background preloader

Formaliser son écosystème informationnel EPI EPA

Formaliser son écosystème informationnel EPI EPA
Aucune remarque pour cette diapositive Le numérique comme un continuum Le web comme un média, porte d’entrée de tous els médias Quoi enseigner à l’Ecole ? Quelle culture, quelles compétences? l’’école subvertie / sanctuarisée ou l’école agile , c’est à dire des enseignants agies EIP ou EPI : centré sur la gestion de l’informationQuoi enseigner à l’Ecole ? Quelle culture, quelles compétences? l’’école subvertie / sanctuarisée ou l’école agile , c’est à dire des enseignants agies L’information « News » L’information « Data » massives ou personnelle i;e l’identité num L’information « Knowledge M Lebrun Et Devauchelle L’attention aux pratiques informationnlles : « Que sait-on de nos étudiants ?

http://fr.slideshare.net/domivarl/formaliser-son-cosysteme-informationnel-epi-epa

Related:  EPA - EAP (Espace personnel d'apprentissage)FormationEspace Personnel d'ApprentissageNumérique et apprentissages info-documentairesamessa

Construire son réseau personnel d'apprentissage - Lire Attention, votre navigateur ne supporte pas le javascript ou celui-ci a été désactivé. Certaines fonctionnalités de ce module sont restreintes. Construire son réseau personnel d'apprentissage Mode : Cours Menu : Le formateur 2.0 en 2016 Je propose une réactualisation du schéma de l’environnement professionnel du formateur 2.0 de Luc Legay d’après une idée originale d’Alec Couros. Cette réactualisation intègre l’apprenant au sein du système rappelant ainsi que celui-ci doit être au centre des préoccupations du formateur (approche collaborative de l’apprentissage – Blog de Denis Cristol « Apprendre autrement »). Elle introduit la notion de Tiers- lieux (nouvelle forme d’organisation du travail et de collaboration) et substitue l’e-portfolio (portefeuille de compétences) au CV. L’usage du concept de médias sociaux (Frédéric Cavazza) me paraît plus pertinent et conduit à une simplification du schéma, en rassemblant les différents services (réseaux sociaux, signets, blog etc…).

L’environnement d’apprentissage personnel : l’avenir de la formation?: Service de soutien à la formation Les logiciels accessibles au grand public s’intègrent progressivement à la vie personnelle et professionnelle des apprenants et peuvent contribuer à leur formation tout au long de la vie. Ces outils se développent à un rythme dépassant bien souvent la capacité des universités à suivre la cadence. Pour des étudiants souhaitant gérer eux-mêmes leurs propres apprentissages émerge l’idée d’un environnement d’apprentissage personnel ou EAP (personal learning environment ou PLE en anglais), qui combine l’utilisation d’outils et de processus facilitant l’atteinte d’objectifs d’apprentissage. Le présent article explore en quoi l’EAP peut être une solution complémentaire aux ENA (environnements numériques d’apprentissage) institutionnels et comment il peut se développer par l’agrégation de différents services, et il présente quelques exemples d’utilisation, en plus d’examiner son impact sur l’enseignement. Une demande appelée à croître

Définir la littératie numérique Habilo Médias, Centre canadien d'éducation aux médias et de littératie numérique, publie en ligne un document de discussion intitulé « Définir la politique de littératie numérique et la pratique dans le paysage de l’éducation canadienne » visant à définir les caractéristiques et les points d’intérêt de la littératie numérique et de la citoyenneté numérique dans l’ensemble du pays, à explorer des idées et des pratiques pour enseigner et apprendre avec les technologies numériques ainsi que de nouvelles perspectives dans les écoles où l’enseignement et l’apprentissage se font avec ces mêmes technologies. Quelle définition de la littératie numérique ? Selon les auteurs, il n'existe pas de définition consensuelle de la littératie numérique. Pour se forger une solide culture numérique, ils retiennent toutefois l'idée d'une combinaison de capacités technologiques, de compétences intellectuelles et de comportements éthiques.

De l'écosystéme informationnel du CDI à l'architecture de l'information au CDI Nous (plusieurs professeurs-documentalistes) poursuivons notre réfléxion très stimulante sur la présence numérique du CDI, sur la dissémination des informations, sur la mise à disposition des ressources, sur l'écosystéme informationnel et sur la formation des élèves à la maîtrise de l'information. Dans un précédent billet j'évoquais l'écosytème numérique du CDI. Depuis, nous en sommes arrivés à parler d' "architecture de l'information". Ce terme, emprunté à Jean-Michel Salaün (table ronde du congrès FADBEN de mars 2012), permet de prendre en compte les 3 dimensions d'un document (et au delà des outils) : 1- Anthropologique : document comme support : le VU (sa forme) 2- Intellectuelle : document comme code et représentation : le LU (son contenu)

Se construire un EPA Il est à la mode de proposer à ses étudiants/stagiaires de se constituer un Espace Personnel d’Apprentissage. Si l’intention est louable, je me demande comment peut se débrouiller une personnes plus ou moins isolée pour s’approprier ce concept, en définir les contours et préciser ce qu’il y a dedans ! C’est pour toutes ces personnes que je propose une trame pour préciser son EPA en m’appuyant sur la méthode QQOQCP … 1 – un EPA, pour Quoi ?

Apprendre dans un monde en réseau Par Frédérique Yvetot Actuellement, quelles solutions a-t-on si l'on veut acquérir de nouvelles connaissances ? Auparavant nous pouvions demander à quelqu'un, lire et se débrouiller tout seul ou retourner à l'école, aujourd'hui, nous avons une autre option : le Mooc ! Un MOOC, c'est quoi ? Le Mooc (« massive open online course ») est un cours en ligne ouvert et massif, accessible en tout lieu par un grand nombre de participants. C'est un cours avec des animateurs, des participants réunis autour d'un même sujet, des supports de cours, des ressources mises à disposition et des travaux effectués lors des cours. Ecosystème numérique : de la veille à la diffusion En effet, ce travail de veille, d’archivage et de diffusion n’est réellement efficace que dans un contexte particulier. Celui dans lequel j’évolue. Il ne serait sans doute pas transposable tel quel dans un autre environnement. Voici les outils que j’utilise (à retrouver pour certains dans la rubrique « ma toile ») Collecte Nevibes de veille grâce aux flux RSS sur des sites officiels, sur des blogs de docs, sur des sites thématiques et disciplinairesTwitterScoop.it(Facebook)

Qui sommes-nous Les auteurs Édith Boulo Ghislain Chasme Jacqueline Valladon 7 bonnes raisons d’utiliser les tablettes à l’école Il y a peu, j’ai eu l’occasion de lire sur un site un article intitulé « 7 bonnes raisons de ne pas utiliser les tablettes à l’école ». Il m’a fait beaucoup sourire et c’est clairement un texte rédigé par quelqu’un qui n’a pas cherché très loin avant de se prononcer. Cet article regorgeant d’idées reçues basées sur des à priori et des impressions m’a donné envie de passer point par point sur ces arguments qui pourraient, si on les lisait vite, sembler intéressants . Je reprends donc le même plan, mais j’y apporte mon humble vision (d’enseignant) des choses. 1.

Veille : état des lieux de mon environnement d’apprentissage personnel Régulièrement je reviens sur cette question afin de faire le point sur ma pratique et sur ce qui est en jeux, toujours dans cette logique de veiller/apprendre qui est le fil conducteur réflexif de mes pratiques de veille. Ces pratiques sont auto-centrées. Je considère en effet qu’une veille efficace profite d’abord au veilleur et qu’ensuite elle va profiter à la structure qui l’emploie. Il s’agit donc dans ce cas de considérer le veilleur dans sa pratique, comme en construction permanente du filtrage qu’il opère pour la structure. Il est lui même l’outil. Voici donc un état des lieux de l’environnement d’apprentissage personnel (voir aussi l’atelier des 20 ans de savoircdi).

Related: