background preloader

Individualisation / personnalisation : enjeux pour le scénario et le tutorat

Individualisation / personnalisation : enjeux pour le scénario et le tutorat
Mis à jour le (Mardi, 14 Juillet 2009 19:25) Ecrit par Anna L’objectif de cet article est de distinguer les termes individualisation et personnalisation qui sont souvent utilisés indifféremment en FOAD. Chacun a pourtant sa spécificité: l’un renvoyant plutôt à une problématique de scénario et l’autre au tutorat. Définitions Le dictionnaire entretient une relative confusion entre ces termes. Si l’on recherche par exemple les items «individu» et «personne», on trouve: Individu: unité élémentaire dont se composent les sociétés. L’un renvoie en quelque sorte à l’autre, et l’on comprend alors qu’il est sera plus productif de considérer ces termes, contextualisés dans un discours pédagogique. Dans son article, Annie Louat associe individualisation à «la mise en place d’un travail individuel», tandis que la personnalisation«doit permettre à l’enfant de travailler en fonction de ce qui lui est propre, de ses intérêts, de ses besoins en faisant de lui l’acteur principal de son éducation.» Synthèse

http://www.supportsfoad.com/index.php/articles-foad/36-scenarisation/56-individualisation-personnalisation-enjeux-pour-le-scenario-et-le-tutorat

Related:  Diversification et différentiation pédagogiqueLe suivi des élèvesdanflytree

Différencier son enseignement à l’université? 31 mai 2009 par Amaury Daele Plusieurs observations et témoignages m’ont récemment poussé à rechercher de la documentation à propos de la différenciation de l’enseignement: une assistante, suite à un cours ex-cathedra avec 70 étudiant-e-s se demande s’il est possible de donner sa matière autrement, mais elle écrit: "Je garderai cependant le même genre d’approche pour l’enseignement, car vu le type de cours il n’y a pas tellement de possibilités".dans les évaluations des enseignements, lorsque des étudiant-e-s de différentes disciplines sont rassemblé-e-s pour un même cours, je vois souvent des commentaires du type: "ce cours est trop facile pour les géologues et trop difficile pour les géographes", "ce cours a beaucoup d’intérêt pour les psychologues mais beaucoup moins pour les sociologues", etc.un assistant donne cours à un groupe composé d’étudiant-e-s de 19-20 ans et de professionnel-le-s de 40-50 ans qui ont déjà 15 à 20 ans de carrière: comment intéresser tout le monde? P.

6 propositions pour évaluer autrement Je remonte cet article un peu vieux parce que j'ai tout mis en place et tout "validé". Quand on ronchonne parfois sur la qualité de nos animations pédagogiques, celle-là était vraiment top... Jeudi dernier, j'ai assisté à une animation pédagogique sur le thème de l'évaluation sommative (du CP au CM2, voire au-delà), assurée par mon IEN. Égalité, compétition et perfectibilité Égalité, compétition et perfectibilité Faut-il lutter contre toute forme d'inégalité ?par Catherine Kintzler En ligne le 14 février 2013 La devise républicaine « Liberté-Egalité-Fraternité » place l'égalité en son centre, mais aussi en seconde position dans une séquence sur laquelle il est intéressant de s'interroger (1). Son homogénéité repose sur l'objet dont elle parle : les citoyens sont libres, égaux et fraternels (2).

Individualiser versus personnaliser La multiplication de propos sur la montée de l’individualisme dans les sociétés occidentales a réussi à créer un phénomène étonnant : on ne parle plus (ou de moins en moins, hormis comme prétexte) de groupe humain, de réseau, de personnalité (je caricature… bien sûr). Au contraire individualisme et compétition sont désormais tellement communs qu’ils font en quelque sorte partie d’un patrimoine commun, d’une culture en quelque sorte, qui se développe progressivement, à tel point que des comportements ordinaires de la vie quotidienne mettent en scène des rivalités entre des individus qui in fine empêche chaque personne de se développer. L’idéologie de la compétition et de la réussite individuelle (même dans les collectifs) poursuit son développement malgré les dénégations de certains (cf. les réponses des nageurs des relais après avoir gagné un titre, propos de joueurs de sports collectifs qui se rebellent contre l’autorité…). Or personnaliser ce n’est pas individualiser.

Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? En contexte scolaire, toute situation pédagogique peut être représentée par le modèle suivant inspiré de Legendre (2005). Lors d’une situation pédagogique, un sujet fait l’acquisition d’un objet d’apprentissage sous la responsabilité d’un agent qui utilise certaines formules pédagogiques et tient compte de différents aspects du milieu. Tel qu’illustré, il s’établit entre ces quatre composantes, différents types de relations pédagogiques (relation d’apprentissage, relation d’enseignement, relation didactique).

L’évaluation : ressources produites par le groupe thématique de l’académie de Versailles - Réforme du collège Diaporama (mis à jour le 3/11/16) Le diaporama ci-dessous vise à présenter l’évolution de l’évaluation dans le cadre de la réforme du collège. Déjà présent dans la loi d’orientation, le principe de l’évaluation positive est réaffirmé dans le décret du 31.12.2015 relatif à « l’évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire ». Suite à la publication des arrêtés du 31.12.2015, les nouvelles modalités d’attribution du DNB ainsi que le contenu du livret scolaire sont également exposés dans le diaporama. Avec la première "Serious Games Store" éducative, Nathan veut accompagner les enseignants vers le numérique A l'occasion du lancement, le 13 mars, de sa Serious Games Store, Nathan, associé à l'éditeur Daesign, a présenté sa gamme de jeux sérieux. Mais l'éditeur scolaire est allé plus loin. Il a montré comment des organismes d'enseignement les utilisent et avec quel profit. Il a réussi à faire passer une idée forte : avec les jeux sérieux les enseignants restent indispensables. Alimenté par les jeux produits par Daesign ces dernières années, le catalogue de la Serious Games Store est impressionnant. Daesign a réalisé pour de grands groupes, comme Renault ou Michelin, des jeux sérieux orientés surtout vers le management et le juridique.

Personnalisation, individualisation Par François Jarraud Les points de vue d’ Agnès Van Zanten et Choukri Ben Ayed Agnès Van Zanten : Critique de la personnalisation "En remplaçant l'objectif d'une école pour tous par celui d'une école pour chacun et en déplaçant la responsabilité de l'Etat vers les individus, ce discours (sur la personnalisation) rompt pourtant significativement avec les valeurs qui ont animé les politiques éducatives depuis l'après-guerre", écrit Agnès Van Zanten dans L'Express. "Par ailleurs, connaît-on vraiment les effets des initiatives qui y sont associées ?

La différenciation pédagogique par l'exemple, au Canada On fait comme si on ne le savait pas, mais il faut bien se rendre à l'évidence : nous n'apprenons pas tous de la même façon. Même si aucun de nous n'est programmé pour apprendre d'une façon ou d'une autre, nous développons très tôt des stratégies d'apprentissage différenciées, en fonction de notre environnement personnel et culturel, en inter-relation avec nos centres d'intérêt, nos proches et nos mentors. Il est communément admis qu'il existe trois style dominants d'apprentissage : visuel, auditif, kinesthésique. Les stratégies individuelles d'apprentissage s'appuient sur une dominante, généralement combinée avec un style associé.

Evaluation bienveillante, la place de l'élève dans le processus Quelles innovations pour une évaluation bienveillante valorisant les acquis des élèves et leur capacité à progresser ? Les démarches innovantes présentées préfigurent les nouvelles modalités d’évaluation inscrites dans la réforme du collège. Elles ont toutes en commun d’avoir fait le choix d’une évaluation à la fois constructive, motivationnelle, interactive, et régulatrice. L'évaluation dans le système éducatif D'autres formes d'évaluation, plus récentes, prennent moins de place et de temps, et sont parfois insuffisamment développées : l'évaluation des élèves (indépendamment de leur notation), l'évaluation des enseignements, l'évaluation des établissements scolaires et universitaires, l'évaluation de tel ou tel espace ou organisation éducatif (une région, etc.) et, plus généralement, l'évaluation du système éducatif pris dans son ensemble. Toutes ces formes d'évaluation, traditionnelles ou plus récentes, très ou peu développées, ne me semblent avoir de justification profonde qu'en fonction de leur usage. A mon avis, elles n'ont pas leur justification en elles-mêmes, elles ne sont qu'un instrument au service de la politique éducative. Il s'agit ici d'une conception instrumentale de l'évaluation.

Personnalisation, individualisation Introduction Jacqueline BONNARD février 2012 « Dans une société sans projet, on demande à chacun de construire le sien » écrivait JP BOUTINET dans son ouvrage « L'anthropologie du projet »[1]. Il constatait que nous passions ainsi d'une culture activo-passive à une culture pronominale caractérisant la culture « à projet » ; ainsi dans la sphère scolaire on ne dit plus « l'élève a échoué » mais « il s'est planté » ou encore qu'on oriente les élèves mais qu'ils s'orientent.

Related: