background preloader

Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard

Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard
XEnvoyer cet article par e-mail Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard XEnvoyer cet article par e-mailEntreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard Digital First Par inhibition culturelle ou inertie managériale, l'écart de compétitivité se creuse entre les "digirati" et les autres. À la traîne. Le digital métamorphose la chaîne de valeur, bouscule les habitudes de travail, sollicite le leadership des dirigeants, mais suscite surtout de belles innovations tout en réduisant les coûts : la fée digitale est à l’œuvre, aussi, dans l’entreprise, en transformant radicalement ses modèles économiques. Par Patrick Arnoux Constat accablant. “Si la note évaluant les équipements se situe dans la moyenne européenne, en revanche celle qui évalue la transformation des organisations est sévère, largement en deça de la moyenne.” précise Nicolas Teisseyre, Partner en charge de la practice Télécoms, Médias & Technologies. Le plus délicat ? La menace ?

Un guide pour mettre en œuvre la transformation digitale de votre entreprise 01net le 03/10/14 à 07h00 Le livre de David Fayon et Michaël Tartar parait ce vendredi 3 octobre « La transformation digitale est un sujet de préoccupation pour un grand nombre d’entreprises, mais elle est abordée de manière parcellaire par spécialité (marketing, commercial, gestion du personnel ou innovation) », estime Michaël Tartar, ancien consultant de Bearingpoint, en charge de l’offre digitale. Pour aider les entreprises à appréhender le sujet dans sa globalité, lui et David Fayon se sont lancés dans l’écriture d’un livre sous forme de guide pratique, intitulé "Transformation digitale, 5 leviers pour l’entreprise" et édité chez Pearson. « Il s’agit de les aider à faire un état des lieux de leur maturité vis-à-vis du numérique. Modéliser la maturité de l’entreprise sur sa transformation digitale Les deux auteurs proposent un modèle à plusieurs niveaux. Tout en bas, 117 indicateurs sont proposés pour mesurer plus précisément l’état d’avancement de l’entreprise sur chaque critère.

Digital Disruption in Finance - Million Dollar Round Table MDRT Futurist Speaker Digital Disruption in Finance A quick word from Philadelphia, where I have just presented at the Million Dollar Round Table #MDRT2013 conference on Digital Disruption. The Million Dollar Round Table is the premiere global conference for the financial advisory and insurance industry, and is an invite only event for members that qualify based on commercial success and a strict code of ethics. The topic of Digital Disruption has generated a lot of buzz in the industry because of a couple of key reasons: Digital Disruption is upending the way consumers and customers of financial and insurance products are researching and accessing information on their life investments, meaning that professionals in the industry have to step up their digital presence to attract new clients, and service existing ones. According to this research from Deloitte, digital disruption will continue to impact the industry, as you can see in the bar on the extreme right. What do you think?

Disruptive technologies: Advances that will transform life, business, and the global economy The relentless parade of new technologies is unfolding on many fronts. Almost every advance is billed as a breakthrough, and the list of “next big things” grows ever longer. Not every emerging technology will alter the business or social landscape—but some truly do have the potential to disrupt the status quo, alter the way people live and work, and rearrange value pools. It is therefore critical that business and policy leaders understand which technologies will matter to them and prepare accordingly. Disruptive technologies: Advances that will transform life, business, and the global economy, a report from the McKinsey Global Institute, cuts through the noise and identifies 12 technologies that could drive truly massive economic transformations and disruptions in the coming years. We estimate that, together, applications of the 12 technologies discussed in the report could have a potential economic impact between $14 trillion and $33 trillion a year in 2025. Slideshow About the authors

Foncia mise sur Internet pour doper ses ventes Le numéro un français des services immobiliers acquiert des start-up et se réorganise pour combiner conseil en ligne et contact avec le client. Foncia, le numéro un français des services immobiliers (gestion locative, syndic de copropriété, transactions immobilières), a choisi d'investir sur Internet pour asseoir sa croissance. Estimations en ligne, conseils aux copropriétés déçues par leur syndic… Foncia s'inspire du succès des services immobiliers en ligne pour en tirer parti. «Internet est devenu incontournable dans nos métiers», constate François Davy qui note au passage que son groupe accusait un certain retard dans ce domaine. L'instauration de la loi Alur pousse aussi Foncia à se convertir au numérique. «Le contexte réglementaire va accroître les contraintes des professionnels de l'immobilier. Le groupe, dont le chiffre d'affaires devrait atteindre 650 millions d'euros en 2014, vient d'acquérir Efficity, un outil d'estimation en ligne déjà bien installé sur le marché immobilier.

La transformation numérique du Bâtiment Quand le bâtiment va au numérique, tous les secteurs y auront été. La construction n’est pas le secteur le plus engagé dans la numérisation, mais il s’y met, doucement. L’étude publiée par le cabinet McKinsey intitulée accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France et dont nous donnons dans cet article quelques éléments pointe sur deux sujets qui avait déjà été mis en lumière dans d’autres enquêtes : Le potentiel de valeur important dans la mise en œuvre de la numérique, l’utilisation plus avancée des technologies tant par les particuliers que par les entreprises. Des 5 secteurs étudiés dans une étude intitulée accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France que le cabinet McKinsey vient de publier, le secteur de la construction serait le moins avancé sur le chemin de la numérisation et de l’utilisation des technologies de l’information.

Google part à l’assaut des PME françaises non connectées A l'heure où la transformation numérique s'impose comme un impératif dans tous les secteurs de l'économie, jusque dans le public, les PME françaises sont à la traîne. Selon une enquête réalisée par l'institut Ipsos pour Google auprès d'entreprises hexagonales de moins de 250 salariés cet été, seulement 42% des TPE-PME françaises ont un site Web actif, contre plus de 60% au Royaume-Uni. Le géant de l'Internet a même dû concocter un dispositif sur mesure, « unique au monde », dans le but de mieux évangéliser les entreprises de l'Hexagone sur l'utilité d'une présence en ligne : il relance ce lundi son programme « Google pour les pros », des coaches allant à la rencontre des professionnels dans les territoires, dans une version plus ambitieuse et plus étendue que celui initié en 2012: l'objectif est de sensibiliser 200.000 entrepreneurs d'ici à la fin de 2015. Google a un visage et parle français ! Evangélisation pas tout à fait désintéressée Facebook aussi drague les PME

Transformation digitale : usages et impacts en entreprise Dolores FRAGUELA Présidente, Social Media Manager chez KomadoK Passionnée par la communication au sens large, et les réseaux sociaux en particulier, j’ai à mon actif une longue carrière dans le marketing et la communication B2B chez l'annonceur au sein de grands groupes internationaux de l’industrie high-tech. L’entreprenariat me démangeant depuis un moment, je lance mi-2013 ma société de conseil en communication, KomadoK, spécialisée dans le conseil en communication digitale, le community management externalisé et la formation social media. Le capital humain et le capital marque sont des actifs présents aubilan de votre entreprise. La communication, surtout à travers les médias sociaux, est un levier extraordinaire de valorisation de ces actifs !

Éric Hazan, McKinsey : “La transformation numérique change les business models, les processus, les façons de travailler” XEnvoyer cet article par e-mail Éric Hazan, McKinsey : “La transformation numérique change les business models, les processus, les façons de travailler” XEnvoyer cet article par e-mailÉric Hazan, McKinsey : “La transformation numérique change les business models, les processus, les façons de travailler” Vu d'en haut Comment McKinsey perçoit le retard des entreprises françaises et les façons d’y remédier Éric Hazan, directeur associé chez McKinsey France Il conseille les plus grands patrons afin de les amener à négocier le virage numérique de leur organisation. Il est d’après lui urgent d’utiliser cette dynamique digitale : “Une entreprise qui ne bouge pas aujourd’hui sera de plus en plus décalée. Entretien mené par Patrick Arnoux “Nous avons commencé à travailler, il y a une bonne vingtaine d’années, sur l’impact des technologies sur l’économie, le PIB, etc. La première place du Royaume-Uni L’impact du numérique sur les entreprises Les pratiques sont en cause Un changement culturel obligatoire

Transformation digitale : une transformation humaine ? Je voudrais seulement vous parler de la transformation digitale des entreprises qui, selon moi, repose sur une transformation purement humaine : changer d'état d'esprit individuellement pour faire entrer le digital dans notre réflexion quotidienne au sein de l'entreprise. Je suis frappé aujourd'hui de voir à quel point les humains qui composent les entreprises, et les comités de direction, font preuve – inconsciemment je l'espère – d'une schizophrénie à l'égard du digital. En effet, chaque président, chaque directeur général, directeur marketing, etc, est aujourd'hui dans sa vie personnelle totalement utilisateur du digital soit pour lui-même soit via ses enfants ou ses proches, avec une part croissante d'activité digitale dans ses loisirs et dans ses rapports familiaux ou amicaux. Mais bizarrement, une fois passé le hall d'entrée de l'entreprise ou le seuil de son bureau, tout ceci semble négligé, oublié, nié. Prenons un usage indiscutable car constaté par tous : le smartphone.

Peut-on simplifier le digital ? Par Jean-Marc Liduena (Deloitte, INSEAD Alumni Association) Le Digital est-il devenu complexe ? Trop complexe ? Après avoir longuement discuté de ce sujet avec Jean-Marc Liduena – Senior Partner chez Deloitte et Président de l’association INSEAD Alumni – nous avons donc décidé directement de lui poser la question au cours d’une interview. Viuz : Peut-on simplifier le digital ? Jean-Marc Liduena : OUI, on peut simplifier le digital … MAIS… Mon « oui » est franc car on peut tout simplifier, on peut en effet toujours regarder les problèmes les plus complexes et les simplifier en les modélisant. La modélisation est donc une première étape de la simplification. Pour prendre un exemple historique, il y a une vingtaine d’années dans le secteur BtoC les relations clients / fournisseurs étaient de plus en plus complexes, mais Walmart et Procter & Gamble ont réussi à s’asseoir ensemble pour inventer le « Category Management » avec des règles et des principes clairs pour gérer la relation-client fournisseur. Par exemple, même la R&D n’est plus linéaire.

La dématérialisation, moteur de la transformation numérique Dans le cadre du "choc de simplification" initié en mars 2013, le gouvernement vient d'annoncer, entre autres, une cinquantaine de dispositions concrètes destinées aux entreprises et visant à accélérer la simplification de leurs relations avec l'Etat. Avec deux objectifs principaux: réduire une paperasse pléthorique (et surtout le temps passé à la traiter, coûteux en ressources) et faire faire des économies aux deux parties, à l'Etat comme aux entreprises. Pour les services administratifs et financiers qui attendent cette simplification avec impatience, la vie quotidienne devrait se trouver facilitée par des mesures comme la déclaration fiscale simplifiée, la carte d'identité électronique de l'entreprise et la dématérialisation de tous les formulaires et procédures de déclaration. Dématérialisation,voilà donc le mot clé: impossible de "simplifier" les démarches administratives sans les dématérialiser. Et le phénomène se généralise. Pour en savoir plus :

Related: