background preloader

Sarrasin

Sarrasin
Noms communs : sarrasin, renouée sarrasin, blé noir, bouquette. Nom scientifique : Fagopyrum esculentum (synonyme : Polygonum fagopyrum). Famille : polygonacées. Profil santé Le sarrasin est particulièrement populaire au Japon, en Russie et en Europe de l’Est et centrale. Les grains de sarrasin peuvent être consommés entiers, rôtis ou concassés, ou encore sous forme de farine de différentes moutures utilisée dans les crêpes, les pains et les nouilles (soba). Principes actifs et propriétés Les produits céréaliers sont d’une grande importance dans notre alimentation. Ces recommandations sont basées sur les résultats de certaines études épidémiologiques qui ont démontré que la consommation de grains entiers serait reliée à un risque moindre de maladies cardiovasculaires et de diabète4, de certains cancers5,6 et d’obésité7,8. Une étude d’observation a été réalisée chez une population habitant une région montagneuse de la Chine et consommant des quantités élevées de sarrasin et d’avoine10.

Plasmide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Schéma représentant une bactérie contenant des plasmides. 1 ADN chromosomique (bactérien). 2 Plasmides. Un plasmide désigne en microbiologie ou en biologie moléculaire une molécule d'ADN surnuméraire distincte de l'ADN chromosomique, capable de réplication autonome et non essentielle à la survie de la cellule. Le terme plasmide fut introduit par le biologiste moléculaire américain Joshua Lederberg en 1952[1]. Les plasmides sont généralement circulaires comme ils peuvent aussi exister en forme bicaténaire. Ils se trouvent quasi-exclusivement dans les bactéries, à l'exception notable du plasmide 2Mu que l'on trouve hébergé par un micro-organisme eucaryote (Saccharomyces cerevisiae ou levure du boulanger). Une cellule bactérienne peut en contenir une copie, pour les grands plasmides, ou des centaines pour des plasmides artificiels (construits par génie génétique à des fins de clonage de gènes). Épisomes[modifier | modifier le code] ↑ J.

Hordeum vulgare L., 1753 - Taxon n°6959 - BDNFF v4.02 Information sur la chorologie Ce projet vise à produire dans des délais raisonnables une cartographie départementale des plantes de France métropolitaine à partir du dépouillement de la littérature, et sur la base d'un critère simple, celui de la présence / absence dans le département. Ces données pourront ensuite être améliorées au cours du temps en fonction de vos remarques et de vos investigations de terrain. Ce projet est coordonné par Philippe JULVE, avec l'aide de Benoît BOCK, qui ont la lourde tâche de gérer et d'homogénéiser toutes les listes envoyées par les correspondants régionaux avant de les communiquer à Tela Botanica qui les intègre dans sa base de données. Participation au projet Vous pouvez communiquer vos remarques sur les listes départementales (ajout, suppression, commentaires) en envoyant un message aux coordonateurs ou en vous inscrivant à la liste de discussion.

Conjugaison (génétique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Schéma de conjugaison bactérienne. En biologie, la conjugaison est une méthode non sexuée utilisée par les bactéries afin de s'échanger des informations génétiques. Elle consiste en une transmission de plasmides de conjugaison d'une bactérie donneuse à une bactérie receveuse et, potentiellement, son intégration dans le génome de celle-ci. Chez les procaryotes (bactéries), la multiplication est asexuée : elle est réalisée par de simples divisions cellulaires. Les conséquences de ces transferts pour les bactéries sont énormes. Ce sont ces mécanismes qui, au fil du temps, ont transformé la bactérie bien connue Escherichia coli en Shigella flexneri, responsable de dysenterie. Le transfert entre les organismes donneur et accepteur de plasmide se fait en quatre grandes étapes : La reconnaissance se fait par l'intermédiaire du pilus. Une fois en place, le pilus sert à rapprocher les deux bactéries et à les amener au contact. Exconjuguant Littératures :

Polymère Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ils sont très utilisés pour les matrices des matériaux composites Ils ont les propriétés générales suivantes : ce sont des matériaux « légers », ils ont une masse volumique faible (en général inférieure à 1 500 kg/m3, soit une densité par rapport à l'eau inférieure à 1,5) ;ils sont en général souples, ils ont un module de Young faible (en général inférieur à 10 GPa, contre 20 GPa pour les bétons, 70 GPa pour l'aluminium et 200 GPa pour l'acier) ;ils ne sont stables qu'à des températures modérées ; un polymère est dit « thermostable » s'il résiste à 300 °C durant quelques instants, la plupart des polymères fondent ou se dégradent à des températures inférieures ;ce sont des isolants électriques et thermiques, sauf cas particuliers. Les propriétés sont déterminées par : Les polymères sont devenus l'élément essentiel d'un nombre très important d'objets de la vie courante, dans lesquels ils ont souvent remplacé les substances naturelles.

Related: