background preloader

Ledger Wallet - Hardware wallets - Smartcard security for your bitcoins

Ledger Wallet - Hardware wallets - Smartcard security for your bitcoins

https://www.ledgerwallet.com/

Related:  BlockchainExplorationBlockchain

Credit Card Giant MasterCard Releases 'Experimental' Blockchain APIs Visa isn't the only credit card issuer moving fast on blockchain. But while Visa is going it alone in releasing a B2B blockchain, MasterCard it seems is quietly developing a set of new blockchain APIs with more collaborative goals. The credit card giant’s development site now features three APIs connected to its internal blockchain work, including offerings focused on smart contracts and payment settlement. The APIs were released by MasterCard Labs, its innovation outfit. MasterCard blockchain lead Justin Pinkham said the company released its API platform last month in a bid to stoke interest among banks and merchant developers.

Walt Disney Company Goes Big On Blockchain With Dragonchain The Walt Disney Company is #71 of the top 2000 companies in the world ranked by Forbes. It has an annual revenue in the tens of billions of dollars, assets near 100 billion dollars, and recently developed a keen interest in blockchain technology for use within its massive organization, which includes online retail, television endeavors, and, of course, their world-famous theme parks. The most obvious benefit of a blockchain system is easier tracking of inventories, sales, shipments, and even people in the case of the parks, but Dragonchain innovates on existing blockchain implementations. According to their design document, they introduce something called “context-based verification.” Their blockchain will have various types of nodes, and a “level 5” of these nodes will interact with an existing public blockchain like Bitcoin, notably providing a “public checkpoint” or “proof of existence” for the blocks within the permissioned ledger. Images from Shutterstock and Dragonchain.

Blockchain: RBS builds Ethereum-based distributed clearing house The Innovation Engineering team at Royal Bank of Scotland (RBS) has built a distributed clearing and settlement mechanism, based on Ethereum, to remove inefficiency from the patchwork system of cross-border payments. The RBS Emerald system, which is a proof of concept with no plan or date to go live at the moment, was set up to explore the creation of a Deferred Net Settlement (DNS) system like FasterPayments. Richard Crook, head of Innovation Engineering at RBS, explained that while the UK's FasterPayments is near instantaneous, cross-border payments are a different story. Crook said: "If you are trying to make payments in Europe – France to Germany, or UK to France – at worst, it's a three-day round trip, and it's certainly a two-day batch cycle. They do not have an equivalent of the FasterPayments service." Unlike domestic payment systems, cross-currency international payments have no central authority, like the Bank of England.

La « blockchain » – Bitcoin.fr La « blockchain » La blockchain c’est le concept de base de Bitcoin. Il s’agit d’un grand registre de compte décentralisé dans lequel sont enregistrés tous les soldes comptables des utilisateurs (qui peuvent posséder une infinité de comptes) et dont la mise à jour est effectuée par le réseau lui-même. Australian Government Eyeing Big Banks to Prevent Blockchain Monopolization - Crowdfund Insider The Australian Competition and Consumer Commission (ACCC), an independent arm of the Australian government that aims to regulate competition in the market and uphold national consumer law, has been closely eyeing four big banks to prevent attempts of monopolizing the blockchain industry in fintech. The banks include the Commonwealth Bank of Australia, Westpac, National Australia Bank, and Australia and New Zealand Banking Group. According to Reuters, ACCC Chairman Rod Sims said the government regulatory body has not yet examined any cases of Australia’s “Big Four” banks purchasing smaller fintech companies or acquiring blockchain technology. However, in the interest of fair marketplace competition, Sims alluded to the fact that any major proposed deals by the banks would face ACCC scrutiny.

La Caisse des dépôts teste la Blockchain dans le prêt de titres Le consortium LaBChain mené par la Caisse des dépôts (CDC) a dévoilé ce jeudi l'avancée de ses travaux sur un nouveau cas d'usage de la technologie Blockchain dans la finance : il s'agit des prêts de titres, et plus exactement de la gestion du "collatéral", c'est-à-dire l'actif utilisé pour garantir le crédit (en espèces, en obligations ou en lettres de crédit), dans ces opérations. Les investisseurs institutionnels, comme les compagnies d'assurance, ou les sociétés de gestion, qui possèdent d'importants portefeuilles d'actions ou d'obligations dans une perspective de moyen ou long terme, prêtent en effet régulièrement leurs titres pour obtenir un revenu d'appoint. En face, des fonds alternatifs (hedge funds), des organismes de placement collectif et toutes sortes d'investisseurs pratiquant la "vente à découvert" (vente à terme de titres qu'on ne possède pas le jour de l'opération). C'est un marché de gré à gré. "Smart" contrats auto-exécutants

De la finance à l'IoT, la révolution blockchain est en marche Le protocole sur lequel repose le Bitcoin, un système d'échanges sécurisé et dénué de tout contrôle central, révolutionnera bien plus que la finance. Tandis que l'adoption généralisée du bitcoin tant espérée par ses adeptes semble bel et bien relever du mirage, la blockchain, la technologie qui se cache derrière la monnaie virtuelle, connaît une popularité exponentielle. Le protocole décentralisé qui permet d'enregistrer des transactions sécurisées et anonymes en résolvant un problème mathématique complexe se dissocie désormais de l'image sulfureuse du bitcoin et révèle un potentiel longtemps sous-estimé. La blockchain est une succession de blocs dont chaque élément contient le calcul du bloc précédent, formant ainsi un chaîne dont tous les maillons sont connectés et chronologiques. Le système est sécurisé (chaque acteur ajoutant un bloc signe avec sa propre clé), immuable (l'historique ne peut être modifié) et infalsifiable.

La Blockchain pour les nuls La Blockchain pour les nuls NB: Le genre masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d’alléger le texte. Beaucoup d’articles publiés actuellement analysent le phénomène d’uberisation. Ce changement de modèle modifie en profondeur les circuits d’intermédiation. Bien que cette mutation profonde n’en soit qu’à ses débuts, une autre innovation de rupture commence à être perceptible. la Blockchain, le phénomène d’uberisation de l’uberisation !!!

Le vertigineux avenir des échanges exécutables La 11e édition de la conférence Lift qui se tenait à Genève s’est ouverte avec une session sur la fameuse Blockchain. Cette technologie cristallise aujourd’hui tous les espoirs de décentralisation et d’autonomie, à la suite de tant d’autres technologies qui ont connu leur heure de gloire avant d’être assimilées sans avoir vraiment réalisé ces mêmes promesses. Comme si cette longue histoire de déceptions et d’échecs n’avait finalement eu aucun impact sur l’enthousiasme des évangélistes des nouvelles technologies. A croire que la révolution technologique est toujours une révolution à venir…

Quelle blockchain pour la santé ? Initialement, la « chaîne de blocs » est le protocole de chiffrement fondant le Bitcoin qui fonctionne en mode pair-à-pair pour créer une monnaie digitale : la vérification n'est plus faite par une autorité externe (États, banques), mais par les utilisateurs qui opèrent en tiers de confiance. Chaque bloc comprend une empreinte (« hash ») qui régit aussi leur agencement. Tous les utilisateurs qui ont installé le software Bitcoin peuvent vérifier à chaque instant combien ils possèdent de Bitcoins qui peuvent s'acheter, se vendre ou s'échanger contre une monnaie réelle (USD, Euro...). Cette technologie des registres distribués est applicable à de nombreux domaines au-delà de la crypto-monnaie : assurance, fintech, gestion de contrats (on parle de smart contracts) et peut s'utiliser couplée à une application. Certaines blockchains sont publiques, privées ou basées sur un consortium.

Le Bitcoin est en hausse après la victoire de Trump - Business Au lendemain de la victoire de Donald Trump, le Bitcoin connaît un succès inattendu en bourse, alors que les autres devises monétaires basculent. C’est une journée bien étrange pour le monde entier, qui s’est réveillé avec la victoire de Trump , et une baisse de nombreuses bourses mondiales. Le cours du Bitcon a également connu une variation importante avec un pic à 737 dollars ce matin, alors qu’il était de 703 dollars au début de la fermeture des bureaux de vote de la côte Est. Sa valeur s’est finalement établie entre 722 et 723 dollars.

Related: