background preloader

04.3 Elaboration du compte de résultat

04.3 Elaboration du compte de résultat

http://www.youtube.com/watch?v=4dEcp9gCx1g

Related:  Cours GFCOMPTABILITEComptabilité financière

Le fonctionnement des comptes en comptabilité Pour comprendre comment fonctionne la comptabilité et comment se construise les états financiers que l’on retrouve dans les comptes annuels, il faut tout d’abord comprendre le fonctionnement des comptes utilisés en comptabilité. Nous allons donc abordé dans cet article de Compta-Facile le fonctionnement des comptes en comptabilité. 1. Les catégories de comptes Les comptes utilisés en comptabilité peuvent être répartis en deux catégories : les comptes de bilan et les comptes de charges et de produits : les comptes de bilan sont ceux que l’on retrouve dans le bilan comptable : il s’agit des comptes de classe 1 à 5 (capitaux propres, immobilisations, stock, fournisseurs, clients, banque…).

La balance La balance est un document comptable qui reprend l’ensemble des comptes ouverts lors d’un exercice comptable. C’est un état récapitulatif du grand-livre. La balance sert à l’élaboration du bilan, mais aussi à contrôler la déclaration de TVA et de s’assurer de son enregistrement ainsi que de son règlement. La balance est établie sous forme de liste des comptes édités dans l’ordre chronologique devant faire apparaître les colonnes suivantes : Comment lire, comprendre et interpréter un compte de résultat ? Savoir lire correctement un compte de résultat est essentiel, et ceci afin de le comprendre et de l’interpréter. Compta-Facile vous propose une fiche complète sur le compte de résultat : de quels indicateurs se compose-t-il ? Comment bien lire un compte de résultat ? Comment l’interpréter ?

Les principes comptables Les enjeux liés aux principes comptables D'un point de vue économique, la comptabilité générale a pour but de transmettre une information comptable fiable et cohérente. Ainsi selon l'article L123-14 du code de commerce : « Les comptes annuels doivent être réguliers, sincères et donner image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l'entreprise. » Lorsque l'application d'une prescription comptable ne suffit pas pour donner l'image fidèle mentionnée au présent article, des informations complémentaires doivent être fournies dans l'annexe. Analyse financière - Leçon 7 - Le compte de résultat (1/4) La deuxième pièce maîtresse des comptes d'une société est le compte de résultat. Nous avions vu précédemment que le Bilan était " une photographie " à un instant donné des biens et des engagements de l'entreprise acquis tout au long de sa vie. Le compte de résultat lui, ne s'intéresse pas au passé mais uniquement à l'année qui vient de s'écouler.

Grand-livre des comptes Un grand-livre est la transcription sur un document unique de la totalité des mouvements de comptabilité. Ces mouvements sont classés par compte, dans l'ordre de numéro prévu par le plan comptable.N'étant soumis à aucune forme particulière, le grand-livre n'est pas obligatoirement un livre et peut être présenté sous forme d'un registre relié, un classeur de feuilles mobiles, un fichier, un listing informatique. Toutefois, le grand-livre doit établir la liste des comptes, classés dans l'ordre de leurs numéros, en donnant pour chacun d'eux les informations suivantes : Numéro du compteNom du compte Dans l'ordre chronologique des opérations effectuées, on obtient les informations suivantes,

La capacité d'autofinancement (CAF) : définition, calcul et intérêt La capacité d’autofinancement désigne l’ensemble des ressources internes générées par l’entreprise dans le cadre de son activité qui permettent d’assurer son financement. Nous étudierons dans cet article de Compta-Facile la capacité d’autofinancement (CAF) : qu’est-ce que la capacité d’autofinancement ? Comment la calculer ? Pourquoi ? Comment interprêter une CAF ? Journal général et journaux auxiliaires 2 réponses3 441 lectures0 voteLien raccourci vers cette page : Votre profil membre est suspendu. Pour réactiver votre profil, veuillez nous en faire la demande en cliquant ici Lien à copier : Ecrit le: 09/11/2007 18:25 Bonjour,

SIG Avertissement: La rentabilité mesure l' aptitude de l'entreprise à dégager des bénéfices par la mise en oeuvre de moyens techniques ou financiers.Les taux qui suivent se caractérisent par le choix du "Chiffre d'affaire" comme dénominateur. De ce fait, ces taux ne peuvent pas être appelés "taux de rentabilité" car le Chiffre d'affaire reflète davantage le "résultat" d'une gestion plutôt que des "moyens mis en oeuvre". Cependant la terminologie n'est pas bien standardisée et certains auteurs les désignent comme des taux de rentabilité.

Comptabilité : ses mécanismes La comptabilité a pour objet de donner des informations sur l’entreprise. Cette information est d’abord destinée aux dirigeants, aux salariés et aux associés actionnaires de l’entreprise, qui sont les plus concernés par l’activité de l’entreprise. Cette information intéresse ensuite les tiers qui travaillent avec l’entreprise (les fournisseurs, les clients, les organismes financiers, l’État à travers l’administration fiscale). Ces différentes catégories d’agents économiques sont directement touchées par les variations d’activité de l’entreprise. Au vu de l’information, elles pourront prendre des décisions d’ordre micro-économique.

Les soldes intermédiaires de gestion - SIG Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) permettent d’analyser le résultat de l’entreprise en le décomposant en plusieurs indicateurs importants, ce qui permet d’obtenir de l’information sur l’activité d’une entreprise et la formation de son bénéfice (ou déficit). Le calcul des soldes intermédiaires de gestion s’effectue à partir des mêmes éléments que ceux qui figurent dans le compte de résultat : les charges et les produits. 1.

Processus de vente : de la prospection au suivi des clients La commande s'obtient après un processus qui aboutit à la vente. Analyser et comprendre les différentes étapes est une clé pour la réussite commerciale de toute société. En effet, en identifiant les phases qui vont transformer un suspect en client, il est possible de progresser dans ses techniques et améliorer les compétences et les outils à disposition de la force de vente. Voici un exemple de processus commercial générique 1- Connaissance de l'offre : les commerciaux doivent maîtriser l'offre produits et services sur le bout des doigts.

Related: