background preloader

Le journal de Maurice Audoin, médecin militaire 1914-1916

Le journal de Maurice Audoin, médecin militaire 1914-1916
Ces cahiers sont restés dans la famille, et présentent l’intérêt d’un témoignage qui sort largement des sentiers battus. Il n’a jusqu’à présent jamais été utilisé ni édité. C’est dire toute l’importance que nous attachons au recueil de cette source, en s’interrogeant sur le fait de savoir si nous méritons vraiment d’en être les dépositaires. À l’origine de cette aventure, il y a tout simplement un contact Internet, par l’intermédiaire d’un moteur de recherche [1] , comme il y en a tant. Et c’est ainsi que Anne-Marie Audoin-Berode est entrée en contact avec nous. Avec un beau sourire et tout son dynamisme cette jeune retraitée se demandait comment faire en sorte que ce témoignage puisse servir. Servir l’histoire incontestablement, et le journal intime de Maurice Audoin est un témoignage historique. Maurice Audoin n’est pas un tout jeune homme lorsqu’il est appelé sous les drapeaux. Mercredi 9 septembre 1914 : « je suis de service. (...) Bruno Modica Président des Clionautes

http://www.clionautes.org/spip.php?article3070#.VEtU9tGI70M

Related:  Guerre 14-18témoignages

Qui était donc le Kaiser ? Livres D’innombrables manifestations et publications vont jalonner le centenaire de la Grande Guerre, qui fit neuf millions de morts entre 1914 et 1918. Le maréchal Lyautey la stigmatisa dès le premier jour : "Ils sont fous ! Carnet de guerre d'Edouard MATTLINGER, 132e RI durant 14 18 >>>> Voir 1915 <<<< SOMMAIRE (n’existe pas dans le carnet) La mobilisation, au 49e Territorial, Belfort, août-oct. 1914 Déclaré bon pour le front et intégration au 372e RI, Belfort, oct. 1914 En Alsace : les tranchées, le baptême du feu, l’attaque du 2 décembre. La fraternisation, nov. Carnets de guerre, de campagne, mémoires... Mise à jour : Mars 2015 Dans cette rubrique vous y trouverez 195 carnets de guerre, de route, de campagne, lettres de soldats de 14/18, qui m’ont été offerts par des descendants (que je remercie encore) pour les publier sur mon site avec leur accord. Sont-ils des carnets de guerre ? Ou des carnets « d’anti-guerre » ? Je rappelle que ces carnets, ne peuvent être reproduits sans le consentement de leur propriétaire ou dépositaire.

Guillaume II (château de Potsdam 1859-Doorn, Pays-Bas, 1941), roi de Prusse et empereur d'Allemagne (1888-1918). Le prince héritier Fils du prince héritier Frédéric (le futur Frédéric III), le prince Frédéric-Guillaume – qui deviendra Guillaume II – est beaucoup plus « Hohenzollern » que son père et goûte cette ambiance de victoire qui caractérise les années 1870. Si le jeune prince s'entend mal avec son père, le kronprinz, il s'oppose plus encore à sa mère, une Anglaise, Victoria, fille de la reine d'Angleterre, car il entend affirmer son caractère prussien et rejette tout ce qui peut rappeler l'ascendance anglaise. En conflit plus ou moins latent avec ses parents, il souffre aussi d'une infirmité congénitale. D'une naissance difficile, il garde le bras gauche atrophié et une lésion de la rotule.

Témoignages téléchargeables (pdf) Cette page a pour but de recenser, de façon collaborative, les liens internet permettant d’accéder à des témoignages en ligne. Chacun peut en indiquer par des commentaires ; on trouve ci-dessous la liste préparée par Cédric Marty (Crid 14-18). La liste suivante n’est pas exhaustive. Le numéro correspond au n° attribué par JNC dans Témoins, pp. 689-707. 7. BARBUSSE Henri, Le Feu (Journal d’une escouade), Flammarion, 1916 :

Comment en est-on arrivé à l'armistice ? L'année 1917 est marquée par des mouvements de contestation à l'Est, puisque la population et l'armée russes, dans une commune majorité, désirent la fin de la guerre, ce qui va d'ailleurs précipiter le pays vers la guerre civile et la révolution. Le mois d'octobre de cette même année marque l'accession des bolcheviks au pouvoir. À la suite de cela, tout s'accélère, et, le 26 octobre 1917, le congrès des soviets ratifie un décret de paix que Trotski, commissaire du peuple aux Affaires étrangères, va suggérer aux alliés et aux empires centraux le 7 novembre 1917. Les négociations débutent tardivement (le 9 décembre, sans les alliés) car le climat politique est également troublé en Allemagne, et Trotski mise sur une révolution qui n'arrive pas.

Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918 Pour en finir avec dix idées reçues sur la guerre de 14-18 Alors que débutent jeudi les célébrations de son centenaire, passage en revue des erreurs et légendes qui travestissent, dans de nombreux récits, la réalité du premier conflit mondial. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicolas Offenstadt La Grande Guerre est un événement si immense qu'il suscite sans cesse interprétations et réinterprétations. Son fort impact sur la société française alimente également la circulation d'images et de clichés qui ne correspondent pas à l'état du savoir des historiens. Le point sur dix idées reçues. 1.

La Grande Guerre et les théories de l’impérialisme LE MONDE | • Mis à jour le | Pierre Bezbakh (maître de conférences à l'université Paris-Dauphine) Le président de la République, François Hollande, a lancé, jeudi 7 novembre, les célébrations du centenaire de la Grande Guerre en France. Si les causes du premier conflit mondial sont multiples et certaines de nature politique (le nationalisme « revanchard », les alliances militaires, etc.), elles sont aussi économiques – la rivalité entre la France et l'Allemagne devenue une puissance industrielle, ou celle opposant cette dernière à une Angleterre en déclin. Lire : Hollande : "Commémorer la première guerre mondiale, c'est prononcer un message de paix" Au début du XXe siècle, plusieurs auteurs influencés par la pensée marxiste ont forgé le « concept » d'impérialisme pour expliquer les conflits armés menés par les grands pays industriels capitalistes.

Verdun dans la Grande Guerre - Mémorial de Verdun Comment se situe Verdun dans ce contexte général ? Le polytechnicien Séré de Rivières fut chargé de la fortification du Nord-est de la France après la guerre de 1870. Il construisit des régions fortifiées linéaires intégrant les obstacles naturels et ponctuées de camps retranchés. Verdun, môle nord privilégié dans le nouveau réseau défensif, retrouva alors son rôle historique de forteresse.

Related: