background preloader

Le virus Ebola : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

Le virus Ebola : Toute l'actualité sur Le Monde.fr.

L'actualité du virus Ebola en temps réel Crédits : Charting the Path of the Deadly Ebola Virus in Central Africa. PLoS Biol 3/11/2005 Sur cette page, suivez l'actualité de la nouvelle épidémie du virus Ebola, apparue en Guinée en février 2014. Cette page est mise à jour dès que l'actualité l'exige. Pour suivre le développement en temps réel de l'épidémie du virus Ebola, vous pouvez aussi suivre le compte Twitter que nous avons créé à cet effet. Suivre l'actualité du virus Ebola sur Twitter : Au cours du mois de février 2014, une nouvelle épidémie du virus Ebola (image ci-dessus) a vu le jour dans le sud de la Guinée. 19 janvier 2015 : • L'épidémie du virus Ebola, apparue en Guinée en février 2014, serait entrée dans une phase de reflux. 15 janvier 2015 : • Des dizaines de milliers de personnes vont être vaccinées en Afrique de l'Ouest avec deux vaccins développés l'un par Merck, l'autre par GSK. >> En lire plus sur Le Figaro : "Ebola : deux vaccins testés à grande échelle". • L'épidémie Ebola en recul ? 7 janvier 2015 : Extrait :

L’un des deux vaccins attendus contre Ebola ne sera pas disponible avant 2016 Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Paul Benkimoun Les vaccins développés dans l’urgence contre le virus Ebola parviendront-ils à temps pour immuniser les soignants et les populations les plus exposés et enrayer enfin l’épidémie qui sévit depuis mars 2014 en Afrique de l’Ouest, avec plus de 4 500 morts ? La question est posée après les déclarations du responsable de la recherche vaccinale de la firme pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK), qui reconnaît des retards à lancer ce programme et n’envisage pas que son vaccin puisse être disponible avant 2016. Lire aussi : Ebola ou la guerre sans tête GSK travaille sur l’un des deux candidats vaccins contre le virus de la fièvre Ebola identifiés comme prometteurs par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Après des résultats encourageants lors d’essais sur des singes, la phase préliminaire d’études chez l’homme a été lancée au début d’octobre sur des volontaires sains aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Ebola (maladie à virus Ebola) Épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest en 2014 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest débute en Guinée en décembre 2013[2], mais n'est déclarée qu'en mars 2014[3], avant de s'étendre au Liberia, à la Sierra Leone et au Nigeria. L'épidémie, causée par la souche Zaïre du virus, est la plus meurtrière depuis la découverte des premiers cas en 1976[4]. Le patient zéro serait un enfant décédé en décembre 2013 dans le village reculé de Méliandou, près de Gueckédou dans le sud-est de la Guinée[2] ou bien alors une guérisseuse enterrée à Sokoma en Sierra Leone. C'est la première fois que le virus est détecté hors d'Afrique centrale depuis sa découverte en 1976[5]. Développement[modifier | modifier le code] Premières contaminations[modifier | modifier le code] Puis vint le tour d'une infirmière (S5) et de la sage-femme (S6) du village, le 2 février. Propagation régionale et internationale[modifier | modifier le code] Le premier bilan effectué par l'OMS date du 23 mars 2014.

Urgence Ebola - Dossiers | Médecins Sans Frontières VÊTEMENTS DE PROTECTION« Les combinaisons sont tellement étouffantes qu'il est difficile de rester à l'intérieur plus de 40 minutes. Vous transpirez énormément - jusqu'à deux litres à chaque fois - mais vous ne vous refroidissez pas, parce que la sueur ne s'évapore pas », explique Pascal Piguet, logisticien. VESTIAIRESAvant d'entrer dans la zone à haut risque, les personnels s’aident mutuellement à enfiler et retirer leurs combinaisons de protection. ENTRÉE DU PERSONNEL DANS LA ZONE A HAUT RISQUE« Chaque fois, avant d’entrer, nous planifions tout dans les moindres détails. Nous avons 30 minutes de briefing sur ce que nous allons faire et nous prévoyons tous les équipements nécessaires à l'avance », explique Pascal. SORTIE DU PERSONNEL DE LA ZONE A HAUT RISQUEEn sortant de la zone à haut risque, les personnels retirent leurs combinaisons de protection et se désinfectent. INCINÉRATEURTout ce qui est utilisé dans la zone à haut risque et qui ne peut être désinfecté est brûlé. msf.fr

1250 infographie Ce qu'en pense leProf. BrunoMarchou deToulouse «Je n'ai pas peur du virus Ebola, j'ai peur de la panique qu'il va provoquer en France», assure le professeur Bruno Marchou, chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de Purpan à Toulouse. C'est dans son service qu'a été admis, mardi soir, un trentenaire rentrant de Guinée. Sans pour autant être atteint du virus Ebola, qui sévit actuellement en Afrique de l'Ouest, il souffrait de forte fièvre et de troubles digestifs. Comment contracte-t-on ce virus ? Il faut un contact direct avec un liquide biologique comme le sang, les selles, les vomissures. Et si un patient est atteint du virus. Un message d'alerte sanitaire, daté du 6 août dernier, demande aux professionnels de santé de le transférer immédiatement dans l'établissement de santé de référence régional à Bordeaux où se trouvent des chambres à pression négative. Pourtant, il s'agit d'un virus très dangereux… Certes, et pour lequel on n'a pas encore de traitement. Quelles sont ces mesures d'hygiène ?

CARTE. Tous les cas d'Ebola répertoriés dans le monde EBOLA - La fièvre hémorragique Ebola a officiellement fait plus de 4500 morts dans sept pays, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié le 12 octobre. Découvrez ci-dessous la carte des pays touchés par le virus. L'OMS distingue deux groupes: le premier est composé des trois pays les plus atteints (Liberia, Sierra Leone et Guinée), en rouge sur la carte. Le second compte le Nigeria et le Sénégal (en orange sur la carte), qui ne sont officiellement plus touchés par l'épidémie, ainsi que les Etats-Unis et l'Espagne. Les points rouges représentent les malades infectés en Afrique avant d'être rapatriés et soignés en Europe ou en Amérique. Enfin, une épidémie d'Ebola sévit par ailleurs dans une région reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo (43 morts sur 71 cas au 7 octobre). » Découvrez ci-dessous tous les cas d'Ebola répertoriés dans le monde :

Ebola (maladie à virus Ebola)

Related: