background preloader

Enquête société Mères porteuses : les arguments pour et contre

Enquête société Mères porteuses : les arguments pour et contre
On en est où dans les autres pays ? La controverse sur la légalisation des mères porteuses dure depuis des années. La loi de bioéthique de 2004 devant être révisée l’an prochain, le débat se fait désormais plus que polémique. D’un côté, les partisans du « pour », de l’autre les adeptes du « contre ». Petit récapitulatif des arguments les plus souvent cités dans les deux camps. Emilie Poyard On en est où dans les autres pays ? La gestation pour autrui est autorisée au Canada, dans certains états américains (comme en Californie), en Belgique (en raison d’un vide juridique), au Danemark ou au Royaume-Uni (si ce n’est pas rémunéré), mais aussi en Israël, en Grèce ou en Finlande… On en est où en France ? On en est où en France ? Le fait pour une femme de porter l’embryon d’une autre, contre rémunération ou non, est interdit dans notre pays depuis 1994, après avoir été un temps toléré. En février, six Français sur 10 se disaient favorables à la légalisation. > www.etatsgenerauxdelabioethique.fr

http://www.elle.fr/Societe/Les-enquetes/Meres-porteuses-les-arguments-pour-et-contre-862086

Related:  GPA, Mères porteusesGPADÉBAT GPAGPA

Mères porteuses - gestation pour autrui. Pour ou contre ? Le débat fait rage parmi mes contacts… vient en effet de sortir dans Le Monde (1) un appel signé des noms les plus prestigieux en faveur de l’autorisation et de l’encadrement très strict de la Gestation Pour Autrui (GPA). Parmi ces personnalités, certaines avec lesquelles je ne cache pas que je ne suis souvent pas en accord, d’autres dont le travail m’intéresse beaucoup plus (G. Fraisse, C. Fourest, S. Comment la France évolue sur la gestation pour autrui Des déclarations de la garde des sceaux, Christiane Taubira, et une décision de justice relancent la polémique autour de la gestation pour autrui. Pourtant, rien n’est ici très nouveau. Explications.

Gestation pour autrui, une mère porteuse, la législation en France C'est parfois le dernier recours vers lequel se tournent les couples pour concevoir un enfant. En effet, suite à un problème médical ou génétique, ou dans le cadre d'un couple homosexuel désirant un enfant, la Gestation pour autrui (GPA) apparaît souvent comme une solution adéquate.Le terme mère porteuse ou de gestation pour autrui correspond à une technique d'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) qui fait généralement suite à l'infertilité ou à la non possibilité pour un couple d'avoir un enfant. La mère porteuse ainsi choisie reçoit le sperme du père ou un embryon déjà fécondé selon le souhait des parents. Cette démarche de gestation pour autrui se complique nettement dès que l'on s'intéresse de plus près à la législation en vigueur...

La légalisation des mères porteuses fait débat. Voici quelques explications pour en savoir plus. Le recours à une mère porteuse est interdit en France depuis 1994… alors que les partisans de la gestation pour autrui ne cessent d’augmenter. Pour mieux comprendre les enjeux d’une telle pratique, nous avons fait le point en onze questions-réponses. Qu’est-ce que la gestation pour autrui (GPA) ? La révision des lois de bioéthique . FAQ - Actualités Toutes les FAQs citoyens Qu’appelle-t-on la bioéthique ? Le mot bioéthique est constitué de deux racines : "bio" signifiant "vivant" et "éthique" "ce qui est bon pour l’homme". La bioéthique concerne la médecine et la recherche utilisant des parties du corps humain.

Qu'est-ce que la GPA, la gestation pour autrui ? - Ça m'intéresse Ce couple d'Espagnols a fait appel à une mère porteuse en Inde, en 2011. ©Reuters Une circulaire de Christiane Taubira, ministre de la Justice, a mis le feu aux poudres dans le débat sur le mariage gay. Envoyée aux magistrats, elle vise à faciliter l’acquisition de la nationalité française pour les enfants nés d’un père français et d’une mère porteuse à l’étranger.

Pourquoi sommes-nous contre la gestation pour autrui GPA ? Dans nos sociétés libérales et du chacun pour soi, voilà une nouvelle opportunité de gagner de l’argent : commercialiser la naissance des enfants. A l’instar d’une maison louée pour « les vacances » l’utérus serait loué pour fabriquer l’enfant désiré. Et voilà l’occasion d’ouvrir des agences de location, de développer la publicité sur les meilleures offres.etc. C’est déjà ce qui se pratique dans les pays où elle a été instaurée. Sauf que les femmes et leurs enfants ne sont pas des objets inanimésLe corps des femmes n’est pas une marchandise et l’enfant ne saurait être considéré comme un objet qu’on convoite et qu’on achète. ’un comme l’autre sont des êtres vivants susceptibles de souffrir dans leurs chairs et plus grave encore dans le développement harmonieux de leur psyché. Elle créera un nouvel asservissement des femmes (les plus pauvres, les sans profession, etc.) et donc, un nouveau créneau d’exploitation féminine.

GPA. "Si on admet qu'un enfant peut être donné, alors il est traité comme une chose" Signataire avec Michel Onfray, José Bové et Sylviane Agacinski, d'un texte intitulé "Non aux mères fantômes !", publié dans "le Monde" du 16 juin), Marie-Anne Frison-Roche est agrégée des facultés de droit et professeur à Sciences-Po Paris. Elle s'interroge sur les conséquences qu'aura cette décision sur la notion même de filiation, les droits humains de la femme et de l'enfant, et appelle les responsables politiques à légiférer. Interview. L'Obs.

GPA : la France de nouveau condamnée par la CEDH - La Parisienne Comme les autres enfants, Manon et Matéo doivent pouvoir figurer sur le livret de famille de leurs parents, Karine et Fabrice. Et peu importe qu'ils aient été conçus par gestation pour autrui (GPA) ! Bis repetita ! Voici la France de nouveau rappelée à l'ordre en matière de GPA. Hier, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) l'a condamnée à payer 25 000 € à une famille pour avoir refusé de transcrire les actes de naissance de leurs deux enfants nés à l'étranger. Manon et Matéo, des jumeaux, sont nés le 22 novembre 2010 à Karkhov (Ukraine). La révision des lois de bioéthique . FAQ - Actualités Toutes les FAQs citoyens Qu’appelle-t-on la bioéthique ? Le mot bioéthiqueBioéthiqueQuestions éthiques et sociétales posées par les innovations médicales qui impliquent une manipulation du vivant comme les expérimentations sur l’homme, les greffes d’organes et l’utilisation des parties du corps humain, la procréation médicalement assistée, les interventions sur le patrimoine génétique, etc. est constitué de deux racines : "bio" signifiant "vivant" et "éthique" "ce qui est bon pour l’homme".

Inscription à l'état civil d'enfants nés par GPA : la France à nouveau condamnée par la Cour européenne des Droits de l'Homme La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) condamne la France, dans un arrêt rendu jeudi 19 janvier, pour ne pas avoir accepté de transcrire à l'état civil les enfants nés en Ukraine d'un couple français, par gestation pour autrui (GPA). D'après l'avocate du couple, jointe par franceinfo, il s'agit de la cinquième condamnation de la France dans ce type d'affaire. Les autorités françaises peuvent faire appel de cette décision et saisir la Grande chambre de la CEDH. Dans le cas contraire, le couple pourra entamer les démarches pour faire inscrire ses enfants, nés en 2010, à l'état civil français.

Related: