background preloader

Le XVIè siècle : la Renaissance, l'Humanisme et la Pléiade

Le XVIè siècle : la Renaissance, l'Humanisme et la Pléiade
Le XVIè siècle : la Renaissance, l'Humanisme et la Pléiade Cette ressource a été créée par Celia Guerrieri et initialement publiée sur son blog. Plan : I- La Renaissance II- L'Humanisme III- Les récits IV- La Pléiade V- La poésie VI- Les textes argumentatifs I- La Renaissance Le Moyen-Age a été une époque riche culturellement, mais lorsqu'arrive le XVIè un mouvement se produit : c'est la Renaissance.Elle trouve ses origines dans de nombreux événements qui vont bouleverser la vie occidentale : découverte de l'Amérique et de ses habitants, invention de l'imprimerie, guerres de religion avec la création du protestantisme qui va diviser la chrétienté. L'imprimerie va jouer un rôle crucial. Or, l'imprimerie va permettre de répandre tout ce savoir de l'Antiquité qui, en Occident, avait été oublié durant le Moyen-Age par la majeure partie dela population intellectuelle. II- L'Humanisme Exemple : Rabelais, Pantagruel, lettre de Gargantua à son fils Pantagruel. III- Les récits Thomas More, Utopia V- La poésie

http://lyclic.fr/lyclipedia/document/MzM2BAA=:le-xvie-siecle--la-renaissance-l-humanisme-et-la-pleiade

Related:  La Littérature au XVIe siècleRenaissance

La littérature protestante du XVIe siècle au XXe siècle Poésie profane et religieuse au XVIe siècle Plusieurs poètes d’éducation protestante, Guillaume Du Bartas (1544-1590), Jean de Sponde (1557-1595), et surtout Clément Marot (1496-1544), appartiennent à cette génération très féconde de poètes de cour, évoluant dans le cercle intellectuel qui entoure Marguerite de Navarre. Mais, dès le moment où la Réforme s’implante en France, ils témoignent d’une inspiration proprement religieuse et d’un souci d’exprimer leur foi, malgré les vicissitudes que cela peut leur apporter. La traduction des Psaumes par Clément Marot et Théodore de Bèze en est un exemple remarquable. Humanisme de la Renaissance Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'humanisme est un mouvement de pensée européen pendant la Renaissance qui se caractérise par un retour aux textes antiques comme modèle de vie, d'écriture et de pensée[N 1]. Le terme est formé sur le latin : au XVIe siècle, l'humaniste, « l'umanista » s'occupe d'humanités, studia humanitatis en latin : il enseigne les langues, les littératures et les cultures latines et grecques. Plus largement, le terme humanitas est pris dans le sens cicéronien et représente « la culture qui, parachevant les qualités naturelles de l'homme, le rend digne de ce nom[1] ».

Humanisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ainsi, cet humanisme vise à diffuser plus clairement le patrimoine culturel. L’individu, correctement instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. Les notions de liberté ou libre arbitre, de tolérance, d’indépendance, d’ouverture et de curiosité sont, de ce fait, indissociables de la théorie humaniste classique. Humanisme et philosophie[modifier | modifier le code] Dans l'acception actuelle, l'humanisme s'inspire de cette définition philosophique. Étienne Jodelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Étienne Jodelle Étienne Jodelle, né en 1532 à Paris où il est mort en juillet 1573, est un poète et dramaturge français. Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Garnier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Garnier. Robert Garnier Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Il naît dans une famille bourgeoise du Maine, relativement aisée et alliée à la noblesse locale. Pierre de Ronsard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ronsard. Pierre de Ronsard Pierre de Ronsard - peinture de l'Ecole de Blois - XVIe siècle. Pierre de Ronsard (né en septembre 1524[note 1] au Château de la Possonnière, près du village de Couture-sur-Loir en Vendômois et mort le 27 décembre 1585 au Prieuré de Saint-Cosme en Touraine[1]), est un des poètes français les plus importants du XVIe siècle. Imitant les auteurs antiques, Ronsard emploie d'abord les formes de l'ode (Mignonne, allons voir si la rose) et de l'hymne, considérées comme des formes majeures[2], mais il utilisera de plus en plus le sonnet transplanté en France par Clément Marot en 1536 en employant le décasyllabe (Mon dieu, mon dieu, que ma maistresse est belle!

Joachim Du Bellay Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Joachim Du Bellay Œuvres principales Défense et illustration de la langue française (1549) ; L'Olive (1549-1550) ; Les Regrets (1558) ; Les Antiquités de Rome (1558) Biographie[modifier | modifier le code] Plaque commémorative située impasse Chartière qui rappelle la situation du collège de Coqueret, où étudia Joachim du Bellay.

Michel de Montaigne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Signature de Michel de Montaigne. Les Essais (1572-1592) ont nourri la réflexion des plus grands auteurs en France et en Europe, de Shakespeare à Pascal[2] et Descartes, de Nietzsche et Proust à Heidegger. Le projet de se peindre soi-même pour instruire le lecteur semble original, si l'on ignore les Confessions de Saint Augustin : « Je n’ai d’autre objet que de me peindre moi-même. » (cf. introspection) ; « Ce ne sont pas mes actes que je décris, c’est moi, c’est mon essence[3]. » Saint Augustin dans ses Confessions retraçait l'itinéraire d'une âme passée de la jeunesse aux erreurs de la dévotion.

Related: