background preloader

Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire
Guillaume Apollinaire en 1916. signature Guillaume Albert Vladimir Alexandre Apollinaire de Kostrowitzky[1], dit Guillaume Apollinaire, est un poète et écrivain français, critique et théoricien d'art qui serait[Note 1] né sujet polonais de l'Empire russe, le 26 août 1880 à Rome. Il meurt à Paris le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole, mais est déclaré mort pour la France[2] en raison de son engagement durant la guerre. Biographie Jeunesse Guillaume Apollinaire est né à Rome sous le nom de Guglielmo Alberto Wladimiro Alessandro Apollinare de Kostrowitzky, en polonais Wilhelm Albert Włodzimierz Aleksander Apolinary Kostrowicki, herb. La mère d'Apollinaire À Paris En juillet 1901, il écrit son premier article pour Tabarin, hebdomadaire satirique dirigé par Ernest Gaillet, puis en septembre 1901 ses premiers poèmes paraissent dans la revue La Grande France sous son nom Wilhelm Kostrowitzky[12]. « La Joconde est retrouvée », Le Petit Parisien, numéro 13559, 13 décembre 1913 La guerre Œuvres Poésie Related:  Auteurs et ouvrages érotiquesChanson PoésiePOÈTES QUEL SIÈCLE ?

Hugues Rebell Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Georges Grassal de Choffat, dit Hugues Rebell, est un écrivain français né à Nantes le 27 octobre 1867 et mort à Paris le 6 mars 1905. Hugues Rebell est un écrivain méconnu, souvent considéré rapidement comme un auteur érotique, voire pornographique, dont on ne retient généralement qu'un seul titre, Les nuits chaudes du Cap Français (1902), qui lui a valu le prix Nocturne en 1966. Biographie[modifier | modifier le code] Georges Joseph Grassal naît le 28 octobre 1867, fils de Auguste Anselme Grassal, 46 ans, propriétaire boulevard Delorme et de Augustine Victoire Françoise Caroline Marchal, 38 ans (déclaré le 29/10/1867, 5ème canton de Nantes, acte 361 page 63) dans une famille bourgeoise de marins, armateurs et banquiers. Son père meurt l'année suivante, lui laissant une fortune de 500.000 francs. En 1894, à Naples, les parents d'une mineure qu'il a séduite commencent à le faire chanter. En 1900, il a fait un dernier voyage en Espagne.

Chanson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues... » Charles Trenet, 1951. Genèse d'une chanson[modifier | modifier le code] La création d'une chanson nécessite généralement la complicité de deux artistes : l'auteur des paroles (parolier), le compositeur de la musique. Leur travail se fait à leur gré, la mélodie naissant parfois du texte ou le texte de la mélodie, ou même les deux simultanément comme pour certains auteurs-compositeurs. Parfois, un quatrième musicien intervient : l'arrangeur musical, celui qui harmonise et donne la couleur particulière à la chanson par son orchestration (organisation des instruments d'accompagnement, notamment lors d'un enregistrement). Débuts de la chanson française[modifier | modifier le code] Présente dans toutes les activités humaines et dans toutes les civilisations, la chanson s'est adaptée aux besoins très divers des hommes.

Alcools Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alcools est un recueil de poèmes de Guillaume Apollinaire, paru en 1913. Alcools[modifier | modifier le code] Les poèmes par ordre alphabétique[modifier | modifier le code] Mise en chansons[modifier | modifier le code] Le poème Saltimbanques a été mis en musique par Louis Bessières et chanté par Yves Montand en 1950. Marc Lavoine a également donné son interprétation du Pont Mirabeau. Le groupe belge Vive la fête utilise un extrait du poème Zone dans sa chanson Petit colibri. Les poèmes La Blanche Neige et Hôtels ont été mis en musique par Francis Poulenc. Le groupe Feu! Postérité[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Alcools, sur Wikimedia CommonsAlcools, sur Wikisource

Louis Aragon 1897-1982 Louis Aragon vers 1950. Avec André Breton, Tristan Tzara, Paul Éluard, Philippe Soupault, il fut l'un des animateurs du dadaïsme parisien et du surréalisme. Après sa rupture avec le surréalisme en 1931, il s'engage pleinement dans le Parti communiste français, auquel il a adhéré en 1927, et dans la doctrine littéraire du réalisme socialiste. La défaite de 1940 marque un tournant dans sa poésie, et Aragon se tourne alors vers une réinterprétation de la tradition poétique et romanesque. À partir de la fin des années 1950, nombre de ses poèmes sont mis en musique et chantés par Léo Ferré ou Jean Ferrat, contribuant à porter son œuvre poétique à la connaissance d'un large public. Avec l'écrivaine Elsa Triolet, il a formé l'un des couples emblématiques de la littérature française du XXe siècle. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Débuts littéraires dans les cercles dada et surréalistes[modifier | modifier le code] Il épouse Elsa le 28 février 1939.

My Secret Life (erotic memoir) The title page of a My Secret Life reprint published in 1888 My Secret Life, by "Walter", is the memoir of a Victorian gentleman's sexual development and experiences. It was first published in a private edition of eleven volumes, which appeared over seven years beginning around 1888. The work itself is enormous, amounting to over one million words,[1] the eleven original volumes amounting to over 4,000 pages. The first edition was probably printed by Auguste Brancart,[4][5] in an impression of only 25 copies.[1] In the twentieth century My Secret Life was pirated and reprinted in a number of abridged versions that were frequently suppressed for obscenity. In the USA it was finally published without censorship in 1966 by Grove Press, but in 1969 a British printer, Arthur Dobson, was sentenced to two years' prison for producing a UK reprint. The true identity of "Walter" has never been discovered for certain. ^ Jump up to: a b Sutherland, John, ed. (2009).

Solfège Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Solfège pratique et solfège théorique[modifier | modifier le code] Musique occidentale[modifier | modifier le code] On entend généralement par musique occidentale, la musique, savante ou populaire, écrite et pratiquée dans les pays européens ou d'influence européenne, depuis Charlemagne à nos jours. Partition[modifier | modifier le code] Plan de l'étude[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Solfège, sur WikiversitySolfège, sur Wikibooks Articles connexes[modifier | modifier le code]

Guillaume Apollinaire, l'enchanteur étoilé (1880-1918) Guillaume Apollinaire, par ses choix esthétiques, a contribué plus que quiconque à établir le canon de notre modernité. Peter Read Apollinaire eut une vie courte et pleine, une vie tissée d’histoires innombrables. Poète de génie, conteur et créateur hors pair, Apollinaire est connu pour avoir soutenu tous les courants artistiques d’avant-garde de son époque, entre Montmartre et Montparnasse. On connaît moins le combat qu’il a mené pour se créer un nom, un nom en littérature, au milieu de toutes les errances et de tous les dangers. Sensuel, mangeur de livres, fumeur impénitent, gourmand de la vie, Apollinaire puisera son inspiration sur les rives de la Méditerranée, véritable géographie affective d’où jailliront d’inoubliables poèmes et lettres d’amour. Archive INA : extrait de l'émission Souvenez-vous, évoquant les circonstances de l’implication de Guillaume Apollinaire dans le vol de la Joconde Écouter 2 min Pour aller plus loin

Paul Éluard 1895-1952 Paul Éluard vers 1945. signature En 1916, il choisit le nom de Paul Éluard[1], patronyme emprunté à sa grand-mère maternelle[2], Félicie. Il est connu également sous les pseudonymes de Didier Desroches et de Brun[3]. Biographie[modifier | modifier le code] Gala et la naissance du surréalisme (1917-1930)[modifier | modifier le code] Mobilisé en 1914, il part sur le front comme infirmier militaire avant d’être éloigné des combats en raison d’une bronchite aiguë. Devenu majeur le 14 décembre 1916, il épouse Gala dès le 21 février suivant[9]. Le 11 mai 1918, il écrit à l'un de ses amis : « J'ai assisté à l'arrivée au monde, très simplement, d'une belle petite fille, Cécile, ma fille ». En 1918, lorsque la victoire est proclamée, Paul Éluard allie la plénitude de son amour à une profonde remise en question du monde : c'est le mouvement Dada qui va commencer cette remise en question, dans l'absurdité, la folie, la drôlerie et le non-sens. Avec Nusch, il multiplie tournées et conférences.

Thérèse philosophe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Thérèse philosophe, ou mémoires pour servir à l’histoire du Père Dirrag et de Mademoiselle Éradice, plus connu sous le nom de Thérèse philosophe est un roman de 1748 à l'attribution contestée. Produit d'une audacieuse entreprise éditoriale à cheval sur l'actuelle Belgique et la France, il est vraisemblablement composite. On peut citer parmi les attributions les plus solidement étayées pour ses différentes parties celle à Jean-Baptiste Boyer d'Argens, ainsi que celle à Louis-Charles Fougeret de Monbron. Concepts philosophique et social[modifier | modifier le code] En dépit de la dépravation qu’elle dépeint, cette œuvre a un certain mérite philosophique dans ses concepts fondamentaux. Comme dans la très grande majorité des romans libertins, les personnages féminins sont plus jeunes que les personnages masculins. Édition moderne[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) William C.

Rime - Dictionnaire des rimes Apollinaire, le bien-aimé Pour ce dernier numéro, on retrouve le recueil Alcools d’Apollinaire, et l’un de ses poèmes-phare : "La Chanson du Mal-aimé". Le thème de l’amour malheureux et la forme rassurante du vers octosyllabe peuvent susciter chez le lecteur le sentiment d’être en terrain connu, mais allons un peu au-delà... Au moment de la publication d’Alcools, Apollinaire tient à renvoyer le chant élégiaque à une période révolue de sa vie : le jeune "Mal-aimé" a depuis lors rencontré l’artiste peintre Marie Laurencin en 1908. Avec elle, l’amour "Phénix", qui meurt pour mieux renaître, durera quatre ans. Dix ans ans plus tôt, Apollinaire, pour gagner sa vie, s’était fait engager comme précepteur au service de la fille d’une riche allemande. Entre août 1901 et août 1902, il accompagne son élève et sa mère en Allemagne : tous les poèmes de la section "Rhénanes" d’Alcools naissent de ce séjour. Le critique et écrivain Pascal Pia raconte : "De retour à Paris, le souvenir d’Annie Playden continuera de l’obséder.

Related: