background preloader

LES THERMES DE CARACALLA.pdf

LES THERMES DE CARACALLA.pdf

http://www.arretetonchar.fr/wp-content/uploads/2013/IMG/archives/projets/CahiersDeVoyages/cahiers%20de%20voyages/LES%20THERMES%20DE%20CARACALLA.pdf

Related:  THERMAEthermesBazar temporaire 3Bazar temporaire 4Bazar temporaire 11

Les Thermes de Cluny Les thermes gallo-romains (dits de Cluny), construits à la fin du IIe siècle sur la rive gauche de la Seine, restent l’un des témoignages de l’architecture antique. Les thermes de Cluny à Paris En 31 avant Jésus Christ, la puissance romaine fait régner la paix et la prospérité dans l’Empire. Ce qui permet aux Romains de bâtir de grands édifices. Ils suivent les principes de l’urbanisme grec en développant peu à peu leur propre architecture.

Thermes - maquettes historiques (Rome) Les Thermes de Néron coincés entre le Stade de Domitien, à droite, et le Panthéon à gauche. Les Thermes Châteaumeillant : découverte d'un chariot romain du III ème siècle L'oppidum gaulois de Chateaumeillant - Mediolanum, vestige de la guerre des Gaules L'oppidum gaulois de Chateaumeillant (Cher) , cité dans la table de Peutinger sous le nom de Mediolanum fait l'objet de fouilles archéologiques depuis 2001 dirigées par Sophie Krausz de l'université de Bordeaux 3 . Cet oppidum, fondé au II ème siècle avant JC, faisait partie du territoire (civitas) des Bituriges Cubes, dont la capitale était Avaricum (Bourges). Son nom, Mediolanum Biturigum , vient du gaulois Mediolanon "centre du territoire". Thermes de Trajan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les thermes de Trajan (en latin : Thermae Traiani ou Thermae Traianae) sont des bains publics de Rome situés sur la partie méridionale de la colline de l'Oppius, au nord-est des thermes de Titus, recouvrant les fondations et vestiges de la Domus Aurea de Néron. Ils sont situés à la périphérie des quartiers les plus développés, mais à l'intérieur de l'enceinte délimitée par la muraille Servienne. Les thermes, inaugurés le 22 juin 109, constituent pour l'époque un ensemble monumental gigantesque, les thermes les plus vastes construits jusqu'alors, qui ne seront surpassés en taille que par ceux de Caracalla et ceux de Dioclétien. Histoire[modifier | modifier le code]

Reconstition en 3D de thermes antiques à partir des vestiges de la Crypte du Parvis de Notre-Dame Agrandir l'image vue intérieure de la crypte archéologique © Pierre Antoine/ Crypte archéologique du Parvis de Notre-Dame/ Paris Musées L'équipe scientifique de la crypte du Parvis de Notre-Dame a contribué à "Paris 3D S", projet de reconstitution 3D de Paris à travers le temps par Dassault Systèmes. Ces images sont présentées dans l'exposition "Paris disparu, Paris restitué". Le nettoyage archéologique

Hypocaustes Textes latins En complément de l’article sur le chauffage par hypocauste nous présentons ici un recueil de textes d’auteurs antiques traitant de ce système et de son utilisation dans des structures thermales. Ce recueil n’est pas exhaustif mais présente quelques textes relatifs au système d’hypocauste. Outre le texte original en latin vous y trouverez une traduction française ainsi que quelques renseignements biographiques sur les auteurs. Decimus Magnus Ausonius (310-395 après J.

Plan de Rome Le XXe siècle a été celui des deux grandes maquettes de la Rome antique : celle de Paul Bigot d'abord, réalisée pour l'essentiel entre 1904 et 1911 à l'échelle 1/400, puis celle d'Italo Gismondi réalisée entre 1933 et 1937 à l'échelle 1/250. En fait, Paul Bigot n'avait pas réalisé une seule maquette de la Rome antique : il avait fait différentes copies de son œuvre de départ. Un exemplaire de ces copies fut entreposé à l'Institut d'art et d'archéologie de Paris mais ne survécut pas aux événements de 1968. Un autre fut envoyé à Philadelphie pour une exposition mais son sort ne fut pas plus heureux. Liste de thermes romains Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les thermes romains sont un des éléments essentiels de la civilisation romaine, autant dans la vie quotidienne que dans les monuments construits pour les abriter et les alimenter (aqueducs). Cette liste alphabétique par pays recense de façon non-exhaustive les thermes du monde romain. Dans la mesure où les informations sont suffisantes, un article détaillé a été créé ou est en cours de création. Dans les autres cas, les informations disponibles à ce jour sont résumées.

Dérives et délices des thermes romains Au début de notre ère le bain n’est pas un luxe mais un facteur de paix sociale ! Rome a son ministre des Eaux, et les Romains leur paradis : des termes luxueux, véritables concessions faites au peuple par l’empereur. Ces lieux de plaisir ont tout pour heurter l’orthodoxie chrétienne. Descendant de Romulus, qui fut sauvé des eaux, les Romains ont toujours aimé la nage et le bain. La belle Claudia, Cicéron, n’habite pas au Nord du Tibre que pour séduire les jeunes gens qui s’y baignent ; César traverse les fleuves à la nage ; Néron cède au plaisir sacrilège de plonger dans la source sacrée de l’aqua Marcia ; Sénèque ne renonce que sur ses vieux jours à se jeter chaque année, pour le 1er janvier, dans l’eau de l’aqua Virgo. Toniques et fortifiantes, bonnes pour la santé, surtout quand elle est froide, l’eau apporte également aux Romains l’hygiène et la propreté corporelle.

Liste de thermes romains Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les thermes romains sont un des éléments essentiels de la civilisation romaine, autant dans la vie quotidienne que dans les monuments construits pour les abriter et les alimenter (aqueducs). Cette liste alphabétique par pays recense de façon non-exhaustive les thermes du monde romain. Dans la mesure où les informations sont suffisantes, un article détaillé a été créé ou est en cours de création. Dans les autres cas, les informations disponibles à ce jour sont résumées. Thermes de Dioclétien, Rome.

G_Préface Idées reçues et réalité vécue Publiée en 98 ou peu après, la Germanie forme, comme l'Agricola, qui la précède de peu, un opuscule de quarante-six chapitres, dont certains assez brefs. À titre de comparaison, les livres encore entiers des Annales en comptent de cinquante-huit (XIII) à plus de quatre-vingts (I et II). Ce traité succinct, qui s'inscrit dans une longue tradition ethnographique, a suscité nombre de commentaires et, si son interprétation a évolué au cours des siècles, il n'en reste pas moins un texte fondateur de la complexe identité européenne, qui se souvient, encore aujourd'hui et bien plus qu'elle ne veut l'admettre, de son antique centre méditerranéen. Ce n'est que quelques années avant la conquête de la Gaule par César que les Germains sont mentionnés comme un peuple nord-européen distinct des Celtes et des Scythes. Tacite n'en tient pas compte quand il décrit les rapports contrariés que Rome entretient avec eux depuis deux cent dix ans (Cf.

Course de chars Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les courses de chars (en grec ancien : ἁρματοδρομία / harmatodromia, en latin : ludi circenses) constituaient l'événement à nature sportive et religieuse majeure de l’Antiquité grecque, de l’Empire romain et de l'empire byzantin, pratiqué dans le cadre de nombreux jeux panhelléniques. Les graves blessures et quelquefois la mort que ces courses pouvaient entraîner pour les participants donnaient à l'épreuve une dimension spectaculaire qui contribua à son succès auprès du public. Chaque char était tiré par un, deux (bige, originellement un jeu étrusque), trois (trige), quatre (quadrige) ou six chevaux.

Related: