background preloader

Quelques concepts autour du management

Quelques concepts autour du management
Dans le cadre de nos dossiers thématiques, voici un travail réalisé par le Dr Eric Revue, Chef du Service des Urgences du Centre Hospitalier de Chartres. A partir de son expérience personnelle, il a repris quelques principes de base sur le thème du management des équipes au service de la motivation des soignants, en prenant soin de les relier aux pratiques de terrain. Le deuxième chapitre de ce dossier après le premier qui explicitait le manager et son équipe, détaille les différents types de management que l’on peut utiliser suivant sa personnalité. Quelle différence entre un manager et un leader ? Les différents managements d’équipe Le manager doit adapter son style face à ses collaborateurs afin de permettre à son équipe de s’engager vers une action, un objectif commun. Opter pour le style de management permet de renforcer la motivation de l’équipe. Les 4 styles de management sont tous efficaces, mais doivent être adaptés à chaque situation Le Style Directif (coercitif) Efficace si :

La leçon de management de l’une des icônes de la Silicon Valley C’est décidément une semaine qui fait la part belle au management sur Superception. Et elle se termine en beauté avec un conseil à ne pas manquer. Reid Hoffman a été l’un des principaux dirigeants du site de paiement en ligne PayPal avant qu’il ne soit vendu à eBay puis a co-fondé le réseau social professionnel LinkedIn. Il est également l’un des investisseurs les plus talentueux de la Silicon Valley – il a notamment soutenu l’émergence de Facebook, Zynga, Flickr, Digg et Last.fm. Excusez du peu ! Chaque fois que j’ai lu ou écouté Hoffman, j’ai été frappé par sa capacité à conjuguer une intelligence très articulée et des élans visionnaires. Reid Hoffman – (CC) Joi Pour ma part, je suis profondément convaincu, ainsi que j’ai déjà eu l’occasion de l’exprimer sur Superception, qu’il ne faut jamais investir toute son estime de soi dans sa vie professionnelle.

La minute management : Sept clés pour manager en temps de crise " Gare à ne pas s'abriter derrière les procédures en cas de crises, urgences, tensions, réorientations... La tentation du repli est grande depuis qu'en 2008 les DAF rationalisent, mesurent, découpent chaque activité. Le manager ou dirigeant doit au contraire se montrer souple, flexible, inventif, prêts à trancher et à agir vite, quitte à avancer à tâtons. C'est ainsi qu'il gagnera en performance et verra les opportunités. Cette adaptabilité extrême est un état d'esprit que chacun peut cultiver à sa façon. Voici sept comportements clés tirés de l'acronyme AGILE. A pour Approximation constanteOu accepter des évaluations imparfaites pour atteindre plus vite sa cible En absence de visibilité et d'informations sûres - puisque tout fluctue - le manager, doit agir en gardant le cap de l'intention de l'entreprise : devenir le n°1 du secteur, être à la pointe de l'innovation, fidéliser les talents, etc. G pour Gestion des prioritésOu renoncer à ce qu'on a programmé I pour Intelligence collective

Quel avenir pour la pub TV de 30 secondes ? - /le hub de La Poste, tendances du marketing relationnel TF1 mise sur la data pour mieux vendre ses spots de publicité Depuis le 17 mars, la régie de TF1 propose une nouvelle offre basée sur la data. Son objectif : permettre un ciblage non plus selon des critères socio-démographiques mais selon un modèle comportemental. « Traditionnellement, nous proposions aux vendeurs de chocolat de viser la femme responsable des achats avec enfants, explique au journal Les Echos Laurent-Eric Le Lay, le responsable de TF1 Publicité. Mais celle-ci ne représente en réalité qu’une partie des achats de plaquettes de chocolat. Pour y arriver, cette offre intitulée « One Data » croise les données médias de Médiamétrie avec les données de Kantar World Panel sur les comportements d’achat des consommateurs. En pratique, les agences de médiaplanning ont ainsi à leur disposition des cibles comportementales d’acheteurs sur plus de 44 marchés différents (le café, les biscuits, les yaourts, etc.). Plus d’infos : Les Echos e-marketing.fr e-marketing.fr Plus d’infos : Les Echos

Steve Jobs, son discours à Stanford en 2005 Ceci est un texte préparé pour la remise des diplômes de Stanford par Steve Jobs, CEO d’Apple et de Pixar Animation Studios, le 12 Juin 2005. La traduction est à porter au crédit de Simon, qui a fait un travail remarquable et que nous remercions chaleureusement. Je suis honoré d’être parmi vous aujourd’hui à votre cérémonie de remise de diplôme d’une des meilleures universités dans le monde. Je n’ai jamais obtenu de diplôme universitaire. À vrai dire, je n'ai jamais été aussi proche de la remise d’un tel diplôme. Aujourd’hui, je veux vous raconter trois histoires de ma vie. La première histoire parle de relier les points. J’ai abandonné l’université de Reed (Université d’arts libéraux américaine située à Portland, Ndlt) après les six premiers mois, mais j’y suis resté comme auditeur libre pendant 18 autres mois avant d’arrêter totalement. Tout a commencé avant ma naissance. Et 17 ans plus tard, je suis allé à l’université. Tout n’était pas rose. © Lea Suzuki / SF Chronicle

TF1 Publicité veut révolutionner les achats publicitaires en télévision A chaque produit, son GRP ! C'est en résumé la grande nouveauté de l'offre publicitaire de TF1 dévoilée hier au marché. Et qui annonce une petite révolution au sein des agences, qui vont voir leurs outils de médiaplanning enrichis de données comportementales. La data télé : combiner données de consommation média et produits Exit la "responsable des achats de moins de 50 ans", la cible historique de référence du marché publicitaire ? L'objectif est clair : permettre aux annonceurs d'avoir des investissements publicitaires plus efficaces, et à TF1 Publicité de se positionner comme la première régie de la data télé. La combinaison d'un côté des données média de Médiamétrie (12 000 panélistes) et de l'autre, celles de Kantar World Panel (20 000 panélistes) permet de définir des profils d' "acheteurs" par produit ainsi que de détecter les "décisionnaires". L'impact sur les agences médias et le métier de médiaplanneur Les trois offres data de TF1 Publicité en télévision Lire la suite page 2

Management : Les 4 Temps du Management Le management libéré : une nouvelle mode ? Depuis la publication du livre d'Isaac Getz (Liberté & Cie co- écrit avec Brian M. Carney), présentant diverses entreprises ayant mis en place un type de management alternatif, le concept d'entreprise libérée n'en finit pas d'alimenter la rumeur, suscitant de fortes espérances dans les milieux bien pensants du management, qu'isl soient académiques ou empiriques. Les exemples très convaincants présentés dans cet ouvrage, très bien résumés par Aurélie Duthoit comme Harley Davidson, Chronoflex, Poult, Sol, Favi, Probionov, etc..., pour ne citer que les plus connus, nous amèneraient à penser qu'une autre façon de manager les collaborateurs serait désormais possible dans les entreprises hypermodernes. L'apprentissage de la soumission dans les organisations hiérarchiques Chris Argyris, Donald A. L'accumulation de la colère et du ressentiment dans les organisations aliénées Hypertophie de la mémoire collective et catharsis Comment s'y prendre ?

Les formes de la communication publicitaire La publicité suggestive se fonde sur une approche psychologique de l'individu. En terme sémiologique on parlera d'une publicité de la connotation (qui suggère, qui ne fait pas appel à la raison mais aux sens). Ce type de publicité donne un grand pouvoir à l'image (puissance projective qui permet d'influencer l'inconscient) On peut se référerà la deuxième topique psychanalytique de Freud (1923). Les pulsions de Freud : poussé énergétique et motrice qui fait tendre l'organisme vers un but. LE PRINCIPE DE PLAISIR-DEPLAISIR : Ce principe utilise la théorie de Freud. LE FANTASME : C'est un scénario imaginaire ou le sujet est présent et qui figure de façon + ou - déformé par le processus de défense. La projection est une opération par laquelle le sujet expulse de soi et localise dans l'autre personne ou chose, des qualités, des sentiments, des désirs qu'il méconnaît ou refuse en lui.

Dans l'entreprise, fini l'autoritarisme, bonjour l'intelligence collective ! Pied de nez à la traditionnelle SARL (société à responsabilité limitée), Probionov, implantée à Aurillac, dans le Cantal, depuis soixante ans, se définit désormais comme une Sara, une société à responsabilité augmentée. Comprenez : une entreprise dont les quelque 100 salariés sont pleinement impliqués dans leurs tâches. Il y a dix-huit mois, Stanislas Desjonquères, qui dirige cette PME spécialisée dans la recherche et la fabrication de probiotiques pour l'industrie pharmaceutique (15 millions d'euros de chiffre d'affaires), a entrepris de révolutionner le mode de management. Misant sur l'intelligence collective, ce patron a gommé un à un tous les signes d'injustice ou de défiance (comme les fournitures de bureau sous clé) et a proscrit les tâches absurdes et improductives, identifiées en interne sous la dénomination 5C : «C'est con mais c'est comme ça.» Probionov commence à récolter les fruits de cette démarche, avec notamment un regain d'initiatives à tous les niveaux. Christine Halary

La fin des files d’attente… ou presque Chez Apple, « le temps des longues files d’attente est révolu » Le 24 avril dernier, l’arrivée des Apple Watch dans les magasins de la marque s’est faite sans les interminables files d’attente, qui étaient devenues emblématiques des lancements de produits Apple. Cette montre est pourtant un succès : les ventes ont dépassé, et de loin, toutes les prévisions. Dans un mémo interne, Angela Ahrendts, la nouvelle responsable du retail chez Apple (ci-dessus en photo), avait donné le ton : « Le temps des longues files d’attente devant l’Apple Store, en croisant les doigts pour que le produit soit toujours disponible, est révolu pour nos clients. « C’est là un changement de mentalité significatif », ajoute Angela Ahrendts. Plus d’infos : Business Insider Apple bis : un algorithme priorise les problèmes pour gérer la queue au SAV Avant le lancement de l’Apple Watch, la nouvelle responsable du retail de la marque avait déjà pris des mesures pour maîtriser les files d’attente. 9 to 5 Mac Plus d’infos :

Favoriser la coopération, comment et jusqu'où Collaborer, coopérer, et faire travailler l'intelligence collective... Aujourd'hui, personne n'oserait promouvoir une méthode qui ne s'appuierait au moins un peu sur ces principes. Les formes d'intelligence sont multiples, autant les faire travailler ensemble. L'échange, la réactivité sont les bases sur lesquels tout se construit. Terminée l'image du génie sollitaire. Et pourtant, les statistiques de fréquentation des espaces collaboratifs, dans un cadre professionnel ou de formation, montrent que plonger dans une telle organisation est loin d'être évident. La leçon des moocs Les moocs nous montrent que la coopération est difficile, même lorsqu'ils sont construits sur un modèle connectiviste. Et pourtant, ce petit pourcentage qui multiplie les échanges, apporte des ressources nouvelles ou transforme celles qu'on lui propose va très loin dans ses apprentissages et l'atteinte des objectifs. Ce que la gamification nous apprend Dans une activité qui fait appel aux mécanismes du jeu, on trouve

SWOT : analyse de facteurs internes et externes + cas IKEA Les décisions prises au sein de votre entreprise doivent prendre de nombreux facteurs en considération. Synthétiser la nature de votre entreprise et de son environnement vous offre une meilleure vision. Vous pourrez ainsi vous fixer des objectifs concrets. La SWOT, pour Strength, Weakness, Opportunities, Threats, ou FFOM, associe les résultats d’un ensemble d’études réalisées. Idéalement, tout business, commercial ou non, devrait réaliser une analyse SWOT. Brève explication théorique suivie de l’analyse SWOT d’IKEA. Différentes analyses dans la matrice SWOT L’analyse SWOT porte sur vos forces et faiblesses, vos opportunités et menaces. Les facteurs internes, forces et faiblesses, vont avoir des effets positifs ou négatifs sur votre entreprise. Pour ce qui est des facteurs externes, on distingue les opportunités et les menaces. IKEA est l’une des plus grandes chaines de magasin d’ameublement au monde. De quoi faire rêver, non ? Forces L’espace intérieur de ses magasins est très engageant.

Dans le quotidien du chef d'entreprise du futur Lundi 4 février 2030 Matteo s'installe dans son salon pour commencer la conférence téléphonique. Ici, point de téléphone, de tablette, ni même d'ordinateur. Les participants de la conférence sont tous de nationalités différentes. "Rien ne vaut le contact humain" Son métier de manager consiste aujourd'hui à piloter des équipes de spécialistes dans un environnement sans cesse mouvant. Plus que sept minutes avant le début de la conférence téléphonique. À droite, les indicateurs environnementaux indiquent le taux de prélèvement des matières premières, le contrôle des pollutions de l'air, de l'eau et des sols ainsi que le taux de recyclage global. e-réputation Avant de refermer son tableau de bord, il jette un oeil rapide en bas à droite. 8.2. Matteo sourit. Un signal retentit, quatre participants sont en ligne.

Vidéos Marketing Consommateur Communication sur TVDMA TVDMA est la 1ère Web TV du Management et Droit des Entreprises Fondamentaux : (F) – Les règles économiques du marché publicitaire – Michel Sapin Fondamentaux : (F)* – Marketing – Pierre-Louis Dubois Fondamentaux : (F) – La méthodologie du marketing – Pierre-Louis Dubois Fondamentaux : (F) – Paramètres juridiques du Marketing – Philippe Coen Le co branding – Véronique Drecq Recherche et pratique, comment faire le lien ? Pascale Quester L’utilisation des données comportementales – Eric Julienne L’avatar du consommateur en Marketing – Marion Garnier Les podcasts fondamentaux (F) exposent les concepts essentiels de chacune de nos thématiques.

Related: