background preloader

Très chers MOOCs...

Très chers MOOCs...
15, 50, 100 000 dollars ? Combien coûte un MOOC académique, exactement ? "Exactement" est peut-être un bien grand mot. Mais peut-on avoir une idée du prix des cours en ligne offerts gratuitement à des dizaines de milliers d'étudiants par les universités ? Après un premier temps d'enthousiasme et de discours messianiques affirmant que la terre promise de l'accès universel et gratuit à l'enseignement supérieur était à portée de main, les universités commencent à faire leurs comptes, et les plus connues des plateformes de MOOC aussi. Des centaines d'heures de travail qu'il faudra bien rémunérer Intéressons-nous d'abord aux universités : combien leur coûte la réalisation d'un MOOC ? Bien sûr, que le coût de ce temps doit être pris en compte ! Une centaine d'heures de préparation : les différentes estimations se rejoignent sur cette stimation du temps à consacrer par l'enseignant à la préparation d'un MOOC académique. Après le temps de la conception, vient le temps de l'animation. Références : Related:  MOOCsMOOCs

EdTech Startups Need to Keep their Eye on the Goal Startup companies in the digital education services, or EdTech, sector are slowly beginning to saturate the market. A recent article offers some recommendations to help startups avoid going out of business while they are trying to get their product to sell. The education technologies market is booming and its total value is expected to pass the $1.2 trillion mark by 2015. This market has attracted the attention of a number of players and some startup companies have enjoyed spectacular success, notably Coursera with its 2.8 million registered students and Udacity, which has attracted copious funding, raising around $20 million to date. Focusing on the user Given that numerous players are beginning to saturate the digital education market and that the time and money available to students and the parents of school pupils are limited, Samantha Faire reckons that the freemium business model could well pay off. Targeting investors and decision-makers

ITyPA, saison 2 | ITyPA Eh bien voilà, nous nous sommes décidés et déjà mis au travail : nous organisons une nouvelle saison d’ITyPA. C’est évidemment la suite de la saison 1: vous y retrouverez des têtes connues, des intrigues déjà abordées dans les premiers épisodes mains pas encore résolues, un ton et des plans familiers. Mais cette saison sera également, et heureusement , riche en rebondissements : badges, clubs, ateliers et nouvelles guest stars entretiendront le suspens tout au long des 10 semaines ! D’ici quelques jours, nous ouvrirons la page d’inscription et nous vous donnerons des précisions sur le scénario choisi… À très bientôt ! Anne-Céline, Christine, Jean-Marie et Morgan Like this: J'aime chargement… Auteur : Christine Vaufrey Consultante en ingénierie de formation en ligne et de MOOCs, Rédactrice en chef de Thot Cursus (www.cursus.edu), formatrice d'adultes.

Le cycle économique infernal de la financiarisation de l’enseignement supérieur. "MOOC fiction" Un récit en six phases de la financiarisation de l'enseignement supérieur et pourquoi ça ne peut que se terminer mal. Avec une phase actuelle qui est celle de la bulle des MOOC (Massive Online Open Courses), avant la prochaine phase qui est encore prospective mais probable. Le récit est délibérément international, le lecteur appportera les nuances qui conviennent selon les particularités institutionnelles de son pays ou de son établissement. Phase 1 : Le libéralisme dénigre systématiquement les impôts et l’omniprésence de l’Etat pour faire prospérer la rentabilité financière des entreprises, la pression est forte pour diminuer les impôts par principe, la chasse aux coûts est lancée dans les services publics pour éviter les déficits, mais tous les états s’endettent massivement pour compenser cette perte de ressources. Résultat : Les faillites d’universités se multiplient avec arrêt des paiements des salaires ou des charges.

Les MOOC J’ai découvert assez récemment les MOOC (Massive Open Online Course ou Cours en ligne ouvert et massif). L’idée est de suivre un enseignement sur un sujet précis, à distance, via internet. Les possibilités techniques offertes par la toile sont impressionnantes. On peut assister à un cours sur vidéo, discuter avec les enseignants et les autres élèves via des fora dédiés, passer des examens, s’exercer par exemple sur un logiciel dont le téléchargement est conseillé, approfondir ou non le sujet avec des modules optionnels… Je me suis inscrit à mon premier MOOC grâce à @Sous_la_blouse. Le cours est brillamment didactique, j’ai appris (de façon très grossière) à utiliser R dès la première semaine (je m’y étais cassé les dents il y a quelques mois), et j’ai compris des tas de concepts qui ne me parlaient que de très loin. J’ai trouvé à m’occuper pour octobre avec un cours de HarvardX sur la méthodologie des essais cliniques. Dans leur immense majorité, ils sont en anglais. Like this:

Anatomie d’un MOOC Typologie des MOOC dans le livre blanc d’Unow On divise traditionnellement les MOOC en deux types: d’une part les cMOOC, ou MOOC connectivistes, basés sur les interactions entre participants, et d’autre part les xMOOC, basés sur une pédagogie transmissive plus traditionnelle. Cependant, avec la diversification des pédagogies, la distinction xMOOC vs. cMOOC est devenue dans une large mesure obsolète. Quelle grille de lecture utiliser pour décrire un MOOC ? Quels sont les ingrédients qui le composent ? La première étape consiste à trouver des axes de description aussi peu corrélés que possible. l’objectif du coursle niveau de pré-requis nécessairele type de ressources utiliséesle type d’activité proposéesle degré de contrainte 1. Comme nous l’avions évoqué dans le billet Pourquoi faire des MOOC ? 2. Les MOOC sont par nature ouverts à tous les internautes, et gratuits dans une large mesure. 3. Se pose enfin la question de l’origine et de la cohérence entre les ressources. 4. 5.

Caltech MOOC Report - April 2013 Colloque 2013 Colloque du REFAD «Nouveaux horizons en formation à distance : que nous réserve l’avenir?» Edmundston (Nouveau-Brunswick) 30 et 31 mai 2013 Archives en ligne intégrales incluant pauses et clavardage * Important: Vous êtes invités à déplacer le curseur en bas de l’écran afin de visionner directement la plage horaire de votre choix ** Vous trouverez également en ligne un diaporama résumant les grandes idées de l’événement : Diaporama-Résumé Colloque REFAD 2013.pptxJournée du jeudi 30 mai 2013 (en entier) Adresse URL du 30 mai 2013 : Un monde en changement : les défis pour la formation à distance Minuterie à 0:00:00 / Message de bienvenue de la présidente du REFAD, Mme Caroll-Ann Keating, et message de bienvenue de M. Minuterie à 0:16:45 / Conférence d’ouverture par M. Minuterie à 5:56:13 / Table ronde sur les perspectives d’avenir en FAD regroupant des étudiant(e)s Mme Julie Albert (Université de Moncton / N. Mise en oeuvre de solutions innovantes Intervenants :

COurs Ouverts Pour Tous (COOPT) et documens Par Jean-Michel Salaun le mercredi 31 octobre 2012, 07:22 - Cours - Lien permanent Récemment la question des cours en ligne a rebondi avec la mise en place par de grandes universités américaines de cours ouverts en ligne (MOOC pour Massive open online course, synthèse et analyse critique de H. Guillaud et pour une synthèse des recherches sur l'intégration du numérique dans l'enseignement supérieur voir le dossier de l'Ifé sur le sujet). La différence avec la période précédente est dans l’alliance des mots massive et open. Avant d’entamer une discussion, suggérons déjà une traduction qui, sans modifier le concept d’origine, reflète mieux la relation francophone à l’éducation : COurs Ouverts Pour Tous, soit un sigle à la consonance évocatrice : COOPT. Retour aux documens Pour autant, il serait bien stupide de ne pas considérer aussi l'apport des innovations documentaires, dans leurs dimensions sociales et techniques. Vers des COOPTs Il existe déjà, ici ou là, des expériences.

Monter un MOOC : combien ça coûte ? Avec le buzz qui monte rapidement, enseignants et établissements sont de plus en plus nombreux à vouloir se lancer dans l’aventure des MOOC, et la première question qui vient naturellement à l’esprit est celle du coût. Combien faut-il pour monter un MOOC de bout en bout ? Les chiffres qui circulent sont souvent contradictoires, on entend parfois 400 euros, parfois plus de 100.000 euros. Qui croire ? La question du coût est souvent mal posée, car il n’y a pas de réponse unique. Commençons par revenir sur les principaux lots de travail. Maintenant, il reste à chiffrer un peu tout cela en termes de charge de travail. Pourtant j’avais dit un peu plus tôt qu’on pouvait s’en tirer avec 600 heures de travail. Dans ces deux budgétisations, vous constaterez d’une part que je n’effectue les chiffrages qu’en journées-homme (de sept heures), et d’autre part qu’il doit bien y avoir une quinzaine de postes au total, dont neuf pour l’équipe-projet à elle seule. Scénario 2 : Equipe d’universitaires

Apprendre à entreprendre dans un monde en réseau Les applications numériques ont beau nous rendre la vie plus simple et plus excitante au quotidien, force est de constater aussi qu'elles ont détruit un nombre considérable d'emplois. Grosso modo, toutes les tâches routinières qui pouvaient être programmées et automatisées l'ont été ou sont en passe de l'être. Des robots et des logiciels remplacent les travailleurs dans de multiples domaines; le mouvement, qui a touché en premier lieu les processus industriels, s'est rapidement étendu au process des services. Les emplois liés aux TIC devraient être moins exposés que les autres, puisque la demande en ce domaine croît sans cesse, pour automatiser toujours plus de processus. Un systéme éducatif qui ne prépare plus à la réalité du travail Les tâches et emplois les plus routiniers sont donc voués à la disparition. Une société post-emploi? UniMOOC : Apprendre à entreprendre Le slogan d'UniMOOC est "Aprender + Emprender", soit "Apprendre + Entreprendre". Jarche, Harlod. Jarche, Harold.

Quatre semaines dans un MOOC français certifiant Le MOOC "ABC Gestion de Projet" se termine cette semaine. L'objectif du MOOC était de maîtriser en 4 semaines la démarche et les outils de la gestion de projet. Depuis 4 semaines, je consulte les vidéos des cours, je réponds aux quizz d'évaluation, je travaille sur les devoirs à rendre chaque semaine, et je participe aux discussions des participants sur les forums et réseaux sociaux. Une large quinzaine d'heures par semaine environ... "ABC Gestion de Projet" est un xMOOC, un MOOC qui valide les compétences acquises en délivrant un certificat de réussite. Il est animé par Rémi Bachelet et son équipe. Un MOOC très intéressant et efficace Je ne me suis pas ennuyé un seul instant, ce que j'ai appris m'est vraiment utile, bien que j'ai déjà une maîtrise de Chef de projet multimédia. Une pédagogie assez classique Le MOOC ABC GdP était un peu "scolaire", mais je vais m'expliquer sur ce terme, qui semble péjoratif. Il était un peu "scolaire" dans le sens où (en gros) Une communauté d'apprenants

Les MOOC francophones en un coup d'oeil Les MOOC, on ne parle que de ça, presque trop, mais bien malin celui qui peut nous dire comment se porte l'offre de MOOC en français, au niveau global. Vincent Datin, initiateur du célèbre annuaire de MOOC MOOC francophone et par ailleurs collaborateur de Thot Cursus, vient pallier à ce manque en publiant un baromètre trimestriel qui, sous la forme d'une infographie consultable en un clin d'oeil, nous apporte des informations sur les points suivants : Le nombre de MOOC en français disponibles sur la période considérée; Les disciplines les plus investies; Les plateformes les plus actives; La durée moyenne des MOOC en service; La charge de travail moyenne demandée aux apprenants; La part de nouveaux MOOC dans l'offre, et leur configuration (en session / ouverts toute l'année). Si l'on reprend ces informations une par une, voici ce que l'on constate. Le nombre de MOOC en français disponibles augmente sans cesse : entre septembre et novembre 2014, 80 cours étaient disponibles.

Une plateforme pour de nouvelles idées d'entreprises Se lancer en affaires a acquis une certaine popularité, particulièrement depuis que les grands médias diffusent des émissions de téléréalité liées à l'entrepreneuriat (ex. : Dragon's Den). Quand on voit à quel point certaines jeunes entreprises sont devenues lucratives, surtout dans le secteur de l'informatique et des services numériques, il y a de quoi rêver être le nouveau Zuckerberg dans son domaine. Mais voilà, pour y arriver, il faut avoir des idées originales et répondre à des besoins inassouvis. Ce qui n'est pas toujours évident. Une plateforme d'idées Comment trouver des idées de services ou de biens ? Le site, qui a été mis en ligne en mars 2012, comprend des dizaines d'idées qui couvrent différents secteurs économiques. Mais idéesdebiz est également l'occasion pour les entreprises françaises en démarrage de se mettre en valeur et d'allumer la flamme de l'entrepreneuriat chez certains internautes. Le site propose enfin des témoignages d'entrepreneurs. Référence :

Related: