background preloader

Un réseau de frigos en accès libre pour lutter contre le gaspillage (en Allemagne, évidemment)

Un réseau de frigos en accès libre pour lutter contre le gaspillage (en Allemagne, évidemment)
Ils s'appellent les Lebensmittelretter ou les Foodsaver (les «sauveurs de nourriture») et se sont donné pour mission de sauver le monde du gaspillage alimentaire. Ces citoyens allemands bénévoles font la tournée des supermarchés pour récupérer les aliments qui ne peuvent plus être vendus mais sont toujours consommables avant qu'ils n’atterrissent à la poubelle, rapporte le quotidien berlinois Der Tagesspiegel. Grâce à eux, plusieurs centaines de tonnes de nourriture ont pu être sauvées depuis 2012, année où cette initiative a vu le jour à Berlin. Les Foodsavers comptent aujourd'hui environ 1.700 bénévoles dans la capitale allemande et près de 8.000 à l'échelle du pays. Afin que ce sauvetage de légumes rabougris, de salades fripées et de yaourts à peine périmés ne soit pas vain, un réseau d'une vingtaine de réfrigérateurs, baptisés «FairTeiler» (littéralement, «partageurs justes»), a été mis en place à Berlin. «On peut y déposer les aliments, mais aussi bien sûr les prendre. Related:  MédiaterreUne autre démocratie est possibleGaspillage alimentaire

Chaque semaine, ils récupèrent les invendus d'un grand marché et les redistribuent à 1300 personnes dans le besoin Depuis maintenant six ans, l’association « la Tente des Glaneurs » agit chaque semaine dans un grand marché lillois, récupérant tous les produits invendus du marché pour les redistribuer à quelque 1 300 personnes dans le besoin. Pain, fruits, légumes et même fleurs, rien ne se jette désormais au marché lillois de Wazemmes, le deuxième plus grand marché d’Europe qui réunit plus de 50 000 personnes chaque dimanche. En effet, depuis 2010, un stand baptisé « La Tente des Glaneurs » s’est invité au marché, avec des dizaines de bénévoles qui agissent pour stopper le gaspillage alimentaire et redistribuer les denrées à quelque 1 300 personnes. « L’association est le dernier recours avant d’aller dans les poubelles« , selon Jean-Loup Lemaire, ancien restaurateur et fondateur de l’association. « Cette association est née d’un constat que j’avais fait. Le gaspillage alimentaire est catastrophique. Sources : latentedesglaneurs, lci

Axel&Cie - les vêtements remade in France présenté par Axelle&Cie Présentation détaillée du projet Axel&Cie re-fabrique en France des vêtements pour hommes, femmes ou enfants : t-shirts et également polos, sweets, pulls et chemises. Prêt-à-porter stylé, ce sont des vêtements confiance, des valeurs sûres, essentiels de la garde-robe et marqueurs identitaires. La plupart des marques écologiquement irréprochables soit négligent le style soit proposent des prix trop chers pour le plus grand nombre. Le choix qui s'impose entre vêtements lookés, éthiques et abordables est un vrai problème. Comment ça marche ? Je récupère les vêtements dont vous ne voulez plus chez vous ou auprès des organismes de collecte partenaires. - recoupés (exit les formes démodées !) - renforcés (adieu petits trous et tissus élimés !) - puis reteints (oubliées les couleurs délavées!) - et imprimés (parce que c'est beaucoup plus stylé !) Le tout selon les lignes et graphismes de la collection saisonnière. Les objectifs d'Axel&Cie À quoi servira la collecte ?

Comment réenchanter la politique ? A l’heure où la confiance des Français dans les hommes politiques est au plus bas, à l’heure où la cote des partis politiques, à l’exception du Front National, se réduit voire s’effondre, près de quatre cents personnes se sont déplacées le 15 octobre 2014 pour discuter avec Daniel Cohn-Bendit et Jean-Louis Bianco d’une question fondamentale pour l’avenir de la politique : pour faire vivre la démocratie, comment retrouver le sens du politique ? Les participants se sont tour à tour interrogés sur la sincérité et la vérité des discours politiques, sur la capacité des États à transformer la société pour la rendre plus juste, ou encore sur le poids de la finance globalisée face aux salariés de l’industrie. Ces centaines de personnes qui n’étaient pas des militants, qui n’étaient pas (ou plus) dans un parti, sont ainsi restées pendant trois heures en espérant trouver les moyens de croire à nouveau en la politique pour réenchanter la France. Quel besoin ont-ils exprimé ?

Lutter contre le gaspillage c'est, aussi, avoir des idées ! - 17/10/2014 Si le retentissement de la 2e Journée nationale contre le gaspillage alimentaire, jeudi, a été limité, les initiatives pour le réduire ne manquent pourtant pas. Il y avait la possibilité de repartir du restaurant avec sa bouteille de vin quand elle n'était pas finie. Une faculté finalement peu utilisée… Il y a aussi le « doggy bag », une pratique promue en Rhône-Alpes pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Une incitation médiatisée à l'occasion, jeudi, de la deuxième Journée nationale contre le gaspillage alimentaire qui espère une réduction de moitié du gâchis d'ici à 2025, une sacrée gageure ! Pour ceux qui ne maîtriseraient pas très bien les anglicismes, il est bon de savoir que le « sac à chien » (traduction littérale) avait pour objectif de ramener chez soi les restes du repas au restaurant pour… nourrir son chien ! " C'est plus difficile que le sac à vin " « L'une des interrogations des restaurateurs concerne les cas d'intoxications, explique la chef du projet de la Draaf.

Au Danemark, un supermarché s’est spécialisé dans les produits périmés Le supermarché WeFood, qui a ouvert le 22 février à Copenhague, ne vend que des produits périmés ou dont l’emballage a été abîmé, rapporte le site The Local. Toute une gamme d’aliments sera vendue –pain, viande, fruits et légumes– à un prix environ 30 à 50% moins cher que dans les boutiques habituelles. Le projet a été mis en place par l’association caritative DanChurch Aid et est géré par des bénévoles. «WeFood est le premier supermarché de ce genre au Danemark et peut-être dans le monde car il ne vise pas seulement les clients aux revenus modestes mais toute personne qui veut lutter contre le gaspillage alimentaire dans ce pays», a expliqué Per Bjerre, de l’ONG DanChurchAid. Gaspillage alimentaire Pour que le projet voie le jour, il a fallu que l’association caritative négocie avec le gouvernement afin de changer les règles qui interdisaient la vente de produits périmés. Si le supermarché fonctionne, d’autres pourraient être ouverts dans la capitale.

Autrement bon - Votre guide de l'alimentation alternative Des « éco-guerriers » protègent forêts et animaux en Indonésie | Mr Mondialisation Depuis de longues années, l’Indonésie fait face à une déforestation majeure qui implique la disparition progressive de l’habitat naturel de nombreuses espèces. Cette déforestation est à mettre à la charge des multinationales peu soucieuses du désastre environnemental tout autant que des consommateurs qui se soucient peu de ce qu’ils achètent. Dans la balance économique de cette industrie, les écosystèmes ne font simplement pas le poids. Une grande partie de cette déforestation est illégale et imputable aux braconniers qui pillent les ressources des forêts tropicales. Un visage double Un territoire qui fait presque quatre fois celui de la France, d’immenses forêts tropicales à perte de vue, une biodiversité dont la richesse a traversé le temps, voici le portrait brossé d’une Indonésie vendue aux touristes. Les animaux comme les éléphants, les tigres ou les orangs-outans sont, quant à eux, braconnés, tantôt pour leur peau, tantôt pour l’ivoire qu’ils promettent. Image : WWF Warrior

Domaine public : le Luxembourg propose un calculateur européen Développé en partenariat avec Europeana, la bibliothèque numérique européenne et la Bibliothèque nationale du Luxembourg, OutOfCopyright est une puissante solution de promotion du domaine public. Elle propose un outil pour déterminer ce qui est, ou n'est plus, sous droit, et donc librement utilisable. La base de données couvre différents champs culturels, comme les textes littéraires, les films, la musique et d'autres. Elle s'appuie sur une analyse globale de la durée de protection du droit d'auteur, à travers une trentaine de juridictions européennes. Chose fabuleuse, puisque le site est uniquement disponible en langue anglaise... Le projet a été présenté à l'occasion d'une rencontre réalisée à la BnF, le 12 février dernier, dans le cadre de la conférence EuropeanaTech. Uniquement en langue anglaise. Pas certain que le fonctionnement soit toutefois des plus simples.

10 initiatives pour lutter contre le gaspillage alimentaire VIDÉO/INFOGRAPHIE - Opération « Gueules cassées » des producteurs de fruits et légumes, cantines « Zéro Gaspil », encouragement des « doggy bags » dans les restaurants... Près de 200 actions de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage sont menées aujourd'hui. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, qui représente 20 à 30 kilos de produits alimentaires jetés par an et par ménage, près de 200 actions de sensibilisation et une campagne de communication sont lancées aujourd'hui à l'initiative du gouvernement. Revue de détail des actions les plus marquantes: • «Qu'est-ce qu'elle a ma gueule?» • Des cantines «Zéro Gaspil». • Autre acteur de la restauration collective, Sodexo lance, dans le même esprit, l'opération «Moins de miettes, c'est plus d'assiettes!». • Checkfood, une application pour nous rappeler quand les produits que nous avons achetés sont sur le point de se périmer. • Des «doggy bags» au restaurant. • Des associations à Rungis. • Le jardinage contre le gaspillage.

Se mettre à nu pour faire son marché Vous ne parvenez pas encore à vous en tenir à un régime 100% vegan ? Faites au moins l'effort de limiter vos déchets, tout en vous rendant la corvée de courses plus agréable. NU! est une halle urbaine, une sorte de supérette "zéro déchet" où vous pouvez entrer, faire vos courses alimentaires et repartir comme un voleur, dans l'honnêteté la plus totale. C'est quand même simple de faire vous courses de manière responsable.

Les préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP) Les préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP) ne sont pas des produits phytopharmaceutiques (pas d’AMM) et peuvent être utilisées pour un usage phytosanitaire. Les PNPP sont : soit des substances naturelles à usage biostimulant, soit des substances de base. Les substances naturelles à usage biostimulant : Le décret n°2016-532 (format pdf - 145.8 ko - 16/06/2017) du 27 avril 2016 définit la procédure d’autorisation des substances naturelles à usage biostimulant : substances d’origine végétale, animale ou minérale, à l’exclusion des micro-organismes, non génétiquement modifiées. Les substances de base : Les substances de base sont définies par l’article 23 du Règlement (CE) 1107/2009.

Related: