background preloader

L’entreprise libérée : salariés responsabilisés, créativité débridée… leaders retrouvés ?

L’entreprise libérée : salariés responsabilisés, créativité débridée… leaders retrouvés ?
EUREKA. Notion née aux Etats-Unis il y a 30 ans, l’entreprise libérée renverse la gestion pyramidale des organisations. Ce modèle peut-il aller jusqu'à refonder le pacte social entre salariés et entreprise ? Selon une étude de l’institut Gallup, en 2012, seuls 9% des salariés s’estiment "engagés" dans leur entreprise, 65% travailleraient dans une relative neutralité et 26% des salariés se sentent activement désengagés. Dès les années 1960, les recherches RH, notamment avec Douglas McGregor, se penchent sur le sujet : s’il y a une problématique d’engagement dans l’entreprise, c’est dû à un problème de management. Liberté, confiance, autonomie, écoute et responsabilisation : derrière ces mots, qui ne sont pas sans rappeler les valeurs promues par les RH dans une entreprise comme Netflix, c’est une nouvelle façon de gérer les organisations ou de libérer l’entreprise qui se développe, et qui trouve un certain écho en France, notamment sous l’influence d’Isaac Getz, professeur à l’ESCP. Related: