background preloader

Le produit flippant d’Amazon : « Echo est devenu un membre de la famille »

Le produit flippant d’Amazon : « Echo est devenu un membre de la famille »
Echo, le cylindre connecté d’Amazon, répond à vos questions, fait des blagues et vous réveille le matin. Jusque-là, rien de neuf. Sauf qu’Echo obéit à la voix et vous entend partout dans votre maison, tout le temps. A votre avis, cette vidéo de présentation du dernier produit d’Amazon est-elle un fake ? Si elle n’était pas si bien réalisée, on pourrait le croire, tant on bascule vite dans le cauchemar. Echo, d’Amazon, est un cylindre noir qui obéit à la voix et parle. C’est le « Computer » du capitaine Kirk, dans « Star Trek », qui arrive chez vous. En 3 minutes, la pub d’Amazon montre comment « Echo est devenu un membre de la famille », selon la conclusion de la petite fille. De fait, tout le monde parle vite à Echo comme à un humain. Le réflexe Echo Si votre chien Titiche est mort, donnez son nom à Echo et vous le ferez revivre un peu : « Titiche, qu’est-ce qu’une talalgie ? Plus besoin de savoir quel jour on est ou en quelle année a eu lieu la bataille de Marignan, il suffit de demander. Related:  L'internet des objetsObjets connectés

Laurent Alexandre "Transhumain oui Posthumain Non"La revue du Cube Les Nanotechnologies, la Biologie, l’Informatique et les sciences Cognitives (intelligence artificielle et sciences du cerveau) progressent et convergent, en ce sens que les découvertes dans un domaine servent aux recherches dans un autre. Cette synergie décuple la puissance de la recherche et permet­ des avancées spectaculaires. Une médecine de combat utilisant toutes les armes NBIC est déjà sur les rails. Derrière la convergence NBIC, une philosophie de transformation radicale de l’Humanité – le Transhumanisme – rêve de changer l’Homme. Les potentialités technologiques sont illimitées et soulèvent naturellement des craintes. De la confrontation entre bio-progressistes (les transhumanistes) et bio-conservateurs dépendra ce que nous deviendrons. La fusion de la technologie et de la vie La notion de transhumanisme est encore quasi inconnue en Europe. Si l’on en croit ses promoteurs, le projet transhumaniste de fusion de la technologie et de la vie devrait se déployer en trois étapes :

The XOO Belt Which Charges A Smartphone Joins With Iconic UK Fashion House Nifty, a hardware startup which has previously turned heads which it’s clever SD card (the MiniDrive) designed to expand the memory of ultra books like Macbook Air’s, has come up with a new product. The XOO Belt is a designer belt that will charge a smartphone. Launched recently on IndieGoGo, it packs 2,100mAh of power – enough to fully charge an iPhone 6 with power to spare. The XOO Belt has multiple overlapping layers of high-capacity flexible battery woven inside the full-grain leather and features polished zinc buckles and a ratchet mechanism for adjustment. The charging cable that works with both iPhone and Android phones is hidden behind the leather strap, magnetically held in place. Nifty has worked with British fashion and tailoring house Casely-Hayford to give it that crucial design spin. Joe Casely-Hayford OBE has a career,which reflects the progress of modern British menswear.

Amazon veut nous coller des boutons La religion d’Amazon peut se résumer en deux grands principes, sur lesquels le premier marchand en ligne de la planète a construit toute sa réputation : vendre tout ce dont le consommateur a besoin – ou pas – et lui permettre d’acheter de la manière la plus rapide et la plus facile possible. C’est-à-dire «en un clic». Grâce au «dash button» mis au point par ses ingénieurs, plus besoin de tapoter sur son ordinateur ou son smartphone pour refaire les stocks de papier toilette, lessive, sacs-poubelles et autres dosettes de café. Il suffit de coller ces petits boîtiers connectés équipés d’un bouton et identifiés par la marque du produit sur sa machine à laver ou sa cafetière pour commander le paquet ou les capsules manquantes, comme le montre la vidéo de démonstration maison ci-dessous : Des notifications sur smartphone Amazon a déjà réfléchi à la prochaine étape, avec une automatisation complète des achats. Des problèmes de transparence

Squeezing into OMsignal's smart shirt of the future Thanksgiving is a time to remember things to be grateful for, stuff yourself with turkey and watch MST3k re-runs. But what happens the following day, when you wake up with a meat hangover that could kill a horse? That's the moment you'll stumble online, looking for new ways to lose weight and find OMsignal's biometric smart shirt. The fashionable piece is a sports-style compression garment that monitors your breathing, heart rate and step count, so I know that as I write this, I'm taking 18 breaths a minute and my heart is beating 76 times every 60 seconds. Neat, huh? Pull the hardware out of the rough cardboard (you know the sort that screams "premium") and you'll be greeted with a shirt, the attached sensor -- nicknamed the "little black box" -- and a micro-USB cable for charging. In essence, the "technology" on show here is really all contained in the band that runs beneath your nipples pectoral muscles. The small Bluetooth module, then, is connected to the shirt with five (five!)

Télés connectées : un espion dans le salon ? Soupçonnés de mettre leurs utilisateurs sur écoute, les téléviseurs connectés collectent de grandes quantités de données personnelles. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Les téléviseurs Samsung sont l'équivalent du télécran du roman 1984 : un objet de surveillance qui enregistre tout ce qui est dit dans une pièce et épie les faits et gestes des utilisateurs. Depuis, un vent de panique s'est emparé de possesseurs de téléviseurs connectés de la marque sud-coréenne et d'une partie de la presse. « Nous vous signalons que, si les mots que vous prononcez contiennent des informations privées ou confidentielles, ces informations feront partie des données transmises à un tiers lorsque vous utiliserez le service de reconnaissance vocale. » Glaçante, la phrase n'est pourtant pas une nouveauté : elle figure depuis longtemps dans les conditions d'utilisation des téléviseurs Samsung. Actif ou passif ? « Tempête dans un verre d'eau » De vastes quantités de données personnelles collectées

Drone Conservation: Studying And Saving Animals Objets connectés : que feront les entreprises de vos données ? Il y a d'abord eu les smartphones, puis les bracelets et les montres connectées. Il y aura bientôt les voitures. A terme, 80 milliards d'objets connectés devraient être en circulation en 2020, selon les prospections du cabinet IDATE, partagées ce mardi 7 avril en ouverture du premier salon professionnel consacré à l'Internet des objets, le SIdO, à Lyon. Brosses à dents, sex-toys ou encore robinets : nombreux sont les objets concernés par cette grande révolution, qui verra le moindre meuble intégrer un identifiant unique sur le réseau, lui permettant de communiquer avec d'autres objets afin d'offrir des services au consommateur. « L'Internet des objets va générer des données, beaucoup de données, notamment personnelles, ce qui explique que les grands groupes américains investissent beaucoup dans ce domaine, explique Samuel Ropert, consultant pour IDATE. « Quand vous avez un objet qui est connecté, vous restez au plus près du consommateur. « Les données, c'est comme le vin »

Grâce aux objets connectés mal sécurisés, on peut hacker le chauffage de tout un immeuble L'envers des objets dits «intelligents», ou connectés à Internet, c'est qu'ils permettent bien souvent bon nombre d'intrusions dans la vie privée. A dessein, comme avec cette télévision espionne, ou du fait d'un défaut de sécurisation. En Norvège, deux journalistes, Espen Sandli et Linn Kongsli Hillestad, ont ainsi prouvé que plusieurs milliers d'objets connectés à Internet étaient complètement ouverts, sans aucun mot de passe pour les proétger, et de fait librement accessibles par Internet, rapporte Le Monde: «Au total, et seulement en Norvège, ce sont 2.048 caméras de surveillance, 2.500 systèmes de contrôle dont 500 contrôlant des infrastructures sensibles, 1.781 imprimantes et des milliers de bases de données accessibles sans qu'un seul mot de passe ne leur soit demandé.» Intitulée «Null CTRL», cette enquête menée en 2013 s'est appuyé sur Shodan, un moteur de recherche qui repère l'ensemble des objets connectés à Internet. Capture d'écran de l'enquête Null CTRL. Andréa Fradin

Related: