background preloader

La curation, vous n’y échapperez pas en 2011

La curation, vous n’y échapperez pas en 2011
Merci de votre visite chez Adverbe. Pour suivre notre actualité, vous pouvez vous abonner à notre flux RSS, à notre compte Twitter ou à notre newsletter. Vous pouvez également laisser une trace de votre passage, un encouragement, une critique dans un commentaire. On reste en contact, n'est-ce pas ? La curation et le curator pourraient bien être à les termes de l’année, comme le community management l’a été en 2010 ou la e-réputation en 2009. Nous en sommes encore aux balbutiements, à la recherche d’une traduction française euphonique plus adaptée que le sens anglophone de « conservateur » (dans l’acception de protecteur) et trahi par le faux ami juridique « curateur ». Un digital curator est un aiguilleur qui analyse, trie et distribue l’information du Web en fonction des destinataires. Rien de neuf sous le soleil donc, le curator ne fait qu’appliquer le fameux cycle du renseignement : collecte de l’information, analyse et diffusion. Valeur ajoutée de la curation : tri et éditorialisation

http://www.adverbe.com/2011/01/12/la-curation-vous-ny-echapperez-pas-en-2011/

Le Guide de la curation (2) - Les pratiques 01net le 15/03/11 à 15h44 Pour mieux définir la curation et en tirer les bénéfices, décrivons les différentes tâches qui constituent cette activité. La curation c’est de la merde » J’aurais pu écrire m€46€, j’aurais pu être subtil, j’aurais pu essayer d’être plus consensuel mais ce ne doit pas être dans mon “ADN” … Mais finalement en utilisant le mot de Cambronne je reste finalement très soft par rapport au fond de ma pensée. Curation par-ci, curation par-là. On se demande juste si c’est du nez dont on parle ou bien du fond d’un endroit où finit justement souvent la dite matière. Je ne reviendrai pas sur le terme. En français il est assez laid et en anglais je n’ai même pas envie de savoir d’où il a émergé…

Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur

Le curator est-il un veilleur Petit rapport d’étonnement pour commencer l’année en douceur… "Curator" et "curation" sont les deux termes qui montent sur le web ces derniers mois. Schématiquement l’idée est la suivante : la sélection de l’information sur les réseaux numériques est de moins en moins algorithmique, et de plus en plus humaine. Comme la veille ?... Ce qui est magique sur le web (entre autre) c’est sa propension à exploiter de nouvelles terminologies, à appeler un chat un « lol cat », ou encore un modérateur un « community manager » (et la liste est longue).

Le Guide de la curation (3) - Les outils 01net le 16/03/11 à 18h45 Dans les précédents épisodes, nous avons défini les concepts et les pratiques de la curation. Cette activité, qui devient de plus en plus populaire, a créé un véritable marché d'applications et d'outils. Bref historique La curation c’est de la merde… et puis quoi encore ? Curation, encore et encore. On sait que la Curation est le nouveau buzzword sur internet après community manager. Sur son blog Actulligence, Frédéric Martinet (que j’apprécie pour ses articles concernant l’intelligence économique et la veille) annonce que « la Curation c’est de la merde« . Définition et histoire de la curation, ou la transmission de la connaissance La curation est l’aggrégation de textes, de sujets, de curiosités et de les mettre en avant. Dans les bibliothèques, encyclopédies, les musées, les journaux, et maintenant, sur le web ! Ce concept, repris récemment dans le monde numérique et de l’internet, fait référence au conservateur de musée, qui met en avant certaines pièces maitresses, dans une exposition. Sur le net, on met en avant certains articles. Voilà la curation. Trier, présenter, partager, sur un sujet, une passion.

Guillaume Decugis: «La curation réinjecte de l'humain dans le Web» Lancé fin novembre 2010, Scoop.it permet de créer une page où collecter et commenter les articles qui nous semblent pertinents sur un sujet. De faire de la curation, en somme. Mais la curation, c'est quoi?

» La « curation », un nouveau métier du Web? Très bientôt, le contenu accessible sur Internet doublera toutes les 72 heures. Trouver une information pertinente deviendra une tâche encore plus ardue! En réponse à cette préoccupation, une pratique est en vogue depuis plusieurs mois sur le Web: la curation. On mise désormais sur l’édition et la diffusion plutôt que sur la création de contenu. Curation de contenu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La curation de contenu (étymologiquement du latin curare : prendre soin et de l'anglais content curation ou data curation) est une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation est utilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent offrir une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéos, sons…) qu'ils jugent utiles aux internautes et dont le partage peut les aider ou les intéresser. La curation est également une manière rapide et peu coûteuse d'alimenter un site sans produire soi-même de contenu. Le contenu ainsi mis en avant permet non seulement d'alimenter le site — même si dans la plupart des cas le site renvoie sur la source originale — mais également de permettre un meilleur référencement du site de curation par les moteurs de recherche.

Les dix commandements pour réussir sa curation sur Scoop.it - Pascal Faucompré Compte tenu de mon expérience sur le sujet et de mon positionnement sur l'outil de curation Scoop.it, je me permets de vous soumettre quelques conseils pour réussir votre topic. Quand on parle de réussite, tout est relatif ! Cela dépend bien évidemment de ses objectifs. Hors en me lançant dans l'aventure de mon dernier topic, je n'avais pas vraiment encore d'objectif. C'est quand le trafic a commencé à être important (jusqu'à 8000 visites uniques par jour), que j'ai décidé d'optimiser ce topic. Voici donc quelques conseils qui vous permettront de devenir un leader de la curation : Bundlr vs Scoop.it : duel d’un duo qui démocratise la Curation Cet article a été publié il y a , il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Signalez-nous toute information qui vous semblerait expirée. Ça ressemble plus ou moins à la tendance de 2011 en matière de diffusion et de consultation des informations sur le web, la a le vent dans le dos. Si « » en anglais est absolument transparent pour la démarche qu’il implique, j’avoue avoir un peu plus de mal avec « » en français, qui ne m’évoque pas grand chose au final… Ceci étant dit, le besoin de rassembler ses sujets et ses articles favoris sur une même page, accessible à tous, quelle qu’en soit l’origine, existe bel et bien. C’est d’autant plus vrai qu’avec Internet en 2011, le contenu qui porte sur un même sujet devient vite pléthorique (lire l’ article d’hier sur la MAJ Google Panda ) à moins bien sûr que vous vous adonniez à des recherches confidentielles et/ou bizarres comme « « .

To be or not to be a curator ? Brian Solis en parle dans son livre « Engage », en évoquant le compte Twitter de Google. Ce compte poursuit depuis sa création une stratégie de curation, avec 304 abonnements et 2,6 millions d’abonnés. Voici comment Brian Solis en parle : I recommend that companies use this (cf. curation) for information collected from customers and influencers, as well in order to truly curate the best, most helpful content from around the Web while building good will in the process.

Point d'entrée pour le concept by devilline May 23

Related:  Exposé curationAnalyse Sujet " Curation "REFERENCEMENTSEO/SEM/SMO