background preloader

IRIN ? nouvelles et analyses humanitaires Afrique, Asie, Moyen Orient

IRIN ? nouvelles et analyses humanitaires Afrique, Asie, Moyen Orient
Étude kényane : le décès d’une mère coûte cher à sa famille KISUMU, 15 avril 2014 (IRIN) - Le décès en couche d’une mère s’accompagne d’implications personnelles et émotionnelles évidentes. Une nouvelle étude menée au Kenya, dont l’objet était de calculer l’impact économique exact d’un tel drame sur le foyer, a révélé que les familles pouvaient s’en voir fragilisées et basculer dans la pauvreté. Lire l'article Le top 10 des philanthropes africains NEW YORK, 14 avril 2014 (IRIN) - Quelque 7 milliards de dollars sont octroyés chaque année par les philanthrocapitalistes africains – du moins ce sont ceux dont nous avons connaissance.

http://www.irinnews.org/fr/

Related:  veille humanitaire

CERI Spécialiste des partis et des mouvements sociaux en Amérique latine, Hélène Combes est chargée de recherche au CNRS. Elle a rejoint le CERI en 2011 et a récemment coordonné, avec David Garibay et Camille Goirand, l’ouvrage intitulé Les lieux de la colère : occuper l’espace pour contester, de Madrid à Sanaa paru chez Karthala. - Cet ouvrage s’intéresse à un angle mort dans la sociologie des mouvements sociaux : que signifie « spatialiser l’analyse des mobilisations » ? - Je vais partir du paradoxe qui a été à l’origine de cet ouvrage collectif : les mobilisations étaient souvent associées, dans les médias, à des lieux physiques.

Arendt Les trois tomes des Origines du totalitarisme se présentent comme trois études juxtaposées sans rapports évident entre elles : a) L'antisémitisme Hannah Arendt y procède à une histoire politique et sociale des juifs depuis le XVIIIème siècle. Trois refus sont clairement affirmés : Il n'y a pas un antisémitisme un et éternel. L'antisémitisme n'est pas un nationalisme latent puisqu'il se développe alors que s'effondrent les Etats-Nations. Les juifs ne sont pas des boucs-émissaires, ce qui exclurait toute responsabilité politique.

La Gazette Santé-Social Vis ma vie d'humanitaire Quand concours de titrage… Ça faisait longtemps mais vous vous souvenez certainement du principe : Si un de ces gifs vous inspire, cliquez sur “une idée ?” en haut de la page et proposez votre titre. Je publierai les meilleurs à la rentrée ! [herodote.org] Sherlock Holmes : l'ombre du héros C’est dans le sein d’une Grande-Bretagne à la fois inquiète, inquiétante, paradoxale et légère que s’enracine le mythe holmésien. Sans doute éprouvait-on un obscur désir d’ordre, de justice et de vertu dans une société puritaine néanmoins minée par le vice et l’immoralité, et Doyle se fit le porte-parole de cette Angleterre « des purs ». Celui qui toujours marqua un profond attachement aux valeurs britanniques, menant une existence digne et exemplaire, ne pouvait qu’engendrer, croit-on, un personnage sans peur et sans reproche, un héros au sens le plus absolu du terme – la réincarnation du Sauveur. Cependant l’écrivain ne pouvait échapper entièrement à l’influence mortifère de son milieu, et Sherlock Holmes, presque à l’insu de son créateur, devait porter les stigmates de cette époque ambiguë, poussant même la logique fort loin. Un enfant du siècle ?

Actualités sociales hebdomadaires Comment présenter un exposé par écrit Comment présenter un exposé par écrit Bernd Schwischay Sommaire Problèmes matériels divers Composition du travail Page de titre Mineurs isolés étrangers dans un lieu d'hébergement tenu par des Thénardier On connaît les relations étroites entre France Terre d’Asile et l’ASE de Paris, et particulièrement le SEMNA (Secteur éducatif mineur non accompagné) : le tri des « arrivants » a été confié à France Terre d’Asile dans le dispositif de la PAOMIE (Permanence d’accueil et d’orientation des mineurs isolés étrangers) dont les critères subjectifs et arbitraires d’accueil et de refoulement ont déjà été dénoncés [1]. Les jeunes qui se retrouvent au DMA Stendhal, après avoir gagné le passage par la moulinette de la PAOMIE, sont provisoirement admis, au titre de l’accueil d’urgence, à charge du département de Paris - accueil qui ne devrait pas dépasser cinq jours selon les règles légales et treize jours selon les termes du protocole du 31 mai 2013 [2]. Dans les faits, cet « accueil » est d’une durée moyenne de 130 jours, selon les termes de FTDA [3], soit 26 fois plus que la durée légale. L’un des MIE hébergé y entame en janvier son quatorzième mois de présence, soit 84 fois la durée légale !

Related: