background preloader

VIDEO. Le bras artificiel contrôlé par la pensée... deux ans après

VIDEO. Le bras artificiel contrôlé par la pensée... deux ans après
En janvier 2013, un Suédois amputé du bras droit a été la première personne a bénéficier d'une prothèse d'un genre bien particulier : celle-ci se greffe directement sur l'os et est connectée à ses nerfs et muscles, de façon à être contrôlée par la pensée. Une technique appelée "ostéo-intégration". Près de deux ans plus tard, cette prouesse technique fait l'objet d'une publication de suivi parue le 8 octobre dans la revue Science Translational Medicine, qui met à disposition deux vidéos surprenantes montrant le potentiel du dispositif. Comment vit le patient avec sa prothèse ? Quelles améliorations ont été apportées ? Cette première réalisée par l'équipe chirurgicale de Rickard Brånemark, de l'hôpital universitaire Sahlgrenska à Göteborg (Suède) semble bien être un succès. Un pas immense vers "l'homme bionique" Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, le membre artificiel peut être "contrôlé" comme s'il s'agissait d'un vrai. Une union intime entre le corps et la machine

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20141010.OBS1767/video-le-bras-artificiel-controle-par-la-pensee-deux-ans-apres.html

Related:  La main bioniqueTranshumanismeBionicsDifférentes prothèses bioniques

Les Français sont-ils prêts à repousser les limites biologiques Une majorité de Français (60 %) sont favorables aux prothèses robotisées pour le corps, mais 85 % désapprouvent la greffe de composants électroniques dans le cerveau, selon une enquête publiée mardi 14 octobre par le quotidien La Croix. 85 % des personnes s'opposent à l'idée de greffer des composants électroniques sur le cerveau PROGRÈS. Pour 62 % "les limites humaines seront continuellement repoussées", tandis que 37 % estiment qu'"on arrive progressivement aux limites humaines", selon cette enquête du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc).

L'œil (vraiment) bionique sera imprimé en 3D VISION. Ce n’est encore qu’un doux rêve, mais des ingénieurs planchent sur la prochaine génération d'œil bionique. Bien loin de la prothèse - déjà impressionnante - de l'Argus 2 qui permet à des quasi non-voyants de retrouver des perceptions visuelles, le projet porté par la société MHOX entre de plein pied dans le transhumanisme, un mouvement qui prône l'amélioration des capacités physiques et mentales de l'homme par les biotechnologies. À mi-chemin entre le biohacking et la bio-impression 3D, les concepteurs du projet EYE (Enhance Your Eye, littéralement "augmenter votre œil") ont imaginé un globe oculaire qui permettrait par exemple d'augmenter son acuité visuelle sur commande jusqu'à atteindre un score de 15/10, de décider de passer en vision noir et blanc (ou de changer pour n'importe quel filtre), de zoomer, d'obtenir une vision nocturne, et même de se connecter au Web via une puce wifi installée sur le nerf optique, artificiel évidemment.

Un bras bionique révolutionnaire rend la sensation du toucher à un homme amputé Un Américain a pu retrouver le sens du toucher, quatre ans après avoir été amputé de la main droite. Tout ceci grâce à un bras bionique révolutionnaire connecté à des électrodes implantées dans le bras de l'homme. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook

La prothèse de bras contrôlée par la pensée utilisée au quotidien Ce Suédois est la première personne à utiliser au quotidien une prothèse contrôlée par la pensée. Il y a bientôt deux ans, une équipe de l’université Chalmers lui a implanté une tige en titane qui sert de support à la prothèse, ainsi qu’une interface neuromusculaire. Chauffeur poids lourd de profession, cet homme mène une vie quasi normale. © Ortiz-Catalan/Chalmers University of Technology PREMIERE MONDIALE. Des Chinois modifient le génome d'embryons humains GATTACA. Coup de tonnerre dans le monde de la génétique. Un groupe de chercheurs chinois a annoncé mercredi 22 avril 2015 avoir procédé à des modifications génétiques sur des embryons humains. Une première mondiale qui réalise le fantasme - ou la crainte - d'une intrusion dans le code du vivant humain. Une expérience qui constitue le franchissement d'une ligne jaune.

Ma nouvelle main bionique - Réseau Nouvelles Technologies (APF) Par ergotic dans Robotique le 18 Septembre 2014 à 10:42 France 4 a diffusé le lundi 15 septembre, un documentaire retraçant le parcours de Fabrice Barès, premier Français à être appareillé d’une prothèse bionique. (prothèse bebionic, )Ci dessous, la bande annonce de ce reportage, consultable encore 4 jours en replay sur France Tv Pluz : Une main robotique gagne à tous les coups à pierre-feuille-ciseaux Une main robotique gagne à tous les coups à pierre-feuille-ciseaux Développée à l’Université de Tokyo depuis quelque temps, cette nouvelle itération de leur main mécanique s’avère être tout simplement imbattable au célèbre jeu pierre-feuille-ciseaux. Bien que sa première version fût déjà capable de détecter en un temps-record le signe que vous alliez lui présenter (ceci grâce à divers capteurs d’images), ses servomoteurs ne lui permettaient pas en revanche de positionner ses doigts suffisamment rapidement pour remporter la manche.

Des implants oculaires bioniques pour une vue parfaite durant toute votre vie Avec l'âge, la vue est l'un des sens qui s'altère le plus. Pour y remédier, la médecine offre plusieurs solutions, la plus commune étant le port de lunettes. Mais aujourd'hui, avec la technologie moderne, ce sont les implants oculaires bioniques qui pourraient bien faire leur révolution. LifeHand 2 : une prothèse de main connectée au système nerveux avec le sens du toucher Et si l’on pouvait enfin redonner le sens du toucher à une personne amputée d’un bras grâce à une prothèse de main de nouvelle génération ? C’est l’ambition de la prothèse LifeHand2 et du projet ad-hoc du Campus Bio-Medico de l’université de Rome, avec un financement du ministère italien de la santé. Le principe de cette main artificielle est non seulement de proposer ce qui se fait de mieux en matière de prothèse de main, mais également de la connecter au système nerveux de la personne qui la porte afin de lui donner la possibilité de saisir et de manipuler un objet plus finement, tout en ressentant la forme, la température et la résistance de l’objet ainsi touché par la prothèse. Cette prothèse a été implantée et testée au cours d’un projet de recherche nommé NEMESIS (NEurocontrolled MEchatronic Hand ProstheSIS). Plus d’informations sur

Main bionique et lecteur code-barres, les nouvelles technologies luttent contre le handicap Entrepreneurs, associations et grandes entreprises mobilisés autour des questions de handicap se sont retrouvés jeudi 9 et vendredi 10 octobre à Paris à l’occasion du « Tour des solutions » du Mouves. Sur scène, quand Nicolas Huchet s’empare du micro, personne ne s’aperçoit de rien. Et pourtant, la main droite qui empoigne naturellement l’objet est une main robot, que le mécanicien de 30 ans a conçue et fabriquée lui-même. Le jeune Breton présente son projet devant la soixantaine de responsables associatifs, entrepreneurs sociaux et représentants de grandes entreprises réunis au siège parisien de l’association Aurore dans le cadre du « Tour des solutions », organisé par le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves). =>Bionicohand, une main bionique pour moins de 1 000 €

Une intelligence artificielle de Google capable de discuter du sens de la vie Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Humain — Quel est le but de la vie ? Machine — Etre au service du plus grand bien. Humain — Quel est le but des êtres vivants ? Walking Assist Device – Les jambes Robots de Honda La société HONDA mène aussi des recherches dans le secteur de la robotique. Voici son dernier né : cet incroyable « Walking Assist Device« , autrement dit une assistance électronique à la marche ! Honda, qui on le sait s’intéresse à de nombreux secteurs d’activité dont la robotique, vient de dévoiler un appareillage pour le moins inattendu. Comme les jambes d’un robot que l’on aurait adaptées à une nouvelle fonctionnalité, il s’agit ni plus ni moins d’un système très évolué d’aide à la mobilité individuelle. Comme on peut le voir sur ces images et sur la vidéo du constructeur, ce mini exosquelette est constitué de deux jambes articulées, reliées à une selle et à deux chaussures, le tout associé à un mécanisme comprenant deux moteurs électriques, pour un poids de 6,5 kg et une autonomie de 2 heures grâce aux batteries Lithium ion. Vidéos de Walking Assit Device – Les jambes Robots de Honda :

Les personnes handicapées vont pouvoir remplacer leur main perdue grâce à cette prothèse au prix très abordable Une jeune entreprise italienne a développé une prothèse de main à bas coût en utilisant l’impression 3D. Son but étant qu’un plus grand nombre de personnes amputées puissent profiter d’un produit fini plus facilement. DGS vous présente cette invention ingénieuse et altruiste. Les 37 projets d’Elon Musk contre les dangers de l’intelligence artificielle Le patron de Telsa et de SpaceX a donné près de 7 millions de dollars à des organismes de recherche pour prévenir les risques de l’intelligence artificielle. Avec Bill Gates et Stephen Hawking, le milliardaire américain Elon Musk fait partie des grandes figures qui ont exprimé, ces derniers mois, leur inquiétude vis-à-vis des progrès de l’intelligence artificielle (IA). En guise de passage à l’acte, le célèbre PDG du constructeur de voitures électriques Telsa et de SpaceX a attribué la semaine dernière des millions de dollars dans 37 projets de recherche destinés à prévenir les risques liés à l’IA. Lire : Des scientifiques américains s’inquiètent de l’évolution de l’intelligence artificielle Berkeley, Stanford, Oxford Sept mois plus tard, 37 équipes de recherche ont été sélectionnées, parmi près de 300 candidates, pour recevoir une partie de cette somme.

Related: