant de 139e à 99e et les éditions limitées Gold et Rose Gold passant de 149e à 119e. Cette baisse de prix était la confirmation que Nike commence à se retirer du marché Hardware pour se concentrer sur la partie Software à savoir l’écosystème Nike+. On peut donc se poser la question de savoir pourquoi lancer l’app Nike+ FuelBand sur Android ?

Réponse à la problématique : Grâce à quelles stratégies Nike réussit-elle à influencer les jeunes? | TPE NIKE A travers ces différents articles, nous avons étudié les stratégies employées par la firme Nike qui font d’elle la marque sportive la plus connue au monde. Aujourd’hui, ces produits ont été détournés de leur usage d’origine pour finalement devenir également des accessoires de mode. Nike est devenu omniprésent dans les médias, dans la publicité et dans la culture des adolescents. Par leur fameux slogan : « Just do it », Nike renvoie une image de vainqueur ( Nike = victoire en grec ), et s’adresse aux « meilleurs » d’aujourd’hui et de demain. On retrouve dans les publicités de cette marque les plus grandes stars sportives ou parfois musicales, c’est la recette utilisée par Nike pour persuader les jeunes que c’est la marque que portent les « meilleurs », les plus « populaires », en quelque sorte, l’élite de la société. Nike lie son nom à la réussite en utilisant le sponsoring. J'aime : J'aime chargement…

DOC 3 : Nike s'essouffle en Chine En dépit de résultats du troisième trimestre supérieurs aux attentes, Nike a averti que des effets de change défavorables impacteraient ceux de 2014. En Chine, ses ventes risquent de stagner, voire de baisser. Le premier équipementier sportif mondial a soufflé le chaud et le froid sur Wall Street, jeudi soir. Au troisième trimestre, le bénéfice net de Nike a baissé de 21 % 3 % à 685 millions de dollars, mais reste supérieur aux attentes. Et pourtant, Nike a avertit que pour le trimestre en cours ses ventes de Nike devraient stagner, voire baisser en Chine, un marché clé mais qui lui donne du fil à retordre. A trois mois de la Coupe du Monde de Football au Brésil, qui verra une nouvelle fois s'affronter Nike et son rival allemand Adidas, cet essoufflement en perspective ne peut que réjouir ce dernier, inquiet de voir par ailleurs Nike lui disputer sa place de leader en Europe. La marche pour s' imposer sera longue pour NiKe.

Nike utilise le marketing one to one pour conforter sa position de leader - Le blog de JJD Déjà leader sur la plupart des marchés sur lesquels il exerce, le géant américain du sportswear ne cesse d’augmenter ses parts de marchés. Sa recette : apporter au consommateur les produits adaptés à ses besoins. Enquête sur cette stratégie de marketing one to one ? Une restructuration complète Auparavant, Nike inondait les marchés avec des produits standards fabriqués à bas prix. Le géant Américain a donc décidé de changer d’orientation en se restructurant. Une approche du marché optimisée Nike a également corrigé sa couverture du marché. Toujours dans cette logique de rapprochement du consommateur, Nike abandonne progressivement ses Nike Town (boutiques géantes de 5000 m²) au profit de plus petites mais plus nombreuses franchises. De plus, afin d’accroitre encore la rentabilité, Phil Knight propose ses modèles sports (Total 90, Tiempo, Air…) sur le marché du streetwear (avec quelques modifications car crampons et bitume ne font pas bon ménage…). Une communication massive

Related: