background preloader

AFTCC

AFTCC

http://www.aftcc.org/

Related:  Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Un modèle de régulation des émotions pour expliquer la dépression et l'anxiété Dans les récentes années, il y a eu un intérêt croissant en thérapie cognitivo-comportementale pour le rôle que joue la régulation des émotions dans la vulnérabilité à une grande diversité de troubles psychologiques, rapporte le psychologue américain Robert L. Leheay dans Cognitive and Behavioral Practice (2012). Il propose un modèle décrivant les processus par lesquels des stratégies mal adaptées de régulation des émotions seraient liées au développement de troubles psychologiques. Ces stratégies mal adaptées incluent par exemple, la rumination, l'inquiétude excessive, la boulimie, la suppression des émotions, l'abus de substances et d'autres formes d'évitement de l'expérience intérieure. Son modèle (1) repose sur le modèle métacognitif d'Adrian Wells présenté dans la figure suivante : Imaginons, par exemple, qu'une émotion telle que la colère est "activée".

Trouble bipolaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cause n'est pas clairement déterminée. Elle associe à la fois des facteurs de vulnérabilité génétique et des facteurs environnementaux[1]. Le traitement des troubles bipolaires repose sur une aide psychologique adaptée au patient et des médicaments psychotropes et antipsychotiques[1]. Agenda psychologie: conférences débats, agenda séminaire, agenda colloque, agenda congrès, agenda journée étude 15ème Journées d’Etude « Denis LAFORTUNE » Du 21/05/2015 au 22/05/2015 « Adolescents et Enfermements »

Thérapie cognitivo-comportementale Dans l'histoire de la psychologie clinique, les courants dits comportementalistes (visant d'abord à intervenir sur le comportement) et cognitifs (cherchant à intervenir sur les croyances, les représentations, et leurs processus de construction) sont apparus parallèlement au milieu du XXe siècle, parfois en compétition l'un avec l'autre. Depuis les années 1980, ce clivage historique entre comportementalisme et cognitivisme tend à disparaître dans la pratique thérapeutique[2]. Histoire[modifier | modifier le code] L'approche cognitive : influence du stoïcisme[modifier | modifier le code] La Fondation des maladies mentales Classiquement, la maladie compte une phase dite dépressive (bas) et une phase dite maniaque (haut) d’où l’expression maniaco-dépressive ou affective bipolaire. Il faut se rappeler cependant qu’il y a une phase « normale » où le fonctionnement de l’individu est relativement adéquat. Chez certains individus, atteints de cette maladie, on retrouve des phases dites mixtes où il y a un mélange des deux phases. Phase dépressive La phase dépressive est caractérisée par :

Comportementalisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le béhaviorisme ou comportementalisme est une approche psychologique qui consiste à se concentrer sur le comportement observable[1] déterminé par l'environnement et l'histoire des interactions de l'individu avec son milieu[2]. Par exemple, l'apprentissage y est décrit comme une modification du comportement observable, due à la modification de la force avec laquelle une réponse est associée à des stimuli extérieurs (environnement externe) ou à des stimuli intérieurs (environnement interne) sur l'organisme.

psychiatry.org Les thérapies cognitivo-comportementales Psychologie scientifique par Jacques Van Rillaer - SPS n° 308, avril 2014 Ceci est la version intégrale d’un article paru dans le SPS n° 308. « Dans une large mesure, la personne apparaît comme l’artisan de sa propre destinée. Accueil Connaissez-vous les thérapies comportementales, cognitives et émotionnelles ? Notre auteur, psychiatre et psychothérapeute, directeur d’enseignement à l’université Lille Nord Europe, n’est pas un comportementaliste radical ni un opposant farouche aux thérapies psychanalytiques. Pour lui, les thérapies comportementales, cognitives et émotionnelles (TCCE) représentent aujourd’hui le courant majeur de la psychothérapie, et le mieux adapté pour le traitement des troubles psychiques les plus fréquents (anxiété, phobies, troubles obsessionnels compulsifs, dépression, addictions, troubles de la personnalité…). Elles restent pourtant mal connues et sont parfois considérées à tort comme une simple méthode de changement des comportements. Plus d’un siècle durant, des chercheurs en psychologie et des psychiatres cliniciens ont proposé de nouveaux modèles des troubles psychiques (anxiété, dépression) et de nouvelles psychothérapies. À l’origine, le béhaviorisme Le béhaviorisme est né aux États-Unis, peu après la psychanalyse.

J'ajoute ce lien vers l'Association Française des Thérapies Cognitives et Comportementales, qui permet d'accéder à un annuaire des praticiens TCC en France. Cela me parait utile dans cette section. by elsa_groupe4_psy Mar 30

Related: