background preloader

L’obsolescence programmée des produits désormais sanctionnée

L’obsolescence programmée des produits désormais sanctionnée
La loi sur la transition énergétique, adoptée le 14 octobre 2014 par l’Assemblée nationale, définit cette pratique et ouvre la possibilité de recours en justice. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout Qui n’a jamais été mécontent d’un appareil tombant en panne quelques jours seulement après la fin de la garantie ? Il va être désormais possible de saisir la justice sur certaines pratiques industrielles visant à réduire la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin d’en augmenter le taux de remplacement, ce que l’on appelle l’« obsolescence programmée ». Obsolescence par defaut fonctionnel Selon le texte de loi, l’obsolescence programmée désigne « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise, notamment par la conception du produit, à raccourcir délibérément la durée de vie ou d’utilisation potentielle de ce produit afin d’en augmenter le taux de remplacement. Affichage de la durée de vie obligatoire Mesures insuffisantes Related:  e-businessEtude de gestion Morgane.

Obsolescence Programmée - concepts, exemples et actualités | Prêt à jeter Il semblerait même que ces 20 dernières années, les fabricants en soient arrivés à réduire de moitié la durée de vie de leurs produits. Une seule pièce défectueuse suffit à rendre certains appareils totalement inutilisables. Que l’on songe simplement aux batteries intégrées des téléphones portables. Même pour un technicien de formation, réparer ou remplacer ces composantes est devenu impossible. Quoi qu’il en soit, Apple a su trouver un arrangement extrajudiciaire avec ceux qui accusaient les batteries de ses iPhones d’être moins résistantes que celles des autres smartphones. Commanditaire de l’étude, le groupe parlementaire des Verts au Bundestag demande que des conséquences soient tirées. En France, une proposition de loi a même été déposée au Sénat. On a beau tourner la chose dans tous les sens, il n’existe à l’heure actuelle aucune preuve tangible de la grande arnaque pratiquée par les fabricants. Une énième théorie du complot ? Et si tout était notre faute ?

Obsolescence programmée : vos appareils condamnés à mort ? Obsolescence programmée : un terme un peu rébarbatif qui pourtant concerne chacun d’entre nous, ou tout du moins nos appareils électriques et électroniques en priorité. L’obsolescence programmée : définition L’obsolescence programmée ou planifiée est le processus par lequel un bien devient obsolète pour un utilisateur donné, parce que l’objet en question n’est plus à la mode ou qu’il n’est plus utilisable. En clair, certains produits sont prévus pour ne plus fonctionner ou être passés de mode après un certain temps d’utilisation afin de forcer le consommateur à les remplacer. Cette technique est particulièrement utilisée par les constructeurs d’appareils électroniques (ordinateurs, téléphones, consoles, etc.) et électroménagers. Sa signification ? Obsolescence programmée : la panne qui tombe à pic… Pour être plus clair, vos appareils seraient fabriqués pour ne plus fonctionner ou être passés de mode après un certain temps d’utilisation. De quand date l’obsolescence programmée ?

Peut-on vraiment lutter contre l’obsolescence programmée ? - Rue89 - L'Obs Vous achetez un micro-ondes neuf, toutes options. Vous y mettez le prix parce qu’avoir cinq modes de décongélation, ça peut servir. Trois ans plus tard – et après n’y avoir réchauffé que des saucisses de Strasbourg le dimanche soir –, il vous lâche. Malheureusement, la réparation du magnétron vous coûterait trois fois plus cher qu’un appareil neuf, alors vous jetez votre micro-ondes. D’énervement, vous en parlez à vos parents, qui vous disent que, eux, ils en avaient un à 200 balles en 1989 et que, même s’il a jauni, il fonctionne toujours aujourd’hui. Ils vous parlent d’obsolescence programmée, et de l’hypothèse selon laquelle les fabricants d’objets high-tech concevraient délibérément des appareils prévus pour casser au bout de quelques années. L’un des premiers a avoir développé cette théorie [PDF], c’est Bernard London, en 1932, dans un texte appelé « Ending the Depression Through Planned Obsolecence » (En finir avec la dépression, par l’obsolescence programmée). Un vote à l’Assemblée

High Tech: vers une obsolescence programmée des téléviseurs | Economie Écran noir ! C'est ce qui menacerait un téléviseur sur quatre l'an prochain. La raison de cette panne géante programmée ? Un simple changement de normes, mais qui affectera tous les téléviseurs achetés avant 2008. Soit tout de même quelque 10 millions de postes (sur 40 millions), si on en croit le cabinet GFK… Avril 2016 sonnera, en effet, la fin de la définition standard (la SD) au profit de la Haute Définition (HD) et le passage de la norme de diffusion MPEG-2 à la MPEG- 4. La plupart des téléviseurs commercialisés dans notre pays avant 2008 ne correspondant pas à ces nouvelles normes, ils devront donc être renouvelés. Comme à l'époque, le gouvernement devrait mettre en place des mesures d'accompagnement pour aider les ménages les moins aisés à passer aux nouvelles normes, en s'équipant, par exemple, d'adaptateurs. L'occasion de changer pour un écran incurvé ? La plupart des « écrans plats » qui équipent désormais les salons le sont.

l'obsolescence programmée Hello ! Bienvenue sur le blog Madmagz TPE ! Pour recevoir des conseils toute l'année, n'hésite pas à t'abonner à notre compte Twitter. Bon courage pour les TPE ! Les mises à jour de votre téléphone ne se font plus au delà de deux ans ? Bonne lecture ! Magazine créé avec Madmagz. Rencontre avec Rebecca, la créatrice du magazine, élève de 1ere ES au Lycée Bellevue à Fort-de-France, en Martinique Pourquoi un magazine pour votre TPE ? Pourquoi avoir choisi Madmagz ? L’idée de réaliser un magazine m’est venue en consultant une publicité pour MadMagz, donc cela m’a paru un choix évident. Comment cette expérience a-t-elle été perçue ? Cette expérience s’est révélée très enrichissante. Bonne chance, Rebecca !

Comment lutter contre l’obsolescence programmée ? Rafaele Rivais a relayé sur son blog SOS Conso, samedi 20 avril, un article largement repris et débattu au sujet de l’obsolescence programmée, notion selon laquelle la durée de vie des produits serait volontairement programmée pour être écourtée. Mais alors que le sujet est de nouveau au cœur de l’actualité, quels sont les outils à disposition des institutions publiques et des citoyens pour ne pas subir l’obsolescence des produits ? Les différents types d’obsolescence Il est courant de différencier plusieurs types de « désuétude planifiée ». D’après un rapport d’information déposé par la mission d’information sur la gestion durable des matières premières minérales au nom de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire et présenté par les députés M. En août 2012, un rapport publié par l’Ademe sur la durée de vie des équipements électriques et électroniques insistait sur la notion d’« obsolescence conjoncturelle » des produits pouvant être liée à :

N° 2314 - Proposition de loi de M. Dominique Le Mèner visant à lutter contre l'obsolescence programmée (Renvoyée à la commission des affaires économiques, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) présentée par Mesdames et Messieurs Dominique LE MÈNER, Dino CINIERI, Jean-Sébastien VIALATTE, Patrice MARTIN-LALANDE, Xavier BRETON, Marc LAFFINEUR, Didier QUENTIN, Jérôme CHARTIER, Nicolas DHUICQ, Bernard DEBRÉ, Jean-Louis CHRIST, Alain LEBOEUF, Alain MARTY, Philippe GOSSELIN, Franck GILARD, Michel HEINRICH, Virginie DUBY-MULLER, Lionnel LUCA, Arlette GROSSKOST, Valérie LACROUTE, Marie-Louise FORT, Bernard PERRUT, Marie-Christine DALLOZ, Claude STURNI, Élie ABOUD, Alain SUGUENOT, Frédéric REISS, Jean-Pierre GORGES, députés. Mesdames, Messieurs, L’urgence écologique doit toutes et tous nous interpeller et nous faire prendre conscience de la nécessité de changer nos habitudes de consommation. L’article 1 vise à donner à cette pratique un cadre juridique clair en la définissant et en y appliquant des peines dissuasives. « Art.

Le Sénat adopte le nouveau délit d’obsolescence programmée Le Sénat a adopté tard dans la nuit l’article de la loi sur la croissance énergétique punissant les pratiques dites d’obsolescence programmée de deux ans de prison et de 300 000 euros d’amende. L'objectif ? Sanctionner les fabricants réduisant sciemment la durée de vie de leurs produits (imprimantes, smartphones...) afin que les consommateurs les remplacent plus souvent. C’est aux alentours de minuit que les élus du Palais du Luxembourg ont été amenés à se prononcer sur l’article 22 ter A du projet de loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Cet article introduit dans notre droit une définition de ce qu’est l’obsolescence programmée. Une première. Députés et sénateurs s'attaquent à l'obsolescence programmée Ajoutées par voie d’amendement à l’Assemblée nationale, ces dispositions avaient été substantiellement réécrites en janvier par les sénateurs de la commission du développement durable (voir notre article). Aucun amendement n'avait été déposé Xavier Berne

La vie gâchée des objets Alléluia, il est né, le divin objet ! Le dernier rejeton d'Apple vient enfin d'être présenté aux fidèles. Non, il ne s'agit pas de l'iPhone 5, cette antiquité d'un mois et demi. Le bébé, c'est l'iPad Mini, la tablette miniature du géant à la pomme. Si chou, si prometteur, si désiré. Mais lutter contre quoi au juste ? A LIRE: notre dossier EcoFutur, le magazine de l'économie innovante Il existe peu d'exemples avérés de ces «sabotages» organisés. Grille-pain . L'obsolescence programmée, au sens large, s'avère donc bien plus insidieuse qu'un vulgaire travail de sape des ingénieurs. L'obsolescence programmée multiplie donc les astuces pour créer le besoin d'acheter. Plus subtil encore, l'argument écologique : remplacer permettrait de dépenser moins d'énergie. Cercle vertueux. L'obsolescence programmée, multiforme, est donc au cœur du modèle économique actuel. Parallèlement, on croule sous les déchets. D'où l'impérieuse nécessité d'agir. «Chatons». (2) «Bon pour la casse», éditions LLL.

Related: