background preloader

L'aventure des neurosciences : des territoires de la recherche_aux défis de l'éducation

L'aventure des neurosciences : des territoires de la recherche_aux défis de l'éducation
Related:  `test 1018

Eric Gaspar - Le cerveau pour allié : pour apprendre comme pour enseigner Ah mon coquin de cerveau, maintenant je vois comment tu fonctionnes... et je sais quels sont les petits pièges que tu me tends, mais aussi les astuces pour les contourner. On va pouvoir faire une belle équipe maintenant... A l'occasion des "Mardis de la pédagogie", Eric Gaspar, professeur de mathématiques et créateur du projet de Neuro-éducation, Neurosup, s'est penché sur les possibilités de notre cerveau à travers 4 "chocs" : Le 1er choc : le cerveau passe autant de temps à effacer qu'à enregistrerLe 2e choc : comprendre ne suffit pas pour mémoriserLe 3e choc : le cerveau accroche du nouveau à du connu, même (et parfois surtout) si les deux notions ne sont pas du même domaineLe 4e choc : même chez les experts, les erreurs récurrentes ne s'effacent pas du cerveau. Elles cohabitent avec la bonne réponse. La stratégie de l'expert consiste à les inhiber. Présentation de l'intervenant Eric Gaspar est professeur de mathématiques au lycée public Jean-François Champollion de Lattes (34).

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations. 1. Tous les êtres humains disposent d’une mémoire de travail. De plus, les recherches montrent que l’attention des apprenants chute naturellement au bout d’environ 10 minutes. 2. 3. 4. 5. Source : J.

[CP] Alternatiba Nantes : demandez le programme ! ⁕ Alternatiba Nantes Bonjour à toutes et à tous, Il est tout beau tout chaud, le programme d’Alternatiba Nantes 2014, le village des alternatives à la crise climatique, écologique, sociale et économique! Vous pouvez d’ores et déjà l’explorer SUR NOTRE SITE. Vous allez y découvrir l’impressionnante réponse des alternatives nantaises à l’appel d’Alternatiba : une centaine de stands, proposés dans 10 espaces thématiques par plus de 130 structures porteuses d’alternatives, 55 animations et conférences, une douzaine de concerts, des buvettes, de la restauration végétarienne, presque 200 bénévoles… Tout cela dans les rues du Bouffay, le dimanche 28 septembre, de 10h à 19h! On s’en doutait, c’est maintenant acquis: un autre monde existe, il est bien dans celui-là. Venez vous projeter le temps d’une journée dans ce monde respectueux de l’homme et de la nature, vous verrez, c’est pas triste! Un énorme merci aux citoyen-nes qui ont œuvré à la construction de ce programme et à tous ceux et celles qui nous ont soutenu.

Cerveau, apprentissage et enseignement Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée. Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles. Aujourd’hui, par contre, grâce aux avancées considérables de l’imagerie cérébrale et des neurosciences en général, cette situation a considérablement changé. Dans cet article, nous présentons trois grandes découvertes qui permettent non seulement d’établir des ponts plus solides entre le cerveau et l’éducation, mais aussi d’appuyer l’hypothèse selon laquelle mieux connaître le cerveau des élèves peut nous aider à mieux leur enseigner. Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner

les différents types de mémoire - La mémoire humaine La mémoire est une fonction qui permet de conserver et de faire revenir consciemment quelque chose que l’on a apprit antérieurement. Il est préférable de parler de mémoires au pluriel. Selon le modèle de Tulving, l’homme présente cinq systèmes de mémoire. Ces différents types de mémoire interagissent en elles mais dépendent de régions cérébrales distinctes. Ainsi certains patients peuvent avoir certaines formes de mémoires préservées et d’autres altérées. On distingue trois catégories temporelles de mémoires. La mémoire sensorielle est l’aptitude de garder un élément en mémoire entre 200 millisecondes à trois secondes grâce à la perception visuelle et à perception auditive. La mémoire de travail ou mémoire à court terme est la seconde catégorie qui va permettre à l’esprit de retenir les informations durant la réalisation de taches. La mémoire à long terme est la troisième catégorie de mémoire temporelle qui résulte d’un stockage durable à l’intérieur de certaines zones du cerveau. 1. 2.

VIDEO. Cerveau : découvrez la face cachée de vos émotions - 26 juin 2014 EMOTIONS. Comment se forment nos émotions ? Quelles structures cérébrales sont impliqués dans ces affects ? D’où viennent les troubles affectifs qui surviennent à l’adolescence ? Pourquoi les enfants sont-ils aussi émotifs ? Autant de questions passionnantes sur les origines cérébrales de nos émotions que l’Inserm nous aide à appréhender en vidéo. Voir les émotions Car voir les émotions est désormais possible. Surtout, elles sont en mesure de montrer comment les structures cérébrales s'organisent tout au long de la vie. Alors que 15% de la population présente des problèmes d’introspection émotionnelle et admet avoir du mal à verbaliser et comprendre ses émotions, on fait le point sur l'état actuel des connaissances en neurosciences. Sylvie Berthoz, chargée de recherche en neurosciences à l'Inserm nous explique les tenants et les aboutissants des processus cérébraux qui commande nos joies et nos malheurs, et nous révèle ainsi la face cachée de nos émotions.

Lettre Printemps de l'éducation - MARS 2016 « Petits pas ! » : dit la rédaction de la lettre du Printemps. Elle dit « petits pas » à propos du fil de cet édito : « Le fil serait "mes petits pas un an après les 1ères rencontres nationales". Oui, c’est juste, bonne idée. Et les affaires ? Si, si, elles avancent les affaires, elles avancent comme des folles. J’ai vécu mon premier sommet international sur l’environnement dans lequel les organisateurs prennent au sérieux la question de l’éducation. Grande nouvelle aussi on a lâché le Manifeste pour l’éducation à l’environnement en Europe traduit déjà en 6 langues et bénévolement…on déplace des montagnes. Et puis nous sommes repartis pour les Assises de l’EEDD. Et tant de choses encore… Les coins nature poussés par le ministère, le film Le lien, l’action "un débat par classe pour le climat"… Roland Gérard,

Actualités / News The annual General Assembly of the ARN will be held on February 9th 2017 at the Université du Québec à Montréal (1205, St-Denis Street, Montreal, QC, Room N-4050), from 9 to 11 AM. All members can assist but only Regular members can vote and apply for a position. There are three open seats this year on the board of directors (Vice-President, Secretary-Treasurer, Administrator). Mandates are renewed every two years. The agenda of the assembly is sent to members by email upon request. Minutes will be published on our website. L'assemblée générale annuelle de l'ARN se tiendra le 9 février 2017 à l'Université du Québec à Montréal (1205, rue St-Denis, Montréal, QC, Salle N-4050), de 9h à 11h. Tous les membres peuvent y assister, mais seulement les Membres réguliers pourront voter et poser leur candidature à un poste. L'ordre du jour est envoyé aux membres par courriel, sur demande.

APPRENTISSAGE: Ces cellules qui verrouillent nos souvenirs – Current Biology Publié le 26/07/2014 Pour que l’apprentissage laisse une trace mnésique, certaines connexions doivent se stabiliser. Sans l’intervention des astrocytes, des cellules non neuronales en forme d’étoile, les synapses ne pourraient pas persister dans le temps et consolider les connaissances liées aux apprentissages. Une équipe de l’Université de Genève (UNIGE) décrypte ce mécanisme cellulaire impliqué dans la stabilisation à long terme des connexions entre neurones. Ces nouvelles données, présentées dans la revue Current Biology permettent de faire avancer la connaissance sur certaines maladies neurodégénératives et neuro-développementales. La plasticité cérébrale ou la capacité des neurones à faire évoluer leurs connexions pour rendre certains circuits nerveux plus efficace permet la mémoire et l’apprentissage.

4 informations à connaître par tous sur la manière dont le cerveau apprend Connaître la manière dont le cerveau fonctionne est un gage pour des apprentissages efficaces. Je vous propose de répondre aux questions suivantes dans cet article, qui pourra aider à la fois les enseignants, les parents, les enfants et les adolescents à l’école et au moment des devoirs : 1. Comment fonctionne mon cerveau ? 2. 3. 4. Le cerveau est en charge de tout ce que nous faisons, que ces choses soient conscientes ou non (comme emprunter un chemin connu sans se perdre, cligner des yeux ou encore sourire). Nous utilisons notre cerveau à chaque fois que nous résolvons des problèmes, que nous parlons, que nous dessinons, que nous jouons ou pratiquons un sport, que nous faisons preuve d’imagination, que nous rêvons. Le cerveau est également le siège de la mémoire : la mémoire à court terme (comme le dernier repas que nous avons pris)la mémoire à long terme (comme la manière dont nous avons vécu notre premier jour d’école) Le cerveau est le siège de la raison et de la logique.

r Mondialisation Astrocytes : leur rôle capital dans l’hippocampe 14 janvier 2010 Une collaboration franco-anglaise a permis d’apporter de nouveaux résultats sur le rôle des cellules gliales dans la communication cérébrale. Stéphane Oliet, directeur d’une équipe de recherche de l’unité Inserm 862 "Physiopathologie de la plasticité neuronale" à Bordeaux, et ses collaborateurs confirment le rôle de 3ème élément des astrocytes dans la transmission neuronale sur l’hippocampe. Ces travaux paraissent en ligne dans la revue Nature datée du 14 janvier 2010. Stéphane Oliet, directeur de l’équipe "Interactions glie-neurones" affiliée au sein de l’unité 862 mixte Inserm-Université Victor Segalen Bordeaux 2, et ses collaborateurs de l’University College London ont étudié le processus de la "synapse tripartie" dans une région du cerveau qui est un centre classique de la mémoire : l’hippocampe. © Inserm, S. Le concept de "synapse tripartie" avait déjà été le sujet de précédents travaux publiés dans Cell en mai 2006. En savoir plus

Comment le cerveau stabilise ses connexions pour mieux apprendre - SERVICE DE COMMUNICATION Tout au long de notre existence notre cerveau se modifie en réponse aux apprentissages que nous faisons ou à ce que nous mémorisons. Le cerveau est en effet constitué de réseaux complexes de neurones et de synapses en perpétuelle reconfiguration. Mais, pour que l’apprentissage laisse une trace, certaines connexions doivent se stabiliser. Les synapses excitatrices du système nerveux central – points de contact entre les neurones leur permettant de transmettre des signaux - sont des structures hautement dynamiques, qui se forment et disparaissent continuellement. Plasticité et stabilité En augmentant l’activité neuronale par stimulation des vibrisses (moustaches) de souris adultes, les scientifiques ont pu observer, dans le cortex somatosensoriel et l’hippocampe, qu’un accroissement de l’activité neuronale provoque une augmentation des mouvements des astrocytes autour des synapses. Contact Yann Bernardinelli, tél. 076 436 30 37 15 juillet 2014 Année 2014

Pour ne pas pénaliser lors des évaluations - Dix Sur Dys Ø Veiller à la présentation : · Textes clairement identifiés dans un cadre pour les différencier des questions · numérotation des lignes · n’écrire sur le devoir que le strict nécessaire · éviter les consignes manuscrites ou écrites au tableau · police Arial, Times new roman, Comic sans, Century gothic · taille 14 · double interligne · espacement entre caractères 1,5 · contraste élevé Ø Laisser relire la leçon juste avant l’évaluation Ø Décomposer la leçon en sous-objectifs, et s’entendre avec l’élève pour l’évaluation de certains d e ceux-ci, en plusieurs étapes (morceler un exercice) Ø Reformuler les consignes à l’écrit en les simplifiant d’un point de vue lexical et syntaxique, et/ou en les décomposant Ø Diminuer le volume de la dictée ou proposer une dictée à trous (espaces suffisamment larges) ou une dictée fautive Ø Proposer un devoir plus court (les objectifs restent les mêmes, mais l’ensemble de l’évaluation est allégé) Ø Prérédiger le début des réponses, pour éviter la tâche de copie

Related: