background preloader

Les ados français ne boudent pas Facebook, avec 84% d’inscrits chez les 15-24 ans

Les ados français ne boudent pas Facebook, avec 84% d’inscrits chez les 15-24 ans
Malgré les rumeurs annonçant la mort de Facebook, le réseau de Mark Zuckerberg est encore aujourd’hui le réseau social préféré des Français. D’après une étude récemment publiée par Ipsos, trois quarts des Français pensent que Facebook est le réseau « le plus actif et le plus dynamique ». Parmi ses utilisateurs, les plus jeunes sont encore aujourd’hui les plus présents. En effet, 84% des 15-24 ans affirment avoir un compte sur le premier réseau social du monde, un chiffre qui n’a pas évolué depuis quelques années mais qui démontre que les jeunes ne boudent pas Facebook comme on le prétend. Dix ans après le lancement du réseau, Twitter et Snapchat n’arrivent toujours pas à faire de l’ombre à Facebook, qui atteint aujourd’hui un taux de reconnaissance de 97% en France. Bien que les jeunes soient les plus présents sur Facebook, on y retrouve toutes les tranches d’âge, avec notamment une présence importante des 55 ans et plus (45% disent aussi être sur Facebook). Source : Ipsos Related:  Les ados

6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux Dans son livre, la chercheuse danah boyd explore la vie des jeunes sur Internet. Nous lui avons demandé des pistes pour comprendre leur comportement. Après dix années de travail auprès de jeunes Américains, danah boyd, blogueuse sans majuscule, chercheuse chez Microsoft Research et professeure associée à l’université de New York, publie un livre pour éclairer l’usage que les adolescents ont des réseaux sociaux. It’s complicated : the social lives of networked teens (disponible gratuitement en anglais, en attendant une traduction en français) veut expliquer aux parents ce que font concrètement leurs enfants sur Internet, s’attachant à démonter plusieurs fantasmes et à nuancer les risques les plus couramment évoqués (cyberaddiction, perte d’identité, disparition de leur vie privée, harcèlement, mauvaises rencontres). It’s complicated, du nom d'un statut Facebook, illustre toutes les facettes de cette vie en ligne qu’ont ces adolescents aux yeux rivés sur leur smartphone. 1. 3. 4. 5. 6.

Quand Instagram fragilise les jeunes filles | Le Figaro Madame « Thomas aime votre photo. » « Sabrina aime votre photo. » Les notifications défilent sur le smartphone, et notre sourire s’illumine. Et pour cause, le selfie posté quelques minutes auparavant sur Instagram a nécessité certains efforts. Pose avantageuse, lèvres pulpeuses, cheveux faussement décoiffés, cette photo nous donne une allure folle et il serait dommage de ne pas l’exposer aux yeux de nos abonnés. Lancée en 2010, l’application a changé notre mode de communication basé, dans ce cas précis, sur des photographies. Elle permet de partager des clichés, de signaler qu'on les aime et de commenter ceux des autres. C'est devenu l'outil indispensable de tout addict du smartphone. Si Facebook et Twitter règnent encore chez les plus jeunes, Instagram semble s'imposer chez les ados. Pour le site américain Quartz, l’application ruinerait même leur estime d'elles-mêmes. « Parcourir les réseaux sociaux toute la journée peut-être préjudiciable au bien-être. » Car cela renforce la fébrilité.

Comment toucher la communauté adolescente sur les réseaux sociaux ? | Institut Pellerin - Formation De nombreux articles traitant de la migration des adolescents vers des réseaux sociaux que n’utilisent pas leurs parents ont été publiés cette année. Mais les habitudes des adolescents ont-elles changé ? Quelles sont leurs attentes, leurs aspirations, leurs craintes ? Et comment les marques peuvent-elles s’adapter à ces évolutions dans leur stratégie social-média ? C’est ce à quoi nous vous proposons de répondre à travers des exemples concrets. A) Pourquoi et comment les adolescents utilisent-ils les réseaux sociaux en 2014 ? Interrogeons-nous dans un premier temps sur cette période indispensable à l’évolution de chacun pour sa construction personnelle qu’est l’adolescence. Ses grandes caractéristiques sont : le besoin d’appartenance à un groupele besoin de reconnaissancele besoin de partage d’expériences avec les pairsle besoin de liberté et d’autonomiele besoin de grandir En France, 9 ados sur 10 sont au moins inscrits sur un réseau social, d’après une étude Médiamétrie réalisée en 2014.

Facebook Still Dominates Teens’ Social Usage Ever since Facebook CFO David Ebersman admitted last October that young teens were visiting the site slightly less frequently, most have accepted as fact that young people are fleeing Facebook en masse. Ivy League researchers have forecast that the service will be all but dead by 2017; President Obama recently claimed that young people “don’t use Facebook anymore”; and when comScore recently reported that fewer college students were using Facebook, media outlets ran stories on the “social platforms college kids now prefer.” But if you take a closer look at the data it tells a very different story. Sure, many data sources show that Facebook’s usage among young people has declined slightly — but the drops are small, and the huge majority of this audience still uses the site. For instance, that comScore report only found a three-percentage-point drop in college-aged adults’ Facebook usage and reported that 89% of this audience still used Facebook — far more than used any other social site.

A Teenager’s View on Social Media Written by an actual teen I read technology articles quite often and see plenty of authors attempt to dissect or describe the teenage audience, especially in regards to social media. However, I have yet to see a teenager contribute their voice to this discussion. This is where I would like to provide my own humble opinion. For transparency, I am a 19-year-old male attending The University of Texas at Austin. This article will not use any studies, data, sources, etc. I think the best way to approach this would be to break it down by social media network and the observations/viewpoints I've gathered over the years. Facebook In short, many have nailed this on the head. Facebook is often used by us mainly for its group functionality. Messaging on Facebook is also extremely popular among our age group, mainly because they provide the means to talk to those people who you weren't really comfortable with asking for their number but comfortable enough to send them a friend request. Instagram Twitter

Pourquoi les jeunes préfèrent-ils Twitter à Facebook ? Analyse du hashtag #TwitterCestMieuxQueFacebookCar C’est un secret de polichinelle : les jeunes « likent » de moins en moins Facebook, n’en déplaise au géant américain. En 3 ans, selon une étude sur les ados américains, l’ex réseau social préféré des jeunes a été relégué au second plan par Twitter, lui-même attaqué sur ses platebandes depuis plusieurs mois par Snapchat. En France, même combat. Nous avons réalisé grâce à l’outil Sysomos une analyse des principaux mots-clés associés à ce hashtag et de la relation qu’ils entretiennent. Highlights Au centre de ce buzzgraph, c’est le mot « genre » qui est le vecteur des conversations. #TwitterCestMieuxQueFacebookCar ici on a pas les vieux bails du genre “un j’aime = à bébé baleine sauvé au chili”— océane (@drugoflouis)26 Mai 2014 On distingue 3 types de critiques : La présence de la famille et des prochesL’absence de liberté d’expressionL’accumulation d’éléments perturbateurs 1. #TwitterCestMieuxQueFacebookCar tu n’y croises pas tes poirents !

Comment les adolescents utilisent les réseaux sociaux ? Les adolescents, qui intéressent beaucoup les marques pour leur qualité de consommateurs, ont une place très importante dans l’écosystème des réseaux sociaux. Quelles sont leurs habitudes ? Les ados et les réseaux : vaste sujet qui fait souvent polémique aussi bien sur les sujets négatifs tels que la vie privée, de l’âge auquel on les laisse y avoir accès, la cyberintimidation ect et d’un autre côté, l’enrichissement personnel, l’accessibilité à l’information, les échanges avec les autres. Tout le monde se pose beaucoup de questions, sans entrer dans la polémique, restons factuels avec quelques chiffres d’usage et une infographie très intéressante sur les habitudes des 13-19 ans sur les réseaux sociaux pour accompagner les analyses. D’une manière générale, parents, futurs parents, amis, il est important de surveiller les activités de vos enfants sur le net, de les accompagner et de leur expliquer les dangers et les aspects bénéfiques des réseaux. *Source de l’infographique présentée :

Teens Are Leaving Facebook For Facebook I spent most of last weekend hanging around hundreds of teenage girls who, like me, were trailing around an up-and-coming teen heartthrob who got his big break on social media. I was there for a story, they for selfies, but while we sat cross-legged on the cement floor of a sports arena, they patiently humored my questions about which social networks they use. Twitter, Vine, Instagram, YouTube, the 13- to 16-year-olds answered. And you guys are all on Facebook, right? I asked my adopted clique, figuring it was such a given, they'd taken their membership there as assumed. No. "It’s like the mom and dad version of Instagram and Twitter," a younger girl informed me later. For the first time, teens now consider Instagram the most important social network on the Internet, according to a semi-annual survey conducted by Piper Jaffray. As the chart below shows, teens may be updating their statuses today, tweeting tomorrow and 'gramming the day after that.

Étude Ipsos : les jeunes, Internet et les réseaux sociaux L’institut Ipsos a réalisé une étude pour mieux cerner l’usage des nouvelles technologies par les jeunes de moins de 19 ans. Le constat est sans appel : l’hyper-connexion des jeunes s’intensifie. 13h30 par semaine sur Internet pour les 13-19 ans Les adolescents (13-19 ans) passent en moyenne 13h30 par semaine sur Internet en 2015, contre 12h20 en 2012. Les enfants de plus en plus équipés Malgré l’augmentation de la taille des écrans de smartphones, les tablettes ont toujours la cote dans les foyers qui accueillent des enfants. Du côté des autres appareils, les 13-19 ans sont particulièrement mieux lotis que les plus jeunes pour le smartphone (68% vs. 12%), la télévision (41% vs. 17%) et l’ordinateur (73% vs. 20%). Les jeunes de 7 à 19 ans utilisent leur ordinateur pour regarder des vidéos, aller sur les réseaux sociaux et discuter. Les 13-19 ans sur les réseaux sociaux Ipsos livre également quelques statistiques liées aux pratiques des ados sur les réseaux sociaux.

Des 15-25 ans expliquent leur obsession pour Snapchat et comment ils l'utilisent - JDN L'application sociale au petit fantôme blanc est devenue la coqueluche des jeunes de 15-25 ans. Voici quelques pistes de réflexion sur les raisons de ce succès. En février, Business Insider a réalisé un guide d'utilisation de Snapchat, une application plus subtile et complexe qu'il n'y paraît. Une vingtaine d'utilisateurs de l'application âgés de 18 à 26 ans ont été interviewés pour en apprendre un peu plus sur leurs habitudes. Comment avez-vous connu Snapchat ? "Certains de mes amis utilisaient Snapchat, mais ce n'est que quand mon petit frère a commencé à en parler que je lui ai demandé de me montrer comment ça marchait. "J'aime l'idée que les données sur un réseau social soient à usage unique. Avez-vous beaucoup d'amis qui utilisent Snapchat ? "Oh oui ! A quelle fréquence utilisez-vous Snapchat ? "J'envoie des snaps au moins cinq fois par jour, mais j'ai un ami qui y passe beaucoup plus de temps Je peux en recevoir au moins 10 par jour." Pourquoi utilisez-vous Snapchat ? "Non.

L'usage des réseaux sociaux, du web et du mobile chez les 11-18 ans en France L’association Génération numérique vient de mettre en ligne une étude complète sur les usages des jeunes de 11 à 18 ans en matière de réseaux sociaux et de web. L’étude est particulièrement intéressante puisqu’elle donne des chiffres cohérents sur les usages français. Notons qu’elle porte sur un échantillon de 6451 jeunes, soit beaucoup plus que les études que nous voyons généralement passer. Celle-ci n’a par ailleurs aucun but marketing, et fait donc preuve d’une totale objectivité. On y apprend que sans surprise, les jeunes sont très connectés, et sur de multiples appareils. Combien d’appareils connectés à Internet chez toi ? Sans trop de surprises les 11-18 ans ont peu de difficulté à accéder à Internet à la maison avec de très nombreuses appareils connectés à disposition. 18% en ont plus de 10 ! Quels appareils utilisés ? La télévision a beau être déclinante, elle reste le premier support utilisé devant le smartphone et le laptop. Connexion à Internet : combien de fois par jour ?

Les 3 nouvelles applications préférées des jeunes (et ce que cela révèle sur les tendances) Par Barbara Chazelle, France Télévisions, Direction de la Prospective Snapchat est devenu un refuge pour les ados qui tentent de fuir leurs parents sur Facebook mais aussi les commentaires violents, les insultes ou encore la pression sociale liée au taux d’engagement de leurs posts. La plateforme a largement fait parler d’elle cette année mais d’autres applications ont aussi su les séduire. Pokémon Go, qui est incontestablement le carton de cet été, mais aussi Musical.ly et Bitmoji ont été adoptées massivement et en très peu de temps par les jeunes et révèlent des tendances lourdes en termes d’usage. Pokémon Go : la réalité augmentée Est-il encore nécessaire de présenter Pokémon Go, le jeu en réalité augmentée dont le but est d’attraper des Pokémon au fil de ses déplacements ? Le succès de Pokémon Go met en lumière une fois de plus l’importance de l’expérience (mobile only, gaming, social) mais aussi le potentiel de la réalité augmentée. Musical.ly et Live.ly : le live streaming

Related: