background preloader

Le guide de survie des restaurateurs sur les réseaux sociaux

Le guide de survie des restaurateurs sur les réseaux sociaux
Cet article a été publié il y a 3 ans 1 mois 12 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Aujourd’hui, la plupart des restaurants possèdent leur propre site Internet et sont cités sur les portails et guides en ligne. 1 Commencer par combattre les idées reçues Avant même d’apporter des solutions concrètes aux restaurateurs, nous devrions commencer par vaincre les réticences en tordant le coup à quelques idées reçues encore tenaces. Il faut être expert pour utiliser les réseaux sociaux : se servir des réseaux sociaux à titre professionnel ne demande pas de compétences informatiques particulières. Les médias sociaux constituent bien une solution de communication accessible à tous les restaurateurs, qu’ils disposent ou non de budgets publicitaires, qu’ils tiennent une table étoilée ou une brasserie de quartier, qu’ils ouvrent midi et soir ou uniquement pour le déjeuner. 2 Choisir les réseaux sociaux les plus pertinents

Les statistiques du web et des réseaux sociaux en octobre 2014 Régulièrement, l’agence We Are Social publie des documents pour faire le point sur les chiffres du web et des réseaux sociaux. Des états des lieux bienvenus, qui permettent de bien cerner où nous en sommes. Voici les principaux chiffres à connaître sur le web en octobre 2014. 7,266 milliards : c’est le nombre total d’habitants sur Terre, en comptant les enfants2,986 milliards : c’est le nombre d’internautes (41% de la population)2,016 milliards : c’est le nombre de comptes actifs sur les réseaux sociaux (28%)3,6 milliards : c’est le nombre de personnes qui utilisent un téléphone mobile (50%)1,589 milliard : c’est le nombre de comptes actifs sur les réseaux sociaux sur mobile (22%). We Are Social a réalisé le Top 10 des réseaux sociaux en terme d’utilisateurs actifs mensuels. L’agence fait également le point sur les services de messagerie instantanée.

Mobile-friendly APIs are the (travel) agents of change - Tnooz The API economy in travel is emerging in response to a paradigm shift in the relationship between travel sellers and buyers, with mobile driving the innovations in business models. In a Tnooz-led session at ITB last week, attendees heard from an API specialist, an electronic ticketing platform provider for tours and activities and the digital director of an established luxury hotel chain. Raphael Klingmann, co-founder of XapiX, represented the API economy, or at least a very specific subsector of that economy. His Berlin-based business’ portfolio includes building shopping and booking APIs which can be integrated into consumer-facing apps. He said that “the most effective new innovations are re-combinations to solve specific customer problems and mobile apps are the best way to deliver this”. Leith Stevens, vice president and co-founder of Actourex, was more circumspect about the API economy.

Quelles sont les destinations les plus actives sur les réseaux sociaux en France ? Mercredi soir sur la scène du Palais Beaumont de Pau, l'agence social média We Like Travel a récompensé trois acteurs du tourisme institutionnel pour leur présence sur cinq réseaux sociaux. Les comptes Facebook, Twitter, Youtube, mais aussi Pinterest et Google + ont été examinés en suivant 17 indicateurs de performances (autant qualitativement que quantitativement) sur un an. Dans la catégorie "région", c'est le CRT Guadeloupe a reçu un prix. Le CRT compte près de 220 000 fans sur Facebook avec un taux d'engagement de 2,09%. Pour le département, la Manche Tourisme s'est vue félicitée. Sur Youtube, la chaîne Normandie tourisme dénombre le plus de vidéos vues soit plus de 4 millions.

HNN Amusement parks have figured out how to use technology to skip lines, make F&B reservations and purchase in-the-moment upgrades, but hoteliers have yet to harness the revenue-driving power of tech-driven convenience. At the recent 2016 HTNG North American Conference, SeaWorld Parks & Entertainment Chief Information Officer Darla Morse described how that company, which is moving into the world of hotels and resorts, created an app that helps monetize the very idea of convenience at its amusement parks. The app is helpful for consumers in many ways; it stores guests’ passes, gives guests a dynamic map to help get around the park, tracks where they parked their car and gives a schedule of events and shows. Using geolocation, the app offers many upselling opportunities, including skipping lines, ordering food and making food-and-beverage reservations while attending a show. And SeaWorld isn’t alone in this endeavor. I don’t often root for companies to find new ways to take my money.

Cartographie des médias sociaux - MAJ août 2014 Déterminer les médias sociaux indiqués pour votre entreprise est un passage obligé mais peut se révéler une tâche difficile. En effet, que vous soyez novice ou adepte des plateformes sociales, vous devez effectuer votre choix en fonction de nombreux critères: l’existence de votre cible sur le média, la taille potentielle de l’audience, le montant des investissements nécessaires pour déployer une stratégie efficace, les usages de la plateforme par les utilisateurs et les marques etc. >> Prochaine Formation Facebook le 16/12/2014 à Paris : Acquérir des Fans, Créer de l’Engagement, Générer des Leads >> Afin de vous aider dans cette tâche, je vous propose de découvrir la cartographie des médias sociaux réalisée par 360i, qui présente pour plusieurs médias sociaux populaires (Facebook, Twitter, Youtube, Instagram, Pinterest, Tumblr, Vine et Google Plus) des informations importantes telles que:

E-Commerce : comment réussir sa transformation digitale ? - E-marketing Année après année, le commerce électronique maintient son rythme de croissance. Selon les derniers chiffres fournis par la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), pour le second trimestre 2015, le chiffre d’affaires de ce secteur a atteint 15,5 milliards d’euros, soit une hausse de 16 % par rapport au deuxième trimestre 2014. Ces chiffres sont les meilleurs connus depuis 2011. Dans cet univers bien établi qu’est le e-commerce, deux tendances se détachent. comment réussir sa transformation digitale Premièrement, le développement de nouveaux canaux par la mise en place d’une marketplace. Différentes alternatives sont possibles : devenir opérateur de marketplace en s’appuyant sur des briques fonctionnelles e-commerce existantes (Search & Navigation, Product Information Management, Order Management, etc.), rejoindre, en tant que vendeur, une plate-forme déjà bien établie comme Amazon ou enfin diffuser ses produits sur plusieurs marketplaces en intégrant un hub.

Les tendances clés du e-tourisme pour 2015 - ET10 C’est toujours dans la bonne humeur que commence les rencontres du tourisme. Cette année encore pour la dixième édition la journée débute avec le traditionnel baromètre e-tourisme présenté par Guy Raffour. Cette année Guy Raffour a très largement insisté sur la notion d’expériences, de voyages thématiques. La préparation de séjour a donc selon lui de plus en plus d’importance. Le besoin de partir reste « vital » pour les Français. (64% des agents de voyages le contactent) Le comportement des touristes français Ils ne souhaitent pas partir à crédit, ils prévoient un budget avant de partir. Le « lastminute » est vraiment une tendance durable : 31% se décident dans les 15 derniers jours. En comparaison à 2013, les Français ne partent pas plus, malgré les efforts des acteurs du tourisme. 16% de csp+, le plus gros volume reste les employés et les ouvriers. Les retraités, employés et les csp (78%) sont ceux qui partent le plus Taux départ de court séjour (marchand) : 32% (+2pts vs n-1) Les facteurs :

Les « emoji » constituent-ils un langage à part entière ? Le Monde.fr | | Par Morgane Tual (envoyée spéciale à Austin (Texas) En 2015, les dictionnaires Oxford ont désigné comme mot de l’année un emoji, le « visage avec des larmes de joie ». Deux ans plus tôt, le roman Moby Dick a été entièrement traduit en emoji, ces petites icônes employées, entre autres, dans les textos ou sur les réseaux sociaux. Les emoji ont aussi été utilisés pour traduire de la musique classique, ou pour raconter des événements, comme l’a fait le joueur de tennis Andy Murray après son mariage. Ces icônes, que nous utilisons de plus en plus, sont-elles sur le point de devenir un nouveau langage universel ? Lire aussi : J.J. Nés à la fin des années 1990, les emoji ont vu leur utilisation exploser après leur intégration par défaut au clavier des iPhone, en octobre 2011, suivie par Android, en juillet 2013. « L’an dernier, leur utilisation a dépassé celle des smileys pour la première fois », souligne Gretchen McCulloch. « Miroir culturel » « Un complément au langage »

L’Histoire des réseaux sociaux au travers d’une infographie Entreprises • Fondations • Associations « Une carte du monde sur laquelle ne figure pas le pays d’UTOPIE ne mérite pas le moindre coup d’œil. »Oscar Wilde Un média de sens Depuis mars 2014, POSITIVR repère et partage chaque jour des initiatives positives, des causes inspirantes, des innovations prometteuses, des artistes talentueux et des actualités dans l’air du temps. Notre objectif est simple : mettre en lumière les acteurs du changement, les créateurs de solutions, les projets qui œuvrent pour une TRANSITION écologique et sociale. Une méthode originale Impact Nous identifions et sélectionnons des sujets exceptionnels, pertinents et concernants sur les thématiques que nous portons. Éditorial Nous éditorialisons, rapportons, décryptons et mettons en lumière ces sujets à travers le prisme du journalisme d’impact. Data Nous testons, analysons et optimisons en temps réel pour obtenir les meilleurs potentiels de viralité et de visibilité sur le web. Une audience affinitaire Label Remise cumulable *

Related: