background preloader

La médiation culturelle - Pour apprendre, il faut être libre.

La médiation culturelle - Pour apprendre, il faut être libre.
« Il faut l’aider à renouer avec l’activité même de la pensée » Serge Boimare Serge Boimare a émis les hypothèses suivantes: 1. Les difficultés scolaires étaient liées pour certains jeunes à une logique de dérèglement. En situation d’apprentissage, ils se trouvent envahis par des émotions, troubles, réactions affectives qui les empêchent d’apprendre. 2. S. 1. 2. 3. 4. Une question s’est donc posée : comment aider ces jeunes gens ? D’après S. Dans les ateliers de médiation culturelle, nous allons donc leur lire des mythes afin d’aider ces jeunes à gérer ces empêchements. Pour obtenir des ressources liées à cet atelier, cliquez sur la page : Les ressources 1. dans ces enfants empêchés de penser, Serge Boimare, Dunod 2008, page 72 2 3. dans Ces enfants empêchés de penser, Serge Boimare, Dunod 2008, page 65 4.dans Vers une pédagogie institutionnelle adaptée, Sylvie Canat, champ social éditions, 2007, préface Related:  Éducation spécialisé

Emmener ses enfants au musée a-t-il un sens La sortie est signée Jake Chapman, artiste britannique qui a fait de la provocation son fonds de commerce. Dans un article publié dimanche 3 août dans le journal The Independant, il développe, non sans une certaine condescendance, l'idée que les enfants ne sont pas capables d'apprécier l'Art (avec un grand A) et donc que les emmener au musée ou dans des galeries est « une perte totale de temps ». Pour Chapman, les parents qui pensent que leurs bambins peuvent apprécier les travaux de Jackson Pollock ou Marc Rothko sont tout simplement "arrogants". Pire, ce serait une "insulte" faite à ces immenses artistes que de le croire. Mettre son enfant devant une œuvre de Pollock, "c'est comme si l'on disait 'elle est aussi bête qu'un enfant'", s'emporte le grand défenseur de l'Art (avec un grand A, toujours). Bien sûr, comme l'artiste l'avait sûrement prévu, ses propos ont scandalisé ceux qui ne savaient pas encore que l'homme était un troll professionnel. Enfant vs.

Réaction au résultat de l’Appel à Projets “Aide au développement des ateliers de fabrication numérique” – Interfabs.fr Le 25 juin de cette année, la Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services (DGCIS) lançait un appel à projets axé sur l’aide au développement des ateliers de fabrication numérique. Cet appel à projets avait pour objectif de financer jusqu’à 200.000 € l’équipement de projets d’ateliers de fabrication numérique, existants ou proches de leur ouverture, visant le développement économique des entreprises. Nous voulons souligner tout d’abord le très grand nombre de réponses à cet appel à projets (154 dossiers déposés, de 23 régions de France), qui a positivement surpris tout le monde. Cela montre bien que la question de la fabrication numérique personnelle n’est pas juste un effet de mode médiatique porté par quelques passionnés mais bien un mouvement de fond, aux formes, objectifs et mises en œuvre très variés. Cela montre aussi que beaucoup de projets ne sont pas encore identifiés et connus dans nos réseaux. Ce sont donc 14 projets qui ont été retenus. Signataires

Les cartes heuristiques/Mind map LAC écrit " Concept mis au point au début des années 70 par Tony BUZAN, la pensée irradiante (« pensée qui désigne des processus associatifs qui partent de ou se greffent à partir d’un point central ») devient la pensée créative... Concept mis au point au début des années 70 par Tony BUZAN, la pensée irradiante (« pensée qui désigne des processus associatifs qui partent de ou se greffent à partir d’un point central ») devient la pensée créative sous l’impulsion de son frère Barry. Peu à peu, le concept se développe et apporte une plus grande dimension : Il n’est pas uniquement lié à la prise de notes, il facilite ensuite la rédaction. Le schéma heuristique permet une organisation de multiples informations : la réflexion est dissociée de la rédaction dans un premier temps. La définition du Mind Map et ses caractéristiques essentielles selon Tony et Barry Buzan : « Le mind map est une manifestation de la pensée irradiante et par conséquent une fonction naturelle de l’esprit. Ressources :

Fab Labs Solidaires - La Casemate Avec le soutien de la Fondation Orange, du Groupe Orange SA et de l’association Orange Solidarité, La Casemate propose à six équipes interdisciplinaires de collèges Isérois (sélectionnées sur dossier), le temps d’une année scolaire (2014-2015), de vivre l’expérience « Fab Labs Solidaires », une initiative qui souhaite connecter les jeunes de 10 à 15 ans avec les nouveaux usages du numérique, en l’occurrence l’imprimante 3D. Le concept de « Fab Labs Solidaires » Cette « aventure numérique » permet aux équipes de rentrer dans un Fab Lab, celui de La Casemate, de découvrir les machines pilotées par ordinateur, de fabriquer une imprimante 3D pour leur collège, de se former à son utilisation et aux logiciels de modélisation 3D, et enfin d’accompagner les élèves dans l’élaboration d’un projet de type social, artistique, ou environnemental. Les créations seront par la suite exposées à La Casemate au printemps 2015 . Télécharger les ressources

Se vouer à l'autre - L'aventure ethique avec Emmanuel Levinas - Gregoire Jalenques C) Le renversement métaphysique. 1) La rupture ou renversement. La liberté ontologique se trouve définie par Levinas comme opposition; « se maintenir contre l'autre, malgré toute relation avec l'autre, assurer l'autarcie d'un moi » « L'ontologie comme philosophie première, pour Levinas, est une philosophie de la puissance »70(*) et même comme on le voit un peu plus loin, une philosophie dont la principale modalité éthique est la possession. Levinas souligne peu après les trois aspects majeurs de cette ontologie de la guerre et du même: « L'être avant l'étant, l'ontologie avant la métaphysique, c'est la liberté avant la justice. Levinas cherche à construire une éthique qui ne relève pas de l'opinion mais ou l'on puisse « apercevoir une relation non allergique avec l'altérité »72(*) ce qui implique de sortir du domaine tronqué de l'ontologie moderne, en quelque sorte de « sortir de l'être »73(*) Levinas ici amorce un dépassement de la phénoménologie husserlienne. a) Infini b) Remarques

Fablab et médiation culturelle ou mon “Top 5 d’appropriation d’un Fab Lab pour un établissement culturel” Après le buzz, les Fab Lab sont pleinement rentrés dans le paysage culturel français. Des plus éminents aux plus “branchés”, de nombreux établissements ont regardé ou regardent ces usines personnelles comme une porte d’entrée et une réponse à l’incantation “innovation” qui leur permettra de révolutionner leur pratique et pourquoi pas d’enrichir leur modèle économique par la même occasion. Et pourtant, il y a 20 ans on passait déjà des semaines entières à expérimenter des objets électroniques, à faire de la robotique sans avoir d’imprimante 3D ou de carte Arduino et à “ouvrir les boîtes noires” qui n’ont pas attendu le numérique pour envahir notre quotidien. Compte-tenu de la diversité des Fab Lab et Maker Space qui intègrent une démarche culturelle, ce top 5 ne saurait s’appliquer à tous. 1/ Est-ce un sujet ou un outil ? 2/ Et si c’est un outil qu’elle est sa fonction ? 3/ Le technicisme 5/ La démarche de projet

Qu'est-ce qui captive, ou ennuie, les adolescents quand ils vont au musée? Lundi, 10 Mars 2014 12:30 Journal FORUM Les jeunes qui vont au musée s’ennuient si les œuvres d’une salle affichent toutes le même style. En revanche, ils apprécient les tableaux présentant beaucoup de détails. (Photo: Olivier Chwaiki, Musée des beaux-arts de Montréal) On a tendance à croire que les adolescents ne sont pas intéressés par les musées, mais est-ce vraiment le cas? C'est ce qu'a cherché à savoir Laure Martin-Le Mével dans ses travaux de maîtrise1 en communication à l'Université de Montréal. Sa recherche est d'autant plus pertinente qu'au Québec aucune étude n'a récemment été publiée sur les adolescents dans les musées. « Déjà en 1999, le Groupe de recherche sur l'éducation et les musées soulignait le peu de données sur la fréquentation des musées par les adolescents, et cette lacune n'a toujours pas été comblée », dit-elle. Le processus de visite comme indicateur d'intérêt Ce qui les rebute, ce qui les attire Le goût de l'art n'est pas inné Martin LaSalle 1.

Bricole it Yourself : 6 posters à afficher dans son lab Ce n’est pas le tout d’avoir un wiki bien rempli, l’affichage sur les murs d’un lab reste l’un des outils de communication interne les plus pertinents. Sans adopter la déco d’un fan placardant sa chambre de portraits de Neil Gershenfeld, Dale Dougherty et Chris Anderson, voici quelques basiques à punaiser. (liste non exhaustive) Pourquoi et comment documenter ? L’association nantaise PiNG a publié en septembre 2014 un guide recto verso des bonnes pratiques de la documentation. Le document PDF est en Creative Commons Quel bois pour quel projet ? Pour réaliser une petite étagère simple, une classique planche de pin blanc suffit. Le tableau croisé des usages de bois, auquel se rajoutent des calculs de cotes Le calcul des résistances électriques Même si certains connaissent le code couleur des résistances sur le bout des doigts, le plus simple reste de l’avoir placardé au mur au-dessus de la zone électronique du lab. Visuel issu d’un cours en ligne, contenant un outil de calcul automatique

Les enfants en colère après la publication de caricatures jugées injurieuses envers le Père Noël OSLO – La nouvelle n’a pas tardé à faire réagir. À peine publiées par un journal iranien, les caricatures se moquant ouvertement du Père Noël ont provoqué la colère de plusieurs enfants de pays d’Europe, dont la Norvège et la Finlande. Pour les enfants, ces caricatures sont choquantes et tournent en ridicule le Père Noël qui est pour beaucoup une personnalité irréprochable et très gentille. Reportage. Par dizaines, les enfants sont descendus dans les rues d’Oslo pour protester, brûlant des exemplaires du journal qui avait publié les caricatures. « Le Père Noël est gentil, on doit pas le dessiner comme cela » a affirmé Leïa, 8 ans et demi, devant plusieurs enfants, très en colère. Une colère contre ce journal iranien qui est à l’origine de cette éruption de violence infantile.

Les fablabs se mettent au vert Passés l’engouement pour les drones, les sex toys et autres figurines de plus ou moins bon goût fabriquées avec des imprimantes 3D, on s’aperçoit que de nombreux projets développés dans les fablabs et hackerspaces touchent aux problématiques de l’environnement. Les thématiques liées à la réduction de la consommation énergétique ou de l’empreinte carbone, le développement de technologies visant à produire des énergies propres ou renouvelables, l’économie circulaire et le recyclage sont aujourd’hui explorés en France et dans le monde dans les fablabs et plus précisément dans les éco-hacklabs et bio-hackerspaces, comme le réseau La Paillasse. Je pense ici évidemment au Green Fablab de Valldaura sur les hauteurs de Barcelone, au Hacker Farm du hackerspace de Tokyo, à l’initiative particulièrement intéressante Open Source Ecology aux États-Unis et son Global Village Construction Set (GVCS). A bien y regarder, ce mouvement n’est pas spécifique aux fablabs.

Pop art - Le rapport des artistes américains à la société de consommation 1. La perception anti-consumériste par la majorité du public Il n'y a pas de message caché dans une œ,uvre pop art. 2. 2.1. Extrait de La peinture américaine, G Boudaille et P. Le pop art est lié à la culture de masse et la manière de la diffuser. 2.2. Tandis que Warhol s’était intéressé à une conséquence de la société de consommation, Lichtenstein s’est intéressé à un moyen de diffusion de celle-ci. Lichtenstein ne cherche pas à renverser la société de consommation. 2.3. Jasper Johns stigmatise lui aussi l’insignifiance accordée aux objets de la vie courante, avec, à partir de 1960, une série de sculptures représentant des objets ordinaires, comme des ampoules électriques ou des boîtes de bière, en bronze peint. Pinceaux en bronze, 1960 et Ale Cans en bronze peint, 1964, Jasper Johns, collection inconnue. 2.4. Les créations de Claes Oldenburg illustrent l’inconstance et la vulgarité (au sens de "populaire", "commun") des valeurs de la vie américaine. 2.5.

Labs en France (fablabs, living labs…) : Etat des lieux et guide stratégique d’action En mars 2016, l’ANRT (Association Nationale de la Recherche et de la Technologie) en partenariat avec Paris Business School a fait paraître un livre blanc sur les labs dans leur diversité (fablabs, infolabs, living labs, hackerspaces, makerspaces, techshops…) en dressant un état des lieux de ces espaces partagés et créatifs, et des pistes d’actions. A découvrir en version condensée avec synthèse : Le Livre Blanc des Open Labs : Quelles pratiques ? Quels changements en France (73 pages, en PDF) et en version in extenso : Le Livre Blanc complet des Open Labs : Quelles pratiques ? Quels changements en France (349 pages, en PDF). Qu’est-ce qu’un lab et un open lab ? Il est employé par les auteurs du livre blanc, le terme générique Open Labs : Contenu du livre blanc sur les labs : méthodologie, stratégie, conseil Un livre blanc riche d’exemples, de témoignages, de tableaux, de schémas explicatifs et stratégiques… et de conseils en filigrane. En conclusion de l’étude 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Ecole : et maintenant on fait quoi ? Après la sidération, après l’émotion, doit venir le temps de la réflexion et des propositions. Depuis les attentats des 7 et 8 janvier, beaucoup de français sont restés dans une sorte de temps suspendu dont ils sortent lentement. Les marches et tous les hommages permettent de faire le deuil. Mais les questions qui se posent alors sont terribles. Sommes nous à la fin ou au début de quelque chose ? Va t-on vers le pire ou le meilleur ? Je ne vais pas parler ici de sécurité ou de géopolitique ou même de politique (quoique...). Alors, oui, il faut faire des propositions pour que “le jour d’après”, nous puissions construire une École à la hauteur des enjeux et des défis posés par ce terrible évènement. Depuis le jeudi 8 et la minute de silence, on a pu lire de très nombreux témoignages dans la presse sur des incidents qui ont accompagné les moments de commémoration et les cours où le sujet a été évoqué. L'écueil qu'il faut éviter, me semble t-il, est celui du catastrophisme. Triste ironie.

Comment fonctionne une imprimante 3D ? Vidéo pédagogique Comment ça fonctionne une imprimante 3D ? Le site 1jour1actu pour les juniors a réalisé et publié une vidéo pédagogique sur l’utilité de l’imprimante 3D avec un cas pratique évoqué dans le domaine du handicap, un historique de cette technique et une explicitation pour tous de ce qu’est l’impression 3D… Tout cela en 1 mn 42 s : voir le lien vidéo à la fin de cet article. Vidéo pour apprendre et comprendre Cette vidéo imaginée par Taha (11 ans), scénarisée par Nicolas Martelle et qui propose des illustrations animées de Jacques Azam s’avère vraiment réussie. Ce module de connaissance est une coproduction Milan Presse et France Télévisions pour FranceTV Education. Elle fait partie de la série des vidéos « 1 jour 1 question » qui expliquent l’actualité aux enfants de 8 à 12 ans. Vidéo : Comment ça marche une imprimante 3D ? A visionner à cette adresse : Comment ça marche, une imprimante 3D ? Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France

Related: