background preloader

Réseaux sociaux d'entreprise : atouts, limites et perspectives

Réseaux sociaux d'entreprise : atouts, limites et perspectives
Publié le 21/11/2013 Attention, cet article a été publié le 21/11/2013. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche Les réseaux sociaux d’entreprise (RSE) ont le vent en poupe et, comme tout sujet émergent, naviguent entre expérimentations, frilosité et excès potentiels. De quelle façon les entreprises qui souhaitent mettre en place un RSE abordent-elles ce projet ? Leur mode opératoire est très variable. Quels sont, selon vous, les principaux atouts des RSE ? Ils permettent la mise en œuvre de liens interpersonnels tournés sur la transversalité des échanges et le transfert de compétences, qu’il s’agit d’organiser et de structurer. Existe-t-il des freins à leur déploiement ? Ils sont de plusieurs ordres. Selon vous, le RSE a-t-il vocation à être connecté au SIRH ? La situation peut être envisagée sous plusieurs angles.

Des députés veulent faire payer le "burn-out" aux employeurs Une trentaine de députés de la majorité demandent la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle, ce qui permettra ainsi d'en imputer la prise en charge aux "responsables", les employeurs, dans une tribune publiée dimanche 7 décembre par le "Journal du dimanche". "Nous demandons la reconnaissance de l'épuisement comme maladie professionnelle", indiquent ainsi les élus, tous issus de la majorité. "Cette reconnaissance est indispensable pour faire que les effets de l'épuisement nerveux au travail soient à la charge de ceux qui en sont responsables, c'est-à-dire les employeurs", expliquent-ils. Pour les députés de la majorité signataires, il s'agirait de faire "basculer le financement" de ce syndrome d'épuisement professionnel "sur la branche Accident du travail et maladies professionnelles - financée par les cotisations patronales à 97%". Un salarié sur quatre Cette tribune intervient quelques semaines après la publication par Cegos d'un baromètre sur le stress au travail.

RH : intégrer la RSE dans la culture d'entreprise Comment une direction des ressources humaines peut-elle intégrer la responsabilité sociétale dans la culture de son organisation ? Car le rôle des ressources humaines est aussi de veiller à assurer une diffusion des valeurs propres à l’organisation, en cohérence avec sa mission. A l’heure du développement durable, des obligations environnementales et sociétales, comment diffuser ces valeurs ? Trois grandes idées pour un premier tour de la question, et faire des RH le partenaire stratégique privilégié de la Direction Générale pour la diffusion d’une culture de responsabilité sociétale. Collaboration Avant toute chose, un groupe projet Responsabilité sociale doit être monté qui devra, sous l’impulsion des RH, travailler avec tous les départements de l’entreprise : production, logistique, finance/comptabilité, marketing et commercial, communication, etc…. Intégration Implication

Accident du travail : quels sont les bons réflexes ? Droit du travail et Ressources humaines Votre salarié vous informe qu’il s’est blessé sur le lieu du travail ? Vous recevez par courrier un certificat médical d’arrêt de travail faisant référence à un accident du travail ? L’épouse de l’un de vos salariés vous informe qu’il est en arrêt de travail suite à un accident survenu la veille sur son lieu de travail ? Vous êtes l’employeur et vous ne savez pas comment réagir ! Nous vous proposons un petit mode opératoire que vous pourrez consulter autant que de besoin. Pour ce faire, procédons par étape : Etape 1 : Collecte d’informations Dès lors que vous avez connaissance de la survenance d’un accident du travail (via l’appel de l’épouse du salarié, la réception d’un certificat d’arrêt de travail, l’infirmière de votre entreprise, etc), vous disposez de 48 heures pour établir la déclaration d’accident du travail correspondante. Ne paniquez pas ! Etape 2 : Déclaration de l’accident Pour cela, plusieurs méthodes : Etape 3 : Suivi des courriers

Les 6 facteurs émotionnels du bien-être au travail Dans une interview, Beatriz Arantes, psychologue et chercheuse chez Steelcase, une entreprise spécialisée dans le mobilier de bureau et l’aménagement des espaces de travail, nous avait expliqué en quoi l’expérience émotionnelle était la clé du bien-être au travail. Le résultat d’une étude approfondie réalisée avec une équipe composée d’un ergonome et d’un designer qui montre comment l’émotion joue sur notre efficacité et notre sentiment de bonheur au travail. Beatriz nous détaille ses recherches en passant en revue les 6 facteurs émotionnels qui déterminent le bien-être au travail : la pleine conscience, l’authenticité, l’appartenance, le sens, l’optimisme et l’énergie. 1. La pleine conscience : avoir le choix du lieu de travail « La pleine conscience vient de la philosophie et la méditation orientale. 2. « L’authenticité est le deuxième pilier : agir en cohérence avec nos valeurs. 3. « Le sentiment d’appartenance est aussi fondamental. 4. 5. 6.

Comment réduire le taux d’absentéisme au travail ? L’absentéisme est un cas de plus en plus fréquent dans les entreprises. Ayant atteint des proportions énormes cette année (18 %), le temps d’absentéisme est équivalent à 16,6 jours d’absence pour un salarié. Les causes de l’absentéisme sont diverses. Pour pouvoir les réduire au minimum, il faut effectuer un diagnostic et revenir aux sources du problème. Trouver la source Avant de résoudre un problème, il est indispensable de savoir d’où il provient. Un facteur externe ou un facteur interne ? Suivant une étude effectuée au sein de quelques entreprises, les responsables des ressources humaines ont affirmé qu’il existe généralement quatre raisons qui sont à l’origine de l’absentéisme des employés. Les solutions envisageables Certaines entreprises utilisent la contre-visite médicale pour réduire les absentéismes, mais nous savons tous que cette méthode ne résout qu’une infime partie du problème. Un problème des RH ou des managers ? Donnez une note à cet article À propos de l'auteur

Pôle emploi prête une voiture à ceux qui retrouvent un travail À Friville et à Abbeville, en Picardie, Pôle emploi fournit un scooter ou une voiture aux demandeurs d'emploi qui retrouvent un travail mais éprouvent des difficultés pour s'y rendre. En Picardie, Pôle emploi accompagne physiquement les chômeurs jusqu'à l'emploi. Les agences de Friville et d'Abbeville, dans la Somme, proposent depuis la semaine dernière le prêt d'une voiture ou d'un scooter aux demandeurs d'emploi qui retrouvent du travail, mais qui ne peuvent s'y rendre faute d'être motorisé. Certaines aides existaient déjà pour améliorer la mobilité des chômeurs: financement du permis de conduire, prise en charge partielle d'un déménagement, mais rien pour ceux sur le point de reprendre un travail et dépourvus de véhicule. C'est elle qui s'occupe d'accompagner les demandeurs d'emploi identifiés par leur conseiller, et éventuellement, de leur prêter une voiture. Lancé tout récemment, le dispositif n'a pour l'instant bénéficié qu'à deux personnes.

Burn-out: sait-on vraiment de quoi l'on parle? Après le stress ou le harcèlement, le burn-out est-il en train de devenir le nouveau "mal du siècle" au travail? Depuis plusieurs mois, pétition et appels, par des médecins du travail ou des parlementaires, se succèdent. Ils alertent sur ce syndrome d'épuisement professionnel qui toucherait toujours plus de salariés en France, et appellent à sa reconnaissance comme maladie professionnelle. Les chiffres évoqués sont alarmants. Début 2014, le cabinet de prévention des risques psychosociaux Technologia estimait à plus de 3 millions le nombre d'actifs "en risque élevé de burn-out". Un "risque" de burn-out? La notion de "risque" de burn-out, estime-t-il, "n'a rien de scientifique, car chacun d'entre nous peut être touché". Quant aux cas avérés qui parviennent jusqu'aux médecins ou psychologues, aucune source officielle ne les recense en France. Problème de définition Au-delà de la cécité statistique, un autre problème se pose: l'absence de définition établie par le monde médical.

Un tiers des PDG seront des femmes... en 2040 Le New York Times, pour 'fêter' la journée de la femme qui aura lieu ce dimanche 8 mars, a mis au point un "indicateur de plafond de verre". À partir de données collectées par le cabinet EY auprès des 1.500 plus grandes entreprises américaines, le journal a ainsi montré une nette sous-représentation de la gent féminine aux postes-clés. À eux seuls, les hommes prénommés "John" seraient plus nombreux que l'ensemble des femmes exerçant des fonctions à responsabilités (5,3% contre 4,1%). 9% des PDG sont des femmes L'an dernier, le site The Official Board, après avoir passé au crible plus de 50.000 grandes entreprises dans le monde entier, avait lui démontré que seuls 9% des PDG étaient des femmes. D'après Jeni Klugman, directrice du secteur 'Genre et développement' au sein du Groupe de la Banque mondiale, ces inégalités auraient pour origine "la persistance de normes sociales qui limitent le choix des femmes en matière de moyens de subsistance" et "les freins juridiques au travail féminin".

Politique de RSE au sein du groupe Renault Notre approche en matière de responsabilité sociale, sociétale et environnementale repose tout d’abord sur la réduction de notre empreinte environnementale et sur l’usage raisonné des ressources naturelles. Mais ça ne s’arrête pas là. En tant que constructeur automobile, nous accordons une grande importance à la santé des usagers de la route, aux riverains et à nos salariés. Le développement des compétences et le principe d’égalité des chances en fonction du mérite sont des valeurs centrales pour nous et témoignent de notre volonté de répondre aux attentes de la société. Notre vision La mobilité est indispensable au développement économique et à la création de lien social. Notre industrie prend sa part de responsabilité, pour que la qualité de vie de chacun s’en trouve améliorée. Il consiste aussi à accompagner l’évolution des comportements et des usages. Nos ambitions Notre objectif : que la mobilité durable soit un vecteur de développement dans le monde et de progrès pour tous

Un bon espace de travail favorise la productivité des salariés selon une étude Steelcase-Ipsos Alors que les open space se multiplient dans les entreprises, Catherine Gall, directrice de recherche à Steelcase, affirme qu’un « bon espace de travail, choisi, favorise la productivité des salariés ». Focus sur l’enquête Steelcase-Ipsos sur le « bien-être au travail » Q : Vous évoquez l’intimité comme vecteur de bien-être au travail dans votre récente étude. Pour quelles raisons ?Catherine Gall : Aujourd’hui, l’élément le plus souvent cité par les salariés comme facteur indispensable à leur productivité est précisément celui qui fait le plus défaut dans la majorité des bureaux actuels : l’intimité. Etude Steelcase-Ipsos sur le Bien-être au travail Juste derrière, ils citent la possibilité de travailler sans être interrompu, ce qui est de moins en moins le cas dans la plupart des métiers. Q : La France apparaît au dernier rang en termes de satisfaction sur les espaces de travail. Autre facteur en corrélation, la France est très en retard en matière de télétravail.

Motivation en entreprise: neuf astuces pour manager sans moyens Pour booster l'implication de chacun, au quotidien le manager peut intervenir par petites touches grâce à des actions simples et efficaces. Et, dans une période de vaches maigres, rendre la carotte financière " accessoire " au regard du respect accordé à autrui et de la qualité de vie au travail. Deux leviers puissants de motivation qui ne doivent pas pour autant être un substitut à de réelles perspectives de carrières. Voici neuf idées pour pimenter l'ordinaire. 1. Engagez vos troupes à créer un environnement convivial. 2. La réunion croissants du lundi matin, les pauses chouquettes de 16 heures, les pots surprise célébrant les anniversaires, le déjeuner de groupe trimestriel... 3. "Il me semble qu'il faut faire ainsi, mais je suis un peu has been, si quelqu'un a une meilleure idée...." 4. Les individus - surtout les plus jeunes - ont soif de liberté, de souplesse. 5. Ce qui est dit est dit. 6. Sortez votre collaborateur de sa routine. 7. Etre chef comporte des privilèges. 8. 9.

Alternatives Economiques Education Comment faire du cadre juridique du travail un facteur de motivation ? La réduction du temps de travail est aujourd'hui largement critiquée au motif que l'essentiel des enjeux ne se situerait plus autour de la durée, mais davantage sur la liberté du temps de travail. Pourtant, malgré une diminution historique du temps de travail moyen, des durées hebdomadaires longues persistent et cohabitent avec des durées très courtes, alimentant des inégalités croissantes. Ce dualisme est encore plus flagrant lorsqu'on s'intéresse à l'organisation des temps dans la journée et la semaine. Une certaine liberté du temps de travail, si elle se développe effectivement, demeure l'attribut d'une minorité de salariés. Les 35 heures n'ont pas entamé la compétitivité des entreprises et les performances économiques françaises. La recherche du mieux-vivre au travail est-elle compatible avec les objectifs de performance ? Les conditions de travail se dégradent.

Related: