background preloader

Médiation documentaire numérique

Médiation documentaire numérique

Le numérique jeunesse | Les enfants et la tablette : expérimenter les possibilités de médiation en bibliothèque , médiathèque, classe… Une page fan Facebook pour les bibliothèques La question n'est pas nouvelle, c'est limite si elle n'est pas veille comme le monde (date de création du réseau social = 2004). Vous trouverez par ici et par là, des choses assez intéressantes sur le sujet. Force est de constater que TOUTES les bibliothèques ne sont pas sur Facebook. Alors pour défendre son bout de gras : il faut monter un projet ! Cible ? les usagers qui fréquentent la bibliothèqueceux qui ne fréquentent pas la bibliothèque, mais résident sur le territoireles jeunes et adultes Pourquoi le réseau social Facebook ? Risques à ne pas être présent sur les réseaux sociaux : passer à côté de son publicne pas être à l’écoute de son public (ne pas laisser de lieu d’expression où les usagers peuvent poser des questions / réagir, pas de lieu pour une réponse publique qui pourrait servir à d’autres)laisser d’autres acteurs parler de nous sans avoir aucune possibilité de « communication officielle »veille inexistante (que dit-on de nous ? Objectifs ? Contenu ? A quelle fréquence ? Qui ?

Tablettes en bibliothèque : pour un meilleur service aux publics De plus en plus de bibliothèques font le choix de s’équiper en tablettes pour faire découvrir ces objets à leurs usagers. Quelque soit la bibliothèque, les modalités d’utilisation sont assez similaires : ateliers de découverte, consulter la presse, heures du contes numériques… Les tablettes sont utilisées comme étant un service à part entière visant à donner une image moderne de l’établissement. Mais finalement le caractère mobile de cet outil n’est jamais véritablement exploité. La tablette est rarement utilisée comme un outil permettant d’améliorer la relation aux publics en étant plus disponible et plus proche d’eux pour répondre à leurs besoins informationnels. En effet, la tablette s’avère être une bonne occasion pour mettre en valeur l’expertise et les compétences des bibliothécaires auprès des usagers. La question du matériel A en croire les bibliothécaires américains, la mise en place de cette démarche proactive n’a pas été si aisée. Favoriser la relation avec les usagers

De l'usage des réseaux sociaux dans les bibliothèques - liebeau - Informatique Assurer une présence sur les réseaux sociaux est aujourd’hui incontournable pour les bibliothèques d’une certaine taille. Cette démarche permetde toucher un public étendu, d’assurer une médiation vers ses ressources et celles de ses partenaires, de développer la participation des usagers, et de montrer la connexion entre l’établissement et son quartier. La bibliothèque Canopée souhaite assurer une forte présence sur les réseaux sociaux. Il en est de même pour la bibliothèque en préfiguration Saint-Lazare. 1.Les critères Afin de connaître les différents réseaux sociaux existant et leursmodalités d’utilisationnous avons retenu descritères d’analyse, selon la typologie suivante : lespublicsutilisateurs du réseau social : quels utilisateurs et quels usages ?

Réflexion sur les tablettes en bibliothèques J’ai eu l’occasion d’intervenir ou de discuter à plusieurs reprises des tablettes en bibliothèques. On se rend compte que certaines questions reviennent assez régulièrement chez les collègues qui souhaitent mettre en place ce service. J’aimerais apporter quelques éléments de réponses qui, je l’espère, aideront celles et ceux qui veulent franchir le pas et proposer des ardoises numériques à leurs publics. Evidemment, les réponses reposent sur mon expérience et sur ma conception de ce service. Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord. 1) Le matériel : Apple ou Android ? 2) Accès libre/prêt : La question de la forme de la mise à disposition est inhérente aux tablettes. 3) J’achète comment les applis pour mes tablettes ? Si je suis sous iOS, je passe par l’AppStore. a) Je pique celle d’un lecteur. b) Si la bibliothèque n’a pas de CB. 4) Les tablettes ne sont pas utilisées : Il peut arriver que les tablettes ne rencontrent pas le succès escompté. 5) Autoriser ou non le téléchargement d’applis ?

Faut-il en finir avec les salons numériques dans les bibliothèques? | Le mémoire de DCB de Frédéric Souchon : Faire vivre les ressources numériques dans la bibliothèque physique. Le cas des bibliothèques universitaires pose une intéressante question. L’auteur souligne à juste titre l’importance des programmes de prêt d’ordinateurs portables dans les BU. Sur les « Salons numériques » son avis me semble significatif d’une maturité de l’intégration du numérique dans les bibliothèques : Le modèle du salon numérique, qui a fait ses preuves en bibliothèque municipale, ne nous paraît pas adapté. La question posée est donc bien celle de l’objectif des « espaces dédiés » (dédiés à des appareils) qui ne doit plus seulement assurer une fonction de découverte des équipements mais bien d’appropriation d’usages et de contenus. C’est un point de vue avec lequelle je me sens tout à fait en phase parce qu’il prend acte du déplacement de la fracture d’équipement vers l’autre fracture numérique, celle des usages.

Les droits des lecteurs numériques Les lecteurs ont-ils les mêmes droits en papier qu’en numérique ? La réponse est certainement non. En mettant en place ce nouvel accès à la lecture, les grandes plateformes mondiales telles qu’Apple, Amazon ou Google ont imposé leurs conditions d’utilisation, annihilant par la même occasion quelques-uns des privilèges logiquement accordés au lecteur papier. Qu’en est-il du cadre légal de la mise en place de ces contraintes auxquelles le lecteur numérique se confronte et quels sont les droits que ce dernier est en mesure de revendiquer ? Sur l’échiquier numérique, écosystèmes, DRM, licences, formats propriétaires et autres viennent ajouter d’autres enjeux aux droits du lecteurs – rendus autrefois célèbres par l’illustration de Daniel Pennac. Tous les utilisateurs devraient avoir les droits suivants : Pourquoi ces droits ne sont-ils pas garantis ? Sur les plateformes des grands revendeurs, ce n’est pas le produit qui est vendu mais plutôt le droit d’y accéder.

Instagram, véritable outil de communication pour les bibliothèques Avec plus de 200 millions d’utilisateurs, Instagram est LE réseau social du moment, celui sur lequel il est bon d'être vu. En effet, la plateforme s’agrandit plus vite que Facebook, Twitter et Pinterest réunis (selon certaines sources, elle connaîtrait une évolution de plus de 500 % en un an). En plus des utilisateurs anonymes, on y trouve aussi de nombreuses personnalités telles que Barack Obama et le pape François, mais aussi des institutions comme les universités, les musées, et même les bibliothèques. Outils de com' La célèbre Public Library de New York s'est inscrite sur Instagram en mars dernier. Avec Facebook, Twitter ou même les newsletters, Instagram représente pour les bibliothèques un excellent moyen de promouvoir la sortie d’un livre ou d'annoncer un événement.

8 applications enfant pour apprendre à programmer Il est parfois déconcertant de voir nos enfants aussi à l’aise avec une tablette, un Smartphone ou même un ordinateur. Ils manipulent parfaitement ces appareils dès leur plus jeune âge On est toujours absourdi de voir des touts-petits de 18 mois faire glisser des blocs sur une tablette de manière tout à fait naturelle. Pour autant, il nous paraît important que nos enfants ne soient pas simplement consommateurs de technologie. Il est essentiel qu’il la comprenne pour pouvoir en devenir acteur. N’y a-t-il pas de meilleure façon pour comprendre la technologie, que d’apprendre les bases du code et de la programmation ? Nous vous livrons donc ici 8 applications enfant pour apprendre à programmer que nous avons sélectionnées pour leur côté éducatif mais sans oublier le côté ludique. Nous les avons classées par âge pour que chaque enfant trouve l’application qui lui convienne. Dès 3 ans : Tortue logique : Laissez vos enfants découvrir la programmation et le codage via Tortue logique. iPad / iPhone

Le numérique gratuit < Zone numérique < Médiathèque Départementale Pas de Calais Une offre numérique en bibliothèque ? Pensez au gratuit ! La Médiathèque départementale vous propose de découvrir et de faire découvrir à vos usagers un univers de livres, de musiques, de vidéos et de jeux entièrement gratuit ! Sous la forme d'une publication mensuelle de mars à juillet 2015, vous pourrez retrouver un ensemble de trois fiches pratiques traitant des ressources légalement gratuites. Des sélections thématiques vous seront également proposées. Et puisque la valorisation de ce type de ressources est essentielle, les sélections vous donneront l'occasion de découvrir plusieurs outils de médiation numérique, que vous pourrez utiliser pour vos ressources gratuites ou payantes, pour communiquer au mieux auprès de vos usagers.Attention ! Alors... Vous ignorez tout du domaine public et des licences ? - Fiche pratique n° 0 : Les droits de l'e-book gratuit - Fiche pratique n° 1 : Mettre en place une offre d'e-books gratuits - Fiche pratique n°2 bis : Mettre en place un service en ligne

Biblio-connection Biblio-connection L’an dernier, le Salon du livre et de la presse jeunesse inaugurait l’édition 2011 avec la tablette XXL. Cette année, c’est au tour de la Biblio-connection d’être sous les feux des projecteurs. Ce projet a bénéficié du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l’appel à projet « Services culturels numériques innovants ». Comment ça marche ? Sur le plan technique, le dispositif fonctionne avec un vidéoo-projecteur, un écran, une interface à commande gestuelle (bon disons le, une Kinect), un écran TV qui retransmet le corps du lecteur et ses gestes (utile pour savoir si la personne est bien positionnée). Je suis bien positionné Le lecteur doit se positionner sur les marqueurs blancs pour que ses gestes puissent être captés par « l’interface gestuelle visuelle ». FPR - First Person Reader L’intérêt de la biblio-connection est son aspect collectif qui permet de mettre en scène la lecture en attribuant des rôles à chacun des participants.

Services numériques en bibliothèques : 2 guides pour accompagner les publics Comment mettre en place des services numériques dans une bibliothèque ? Comment rendre accessibles des ressources électroniques pour les usagers en tenant compte de l’offre actuelle ? Comment greffer à ses ressources numériques, une médiation et un accompagnement à ces ressources pour les usagers ? Au Québec (Canada), BiblioPresto, organisme chapeautant le développement et l’accès aux ressources numériques en bibliothèques publiques, propose 2 guides en libre téléchargement, actualisés régulièrement pour répondre aux questions posées au début de cet article. Accompagner les publics en bibliothèques Avec ces 2 dossiers pratiques, pédagogie, innovation, créativité, esprit d’équipe et compétences numériques s’entrecroisent pour fournir un accompagnement aux ressources numériques auprès des publics, valoriser cette offre documentaire, la faire connaître et soutenir l’intérêt pour le catalogue/fonds numérique. Deux guides utiles Table des matières : Qu’est-ce qu’un livre numérique ?

Related: