background preloader

Le marché de la coiffure en France - Infographie - Infos coiffure

Le marché de la coiffure en France - Infographie - Infos coiffure

Tendance low cost : le salon de coiffure express dans les lieux publics Profiter d'un emplacement hyper fréquenté pour offrir un service low cost, c'est une idée qui cartonne. Nicolas Langer, jeune diplômé d'une école de commerce a imaginé ce concept après une première expérience chez L'Oréal et Coty aux USA. " C'est un mélange de "time is money et de pop-up store" (magasin éphémère) " explique son père, Patrick Langer, responsable du développement de l'enseigne Beauty Bubble. Ce concept associe le prix low cost (à partir de 10 euros la coupe) avec le potentiel, en termes de nombre de chalands, des lieux de passage type gares métros, aéroport, centres commerciaux ou hypermarchés comme Carrefour Planet qui accueille quelques salons Beauty Bubble au coeur de ses rayons cosmétiques. Pas plus de 15 minutes par clients, plus de 100 personnes par jour, ouvert de 7h30 à 19h30, pas de shampoing donc pas d'eau (coupes sur cheveux propres), des gestes millimétrés (la technique a été importée de Grande Bretagne). Taylor n'en reviendrait pas !

Le secteur de la coiffure : un marché en évolution ? Deuxième secteur d’activité de l’artisanat français, le marché de la coiffure fait bel et bien partie des incontournables. Depuis quelques années, ce secteur subit la baisse du pouvoir d’achat et doit faire face à un contexte économique difficile. Analyse. Un secteur économique à part entière Parmi les services, le secteur de la coiffure a su trouver sa place. Une progression en perte de vitesse Depuis l’année 2014, le nombre d’établissements de coiffure progresse moins rapidement, alors qu’entre 2009 et 2013, celui-ci avait connu une forte hausse. Une clientèle plus volatile Malgré une tendance à la stabilisation chez les femmes, une baisse continue du recrutement et de la fidélisation des nouveaux clients est constatée. Des disparités entre les professionnels D’un point de vue structurel, le secteur de la coiffure connaît certaines disparités qui profitent aux réseaux sous enseigne, lesquels poursuivent leur politique de maillage territorial. Du côté de l’emploi de salariés

16.000 salons de coiffure sont en vente en France - 1 octobre 2013 Thierry Tixier est directeur du Mondial coiffure beauté, un salon international qui s’est tenu à Paris du 28 au 30 septembre. Il répond aux questions de Challenges. La coiffure en France est-elle en train de sortir de la crise? Tous les voyants ne sont pas encore au vert, mais le climat est déjà bien meilleur que l’an dernier. Le chiffre d’affaires se stabilise à 6 milliards d’euros environ. Les salons pâtissent toujours d’un espacement des visites: les femmes s’y rendent 4,7 fois par an avec une fiche moyenne de 47 euros contre 6 fois par an, il y a cinq ans. Y-a-t-il trop de salons de coiffure en France? D’une certaine façon nous assistons en effet à une surabondance de l’offre. Dans quelle mesure le statut d’autoentrepreneur a-t-il gêné les salons de coiffure? Le principe de micro structure liée à la coiffure à domicile existait bien avant la création du statut d’autoentrepreneur.

Shortcuts Le marché de la coiffure au 30 juin 2017, statistiques de Shortcuts Le marché de la coiffure au 30 juin 2017 : un manque de fidélisation Le marché de la coiffure passé à la loupe par nos spécialistes Shortcuts, découvrez les dernières statistiques et l’analyse des tendances qui en découle : Evolution du fichier clients De plus en plus de clients homme viennent se faire coiffer au salon, mais on n’observe pas encore les effets sur le chiffre d’affaires. Femmes 53% du fichier clients pour 72% du chiffre d’affairesHommes 37% pour 24% du chiffre d’affairesJuniors 10% du fichier clients pour 4% du chiffre d’affaires Evolution du Chiffre d’Affaires Le chiffre d’affaires est lui aussi impacté mais faiblement par le resserrement des équipes. Vente produits Baisse accentuée sur 1 an du chiffre d’affaires avec étonnamment un fléchissement plus prononcé entre novembre 2016 et février 2017. Recrutement et Fidélisation Rythme de visite et Pénétration La pénétration s’affaisse légèrement. Remplissage de N° de portable Synthèse

Economie - Coiffure. Une activité qui frise la crise / Frédérique Le Gall / Il y a en France plus de salons de coiffure que de boulangeries. Deuxième employeur derrière le bâtiment, ce secteur de l'artisanat est champion du commerce de proximité et son chiffre d'affaires dépasse celui de l'optique. Une force économique. Trop de coiffeurs ? Pas de numerus clausus. Les hommes deviennent des bons clients. 77,5 % des Françaises de 15 ans et plus fréquentent un salon de coiffure sur l'année. Coiffure Archives Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ? Compétences Qualification professionnelle Aptitudes commerciales Maîtrise de la gestion Spécificités Poids des investissements Importance de la qualité de l'emplacement Intensité de la concurrence Vie privée Niveau de rémunération Degré des contraintes horaires Facilité de remplacement Deuxième secteur de l’artisanat en nombre d’entreprises, la coiffure poursuit sa mutation. Bien que ce dernier soit traditionnellement très atomisé, le développement des réseaux sous enseigne s’accélère sous l’effet des stratégies de maillage territorial. Par ailleurs, favorisée par les plateformes d’intermédiation, la coiffure à domicile est en plein essor (elle représente aujourd’hui un quart des entreprises du secteur) et séduit de plus en plus une clientèle d’actifs en quête de gain de temps (prestations sur le lieu de travail, larges amplitudes horaires, etc.). Tendances L’organisation du marché (2) Source : INSEE, ESANE.

Problem loading page Pour essayer de revaloriser une profession qui souffre, le Conseil National des Entreprises de Coiffure lance une campagne de sensibilisation. Avec un objectif : attirer l’attention du grand public sur le professionnalisme des employés du secteur. « Le secteur de la coiffure est en crise », analyse Franck Provost, Président du Groupe Provalliance et du Conseil National des Entreprises de Coiffure (CNEC). Sous fond d’érosion de la clientèle et de précarisation des employés, le CNEC souhaite revaloriser la profession de coiffeur et l’ensemble du secteur. Car avec plus de 70 000 entreprises et un chiffre d’affaires estimé à 5,6 milliards d’euros, la coiffure représente un secteur majeur de l’économie française. La profession regroupe 76% d’indépendants alors que la Fédération française de franchise dénombrait, en 2011, 143 réseaux et 6228 franchisés dans le secteur coiffure/esthétique.

5 chiffres clés sur le marché des salons de coiffure Comment se porte le marché des salons de coiffure ? Quelles sont les nouveautés du secteur ? Voici 5 chiffres sur l’actualité des salons de coiffure : nombre d'établissements, évolution du chiffre d'affaires, la part des indépendants, aide aux apprentis et l'édition 2017 du MCB. C’est le nombre d’établissements de coiffure recensés début 2016 par l’UNEC. 90% des salons représentent 60% du chiffre d’affaires C’est le pourcentage de coiffeurs indépendants sans enseigne. Une hausse de 1% Selon une étude de Xerfi, le chiffre d’affaires du secteur devrait augmenter d’un petit pourcent en 2017. Une aide de 335€ Une prime de 335€ sera accordée pour tous les apprentis de moins de 21 ans. 16, 17 et 18 Septembre 2017 3 jours à réserver dans son calendrier ! Vous souhaitez ouvrir un salon de coiffure : consultez notre modèle de business plan et les étapes de la création d’un salon de coiffure

Problem loading page

Related: