background preloader

Neuromarketing: Companies Use Neuroscience for Consumer Insights - Forbes.com

Neuromarketing: Companies Use Neuroscience for Consumer Insights - Forbes.com
Related:  Neuroscience

Neuromarketing Neuromarketing is a new field of marketing research that studies consumers' sensorimotor, cognitive, and affective response to marketing stimuli. Researchers use technologies such as functional magnetic resonance imaging (fMRI) to measure changes in activity in parts of the brain, electroencephalography (EEG) and Steady state topography (SST) to measure activity in specific regional spectra of the brain response, and/or sensors to measure changes in one's physiological state, also known as biometrics, including (heart rate and respiratory rate, galvanic skin response) to learn why consumers make the decisions they do, and what part of the brain is telling them to do it. Neuromarketing research raised interest for both academic and business side. In fact, certain companies, particularly those with large-scale goals, have invested in their own laboratories, science personnel and / or partnerships with academia. [1] The word "neuromarketing" was coined by Ale Smidts in 2002.[3] Coke vs.

Neuromarketing - un outil pour la publicité Electrode, IRM, le cerveau des consommateurs est aujourd'hui étudié sous toutes les coutures. Toutes ces études ont pour objectif de comprendre le comportement d'achat des consommateurs et décortiquer les raisons qui les poussent à être fidèle à une marque. De nombreuses marques se passionnent pour cette nouvelle science et le neuromarketing est sensé donner les clefs de cette décision d'achat. Mais cette nouvelle pratique est-elle vraiment très scientifique ? Pour accroître l’éfficacité des campagnes publicitaires, les scientifiques repèrent, par imagerie cérébrale, les signaux (visuels, sonores…) qui déclenchent le plus d’envie, de plaisir… Les grands groupes comme L’Oréal, Altadis ou Camel testent ces outils d’investigation cérébrale depuis une dizaine d’années. Ils investissent dans ces méthodes afin d'affiner leurs stratégies commerciales. Les axes de recherche Optimiser la mémorisation d'un message publicitaire : Les conséquences sur notre comportement d'achat

Neuroscientists reveal magicians' secrets - Technology & science - Science - LiveScience NEW YORK — There is a place for magic in science. Five years ago, on a trip to Las Vegas, neuroscientists Stephen Macknik and Susana Martinez-Conde realized that a partnership was in order with a profession that has an older and more intuitive understanding of how the human brain works. Magicians, it seems, have an advantage over neuroscientists. "Scientists have only studied cognitive illusions for a few decades. Magicians have studied them for hundreds, if not thousands, of years," Martinez-Conde told the audience during a recent presentation here at the New York Academy of Sciences. [ Video: Your Brain on Magic ] She and Macknik, her husband, use illusions as a tool to study how the brain works. After their epiphany in Las Vegas, where they were preparing for a conference on consciousness, the duo, who both direct laboratories at the Barrow Neurological Institute in Arizona, teamed up with magicians to learn just how they harness the foibles of our brains. Most popular

Neuro-marketing « Les images subliminales Les images subliminales n’ont pas tenu leurs promesses, mais les publicitaires ont trouvé d’autres techniques pour promouvoir leurs produits : c’est tout l’enjeu du neuro-marketing. Le neuro-marketing vient de l’application de la recherche en neurosciences cognitives dans les domaines du marketing et de la communication. C’est un tout nouveau domaine qui vise à comprendre les comportements des consommateurs afin de pouvoir les influencer. Le neuro-marketing repose sur : Les recherches en neurosciences sur le fonctionnement du cerveau humain lorsqu’il est soumis à des stimuli; (cf. onglet Neuro-imagerie cognitive) L’amélioration des techniques de communication. La pratique la plus courante : l’usage des sous-entendus A la place des images subliminales, une technique beaucoup plus ancienne et dont l’efficacité est maintenant prouvée par le neuro-marketing est utilisée : l’insertion d’images faisant allusion plus ou moins implicitement à la sexualité. Dans les affiches et les journaux…

Blue Brain Project Une nouvelle forme de publicité est apparue dans le métro de Beijing Une nouvelle forme de publicité est apparue récemment dans le tunnel du métro de Beijing. Il s'agit d'une série de panneaux d'affichage électronique installés sur le paroi du tunnel de métro, quand le train roule à toute vitesse, les passagers pourront voir par les fenêtres un spectacle de dessins animés. Pour le moment, on est encore à la phase de l'expérimentation. On diffuse un petit pingouin qui danse joyeusement et une phrase de salutation « Bon Voyage ». Les experts du Département de gestion du métro ont mi en garde contre l'exploitation aveugle de ces publicités lumineuses dans le réseau du métro, parce que les canalisations des câbles d'électricité et de signalisation sont très compliquées. Sous Cette Rubrique

Scientists extract images directly from brain ::: Pink Tentacle Researchers from Japan's ATR Computational Neuroscience Laboratories have developed new brain analysis technology that can reconstruct the images inside a person's mind and display them on a computer monitor, it was announced on December 11. According to the researchers, further development of the technology may soon make it possible to view other people's dreams while they sleep. The scientists were able to reconstruct various images viewed by a person by analyzing changes in their cerebral blood flow. Then, when the test subjects were shown a completely new set of images, such as the letters N-E-U-R-O-N, the system was able to reconstruct and display what the test subjects were viewing based solely on their brain activity. For now, the system is only able to reproduce simple black-and-white images. "These results are a breakthrough in terms of understanding brain activity," says Dr. The research results appear in the December 11 issue of US science journal Neuron. [Source: Chunichi]

Ces marques qui contournent la pub - Marque - Stratégie © Inditex L'enseigne de mode Zara communique via ses vitrines. Quel est le point commun entre le groupe de mode Inditex, connu pour sa marque Zara, le célèbre sorcier Harry Potter, l'enseigne de prêt-à-porter Du Pareil Au Même et la marque de poupée Corolle? © image.com_Corbis © Corolles Corolle, qui ne fait pas de pub, chouchoute, en revanche, ses distributeurs en leur offrant du mobilier spécifique. Toujours dans le secteur du textile mais cette fois pour enfants, Du Pareil au Même (DPAM) a également choisi de ne pas faire de publicité. Catherine Emprin (BETC Euro RSCG): «Une marque peut parfaitement émerger sans faire de publicité. Pas de lancement sans communication... © Vilac Oui-Oui et sa voiture en bois signée Vilac sont familières des plus petits. Une règle d'or est donc à respecter. Catherine Emprin en est persuadée: «Les marques ont des cycles de vie. Vilac, qui crée et distribue depuis plus de 80 ans des jouets en bois, en est une illustration. La pub sanctifie le produit

Technology Review: Brain Coprocessors Ed Boyden, an Assistant Professor, Biological Engineering, and Brain and Cognitive Sciences at the MIT Media Lab, will give a presentation on using light to study and treat brain disorders at 3.30pm on Wednesday at EmTech 2010. Watch a live feed of the session here. The last few decades have seen a surge of invention of technologies that enable the observation or perturbation of information in the brain. Functional MRI, which measures blood flow changes associated with brain activity, is being explored for purposes as diverse as lie detection, prediction of human decision making, and assessment of language recovery after stroke. Implanted electrical stimulators, which enable control of neural circuit activity, are borne by hundreds of thousands of people to treat conditions such as deafness, Parkinson’s disease, and obsessive-compulsive disorder.

"Le marketing ou le management de la rareté", l'original! Il y a quelques mois, nous avions publié plusieurs articles de contribution au webzine Netz, aujourd'hui disparu. Nous avons eu la mauvaise surprise de voir que l'un de ces articles publiés a été republié par un blogueur qui se l'est totalement approprié. Ce manque de déontologie est déplorable mais nous ne souhaitons pas polémiquer, l'article ayant finalement été retiré. Nous le republions ici et nous en profitons pour préciser que nous autorisons la reproduction de tout ou partie de nos articles sur d'autres blogs à condition de 1) mentionner Les Filles du Marketing comme auteur ou source et 2) ajouter un lien vers notre blog. Tout ça est quand même plus urbain non? :) Bonne lecture! Le Marketing ou le management de la rareté A quoi sert le marketing ? « Tout ce qui est rare est cher ! La rareté est le baromètre qui va permettre de fixer les termes de l’échange qui se résument par le prix dans nos sociétés. La différenciation La distribution sélective La distribution exclusive La pénurie

The Dark Side of Oxytocin, the Hormone of Love - Ethnocentrism Yes, you knew there had to be a catch. As oxytocin comes into sharper focus, its social radius of action turns out to have definite limits. The love and trust it promotes are not toward the world in general, just toward a person’s in-group. Oxytocin turns out to be the hormone of the clan, not of universal brotherhood. A principal author of the new take on oxytocin is Carsten K. In a report published last year in Science, based on experiments in which subjects distributed money, he and colleagues showed that doses of oxytocin made people more likely to favor the in-group at the expense of an out-group. These nationalities were chosen because of a 2005 poll that showed that 51 percent of Dutch citizens held unfavorable opinions about Muslims, and other surveys that Germans, although seen by the Dutch as less threatening, were nevertheless regarded as “aggressive, arrogant and cold.” Well-socialized Dutch students might be unlikely to say anything derogatory about other groups. In Dr.

Les post-tests Efficacité du message ? L’objectif des post-tests est de déterminer l’efficacité d’un message publicitaire après coup, c’est-à-dire lorsqu’il a été diffusé. Comment le message a-t-il été ressenti par le public ? Qu’a-t-il communiqué ? A-t-il été compris et accepté ? Les post-tests peuvent être réalisés de différentes manières : - Le test de la reconnaissance (méthode Starch) Il consiste à montrer aux personnes faisant partie de l’échantillon une annonce ou un spot télé ou à lui faire entendre un message radio. - Le test du souvenir (méthode Gallup & Robinson) Ici, on fait davantage appel à la mémoire de l’interviewé que l’on aide à se souvenir des messages qu’il a enregistrés. Ce site a été réalisé en juin 2005 par Michel D'Urso Résolution conseillée : 1024*768

brainSCANr Publicité, « part de cerveau disponible »... et libre-arbitre Tout le monde, ou presque, est d’accord pour dire qu’il y a aujourd’hui une pression publicitaire à la limite du supportable, les mouvements anti-pubs prolifèrent et le citoyen ordinaire déclare volontiers que, lassé, il ne prête pas ou peu d’attention à la publicité. Nous allons essayer de faire un tour rapide de cette question quant à l’effet des publicités sur ce que d’aucuns appellent de façon provocante « les parts de cerveau ». La difficulté de chiffrer Combien de publicités voyons-nous ou entendons-nous par jours ? En ce qui concerne la consommation simultanée des médias, selon une enquête de KR Médias, 71% des internautes de 13 à 24 ans surfent, par exemple, en même temps qu’ils écoutent la radio entre 21h et 22h alors que 40% des 25-34 ans surfent en même temps qu’ils regardent la télévision entre 20h et 21h. Cela vous paraît énorme ...et bien c’est pourtant loin d’être le pire cas de figure ! L’efficacité des stimuli commerciaux, hors conscience Et le libre arbitre ?

Related: