background preloader

11 résolutions pour créer son identité numérique en 2011

11 résolutions pour créer son identité numérique en 2011
Related:  E-réputation & personal brandinge-réputatione-réputation

Comment gérer et protéger ma réputation sur Internet ? Donc il y a quelques semaines à peine, notre chère Hélène nous faisait une brillante introduction sur l’ E-réputation E-reputation, Personal Branding, Cyber-intrusion, Réputation online …, mais concrètement comment je fais pour gérer ma réputation en ligne ? Je vais tenter de répondre à cette problématique de manière plus approfondie. 1)Se protéger de soi même. La première règle est de prendre conscience qu’en voulant exister sur Internet et sur les réseaux sociaux, on n’existe plus seulement à son échelle mais à l’échelle d’Internet (à l’échelle mondiale). Cette notion peut sembler évidente mais nécessite un minimum de discipline pour éviter de se croire entre amis et d’être trop naturel. Prenons l’exemple du commercial de base (on ne va pas donner de nom pour éviter de ternir un peu plus sa e-reputation )qui tente l’expérience de la plateforme de microblogging : Twitter. Ahaha qu’est ce qu’on se marre. 2)Se protéger sur Facebook Comment ça se passe concrètement ? D’accord, mais pour : Mouss

L’usage des réseaux sociaux : comment gérer et maîtriser son image sur la toile ? Google Plus, la dictature des vrais noms En obligeant les membres de son réseau social à utiliser leurs vrais noms, Google a commis une grave erreur, analysée ici par danah boyd. Les liens de cet article sont en anglais. Tout le monde parle des“nymwars” [(contraction des termes anglais Anonym et Wars (guerres)], suite à la décision de Google Plus d’appliquer sa politique qui n’autorise que les comptes utilisant le “vrai nom” de leurs utilisateurs. Des dizaines d’articles de blogs défendant le pseudonymat sont apparus, chacun détaillant ses arguments. “Je suis un professeur de lycée, ma vie privée est d’une importance cruciale”“J’utilise ce nom dans le cadre de mon travail. Vous noterez qu’une thématique se dégage… Un autre site, “My Name Is Me”, rassemble des témoignages d’individus qui défendent les pseudonymes. À longueur d’articles, les gens désignent Facebook comme un exemple où la règle des “vrais noms” fonctionne. Ils utilisaient le nom qui correspondait au réseau avec lequel ils avaient rejoint Facebook.

Zara présente ses excuses pour son tee-shirt à l'«étoile jaune» Il a dû y avoir comme un grain de sable entre le brief de départ (une marinière flanquée d'une étoile de shérif) et l’arrivée sur l'e-shop de Zara (une marinière flanquée d’une étoile jaune qui rappelle les heures les plus sombres de l’histoire). Le tee-shirt à rayures «étoile de shérif» commercialisé sur le site de Zara a été retiré aussitôt après le début de la polémique. Le produit avait été imaginé à l’attention des enfants de 3 mois à 3 ans. Disponible dans certaines zones du globe (le site de Zara couvre 80 pays), il aurait été fabriqué en Turquie ce que le groupe Inditex n'a pas confirmé. Le géant espagnol, propriétaire de Zara, a présenté ses excuses sur Twitter - en réponse à l’une des innombrables critiques reçues sur la plateforme. La direction nous indique : «Nous ne voulons qu’aucun de nos produits ou designs soit perçu comme étant irrespectueux ou offensant. Twitter n'existait pas alors. The apology is not accepted. Marie OTTAVI

Les 4 forces de l’identité numérique (infographie) Si le livre « E-Réputation, Stratégies d’influence sur Internet » est plus pratique, que théorique, nous avons développé quelques concepts, tel que les 4 forces de l’identité numérique ci-dessous (extrait du chapitre 5 « Agir en internaute, prévoir en stratège »). Construire son identité numérique L’identité numérique s’impose désormais à tous : « pris dans la toile », nous sommes désormais conduits à nous interroger sur une seule question. Souhaitons-nous, ou pas, tenter de maîtriser cette identité digitale ? L’exercice d’une influence est impossible sans contrôle de l’identité numérique. Nous devons la réécrire, quand elle existe et qu’elle nous échappe, ou la développer quand elle est restée à l’état d’embryon. Construire une identité numérique en vue d’établir une influence sur Internet, c’est la définition même d’une stratégie d’E-Réputation réussie. Quatre critères permettent d’identifier une identité numérique contrôlée : la cohérence, la preuve, la connexion et l’historique :

Identité numérique : 6 étapes pour obtenir votre passeport sur le web Votre notoriété sur internet ne s’améliore pas vraiment ? Plateformes sociales, blog… vous avez mis en place le dispositif de base, mais votre communauté ne s’engage pas ! Vous devriez peut-être revoir votre identité numérique ! La présence sur internet tient d’une véritable stratégie pour « booster » sa e-réputation. Comme votre identité réelle, elle doit être normée, accessible et surtout présenter les éléments essentiels qui vous caractérisent. Aujourd’hui 15 % du temps passé sur internet est dédié aux réseaux sociaux (source comscore), il est donc devenu indispensable de se différentier avec une identité numérique forte. Les éléments qui composent l’identité numérique L’identité numérique d’un individu est composée de données formelles (coordonnées, certificats…) et informelles (commentaires, notes, billets, photos…). Ces petits bouts d’identité fonctionnent comme des gènes : ils composent l’ADN numérique d’un individu. Une bonne identité numérique permet de : 1. Les Objectifs : 2. 3.

Identité numérique : de l’anonymat au personal branding Jeune hyperconnecté et asocial Personne passionnée. Dans la bouche de ceux qui l’utilisent, le terme «geek» marque souvent un retrait voire une rupture avec les usages et les usagers du numérique. Poudre aux yeux ? Bourdonnement du web visant à faire (beaucoup) de bruit sur peu de temps. Communiquer sur les médias sociaux c’est parler de moi Animer ses médias sociaux c’est avant tout répondre aux attentes de son public. Marc L*** Mis en ligne le mercredi 7 janvier 2009 ; mis à jour le mardi 28 avril 2009. Bon annniversaire, Marc. Le 5 décembre 2008, tu fêteras tes vingt-neuf ans. Tu permets qu’on se tutoie, Marc ? Tu ne me connais pas, c’est vrai. J’ai eu un peu peur, au début, d’avoir un problème de source. Alors, Marc. Revenons à toi. On n’a pas parlé de musique. J’ai triché, une fois : pour avoir accès à ton profil Facebook (ce qui m’a bien aidé pour la suite), j’ai créé un faux profil et je t’ai proposé de devenir mon « ami ». Je pense à l’année 1998, il y a dix ans, quand tout le monde fantasmait déjà sur la puissance d’Internet. À la demande de l’intéressé, ce texte a été entièrement anonymisé et modifié (villes, prénoms, lieux, etc.) à la différence de la version parue dans Le Tigre en papier, dont seuls les noms propres des personnes citées étaient anonymisés.

e-réputation : McDonald's victime d’une fausse rumeur raciste On appelle cela un "hoax" (simplification de hocus pocus qui signifie escroquerie ou tromperie), un canular qui peut engendrer des rumeurs désastreuses pour l’image ou la réputation d’une marque ou d’une personnalité, relayées par e-mail ou sur les réseaux sociaux. Un site francophone les recense, HoaxBuster.com, qui a publié en juillet 2010 dix commandements pour éviter de tomber dans le panneau et devenir le relais idiot de ces supercheries digitales. Ce week-end, McDonald’s a été la victime d’une intox qui a circulé fortement sur Twitter sur le hashtag (fil de discussion) #SeriouslyMcDonalds jusqu’à devenir l’un des sujets les plus populaires de la journée aux Etats-Unis, les fameux Trending Topics. L’objet du hoax ? La fausse circulaire est signée McDonald’s Corporation et fait figurer en bonne et due forme le logo jaune de l’entreprise. En 2000, un hoax affirme que les produits de KFC ne seraient pas faits à base de poulets mais d’organismes mutants, génétiquement modifiés.

Personal Branding : on solde J’ai toujours été contre la position du personal branding d’une part car elle est dangereuse pour l’individu d’autre part car elle relève de l’escroquerie pure et simple bien souvent. Ceux qui y adhèrent sont surtout des consultants qui font du personal branding une démarche commerciale pour faire vivre leur entreprise. Evidemment, les critiques existent déjà. Le personal branding c’est travailler l’image renvoyée, une représentation parfois faussée qui s’éloigne de la vérité intrinsèque. Tout, tout, vous saurez tout sur le Klout Terrible est également ce titre symptomatique d’un livre sur le sujet : MOI 2.0… il recèle en peu de signes, le maximum de bêtise et de danger. La culture du Moi face à la culture du soi. Je ne rejette pour autant pas le fait qu’on a tous besoin d’être valorisé et d’obtenir de la reconnaissance.

Découvrez ce qu’Internet sait de vous 01net le 18/04/13 à 17h30 Fréquenter Internet sans prendre de précaution, c’est un peu comme sortir de chez soi mal rasé et en slip sans même avoir conscience de l’effet produit sur les passants ! On a du mal à s’imaginer que notre vie numérique peut-être à ce point scrutée par autrui. Pourtant, tout ce que l’on publie sur Internet et sur les réseaux sociaux (photos, vidéos, commentaires, etc.) est enregistré, digéré par les moteurs de recherche, mémorisé et « recraché » dès qu’un utilisateur exprime une requête. Quand on sait que les responsables des ressources humaines des entreprises sondent volontiers le Web pour parfaire les profils des candidats, mieux vaut anticiper ce qu’un éventuel employeur pourrait découvrir sur votre vie. 01 > Googlisez-vous Commencez par vous "auto-googliser" : sur la page d’accueil de Google, saisissez votre prénom et patronyme sous la forme "Paul Dupont" ou "Dupont Paul" sans omettre les guillemets afin de restreindre le nombre de résultats. Logiciels :

Related: