background preloader

Big Data : définition, enjeux et études de cas l Data-Business.fr

La Vénérable grille de lecture établie en 2001 par Doug Laney du cabinet Gartner – les fameux 3V du Big Data – fait encore référence. Les 3V, ce sont le Volume (des échanges de plus en plus massifs), la Variété (plus de types de contenus) et la Vélocité (la collecte et le traitement en temps-réel). Depuis, d’autres ont essayé d’approfondir le sujet, en incluant des éléments comme la Validité, la Véracité, la Valeur ou la Visibilité des data. Le Big Data, c’est d’abord l’explosion du VOLUME de données, qui met à l’épreuve les infrastructures de stockage classiques des des entreprises D’après le magazine Fortune: Des dinosaures jusqu’en 2003 nous avions créé, en tout, 5 exabytes de données (5 Mds de GB). En 2011, nous générions 5 exabytes en 2 jours seulement.En 2013, on estime qu’il nous faudra moins de 10mn pour produire 5 exabytes. La richesse du Big Data, c’est aussi la VARIETE des sources et des contenus qui créée de nouvelles opportunités de valorisation des données

http://www.data-business.fr/big-data-definition-enjeux-etudes-cas/

Related:  pré-mémoire big dataBig data & décisionnelC'est quoi ?Big DataDéfinition du Big Data

IBM - Définition du Big Data - Profitez des opportunités du Big Data - France Définition du Big Data Chaque jour, nous générons 2,5 trillions d’octets de données. A tel point que 90% des données dans le monde ont été créées au cours des deux dernières années seulement. Ces données proviennent de partout : de capteurs utilisés pour collecter les informations climatiques, de messages sur les sites de médias sociaux, d'images numériques et de vidéos publiées en ligne, d'enregistrements transactionnels d'achats en ligne et de signaux GPS de téléphones mobiles, pour ne citer que quelques sources. Le big data, un outil d’aide à la décision pour l’e-commerce ? 01Business le 28/05/13 à 08h47 Si l’on en croit Google Trends, le phénomène du big data a pris de l’ampleur début 2012. Mais que signifie au juste ce terme de big data ? Tout simplement un volume important de données brutes qui doivent être raffinées pour être exploitables de façon opérationnelle.

La révolution « Big data » Par Sylvain Fontan. Le phénomène intitulé « Big Data » (« données massives » en anglais) réfère au flux de données sur internet de la part des particuliers, des entreprises et des États du fait de la démocratisation des connexions haut débit. L’ampleur de ce phénomène est telle qu’il peut être considéré comme valeur économique en soi. Qu'est-ce que le Big Data ? Pour répondre aux nouveaux enjeux de traitement de très hautes volumétries de données, les entreprises peuvent faire appel à des solutions spécialisées dans le Big Data. JDN Solutions fait le point. Que recouvre la notion de Big Data ? Le Big Data fait référence à l'explosion du volume des données dans l'entreprise et des nouveaux moyens technologiques proposés par les éditeurs, en particulier de la Business Intelligence, pour y répondre. Le terme même de Big Data a été évoqué la première fois par le cabinet d'études Gartner en 2008 mais des traces de la genèse de ce terme remontent à 2001 et ont été évoquées par le cabinet Meta Group racheté en 2005 par...le Gartner.

Big Data : définition, enjeux et applications Qu’est-ce que l’analyse du Big Data ? Des solutions de stockage innovantes couplées à des logiciels exploitant des algorithmes informatiques sophistiqués permettent l’analyse de ces gros volumes de données numériques. Ces outils sont conçus pour détecter les informations pertinentes et établir des corrélations entre elles. Si l’analyse de la donnée, également appelée « Data Mining », existait déjà dans de nombreuses entreprises, cette activité a pris une ampleur nouvelle avec l’arrivée du Big Data.

Vertigineux "big data" Chaque seconde, la masse de données créées sur Internet par les smartphones, ordinateurs et tablettes explose. Appelé "big data" par les experts du Web, cet amas colossal est un marché prodigieux. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sarah Belouezzane et Cécile Ducourtieux Photos, vidéos, sons, chiffres, textes... Depuis la démocratisation de l'Internet haut débit, ce sont des milliards de données qui sont déversées par les particuliers, les entreprises et même l'Etat sur la Toile. Les spécialistes appellent ça le "big data", littéralement "grosse donnée"...

De la BI traditionnelle vers la BI 2.0 « Redsen, cabinet de conseil en architecture d'entreprise Redsen, cabinet de conseil en architecture d'entreprise La Business Intelligence traditionnelle (ou informatique décisionnelle) consiste à l’exploitation des données d’une entreprise afin de faciliter la prise de décisions. Elle permet une meilleure compréhension de son organisation et du fonctionnement de son activité, et permet d’optimiser le pilotage de l’entreprise. Dans une entreprise transitent bon nombre d’informations. Ces informations, issues des systèmes de production, de données propres à l’entreprise, d’analyses concurrentielles, … constituent le système d’information. Les outils décisionnels exploitent ces informations à des fins de pilotage et d’aide à la décision. Ainsi, la BI c’est la capacité de fournir une information fiable à la personne qui en a besoin, au moment où elle est nécessaire, et qui lui permettra de prendre la décision la mieux adaptée.

Big data Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une visualisation des données créée par IBM[1] montre que les big data que Wikipedia modifie à l'aide du robot Pearle ont plus de signification lorsqu'elles sont mises en valeur par des couleurs et des localisations[2]. Croissance et Numérisation de la Capacité de Stockage Mondiale de L'information[3]. Dans ces nouveaux ordres de grandeur, la capture, le stockage, la recherche, le partage, l'analyse et la visualisation des données doivent être redéfinis. Big data : retour aux fondamentaux la sélection du jour de… Est cet article de l’expert belge Pierre Nicolas Schwab sur le big data, basé sur son expérience terrain issue de missions récentes. Lorsque j’ai découvert la prose de Pierre Nicolas, je dois avouer que je me suis senti mieux et surtout moins seul, en découvrant que le problème des « small data, n’est pas limité à l’Hexagone. Selon lui, il y a 3 erreurs communes que les entreprises commettent dans leurs initiatives big data : la première est de ne pas que savoir où les données se trouvent (en fait, j’ajouterai même que parfois, elles le savent, mais que l’entité à laquelle vous vous adressez n’a pas le droit de les utiliser.

Big Data : l'Europe traîne son (big) retard Le cabinet Barc du groupe CXP a publié son étude sur les usages et pratiques des Big Data 2015. Elle est basée sur une enquête internationale menée auprès de 559 utilisateurs en entreprises. Portées par la DSI, les applications du Big Data s’imposent peu à peu dans les organisations qui les intègrent dans leurs processus métier. Mais l’Europe a un train de retard sur les Etats-Unis dans ce domaine. 39 % des entreprises en Europe Toutes régions confondues, 40 % des entreprises interrogées ont déjà déployé un projet Big Data, qu’il s’agisse d’un projet pilote ou d’une intégration d’application du Big Data dans leurs processus métier.

Related: