background preloader

A propos de l'ANC

Related:  ECO 4.8 politique de la concurrenceComptabilité générale (P1 et P2)Comptabilite Generale (P1.P2)Principe, règles et lois comptable

Bercy donne son feu vert au rachat d'Alstom par General Electric | France info C'est un communiqué du ministère: "Emmanuel Macron a accordé aujourd'hui son autorisation à General Electric (GE) pour la réalisation de son projet d'investissement en France avec Alstom et la constitution d'une alliance industrielle entre les deux groupes dans le secteur de l'énergie. Cette autorisation était une étape nécessaire". Du coup, Alstom annonce une assemblée générale pour le 19 décembre. Le grand feuilleton du début de l'été se termine donc heureusement. General Electric a déboursé 12,35 milliards d'euros pôur racheter l'essentiel des activités énergétiques d'Alstom, qui représentent 70% de son chiffre d'affaires. Enfin, l'Etat français rachètera 20% d'Alstom auprès de Bouygues, uhne fois l'accord GE-Alstom réalisé.

Composition du bilan La structure d'un bilan comptable La composition du bilan comptable Un bilan comptable peut être analysé d’après les 4 blocs suivants : Actif Immobilisé du bilan comptable : ensemble des immobilisations nécessaires à l'activité de l'entreprise (Machines, titres, outils de production)Actif Circulant du bilan comptable : ensemble des actifs détenus par la société et destinés à ne pas y rester durablement (Stocks, créances, caisse, comptes bancaires)Capitaux Propres du bilan comptable : Capital social (dettes vis-à-vis des associés) et réserves.Autres Dettes du bilan comptable : obligations à l'égard d'un tiers engendrant une sortie certaine de cash (Emprunt bancaires, dettes fournisseurs) L'équilibre d'un bilan comptable Le bilan comptable d'une société est nécessairement équilibré. Total Actif = Total Passif Pourquoi ? Lire l'article Qu'est-ce que l'actif du bilan? Les renseignements tiré d'un bilan comptable La lecture d'un bilan comptable Le bilan comptable : aller plus loin

La réglementation L'appartenance de la France à l'Union européenne et la globalisation de l'économie impliquent de plus en plus l'utilisation de règles et de références communes. Cette nécessité ainsi que le besoin de disposer d'une information financière fiable a présidé à la création de la Loi de sécurité financière de 2003. Depuis, de nouvelles réglementations sont entrées en application et notamment la réforme européenne de l’audit dont la transposition a débuté en 2016. Les lois et les normes dans ce domaine évoluent régulièrement. Le Code de déontologie Il définit la déontologie à laquelle est soumis le commissaire aux comptes dans l'accomplissement de sa mission. Téléchargez la version compilée par la CNCC applicable à partir du 01/06/2017 Téléchargez le Code de déontologie applicable jusqu’au 01/06/2017 (version 2010) Téléchargez le décret relatif au Code de déontologie Parties législative, réglementaire du code de commerce Téléchargez la version législative consolidée par la CNCC. Les normes IFRS

Règles comptables applicables On observera d'emblée qu'en dépit de son intitulé, ce titre ne concerne pas à proprement parler la réglementation comptable, mais les institutions chargées de la réglementation comptable et les obligations comptables. Article premier Obligation de respecter les prescriptions comptables générales ou sectorielles Commentaire : le présent article prévoit que les prescriptions comptables générales seront désormais établies par le Comité de la réglementation comptable. Ces règles s'imposeront à toute personne physique ou morale légalement soumise à l'obligation de tenir une comptabilité en raison de son activité ou de son objet social. Sont exclues de cette obligation, et de façon générale des dispositions du titre relatif à la réglementation comptable, les personnes morales de droit public soumises aux règles de la comptabilité publique. Il n'existe pas dans notre droit de définition générale de la comptabilité qui pourrait servir de base à une obligation légale de tenue de compte. 1. 2. 3.

FocusPCG - Projet d'allègement des obligations comptables des petites entreprises / Actualités du normalisateur comptable français / Actualités comptables / Menu Gauche / Focus PCG Date maj : 01/09/2014 Projet d'allègement des obligations comptables des petites entreprises L'ANC a donné un avis favorable sur un projet de décret permettant d'alléger les obligations comptables des commerçants. Le futur décret doit préciser les points suivants : - les sociétés commerciales dispensées de déposer au greffe leur rapport de gestion doivent toutefois le tenir à disposition de toute personne qui en fait la demande (c. com. art. - le délai de 2 mois pour le dépôt par voie électronique prévu par la loi dite « de simplification du droit » (loi 2012-387 du 22 mars 2012, art. 9 ; c. com. art. - pour la tenue des livres légaux, le format électronique existant pour le livre- journal et le livre d'inventaire serait étendu au grand livre (c. com. art. - les sociétés anonymes seraient dispensées de fournir à plusieurs reprises, comme le demande actuellement les textes, le tableau des 5 derniers exercices (c. com art. ANC, avis 2013-01 du 4 avril 2013 (19,46 kB)

Le Français Jean Tirole prix Nobel d'économie L'économiste français Jean Tirole a reçu ce lundi 13 octobre le prix Nobel d'économie pour son « analyse de la puissance du marché et de la régulation ». Ni plus ni moins que « l’un des économistes les plus influents de notre époque ». C’est par ces mots que le comité Nobel a annoncé lundi 13 octobre que le Français Jean Tirole, chercheur à l'université de Toulouse et président de l’Ecole d’Économie de Toulouse, s’était vu décerné le prix Nobel d’économie. Ses travaux sur « la puissance du marché et de la régulation » ont donc été couronnés par la plus haute distinction de sa discipline. Il est le troisième Français à obtenir cette récompense : avant lui Gérard Debreu (1983) et Maurice Allais (1988) avaient également été primés. « On n'est pas très bon juge de ses propres travaux et donc ce n'est pas quelque chose sur lequel je comptais », a déclaré à l’AFP l'économiste de 61 ans, quelques minutes après avoir appris la nouvelle. Propos recueillis par Xavier De La Vega Prenons un exemple.

Principes comptables Les principes comptables : à quoi ça sert ? Les principes comptables sont des règles définies par le Code de commerce. Elles sont obligatoires parce qu’elles permettent de rendre homogène la comptabilité. C’est-à-dire que le format des bilans et comptes annuels est normalement le même pour toutes les entreprises. Ils permettent de créer un standard pour la communication financière des entreprises. Ce sont les mêmes principes qui sont appliqués chez les artisans que dans les multinationales. Les principes comptables sont assez stables, c’est-à-dire qu’ils sont rarement modifiés. Quelles sont les principes comptables ? 1) Le principe de continuité d’exploitation Le principe de continuité d'exploitation est un principe qui permet d'intégrer, lors de l'établissement du bilan, le fait que l'entreprise va poursuivre son exploitation au-delà de la date de clôture de l'exercice. Par exemple, c'est ce principe qui permet d'amortir un bien sur plusieurs années. 3) Le principe des coûts historiques

Qu'est-ce qu'un bilan ? Le bilan d’une entreprise est un tableau qui montre sa situation patrimoniale à un instant T, en général la clôture des comptes. ​Il montre ce que l’entreprise possède (actif) et ce qu’elle doit (passif), soit les ressources mobilisées pour financer son actif (emprunts, capital social…). Le bilan comptable est le tableau le plus courant. Il existe aussi le bilan prévisionnel en création d’entreprise, le bilan fonctionnel, le bilan financier. Ces deux tableaux se basent sur le bilan comptable, mais classent les éléments différemment de manière à appuyer une situation financière spécifique. Définition du bilan comptable Par définition le bilan d’une entreprise est un tableau qui représente sa situation patrimoniale à un instant T en général à la clôture de son exercice. La comptabilité d'entreprise est une activité qui répertorie, classe, ou comptabilise comme son nom l'indique, la création de richesse à laquelle se voue une entreprise. Pourquoi fait-on un bilan comptable ?

Related:  sources et obligationsScénario 3 : Les sources du droit comptableScénario 3 : Les sources du droit comptable