background preloader

Garry Winogrand

Garry Winogrand
Voir le portrait filmé de l'exposition : Le Jeu de Paume présente la première rétrospective, depuis vingt-cinq ans, du grand photographe américain Garry Winogrand (1928-1984). Chroniqueur célèbre de l’Amérique de l’après-guerre, Winogrand est encore mal connu, tant il a laissé de travail à accomplir — au moment de sa mort prématurée — dans l’archivage, le développement et le tirage de ses photographies. Il est cependant sans conteste l’un des maîtres de la photographie de rue américaine, au même titre qu’Evans, Frank, Friedlander ou Klein. Célèbre pour ses photographies de New York et de la vie aux États-Unis depuis les années 1950 jusqu’au début de la décennie 1980, Winogrand cherche à savoir « à quoi ressemblent les choses quand elles sont photographiées ». Winogrand a beau être considéré, par beaucoup, comme l’un des plus grands photographes du XXe siècle, l’examen de son corpus pictural et de son influence sur la discipline demeurent incomplets.

http://www.jeudepaume.org/?page=article&idArt=2012

Related:  PhotographesPhotographie de rue /STREET PHOTO

Nadar Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Nadar, pseudonyme de Gaspard-Félix Tournachon, est un caricaturiste, aéronaute et photographe français, né le 6 avril 1820 à Paris et mort le 21 mars 1910 dans la même ville. Il publie à partir de 1850 une série de portraits photographiques d'artistes contemporains, parmi lesquels Franz Liszt, Richard Wagner, Charles Baudelaire, Michel Bakounine, Victor Hugo, Jules Verne, Hector Berlioz, Gioachino Rossini, Daniel François Esprit Auber, Sarah Bernhardt, Jacques Offenbach, George Sand, Gérard de Nerval, Théodore de Banville, Jules Favre, Guy de Maupassant, Édouard Manet, Gustave Doré, Gustave Courbet, Jean-Baptiste Corot, Loïe Fuller, Zadoc Kahn, Charles Le Roux, Hector de Sastres, les frères Élisée Reclus et Élie Reclus. Le pseudonyme Nadar a également été utilisé par son frère Adrien Tournachon sous les formes Nadar jeune et Nadar jne, provoquant parfois la confusion.

Saul Leiter “To say that he flourishes at the top in the Mount Olympus of New York photography is saying a great deal. He is right up there with the amazing heights of photographic history itself. He’s more abstract than many, he’s more constructive than several but he’s also more soulful than a great many.” Max Kozloff (Art Historian) Saul Leiter’s ground-breaking work in photography and painting is only now receiving the international recognition it deserves. Les grands photographes de jazz (3/5) : Francis Wolff de l'émission Open jazz Depuis ses débuts, le jazz, surtout in situ, a captivé l’attention des grands photographes. Des rais de lumière dans la pénombre des clubs enfumés, des reflets de transpiration sur les visages à la recherche du tempo perdu, mais aussi des instants de grâce entre deux concerts au soleil de Juan-les-Pins, des silhouettes fantomatiques au petit matin sur un trottoir de New York, des portraits en contre-plongée composés comme un standard en lignes obliques et nuances de gris… Le lieu d’exposition des photos de jazz ? Les pochettes de 30cm, les pages de magazine, beaucoup de beaux livres et aujourd’hui les galeries et les plus grands musées d’art contemporain. En compagnie de Philippe Lévy-Stab et de la rigueur de son œil au format 6x6, Alex Dutilh parcours la bande son en noir et blanc de cinq photographes majeurs du siècle du jazz :

Le droit à l'image et la photo de rue : partie 2 Une législation floue en perpétuelle évolution La complexité du droit français tient à la problématique de devoir interpréter les quelques articles sur lesquels repose le droit à l’image, alors qu’il est par ailleurs très protégé. Les tribunaux s’appuient essentiellement sur la loi de 1881 du Code pénal pour la liberté de la presse et le Code civil (article 9 pour le droit au respect de la vie privée et article 544 pour le droit du propriétaire d’un bien) en passant par le code de la propriété intellectuelle. C’est pourquoi les cas de jurisprudence deviennent aussi importants que les textes de loi dans les décisions prises. Entre 1994 et 1996, le nombre de plaintes contre les photographes au titre du droit à l’image a doublé. Beaucoup d’abus ont été constatés dans les plaintes déposées et quelques cas bien connus ont lentement refait basculer le droit à l’image en faveur des photographes.

Que faire à Paris Magnum Photo ◆ L'agence et les photographes Mis à jour le 08/12/2014 Magnum Photos est fondée en 1947, soit deux ans après la Seconde Guerre mondiale. Elle doit son existence à quatre photographes : Henri Cartier-Bresson, Robert Capa, George Rodger et David « Chim » Seymour.

Droit à l'image et photo de rue : partie 1 La photo de rue est un domaine où l’on entend souvent des choses très contradictoires sur ce qu’il est permis ou non de faire. Selon Bernard Jolivalt*, arpenteur photographique des rues depuis 1967, les années 1990 ont importé des États-Unis une culture procédurière qui a fait beaucoup de tort à cette pratique. Les années 2000 et la prolifération des appareils photo numériques n’ont fait qu’accentuer la méfiance voire l’agressivité des passants à l’encontre des photographes, amateurs et professionnels. Cette tension est aussi le résultat d’excès en tous genres, de la part des photographes comme des dispositions du droit à l’image.

La photo de rue selon Benoit Rousseau Je vous en parle depuis quelques jours, je compte vous proposer régulièrement des interviews de photographes, et principalement des passionnés de photo de rue. Thomas Leuthard a déjà ouvert le bal, d’autres viendront compléter la liste. Ces entretiens nous permettront d’avoir différents regards sur cette discipline, notamment sur des questions récurrentes que se posent beaucoup de « débutants » dans la pratique. J’ai donc décidé d’aborder presque systématiquement les questions concernant le matériel, le droit à l’image, l’éternel débat entre le N&B et la couleur et comment appréhender la réaction des personnes photographiées. De quoi repartir dans les rues avec de bons conseils en tête ! Je crois qu’il sera en effet intéressant d’avoir le point de vue de différentes personnes sur les mêmes questions, celles que la plupart d’entre nous se pose.

Urban Photographer J’ai inconsciemment découvert la photo de rue en 2009 lorsque je vivais en Chine où j’ai fait des milliers de photos souvenirs et quelques dizaines de photos urbaines, que j’ai depuis redécouvert d’un autre oeil. La photo de rue est aussi délicate que passionnante, mais toujours surprenante. J’essaie de vous la rendre plus simple en vous partageant mon expérience acquise dans les rues Parisiennes !

Photo du jour : Anton Corbijn, “Miles Davis”, 1985 An­ton Cor­bijn est un pho­to­graphe hol­lan­dais né à Stri­jen en 1955 ré­si­dant au­jour­d’hui à Londres. Chro­ni­queur in­con­tour­nable de la culture pop-rock des an­nées 1980 et 1990, c’est en 1972 qu’il réa­lise ses pre­miers por­traits de mu­si­ciens et pho­tos de concerts. En 1975, après avoir as­sisté à un concert du ro­ckeur hol­lan­dais Her­man Brood dans un bar de Gro­nin­gen, il dé­cide de faire de ce type de re­por­tage son mé­tier.

Impressions d’exposition : Cartier-Bresson au Centre Pompidou Comment qualifier le parcours d’Henri Cartier-Bresson? Souvent, de son oeuvre, on ne retient qu’une facette : le photographe de Paris ou le photoreporter, omettant tous les autres aspects de sa riche et longue carrière. Présentée jusqu’au 9 juin 2014, l’exposition Cartier-Bresson au Centre Pompidou questionne l’unité et la diversité du parcours de ce maître de la photographie du XXe siècle : est-il seulement le photographe de "l’instant décisif"? Photographe célèbre , qui devait à son Diorama une certaine célébrité, avait une idée nouvelle. L'association des deux hommes devait être fructueuse. Il est toujours permis de se demander si la mort prématurée de Niepce n'a pas favorisé le succès immédiat de la daguérréotypie, car, si Niepce était un technicien, Daguerre, lui, était un peintre, un célèbre portraitiste. Sans doute, ses clients s'intéressèrent-ils plus au résultat obtenu qu'au procédé perfectionné qui le conduisit aux honneurs de l'Académie des Sciences: plaque de métal argentée, iodure d'argent à la place du bitume de Judée, exposition à la lumière du soleil tandis que des vapeurs de mercure dessinent, en clair, l'image positive du modèle. Mais s'il fallait à Niepce une journée pour effectuer une épreuve, il suffisait à Daguerre de quelques minutes pour stabiliser cette image, et quelle image ! fine, douce, très fidèle, enthousiasmante !

Related: