background preloader

La vie chez Google - Google Carrières

La vie chez Google - Google Carrières
Google: A great workplace for women At Google, our mission is to organize the world’s information and make it universally accessible. ... See more Saying "I do" at Google London San Francisco-based Googler Shaun Aukland gained unexpected, international attention when he asked his boyfriend Michael ... See more Missions that matter What happens when you mix together entrepreneurial drive, resources, freedom and the urge to do ... See more Global Impact Awards: Giving back at Google scale At Google, we believe in making the world a better place through technology. See more Mind meld: Googlers teaching Googlers Collaboration isn’t just about working together to solve problems or overcome challenges. See more

https://www.google.fr/about/careers/lifeatgoogle/

Related:  lisaizquierdorachid_shkRessources humainesChapitre 1 - La motivationlunoluna

Google : pourquoi les salariés aiment y travailler Google, l’une des entreprises les plus puissantes du monde. Et aussi l’une des plus attractives ! Nombreuses sont les personnes qui rêvent d’y travailler. De la performance sociale à la performance économique La réussite d’une entreprise se résume dans la majorité des cas, aux résultats économiques et à la hausse du capital. Le capital humain est un facteur essentiel de la croissance et joue un rôle crucial. Lorsqu’on allie la bonne marche de l’entreprise d’un point de vue de performance économique avec le capital social, il s’en dégage des exemples concrets qui nous amènent à cette conclusion. Chez Microsoft, chaque manager est libre d’organiser tout type de célébration informelle : cocktail, repas d’équipe, activité ludique, etc. Pour cela, il dispose d’un budget lui permettant de financer ce type d’événements.

Travail collaboratif en ligne : soyez efficace et utilisez les bons outils Un entrepreneur comme vous et moi, mobile ou non, ne travaille que très rarement seul sur un projet. Il travaille avec ses associés, ses partenaires, ses clients, ses prestataires… Et c’est grâce au travail collaboratif en ligne qu’il peut le faire de manière mobile, dématérialisée, sans devoir être physiquement au côté de ses collaborateurs. Pour pouvoir exercer mes activités depuis n’importe où dans le monde, je me suis intéressé de près à ces nouveaux modes de travail et aux outils qu’il faut utiliser pour travailler de cette manière. J’ai établi et partagé avec mes collaborateurs plusieurs méthodes de travail qui nous permettent de nous organiser à distance et de gagner en efficacité.

Motivation - La pyramide des besoins selon Maslow - Management Selon Maslow, les motivations d’une personne résultent de l’insatisfaction de certains de ses besoins. Les travaux de Maslow (1954) permettent de classer les besoins humains par ordre d’importance en 5 niveaux. Ce classement correspond à l’ordre dans lequel ils apparaissent à l’individu ; la satisfaction des besoins d’un niveau engendrant les besoins du niveau suivant. La pyramide des besoins de Maslow

Travailler chez google n'offre pas que des avantages Entreprise à part qui entretient le mythe sur son recrutement hors-norme de talents aussi divers que complémentaires, Google fait rêver. Liberté de travailler sur ses projets personnels, locaux fastueux et agréables, doux sentiment d'appartenir à une forme d'élite : un poste chez le géant américain relèverait donc de l'idéal. Pourtant, à en croire la quarantaine de témoignages d'anciens et actuels salariés publiés sur le site américain de discussion Quora, tout ne serait pas si rose dans l'une des sociétés les plus célèbres du monde. Privilégiés et souvent conscients de l'être, ces salariés ont peut-être des "problèmes de riches" mais leurs critiques sont révélatrices de failles d'organisation, dans lesquelles nombre d'entreprises (et d'employés) pourront se reconnaitre.

Alphabet (Google) devient la première capitalisation mondiale Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Lauer (New York, correspondant) La maison-mère de Google, Alphabet, n’a pas commis de faute pour ses premiers résultats annuels sous cette nouvelle dénomination. Le groupe a publié, lundi 1er février, des résultats largement supérieurs aux attentes des analystes, ce qui a fait bondir son action de plus de 6 %, à 796 dollars (730 euros), au cours des échanges après Bourse. Une progression qui permet à l’entreprise de Mountain View (Californie) de devenir la première capitalisation mondiale devant Apple, une première depuis 2007. Lundi soir, Alphabet, dont le titre a gagné plus de 45 % en un an, valait 555 milliards de dollars, contre 534 milliards pour le fabricant de l’iPhone, dont les ventes commencent à plafonner. Le chiffre d’affaires des activités principales réalisé en 2015 est en hausse de 13,5 %, à 74,54 milliards de dollars, pour un bénéfice opérationnel en hausse de 23 %, à 23,4 milliards.

Le cercle vertueux bien-être & performance En période de crise, quand le développement de l’activité devient difficile pour les entreprises, les gestionnaires se tournent vers des actions de réduction des coûts. La tentation est parfois forte d’utiliser les ressources humaines comme première variable d’ajustement. Or, il se trouve que l'un des plus grands leviers de gain se trouve dans l’amélioration de la performance grâce au bien-être des collaborateurs et non dans la réduction des effectifs. Le télétravail, un atout certain pour la compétitivité des PME La compétitivité, facteur clé de succès La compétitivité d’une entreprise se définit comme sa capacité à vendre et fournir des biens sur un secteur concurrentiel. Pour cela, l’entreprise doit se démarquer par rapport aux autres acteurs du marché, en proposant des prix attractifs et une qualité de service optimale. Dans un contexte économique difficile, l’argument prix est d’autant plus important pour le client. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès de concepts comme les jardineries Garden Price ou Start People, une franchise de cabinets de recrutement, basés sur la pratique du low-cost.

Les Français de plus en plus démotivés au travail Il y a du paradoxe dans l'air : les salariés français figurent en queue de peloton pour la motivation et dans le même temps ils sont quand même contents d'aller au boulot. Cette bizarrerie, c'est un vaste sondage réalisé par Ipsos pour la société Edenred qui la rapporte "Bien-être et motivation des salariés européens". Une étude qui porte sur 3.000 questionnaires et près de 9.000 en Europe. Selon ce sondage, 38% de salariés qui disent que leur motivation baisse en France, c'est 15% de plus que les Allemands. Et, c’est ce qui est inquiétant, le mouvement est constant depuis plusieurs années. Travailler chez Google, ce n'est pas que du bonheur Une cantine gratuite, des salaires alléchants (88.000 euros par an en moyenne pour un ingénieur), des fauteuils massants ou encore 20% de temps libre pour développer ses projets personnels… A priori, Google paraît l'endroit rêvé pour tout salarié. Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que le groupe américain figure régulièrement parmi les premières places des palmarès consacrant les employeurs préférés des jeunes diplômés. Si travailler chez le géant de la Silicon Valley est une expérience très enrichissante, cela peut bizarrement avoir de mauvais côtés. C'est en tout cas le point de vue de certains anciens employés de la firme de Mountain View, qui échangent leurs critiques sur un fil de discussion du site de questions-réponses Quora, repéré par Business Insider. En voici les plus marquants. > Des employés trop qualifiés

Entreprise Google Incorporated : Chiffre d'affaires et résultats de l'action Google Société Google Incorporated Histoire de la société Google Incorporated La société Google a été créée en 1998 grâce à la rencontre en 1995 de Larry Page et Sergey Brin, deux étudiants de l'Université de Stanford aux États-Unis. Pourquoi et comment mesurer la performance sociale des entreprises ? La performance sociale d’une entreprise, dont le bien-être de ses collaborateurs, ne doit pas ou plus être considérée comme un « luxe inutile ». En réalité, elle conditionne la performance économique. Aujourd’hui nous ne disposons pas d’outils de mesure et d’évaluation vraiment satisfaisants. Voici quelques pistes pour amorcer une réflexion.

Related:  google