background preloader

Les objets connectés sont parmi nous

Les objets connectés sont parmi nous
Related:  Veille informative sur Internet

Comment Google voit notre avenir Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michaël Szadkowski (Austin, envoyé spécial) « The New Digital Age » : ou comment les nouvelles technologies affectent l'avenir des hommes. Derrière ce vaste intitulé, celui d'une des premières grandes conférences du festival « South by Southwest » (SXSW), consacré aux nouvelles technologies à Austin (Texas), se cache également le titre d'un livre publié en avril 2013 et signé par les deux participants : Eric Schmidt, PDG de Google entre 2001 et 2011, et Jared Cohen. Cohen fait partie de ces membres influents de Google qui sillonnent le globe pour rencontrer diplomates et gouvernements. Il est présent dans le classement 2013 du magazine Time des 100 personnes les plus influentes, en tant que directeur de Google Ideas, un think tank dont les équipes travaillent à « rendre le monde meilleur grâce à la technologie ». Leur discussion publique, vendredi 7 mars, a d'emblée évoqué plusieurs questions d'actualité, devant une salle comble.

Objets connectés : que feront les entreprises de vos données ? Il y a d'abord eu les smartphones, puis les bracelets et les montres connectées. Il y aura bientôt les voitures. A terme, 80 milliards d'objets connectés devraient être en circulation en 2020, selon les prospections du cabinet IDATE, partagées ce mardi 7 avril en ouverture du premier salon professionnel consacré à l'Internet des objets, le SIdO, à Lyon. Brosses à dents, sex-toys ou encore robinets : nombreux sont les objets concernés par cette grande révolution, qui verra le moindre meuble intégrer un identifiant unique sur le réseau, lui permettant de communiquer avec d'autres objets afin d'offrir des services au consommateur. Un monde rempli de capteurs, dans chaque pièce de la maison, dans la poche, voire contre le corps, qui communiqueront à chaque instant et en temps réel les activités de chaque utilisateur. « Quand vous avez un objet qui est connecté, vous restez au plus près du consommateur. Voir aussi : Brosse à dents, brassière, robinet... « Les données, c'est comme le vin »

Objets Connectés - Le Premier Think Tank dédié aux Objets Connectés et Intelligents en France Internet dort la nuit, mais pas partout Parmi les inégalités du monde, celle du sommeil d’Internet. Comme le raconte le magazine américain Wired, le professeur John Heidemann, de l’Université de la Californie du Sud, a cartographié avec son équipe le rythme quotidien de l’Internet mondial. Pour cela, ces experts dans l’étude de l’Internet à grande échelle ont pingué (envoyé un message d’un ordinateur à un autre) toutes les onze minutes les quatre milliards d’adresses actives de la planète. Ils ont pu estimer les lieux et les moments où ces adresses étaient inaccessibles. Résultat, on observe des différences flagrantes : aux Etats-Unis et en Europe, Internet ne dort jamais. Les connexions à internet selon les heures du jour et de la nuit (University of Southern California) Ce que l’étude ne dit pas, c’est le coût énergétique de cette connexion permanente. Lire sur Wired (en anglais)

Web des Objets - Le site des objets connectés L’ère numérique : vers une démocratisation de l’art La résidence de Banksy en octobre 2013 à New York a consacré la renommée de l’artiste et a été baptisée « Better Out than In ». Il s’agit d’un paradoxe intéressant, car si les pièces de la résidence étaient réalisées dans la rue, il n’en demeure pas moins que c’est bien sur Internet que sa visibilité a été primordiale et que l’événement s’est vu acquérir une dimension internationale. Tous les jours, Banksy mettait en ligne ses œuvres et ses performances, et l’information était immédiatement relayée par maints médias et réseaux sociaux #banksyny est ainsi devenu l’un des mots-clés les plus populaires sur Twitter en octobre 2013. C’est un fait connu depuis Exit through the gift shop, le film dédié à Banksy : l’artiste sait parfaitement gérer son image, l’alimenter de rumeurs et de mythes et la faire fructifier. Banksy est parvenu à démocratiser son art, à le faire connaître dans les cercles non attenants au monde de l’art. L’ère numérique : vers une démocratisation de l’art plus aisée ?

Les Objets Connectés Chiffres réseaux sociaux - 2014 - Blog du Modérateur Facebook, YouTube, Instagram… En 2023, les réseaux sociaux les plus utilisés au monde sont connus depuis plus d’une dizaine d’années. Mais le paysage social media est en constante évolution, et de nouveaux acteurs émergent pour grignoter des parts de marché aux plateformes traditionnelles, à l’image de TikTok dont la popularité a explosé. D’autres réseaux semblent en perte de vitesse, comme Twitter, devenu X, qui peine à trouver son nouveau modèle et à se réinventer. Pour y voir un peu plus clair dans ce riche environnement des réseaux sociaux, nous avons mis en place des pages recensant les statistiques les plus marquantes de chaque plateforme, ainsi qu’une page rassemblant les principaux chiffres, comme la fréquentation, le nombre d’utilisateurs actifs, les usages favoris, etc., en France et dans le monde. Les chiffres des réseaux sociaux dans le monde en 2023 Plus de 36,5 % du temps total passé sur Internet l’est sur les réseaux sociaux. Source : étude We Are Social/Meltwater

Nouvelles technologies : Comment éviter la cyberdépendance chez les enfants ? De nos jours, les enfants, dès leur plus jeune âge, sont très attirés par les nouvelles technologies, ce qui est tout à fait normal. Ils sont nés avec, ou presque, et trouvent dans tous ces outils bien des réponses à leur quête de liberté et de soi. Les parents, souvent débordés, sont tentés de laisser leurs jeunes enfants «en compagnie» de ces outils. Croyant que cela ne peut être que bénéfique pour le développement de leurs bambins, les parents n’imposent en général aucune limite ni règle quand leurs enfants commencent à jouer avec ces appareils. Il arrive souvent que ces enfants fassent un usage excessif de ces technologies, ce qui n’est pas toujours bénéfique. Ordinateurs, tablettes, smartphones… peuvent être de simples divertissements, mais quand ils deviennent addictifs, des déséquilibres se produisent chez l'enfant. Et enfin, les conséquences de la cyberdépendance sont physiques. Le monde virtuel coupe l’enfant du monde réel. Explications : Bernard Corbel psychologue

Related: