background preloader

La loi de santé

La loi de santé
Un défi et un choix politique fort Le défi c'est innover pour rendre notre système de santé plus juste et plus efficace dans le monde d'aujourd'hui. "Innover dans l’organisation des soins, en passant d’un système cloisonné, trop centré sur l’hôpital, à une médecine de parcours et de proximité, organisée autour du patient. Innover aussi en matière de prévention, en permettant à nos concitoyens de mieux protéger leur santé. Innover enfin en matière de démocratie sanitaire, en permettant aux Français de s’informer, de décider, de se défendre," avait expliqué Marisol Touraine à la tribune de l'Assemblée, le 31 mars 2015. Avec cette loi, le seul objectif c'est "l'égalité." La loi de santé est fondée sur une réflexion collective, engagée dès septembre 2013 par Marisol Touraine dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé (SNS). Cette loi transformera le quotidien de millions de Français. Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes La prévention 2 Md€

http://www.gouvernement.fr/action/la-loi-de-sante

Related:  BTS sp3s perigueuxDossier Médical PersonnelLoi santéLoi de santé 2015Projet Techno CABUZEL Cindy

Santé : les patients réclament plus de pouvoir ENQUÊTE – L’instauration du tiers payant généralisé dans la loi est un pas de plus vers la démocratie sanitaire. Mais au quotidien, les usagers ont du mal à peser sur les décisions des politiques. L’AFM-Téléthon a réussi à s’imposer en devenant autonome financièrement.

Fiasco du dossier médical informatisé : Le Canard Enchaîné présente la note via 01Business le 04/12/13 à 14h54 Il avait été annoncé en grandes pompes en 2004 par Philippe Douste-Blazy, le ministre de la Santé de l’époque. Sorte de certificat de santé informatisé, le dossier médical partagé – rebaptisé dossier médical personnel (DMP) - devait à la fois éviter les erreurs de prescription et faire économiser trois milliards et demi d'euros par an à l'assurance maladie en éliminant quantité d’examens en doublons. Après un premier lancement en 2010 puis un second en 2011, le DMP n’a jamais percé.

Loi Santé : les 21 mesures qui concernent l'environnement Le Sénat a adopté le projet de loi de modernisation du système de santé, mardi 6 octobre. Le texte introduit la notion d'exposome et comporte notamment des dispositions sur l'amiante et la qualité de l'air. Le Sénat a adopté le projet de loi de modernisation du système de santé par 185 voix pour et 31 contre, mardi 6 octobre 2015. Parmi les principales dispositions concernant l'environnement figure l'intégration - pour l'évaluation des risques - de l'ensemble des expositions tout le long de la vie (concept d'exposome). Cet indicateur composite avait également été introduit dans le plan national Santé Environnement 3. Les parlementaires ont introduit plusieurs dispositions concernant l'amiante : le texte prévoit notamment des mesures pour mieux connaître et réduire les risques liés à l'amiante.

Les vraies avancées de la loi santé Quand elle se veut précise et pragmatique, la réforme est un art difficile. Au début de l’année, le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, en a fait l’expérience avec son projet de loi « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » : une ou deux mesures controversées, comme l’extension du travail le dimanche, ont polarisé le débat public et occulté de nombreuses dispositions utiles. A son tour, la ministre de la santé, Marisol Touraine, vient de le constater avec son projet de « modernisation de notre système de santé », que l’Assemblée nationale devait adopter en première lecture, mardi 14 avril. A force de cristalliser inquiétudes et résistances des médecins, la généralisation du tiers payant a masqué de nombreuses avancées permises par ce texte. Lire aussi : Ce que le projet de loi santé va changer au quotidien

Le PRS en quelques mots - Projet Régional de Santé de Champagne-Ardenne (PRS) Après 2 ans de travaux, le Projet Régional de Santé dessine la politique de santé qui sera menée en Champagne-Ardenne de 2012 à 2016. Il est la traduction d’une approche globale du système de santé qui intègre à la fois la santé publique, la prévention, les soins en ville et dans les établissements de santé, la prise en charge des handicaps et des personnes âgées. Le Projet Régional de Santé a pour objectifs : d’améliorer l’espérance de vie en bonne santé, de promouvoir l’égalité devant la santé, de développer un système de soins et de santé de qualité, accessible et efficient. Le PRS est au croisement :

La politique familiale en France : (...) > Petit rappel historique En France la politique familiale se concrétise par deux mécanismes principaux depuis la fin de la deuxième guerre mondiale : le versement de prestations familiales instauré dans les années 1930 et consacré par l’ordonnance d’octobre 1945 instituant la Sécurité sociale. Dossier médical électronique ou DMP : la clé USB représente-t-elle un progrès ? Silber's Blog a traité le sujet du DMP et la clé USB il y a un an, mais il est nécessaire de refaire un point, l'expérimentation de la clé USB chez les patients atteints d'ALD étant d'actualité. La référence des travaux à l'Assemblée Nationale est ici. Une dépêche AFP du 24 février 2010 nous a appris que "l'expérimentation est prévue jusqu'au 31 décembre 2012.

Les changements apportés par la loi santé Nouvelle lecture au Sénat (14, 15, 16 décembre 2015) À partir du 14 décembre, le Sénat examine en nouvelle lecture le projet de loi relatif à la santé adopté en nouvelle lecture par l'Assemblée nationale. Examen en commission au Sénat (9 décembre 2015) Mercredi 9 décembre, la commission des affaires sociales a examiné en nouvelle lecture le projet de loi de modernisation de notre système de santé, sur le rapport d'Alain MILON, président de la commission , de Catherine DEROCHE et de Elisabeth DOINEAU. Les rapporteurs ont indiqué que les points de divergence principaux entre les deux assemblées se concentraient sur une vingtaine d’articles. Ils ont notamment mentionné :

Ce que le projet de loi santé va changer au quotidien LE MONDE | • Mis à jour le | Par François Béguin La mobilisation d’une partie des médecins libéraux contre la généralisation du tiers payant aurait-elle eu tendance à occulter, ces derniers mois, les autres dispositions du projet de loi santé, et parfois même donné le sentiment que le texte se résumait à son seul article 18 ? L’examen des 57 articles du texte, qui est soumis au vote de l’Assemblée nationale mardi 13 avril, a fait apparaître des évolutions techniques de l’organisation du système de soins mais également des décisions qui auront un impact direct dans la vie quotidienne des Français.

Agence régionale de santé Ile-de-France Le Projet régional de santé (PRS) est un élément clé de la transformation du système de santé régional au service de la santé des Franciliens. Un pilotage stratégique unifié de la politique de santé Il s’agit de décloisonner l’organisation de notre système de santé régional en intégrant dans le plan régional tous les secteurs d’activité sanitaire (organisation des soins, santé publique, santé au travail, santé environnementale) Un processus d’élaboration partagé. La construction du PRS appelle une large concertation avec l’ensemble des acteurs de la santé : représentants des professionnels de santé,usagers,établissements de santé et médico-sociaux,élus locaux…

Qu'est-ce que la politique familiale ? Questions d'actualité · 14 fév. 2009 à 19:11 Vendredi 13 février 2009, Nicolas Sarkozy a lancé la réforme de la politique familiale en France dans un discours prononcé à l'Elysée en présence d'un millier de représentants des associations familiales. Depuis son élection, Nicolas Sarkozy n'avait pas vraiment défini sa politique familiale.

Le futur de la santé sera mobile ou ne le sera pas Le potentiel de l’usage des technologies nouvelles dans le domaine de la santé n’est plus à prouver mais reste encore à exploiter. Avec le développement de la e-santé, l’autre corollaire, à savoir la m-santé devient encore plus présent. Entre tablettes numériques, interfaces tactiles portables et autres smartphones, les usages et applications en santé, à la fois pour les professionnels tout comme pour les patients sont multiples. Cette infographie fait la synthèse d’une étude menée par RockHealth, un incubateur spécialisé dans l’accompagnement des startups dans le domaine de la e-santé. Ainsi, le nombre d’applications mobiles pour la santé est estimé à 13000 applications, toutes plateformes confondues pour un total de revenus générés en 2011 s’élevant à 700 millions de dollars. Quant au modèle économique, 5 voies sont expérimentées : applications payantes, achats de contenus in-app, abonnements, vente de matériel accompagnant les applications, et le modèle classique : la publicité.

Related: