background preloader

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : tour d’horizon des pensées du transhumanisme (2/2) sur Theoria

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : tour d’horizon des pensées du transhumanisme (2/2) sur Theoria
Nous avons vu la semaine dernière que le transhumanisme bouleversait notre rapport à l’homme et réanimait les éternelles questions sur son orgueil. La première partie de notre réflexion sur les pensées du transhumanisme s’est articulée autour de deux rubriques : « Qu’est-ce qu’un transhumain ? » et « Mais pour qui l’homme se prend-il ? ». Nous reprenons dès à présent notre tour d’horizon en commençant par la fin du règne de l’homme tel qu’il a été défini par les Lumières. Les partisans d’une humanité naturelle ne considèrent pas comme des arguments valables ceux qui font du transhumanisme le résultat d’une évolution naturelle de l’espèce ou qui lui reconnaissent d’appartenir au vaste ensemble des créations humaines. Selon Isabelle Stengers, l’homme contemporain est lourd d’une « fatigue d’être soi »[1], il a ce que Günther Anders appelle le « décalage prométhéen » qui sépare l’homme de ses produits, qui le transforme en un ensemble de fragments disparates, coopérants mais désunis.

http://www.theoria.fr/le-transhumanisme-un-etat-contre-nature-tour-dhorizon-des-pensees-du-transhumanisme-22-4632/

Related:  TranshumanismePoints de vuenutakorH+

[PHILO] Le transhumanisme, un état contre nature : Tour d’horizon des pensées du transhumanisme (1/2) sur Theoria « Parlerons-nous un jour des hommes comme d’une espèce disparue ? »[1] Les robots prendront-ils le pas sur les humains ? Les technologies qui servent à donner aux robots des capacités mémorielles supérieures à celles des humains auront-elles pour conséquence d’assujettir l’homme ? Élèves en difficulté et métacognition : qu'en disent les neurosciences ? On observe que les élèves en difficulté ont du mal à produire une réflexion métacognitive. La métacognition serait-elle trop difficile pour cette clientèle ? Peut-être que ce n’est pas pour eux ?

[ANALYSE ETHIQUE] Google, un bond de Géant… pour le transhumanisme Plus de 90% des français utilisent Google comme moteur de recherche principal. Occupant la seconde place de la capitalisation boursière après celle du pétrolier ExxonMobil, Google est aujourd’hui le leader mondial de la navigation internet. Mais pas seulement. Google ne cesse d’accroître son champ d’investigation à travers ses investissements dans les industries et technologies du futur, c’est-à-dire celles de la robotique (Boston Dynamics), de l’intelligence artificielle (DeepMind) et des objets connectés (Nest). Bien plus qu’un moteur de recherche, Google est aujourd’hui une géante entreprise des NBIC (nanotechnologies, bio-ingénierie, informatique et science cognitives). Suite à la condamnation récente de Google par la CNIL sur leur politique de collecte, de traitement et de durée de conservation des données personnelles, le Géant du web est aujourd’hui au cœur du débat sur la protection des données et la confidentialité des correspondances.

[DOSSIER RELFEXIONS]Transhumanisme : de la science-fiction à la réalité Par Julien Bergounhoux publié le à 06h00 , mise à jour le 19/11/2014 à 09h16 Les avancées technologiques dans les domaines de la bionique et de la génétique se succèdent à un rythme toujours plus élevé. Découvrez la nature de ces découvertes et leurs applications au travers de notre dossier consacré au transhumanisme, cette tendance qui rassemble scientifiques et technologues convaincus que le futur de l'humanité passe par une fusion entre hommes et machines. Consultez tous nos articles sur le sujet pour vous faire votre avis. Les domaines de la bionique et de la cybernétique ont depuis toujours enflammé les imaginations. Du Golem de la mythologie aux cyborgs ("cybernetic organisms") omniprésents dans les jeux vidéo en passant par le monstre de Frankenstein et tout le courant littéraire et cinématographique "cyberpunk" associé à ces thèmes, les êtres artificiels ou les êtres humains "augmentés" par la technologie sont un sujet récurrent dans la culture populaire.

Apprendre, entre assistance et autonomie On est souvent tenter d'opposer assistance et autonomie ou d'associer l'assistance à la dépendance, à l'opposé de l'idéal de développement des individus. «Mentalité d'assisté» ne se range pas parmi les compliments. Le rapport entre l'assisté et l'assistant offre une myriade de nuances : l'assistant de laboratoire a un rôle subalterne, l'assistant d'une personne âgée peut passer par à peu près tous les statuts, du serviteur le plus humble à l'abuseur de la faiblesse. C'est sans doute ce qui donne à l'assistance ses connotations négatives car celui qui est assisté s'ouvre à l'autre et l'autre peut abuser de sa position, d'où la circonspection nécessaire dans tout rapport d'assistance. Mais il appert que l'assistance est une composante de base de l'organisation : personne ne peut tout faire ni tout savoir.

Rencontre avec un candidat transhumaniste, mais de gauche À la veille des élections législatives britanniques, Alexander Karran affiche une mine ravie. Aucun rapport avec ses scores – inexistants - dans les sondages. Ni avec la naissance de la princesse Charlotte, qui le laisse totalement indifférent. « Je ne savais même pas que Kate Middleton était enceinte », pouffe-t-il.

10 incroyables super-pouvoirs grâce aux implants cérébraux Récupérer des souvenirs endommagés, télécharger des compétences, améliorer la concentration... Voici ce que pourraient apporter les implants cérébraux dans le futur. Une minuscule puce électronique embarquée dans votre cerveau grâce à la chirurgie pourrait vous donner des super-pouvoirs. Ça a l'air fou, mais des scientifiques utilisent déjà ces outils pour redonner la vue à des aveugles ou l'ouïe à des sourds. Dans l'avenir, ces implants, connus également sous le nom de neuroprothèses, seront capables de faire plus encore, parfois avec l'aide d'implants oculaires ou auditifs super sensibles.

Les 5 projets fous que Google concocte dans son labo - Rue89 - L'Obs Le groupe promet des avancées scientifiques tous azimuts : cerveau électronique, voiture sans conducteur, réalité augmentée, transhumanisme, conquête spatiale... Elles semblent bien loin les années où Google n’était qu’un moteur de recherche. Le groupe est désormais partout, du téléphone aux systèmes d’exploitation en passant par la messagerie et les réseaux sociaux. Motivés ! Accueil > Dossiers et articles > Motivés ! Certains élèves savent faire naître et entretenir d'eux-même leur motivation pour les apprentissages scolaires. Mais ce ne sont pas les plus nombreux. Alors comment faire ? Dans ce dossier, Thot présente différentes pistes de réflexion et des conseils très pratiques pour entretenir la motivation chez les élèves et les étudiants.

Rage against the machine En cette fraîche matinée d’hiver, ils sont une poignée à battre le pavé devant l’ESPCI ParisTech, une des grandes écoles d’ingénieurs de la capitale. « Ils », ce sont quelques militants et sympathisants du collectif grenoblois Pièces et Main-d’œuvre venus tracter alors que se tient le forum TransVision, cycle de conférences consacré au transhumanisme. Depuis quelques années, fort du soutien de géants du Net tels Google, Apple ou Amazon, le transhumanisme avance ses pions et son programme : augmenter les capacités humaines grâce à la technologie, repousser les limites du corps, lutter contre le vieillissement et, in fine, vaincre la mort. En d’autres termes, faire fusionner l’homme et la technologie. Pour donner vie à leur rêve de démiurges, ces richissimes apprentis sorciers misent sur l’accélération des progrès de la science et la convergence des « NBIC »: nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives.

Related: