background preloader

J'AI PAS VOTÉ - Le tirage au sort en politique

J'AI PAS VOTÉ - Le tirage au sort en politique

http://www.youtube.com/watch?v=xiDpyNtasGQ

Related:  Elements de réflexions sur la démocratie (théorie)ParticipationRéflexionsDémocratie

Initiative populaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une initiative populaire est un mécanisme de démocratie semi-directe qui permet à un certain nombre de citoyens, par pétition, de saisir une assemblée législative ou le peuple par référendum afin qu'il statue sur une proposition de loi. Le référendum d’initiative populaire est très peu répandu dans le monde. Il n’est pratiqué réellement que par la Suisse, l’Italie[1], le Liechtenstein, quelques États américains, quelques pays fédéraux (länder) allemands (p.ex la Bavière[2], le Berlin[3]), la Lettonie[4], la Slovénie[5], dans une moindre mesure par la Croatie[6] et le Venezuela. Les initiatives populaires tendant seulement à saisir le Parlement sont en revanche plus répandues. §Référendum d’initiative populaire[modifier | modifier le code]

Isabelle Stengers : « La gauche a besoin de manière vitale que les gens pensent Les séries d'été de l'Humanité : Penser un monde nouveau. Enseignante à l’université libre de Bruxelles, la philosophe des sciences Isabelle Stengers dénonce la sorcellerie capitaliste et invite à croire dans la force d’un collectif puissant et multiple. Isabelle Stengers a d’abord suivi une formation scientifique. Démocratie active : 40 ans de pratique à Vandoncourt Il existe plusieurs niveaux de démocratie et nous connaissons tous très bien son expression la moins haute : la version représentative, puisque c’est le modèle en vigueur dans nos institutions. A l’échelle locale, quelques villes dans le monde ont expérimenté des modèles de démocratie plus participatives dites directe ou de co-création : Porto Allègre au Brésil, Marinaleda en Espagne… Voici Vandoncourt, dans le Doubs. Vandoncourt semble être l’exemple de gouvernance participative la plus élevée et, depuis 40 ans, ses 820 habitants continuent l’expérience avec succès. Ainsi, les citoyens sous la bienveillance de leurs Maires et Conseillers municipaux, décident et gèrent leur commune dans le respect de la Constitution française. Les compétences de la Mairie sont réparties en 8 commissions extra municipales comptant chacune une douzaine d’inscrits. C’est tranquille d’être Maire à Vandoncourt me direz-vous !

Conventions de citoyens Jacques Testart, Fabien Piasecki et Cyril Fiorini de la FSC signent une tribune dans Libération le 25 juin 2015. Y est abordée notamment la question des Conventions de Citoyens (CdC). Par quels moyens peut-on espérer choisir, pour chaque problématique, la solution supposée approcher au plus près le bien commun ? Participation citoyenne : six initiatives pour « gouverner la ville autrement » Des créateurs de start-up ou d’associations citoyennes ont présenté leurs outils lors de la journée de débats organisée par « Le Monde » sur le thème « Gouverner la ville autrement ». LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Legros et Manon Boquen A l’heure où s’accroît dans les démocraties occidentales le niveau de défiance à l’égard de l’autorité politique, les initiatives se multiplient pour inventer de nouvelles formes d’engagements citoyens. C’est à l’échelle locale que se développent souvent ces expérimentations qui visent à associer plus étroitement les citoyens aux décisions.

La démocratie, ça marche ! Des élus qui écoutent les citoyens, des citoyens qui participent vraiment à la décision, des référendums qui tranchent quand aucune solution nette n’émerge ? Mais si, c’est possible. Ça s’appelle la démocratie. Et ça marche très bien, comme à Vandoncourt, commune de 800 habitants près de la frontière suisse qui expérimente depuis plus de quarante ans la démocratie participative. Il était une fois l’oligarchie Des complicités douteuses L'oligarchie est un régime politique dans lequel le pouvoir est concentré par un petit groupe d'individus qui forment ainsi une classe dominante. A en croire les médias de masse, l'oligarchie est à la Russie ce que la dissidence est à la Chine ou les droits de l'homme à la France.

dph Partout dans le monde, des individus, des mouvements et des communautés inventent ou réinventent, sur leurs territoires, des modes de vie économiquement et socialement plus justes et plus respectueux de l’environnement. Ils mettent en œuvre de nouvelles manières de penser et de faire qui remettent en cause les frontières et les modèles établis. Ils proposent et ébauchent de nouvelles régulations pour faire face aux grands enjeux planétaires. Parce que l’échange d’expériences, la construction de références et de propositions communes sont indispensables au développement d’une citoyenneté mondiale et au renforcement des actions locales. DPH, c’est plus de 7000 fiches sur des démarches exemplaires, des initiatives innovantes, des analyses à partager – en quatre langues et issues de tous les continents.

À Saillans, les habitants réinventent la démocratie - Saillans (Drôme), reportage L’eau vive descend droit des montagnes. Assise au bord de la Drôme, Mireille se souvient de la rude bataille face au mépris des édiles. « Le maire nous disait : “C’est moi qui ai été élu, c’est moi qui décide.” On lui a prouvé le contraire », sourit-elle. Dans son dos, le massif des Trois-Becs culmine à 1.500 mètres, encerclé par la brume.

Les militants du sort portent un projet radicalement antifasciste Me voici donc sommée de m’expliquer : de m’expliquer, en tant que signataire du M6R, en tant que membre du Comité d’Initiative de ce mouvement, sur ma position favorable au tirage au sort pour la désignation de la Constituante, et sur mon « indulgence avec Chouard et sa mouvance », qui est supposée être une complaisance avec Alain Soral et ses discours délirants. Le tirage au sort est désormais suspect ; voilà plusieurs fois qu’il est soupçonné d’être l’ingrédient d’un projet « fasciste ». La chose pourrait faire rire ceux qui découvrent cette polémique, elle est pourtant à pleurer tant elle procède d’un hystérique refus de penser selon les règles de la plus élémentaire rationalité. Reprenons donc les éléments du raisonnement, puisqu’on nous enjoint de réfléchir : ceux qui militent pour le tirage au sort sont pour la plupart engagés depuis longtemps dans une réflexion sur les institutions politiques.

Villes et développement durable : des expériences à échanger - citésterritoiresgouvernance Textes introductifs du dossier (constitué de 3 recueils d’expériences 2001-12, 2000-02, 1998-06) : Vers une traduction opérationnelle du développement urbain durable : renforcer les outils et informer les acteurs par Bruno Depresle La ville et le territoire au coeur de la gouvernance de demain par Pierre Calame Comment définir une ville durable ? par Cyria Emelianoff L’histoire des villes durables européennes par Nedialka Sougareva et Nathalie Holec Vers une traduction opérationnelle du développement urbain durable : renforcer les outils et informer les acteurs par Bruno Depresle, sous-directeur de l’intégration de l’environnement dans les politiques publiques (Direction des études économiques et de l’évaluation environnementale), décembre 2001

Petite histoire du tirage au sort en politique En France, il est courant de « tirer les rois » à l’épiphanie [1]. Les origines de cette coutume remontent au moins aux Saturnales, la principale fête romaine. De nature carnavalesque, elle avait lieu après le solstice d’hiver, dans les 12 jours intercalaires entre le cycle solaire et le cycle lunaire. Banquets et orgies se multipliaient alors. Les normes sociales ordinaires étaient suspendues.

L’Assemblée découvre la démocratie participative : ne boudons pas notre plaisir Tribune Une fois n’est pas coutume, je vais faire l’optimiste. L’Assemblée vient de lancer sa première consultation visant à recueillir l’avis des internautes sur les articles d’une proposition de loi, et ce directement sur le site de l’Assemblée nationale. Making of Jonathan Chibois est chercheur en anthropologie politique.

Related: