background preloader

Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard

Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard
XEnvoyer cet article par e-mail Entreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard XEnvoyer cet article par e-mailEntreprises françaises et transformation digitale, l'inquiétant retard Digital First Par inhibition culturelle ou inertie managériale, l'écart de compétitivité se creuse entre les "digirati" et les autres. Diagnostic et solutions pour accélérer l'incontournable et bienfaisante mutation À la traîne. Le digital métamorphose la chaîne de valeur, bouscule les habitudes de travail, sollicite le leadership des dirigeants, mais suscite surtout de belles innovations tout en réduisant les coûts : la fée digitale est à l’œuvre, aussi, dans l’entreprise, en transformant radicalement ses modèles économiques. Par Patrick Arnoux Constat accablant. Ce retard, généralisé, est patent. Les atouts des technologies disruptives Vous avez dit transformation digitale ? Le plus délicat ? La menace ? Les six verrous 1/ Le manque de vision des dirigeants. Et trois solutions

http://www.lenouveleconomiste.fr/entreprises-francaises-transformation-digitale-linquietant-retard-24776/

Related:  entreprises et numériqueInnovation RHInnovation en tout genreTransformation digitaleTransfo digitale

Comment votre community management s'engage t-il sur les réseaux? Exercer le métier de community manager est toujours au coeur d’un dilemme. Trop de proximité peut gêner, trop d’éloignement être compris comme un manque d’engagement. Le community manager se trouve très souvent seul et autonome dans son action. Si bien qu’il le communicant web de l’entreprise qu’il représente. Question de branding, les implications de votre mode de communication doit être pris en compte dans le community management de votre marque et entreprise . Quand les SIRH changent la fonction RH Bodet Software a réalisé une enquête auprès de 202 directeurs et responsables RH français dont 34% sont équipés d’un Système d’Information RH. L’étude illustre les habitudes de consommation de ces programmes informatiques et mesure ses répercussions sur les métiers des ressources humaines. Lorsque les acteurs des ressources humaines sont interrogés sur les avantages qu’il y a à être équipé d’un SIRH, 72% d’entre eux évoquent en premier lieu le gain de temps sur les tâches administratives. En effet, ces programmes facilitent et accélèrent des opérations parfois longues ou fastidieuses, telles que la paie ou le calcul du temps de présence. Trois applications accélèrent et fluidifient des tâches jugées chronophages :

S'inspirer des approches agiles pour innover en RH ? N'est-il pas paradoxal de noter que les valeurs et principes de certaines approches non issues du monde des RH, prennent des fois plus en compte l'Humain et ses réalités, que ne le font pour partie certaines de nos pratiques et méthodes RH ?! En ce sens, connaissez-vous par exemple les approches et méthodes agiles, leurs principes ? Et dès lors, en quoi s'en inspirer, pourrait être de nature à favoriser l'innovation en matière de pratiques et d'approches RH ? S'agissant des approches agiles, elles trouvent leurs sources dans le monde de l'informatique. Elles y caractérisent notamment la convergence de nombreux travaux relatifs aux cycles et processus de développements des logiciels. En cela, il est par exemple intéressant de considérer que dans les années 90, les dérives des projets informatiques atteignaient des retards et dépassements de budgets particulièrement conséquents.

Les entreprises françaises nulles en transformation numérique ? Roland Berger les note 33/100 On s’en doutait. Une étude du cabinet Roland Berger, réalisée avec Cap Digital et le soutien de Google, le confirme. Il existe un paradoxe français en matière de numérique. Alors que les Françaises et Français sont très en avance en termes d’usage du numérique — une culture acquise autant grâce au Minitel, qu’à l’arrivée d’un 4e opérateur qui a libéré les usages en cassant les coûts, à l’e-administration ou au succès du Bon Coin — les entreprises françaises, elles, sont en retard. Et le cabinet chiffre ce retard, grâce à une enquête menée auprès de 505 entreprises françaises de plus de 50 salariés. Dur passage à l’acte

Comment accompagner la transformation digitale d'un groupe ? - Matthias Moreau Pour ce premier article, j’ai souhaité aborder un thème qui concerne tous les secteurs d’activité : la transformation digitale. Qu’il s’agisse de la banque, du tourisme, de la distribution, de l’agriculture ou même de la santé, tous les secteurs sont touchés par la mutation numérique, mais certains secteurs en France ou à l’étranger ont réussi à tirer leur épingle du jeu en prenant de l’avance. Quels sont les catalyseurs de cette transformation digitale ? Quels sont les objectifs à atteindre ? Quels sont les risques et comment les mitiger ?

Guide à l'attention du DSI pour affronter le travail de demain Alors que l'investissement technologique se propage toujours plus dans la plupart des entreprises (s'étendant aux secteurs d'activités, au directeur du marketing et au nouveau directeur du numérique), le DSI détient encore la tâche parfois terre à terre mais toujours compliquée de créer un environnement de travail numérique efficace et cohérent. Ce qui complique peut-être le plus la tâche est que le changement technologique venant de l'extérieur reste à un niveau record (et continue d'augmenter) ; en outre, qu'il s'agisse des nouveaux appareils et logiciels innovants ou des modèles opérationnels fondamentaux de l'entreprise, la technologie proprement dite transforme pratiquement chaque aspect de l'entreprise. Favoriser les données et la mobilité d'un point de vue stratégique Parallèlement, la demande sur plusieurs grands critères de l'entreprise numérique s'est transformée en besoins concurrents significatifs et de plus en plus urgents. Concevoir le travail numérique de demain

Le burn-out des dirigeants de PME : un tabou français en train de sauter, Actualité des PME Aéronautique - Défense Jean-Pierre Bibring, concepteur de Philae : "on vit une véritable... Présent à Darmstadt au centre des opérations pilotant le projet de la sonde Rosetta et de son atterrisseur, l'astrophysicien, répond à chaud aux questions... Philae : récit d'une avancée pour l'Europe spatiale DIRECT + VIDEOS - Après la séparation réussie du robot de la sonde européenne Rosetta, Philae s'est posée sur le noyau de la comète Tchouri mais le système...

#Innovation : Il y aura 80 milliards d'objets connectés dans le monde en 2020 Ce chiffre a été communiqué par IDATE en 2013, via le rapport « The Internet of Things Market ». C’est aussi sur ce chiffre que se base le cahier de tendance publié récemment par Cap Digital, le pôle de compétitivité de la transformation numérique. Alors que le mot numérique est actuellement sur toutes les lèvres, il pourrait presque disparaître à l’avenir, puisque totalement intégré au quotidien. Au cours des prochaines années, un basculement de l’économie verra le jour.

Les entreprises françaises à la traîne sur le numérique, selon le cabinet McKinsey "En France, alors que les usages numériques sont largement répandus chez les consommateurs, ils tardent à s’imposer dans les entreprises". Le constat de la récente étude du cabinet McKinsey sur la nécessité des entreprises françaises à "accélerer leur mutation numérique" est sans appel : par rapport à des pays comparables, la France occupe le milieu de tableau pour ce qui est de la part du numérique dans son économie. Selon l'étude, par rapport à leurs homologues européennes, les companies françaises tardent à passer au numérique alors que cette mutation pourrait améliorer de 20 à 50% leur résultat opérationnel et, ainsi, augmenter leur croissance et leur rentabilité.

Articles, publications Mes copains de Courts circuits ont démarré une vaste réflexion sur la presse et son avenir – c’est dans l’air du temps – et s’interrogent notamment sur "les nouveaux enjeux de la libre circulation de l'information portée par les NTIC". S’interrogent … et m’interrogent sur l’opportunité "d’humaniser l'émetteur pour recréer les conditions d'un dialogue". Point de départ de la réflexion : la toile bruisse aujourd’hui d’innombrables discussions – consommateurs, experts de tous crins, politiques, etc. et bien sûr, informateurs des plus divers. Informateurs des plus divers, c’est-à-dire des gens comme vous et moi qui diffusent des informations nouvelles – "la vidéo que j’ai prise dans la rue au moment où …" ; "la photo de …" ; etc. – ou simplement les commentent ; mais aussi tout une flopée de journalistes méconnus qui trouvent là une certaine revanche à l’adversité ; et puis, de "vrais journalistes". "Vrais journalistes" ne signifiant pas grand chose, sinon la possession d’une carte de presse.

Besançon : SKINsoft, pionnière de l’édition informatisée des collections Publié par Monique Clémens, le 05 décembre 2014 INFORMATIQUE. En s’appuyant sur la technologie du full web - application dont l'intégralité des fonctionnalités est accessible via le net -, la petite société bisontine s’est positionnée sur un marché de niche : l’édition informatisée des collections. Un savoir-faire qui vaut à SKINsoft quelques jolis contrats avec musées, fondations, collectionneurs privés et même entreprises ou collectivités, en France et déjà un peu à l’export. Elle vient d’ailleurs de signer avec le musée Rodin qui présente ses collections sur deux sites, à Paris et dans les Hauts-de-Seine. « Sur ce marché, il existait des solutions classiques, fonctionnelles, mais qui ne répondaient pas aux besoins d’aujourd’hui, notamment en matière d’ergonomie.

Related: