background preloader

Smart grid

Smart grid
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le smart grid est une des dénominations d'un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution, la consommation et qui a pour objectif d’optimiser l’ensemble des mailles du réseau d'électricité qui va de tous les producteurs à tous les consommateurs[1] afin d’améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble. L'apport des technologies informatiques devrait permettre d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation et en diminuant les capacités de production en pointe qui sont les plus coûteuses, de sécuriser le réseau et d'en réduire le coût. C'est aussi une réponse partielle à la nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique. En outre, le smart grid est l'une des composantes de la notion de ville intelligente (smart city). Terminologie[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Smart_grid

Related:  La troisième révolution industrielleTechnos connectéesTransition écologiqueexcelus

Bâtiment à énergie positive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un bâtiment à énergie positive (parfois abrégé en « BEPOS ») est un bâtiment qui produit plus d’énergie (électricité, chaleur) qu'il n’en consomme pour son fonctionnement. Cette différence de consommation est généralement considérée sur une période lissée d'un an.

Digital Living Network Alliance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo de certification DLNA. DLNA définit un standard d'interopérabilité permettant la lecture, le partage et le contrôle d'appareils multimédia indépendamment de leur marque ou de leur nature. 2014/02/07 > BE Japon 679 > De l'hydrogène grâce à la biomasse Energie renouvelableDe l'hydrogène grâce à la biomasse De plus en plus d'entreprises se lancent dans la production d'hydrogène à partir de biomasse comme le bois, ce qui pourrait accélérer la transition vers une "société hydrogène" pour les petites villes. L'entreprise Takahashi Seisakusho a commercialisé une technologie à faible coût permettant d'extraire l'hydrogène du bois et des déchets alimentaires. Elle affirme également que cette méthode génère de l'électricité plus efficacement.

La gestion des données / Introduction Les Smart grids, à l’origine de la multiplication et de l’augmentation exponentielle des données dans le domaine de l’énergie : la digitalisation du secteur de l’énergie Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective annonce que 90 % de l’ensemble des données numériques disponibles aujourd’hui n’existaient pas il y a deux ans (Note d’analyse 08 - Analyse des big data. Quels usages, quels défis ?). Cette augmentation exponentielle du nombre de données disponibles concerne tout particulièrement le domaine de l’énergie. Avec le déploiement des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur les réseaux publics d’électricité et de gaz naturel, le nombre et la variété des données disponibles croit de manière exponentielle. Le déploiement de l’ensemble de ces technologies générera plusieurs pétaoctets (soit plusieurs millions de milliards) de données d’ici 2020.

La Commission Energie 2050 rend son rapport Après trois mois de réflexion, la Commission Energie 2050 a rendu sa copie au ministre de l'énergie Eric Besson. Chargée de mener une analyse des différents scénarios possibles de politique énergétique pour la France à l'horizon 2050, la Commission résume ses travaux en huit recommandations avec en premier lieu de "faire de la sobriété et de l'efficacité énergétique une grande cause nationale" notamment dans les secteurs du bâtiment et des transports. La commission recommande également d'accroître l'effort de recherche publique dans le domaine de l'énergie et de "s'engager courageusement dans une politique de vérité des prix de l'énergie et des émissions de CO2" en évoquant la hausse des prix à l'avenir. L'une des recommandations est pour le moins sans appel : "s'interdire toute fermeture administrative d'une centrale nucléaire qui n'aurait pas été décidée par l'exploitant à la suite des injonctions de l'autorité de sûreté."

Production d'électricité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La production d'électricité est essentiellement un secteur industriel, destiné à mettre à disposition de l'ensemble des consommateurs la possibilité d'un approvisionnement adapté à leurs besoins en énergie électrique. Les moyens mis en œuvre sont diversifiés, et dépendent de nombreux facteurs : Aperçu général[modifier | modifier le code] Enjeux environnementaux[modifier | modifier le code] L'électricité est communément présentée comme une "énergie propre".

Internet des objets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais) représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet des objets connectés représente les échanges d'informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. L'internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l'Internet, baptisée Web 3.0 (parfois perçu comme la généralisation du Web des objets mais aussi comme celle du Web sémantique) qui fait suite à l'ère du Web social. L'internet des objets revêt un caractère universel pour désigner des objets connectés aux usages variés, dans le domaine de la e-santé, de la domotique ou du Quantified Self. Histoire et définition de l'internet des objets[modifier | modifier le code]

L'énergie solaire française entre dans une nouvelle ère Déçus par la feuille de route publiée en fin de semaine dans la foulée de la Conférence environnementale, les professionnels de la filière l'ont fait savoir par un communiqué de leur syndicat, le SER SOLER. En dehors du lancement d'un appel d'offres réservé aux grandes toitures, annoncé par François Hollande lui-même, les « mesures d'urgence » promises il y a quelques semaines par Delphine Batho se limitent pour l'essentiel au plafonnement à 20 % de la baisse annuelle des tarifs de rachat (les professionnels demandaient 10 % et une revalorisation du tarif pour les installations de moins de 100 kilowatts) et à une bonification de 10 % maximum de ce tarif pour l'intégration au bâti, en fonction de l'origine des composants des panneaux solaires utilisés. La compétitivité favorise l'autoconsommation Les installateurs établiraient de plus en plus de devis à destination des particuliers comme des petites entreprises, pour des projets dimensionnés en fonction de leurs besoins en énergie.

Troisième révolution industrielle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une maison passive n'a pas, ou presque pas de besoins de source artificielle de chaleur. Il y est plus facile de produire un surplus d'énergie, qui peut être stockée pour un besoin futur, ou exportée vers un usager qui en a besoin à proximité ; par un réseau de type Smart grid fonctionnant sur le modèle distribué de l'Internet selon les principes de la Troisième Révolution. Le second pilier de la Troisième Révolution industrielle consiste à transformer chaque bâtiment en « mini-centrale » intelligente qui verse dans le réseau son excédent de production et y prélève de l'énergie quand elle en manque.

Related:  Smart grid